image
image
image

Votre IP : 54.92.153.90
Dernier ajout : 24 juin
Visiteurs connectés : 13

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > L’électricité à bord -forum- > Batteries > Problème parc batteries servitude agm.

Rubrique : Batteries

__________________________________________________________________________________________________________________

Problème parc batteries servitude agm.Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié Avril 2015, (màj Avril 2015) par : mado  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Bonjour,
j’ai besoin de vos avis de spécialistes concernant le comportement inquiétant de mon parc batteries de servitude âgé de 12 mois,
Parc de 4 batteries AGM Effekta 120s 12 volts 120ah c20 en // situé dans le local moteur, jamais déchargé à plus de 25% . Recharge hebdomadaire avec Dolphin pro 60a boost 14,40v float 13,8v.
Problème :
Parc chargé 100% tension environ 13v chargeur coupé depuis 2 h.
En situation de travail avec une consommation de 3 à 5 ampères, après 5h la tension commence à descendre lentement sur 1h puis s’affale assez vite en 10 minutes à 11,8v ! Le « E-xpert pro » indique alors une consommation de 20 ah environ. Si je stoppe les consommateurs en moins d’une minute le contrôleur indique une tension voisine de 12,60v. Si je ne stoppe pas les consommateurs la tension descend plus bas que 11,8 et graduellement elle ne remonte qu’à 12,50v puis 12,40v si je stoppe les consommateurs etc...
Merci de vos conseils .mado.

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

11 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 27 avril 2015 14:09, par yvesD écrire     UP Animateur

    Pour faire court : les batteries ne sont pas chargées, ou ne tiennent pas (plus) la charge. Et il faut le démontrer.

    En effet :

    Recharge hebdomadaire avec Dolphin pro 60a boost 14,40v float 13,8v.

    • il faut relire l’excellent article sur les batteries http://www.plaisance-pratique.com/b... (ou ailleurs) pour y retrouver les valeurs boost/float propre à AGM. Perso, lorsque je recharge des batteries effectivement pleines, je constate que le chargeur passe très rapidement (moins d’une heure, moins d’un quart d’heure ?) en float et le courant de charge tombe très vite à très peu d’ampères (disons 4-5A mais moins que ça le fait aussi).
    • Lorsque je recharge des batteries réputées (c’est ce que je crois) chargées la phase boost est plus longue (quelques heures ou plus) et surtout mon chargeur (victron centaur 30A pour 3x110 Ah) coupe le boost sur timeout interne ( 4 heures) et alors je dois vider un peu avant de recommencer un nouveau cycle de boost un fois mes batteries remises dans un état d’« acceptance » (euh) acceptable
    • pour cela, j’arrête la charge, et je vide un peu (disons 10 A pendant 30-60’) histoire de forcer le batteries à retomber à 13- V, histoire que le cerveau de poulet du chargeur, constatant une tension assez faible décide de lancer un vrai boost et pendant assez longtemps (4 heures). Pendant tout ce nouveau boost je croise les doigts pour que I soit élevé (de l’ordre de 20Ah avec mon centaur) et que la tension reste longtemps inférieure au seuil (moi, c’est 14,8V) histoire de ne pas passer automatiquement et prématurément (ah, ces poulets) en float alors que la batterie n’est pas rechargée sans faux col.. Je fais ça plusieurs fois si nécessaire, j’en suis obligé. Le petit vidage (enfumage de poulet/chargeur devrais-je dire) permet de ne pas éterniser la recharge (sinon, c’est du 48 heures garantie, et faux col garanti !)
    • à la fin de ces cycles successifs (== chargeur coupé) je constate que la tension (chez moi) met environ 4 heures (au plus 4 heures, en fait) à retomber de 13,4V à qqchose entre 12,8 et 13V qui est un état de repos plausible.

    Parc chargé 100% tension environ 13v chargeur coupé depuis 2 h

    • désolé, ça ne prouve rien. une batterie assez (disons 50% par ex.) déchargée qu’on recharge pendant un bref instant (disons 1h ou 2) repasse au dessus de 13V (disons 13,4V) et, une fois chargeur coupé, on voit la tension redescendre exponentiellement lentement vers 12,8V voir même vers 12,4V (la tension d’une batterie à 50%). On a souvent pas le temps d’attendre que ça se stabilise (de nombreuses heures, une nuit fait l’affaire)
    • Donc, rien ne dit que les batteries sont vraiment chargées.

    En situation de travail avec une consommation de 3 à 5 ampères, après 5h la tension commence à descendre lentement sur 1h puis s’affale assez vite en 10 minutes à 11,8v !

    3 à 5 A c’est environ C100, négligeable. Un tel courant négligeable ne doit pas écrouler une batterie vraiment chargée à ras et sans faux col. Une fois tiré vos 20 Ah (environ 4% de la capacité, négligeable là encore), de deux choses l’une : ou la batterie est très peu chargée ou elle ne tient pas (plus) la charge. Bien chargée elle devrait passer de 12,8V (après une nuit de repos c’est 12,8V) à 12,7V au pire.

    • des recharges avec les mauvais paramètres conduisent, en s’accumulant, à une charge progressivement de moins en moins complète. On croit la batterie chargée, elle est diablement déchargée. C’est le gros avantage des batteries ouvertes : avec un pèse-acide le doute est levé.

    Si je stoppe les consommateurs en moins d’une minute le contrôleur indique une tension voisine de 12,60v

    On peut être tenté de voir dans ces 12,6V la tension (dite au repos) reflétant l’état de charge effectif de la batterie, même si, personnellement, je remplace le « 1 minute » par « 60 minutes » histoire d’être bien sur. Selon les abaques (à retrouver sur PTP), on peut y voir une batterie chargée à 80% ou a 100%, en tout cas plutot bien chargée.
    Du coup, la capacité de cette batterie à s’écrouler ne sent pas bon, comme si elle état en fin de vie, ou comme si elle était sulfatée mais ceci ne s’applique pas à des batteries AGM, je crois.

    Si je ne stoppe pas les consommateurs la tension descend plus bas que 11,8 et graduellement elle ne remonte qu’à 12,50v puis 12,40v si je stoppe les consommateurs etc...

    • très bonne observation qui confrontée avec les abaques (à retrouver) indique (j’estime, au doigt humide) veut dire 70% 60% (euh, humide, le doigt). Confronter ces 10% perdu avec le temps qu’il a fallu décharger à (disons) 5 Ah pour y aboutir. 10% perdu en 4 heures, soit 20 Ah, suggère une capacité disponible de 200 Ah (20 Ah et 10%), c’est ni impressionant, ni franchement médiocre. Pas top.

    J’ai été confronté à un problème comparable avec des VRLA qui après 6 mois ne semblait plus tenir la charge. J’avais bien sur un moniteur (un victron 600 et son cordon data).
    Tilikum m’a suggéré de vider totalement les batteries puis de les recharger « totalement », histoire de voir :

    • ce qui en sortait
    • ce qu’on pouvait y remettre

    1- vider la batteries : facile, consommer à C20 (vos 500Ah en 20 heures c’est 25A, faut trouver les clients, surtout si vous bêtement tout remplacé par des LED ;-) ) jusqu’à ce que la tension devienne inutilisable, disons 11,5V. Arrêter, laisser reposer (moi c’est 60’) et noter la tension sur un bout de papier à perdre. Recharger sans trainer (cet état n’est pas bon pour les batteries)
    Bien évidemment pendant tout ce temps de décharge, vous aurez relevé l’intensité effective de décharge (la tension, c’est sur le bout de papier à perdre)
    2- recharger au mieux de votre chargeur (ça va tourner à 40 Ah avec un 60 Ah, au mieux). La aussi noter l’intensité toutes les heures histoire d’estimer assez précisément la charge (en Ah) ré-introduite. Là il faudra recharger sans faux col, donc en utilisant ma suggestion tout en haut (arrêter, décharger un peu, recommencer, et défalquer ce courant déchargé). Dès qu’il ne sera vraiment plus possible de rajouter un Coulomb de plus dans la boite vous affirmerez que vos batterie sont réellement pleines. Le courant (en Ah) (somme des courants observé chaque heure pendant cette heure) cumulé donnera la charge accumulée et sans doute disponible, du moins l’espérez vous.
    3- rien ne vous interdit de refaire l’étape 1- histoire de voir si tout vos Coulombs remis dans la batterie sont bien tous là (ou presque, 95% c’est bien pour des neuves) et disponibles pour vos consommateurs à C20, ou s’ils ont surtout servis à réchauffer l’univers.

    Dans mon cas précis, je constatais, chiffres et abaques (ah, le cordon data ;-) ) à l’appui que, la charge à bloc ou la décharge jusqu’à plus utilisable tournait autour de 140 AH pour une capacité installée de 330 Ah. J’ai eu des difficultés à obtenir de mon fournisseur - honnête au demeurant - qu’il reprennent ses batteries. Il m’a aussi fallu prouver que le moniteur était correctement installé (par un pro), les abaques ne suffisant pas.

    Et mes moralités à moi :

    • j’ai remplacé ces VRLA déffectuseuses par des OLA (open lead acid, ouverte à acide liquide) que je peux vraiement surveiller au pèse-acide et thermomètre d’ambiance. Et je dors nettement mieux, même si je crame des shorts de temps en temps (l’acide ...)
    • et j’ai un datalogger de tension branché en permanence et vidé périodiquement vers excel
    • et j’ai installé le hack de Robert pour compenser tout l’hiver l’auto-décharge élevée des OLA (un ’ti PS de 30W)

    Exponentiel  :
    L’énergie est accumulée dans les plaques des batteries sous la forme d’une épaisseur superficielle chimiquement différente de la matière en profondeur. Cette épaisseur se propage vers la profondeur (lors d’une charge) par une sorte de diffusion, processus dans lequel l’exponentielle intervient beaucoup (« l’éternité, c’est long, surtout vers la fin »). De même elle se propage de la profondeur vers la superficie lors de la décharge. Lorsqu’on cesse ces charges (resp. décharge) cette épaisseur persiste à chnager, toujours par diffusion. Ceci explique cela (pour moi, en tout cas)

    Documentation
    en pdf joint, le comportement tension/intensité en fonction de l’état de charge. Assez flou et pas simple à utiliser.
    l’abaque donnant le % de charge en fonction de la tension au repos est à retrouver sur PTP.

    Répondre à ce message

    • Bonsoir,
      Merci d’avoir répondu si vite. J’ai effectué ces derniers jours ce que vous appelez « enfumage du poulet/charge » sans résultat. Je vais essayer demain ce que vous avez proposé Tilikum. Par le passé
      j’ai toujours utilisé des batteries électrolyte libre et je n’ai jamais rencontré ce phénomène à 12 mois d’utilisation. J’ai voulu faire moderne bien mal m’en a pris ! Je me demande si la chaleur du compartiment moteur n’a pas asséché les buvards.

      Répondre à ce message

    • Bonjour,
      à Yves D,
      j’ai vidé le parc afin de n’avoir plus que 10,5 v , utilisateurs au repos. Le contrôleur affiche alors une capacité de 58 ah. Recharge des batteries à fond en redémarrant 6 fois le chargeur .(Méthode : enfumage du poulet/chargeur). A la 6eme fois le chargeur ne charge plus qu’à 1,5 a environ sous 14,4v. Arrêt du chargeur.
      Mise sous tension de tous les utilisateurs, débit au contrôleur 6a environ. A la consommation de 30 ah début de la chute de tension avec accélération progressive. En alternant repos et mise sous tension des utilisateurs j’ai réussi à sortir 63 ah. Tension de fin du test 10,5v.
      Je vais déposer le parc. Mon idée après ce constat pas terrible :
      -sortir du compartiment moteur.
      -quitter la technologie agm.
      J’ai un coffre aéré mitoyen du compartiment moteur qui pourrait
      recevoir 2 batteries 6 volts à électrolyte libre ; je pense aux s605 série 4000 de chez Rolls. De plus j’aurais moins de connections !
      Que pensez vous de tout cela ? Merci de vous être penché sur mon problème !
      Mado

      Répondre à ce message

      • 1er mai 2015 21:11, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Perso, je trouve ça assez probant, ne sortir que 63 Ah : le parc n’est plus opérationnel (en français : sans doute HS). Qu’en pense le fournisseur ?

        Je vais déposer le parc. Mon idée après ce constat pas terrible :
         sortir du compartiment moteur.
         quitter la technologie agm.

        Pensez aussi aux datalogger, capable d’enregistrer sur une très longue période (1 mois au moins) soit la tension, soit la température (mon mien fait température, humidité relative et pression mais je pousse un peu). Mon datalogger tension (un Lascar USB) est branché en permanence et débriefé par mes soins à chaque visite à bord. Ca aide à mieux dormir.
        Logger la température aiderai à y voir plus clair mais, d’après ce que j’ai lu sur PTP, il n’est pas du tout souhaitable de dépasser 25 °C, et à 35 °C on survit tout juste et les batteries vieillissent plus vite. Peut-être un coup de moteur de recherche (en haut à gauche) avec « +batterie +temperature »

        Sur le changement de techno, je suis passé de VRLA à OLA et pèse acide mais c’est une affaire personnelle, il y a plein d’intervenant sur ces forums qui vivent très bien en AGM, voir même en LiFePO. Moi j’oserai plus, je n’utilise plus que ce comprend bien (ah ?)

        Pour le changement de facteur de forme, c’est les dimensions de l’équipet qui arbtirent en dernier ressort. Sur ces forums on a aussi dit le plus grand bien des éléments de 2V (ceux qui équipent les chariots élévateurs de l’industrie et les voiturettes de golf). A considérer, moi j’ai pas la place.

        Répondre à ce message

  • 27 avril 2015 20:20, par Alien écrire     UP  image

    Chargeur Dolphin !
    Origine REYA ?

    Si c’est le cas, il serait utile de mesurer les tensions et courants qui en sortent !
    Vérifier aussi qu’il est bien paramétré (switches) si c’est possible.

    J’en ai un des années 2000. Je ne l’ai jamais vu dépasser 13,5V !
    A vrai dire, je ne l’utilise guère car mon bateau est soit à terre, soit sur une bouée.

    Vérifier aussi les appareils de mesure :’-))

    Répondre à ce message

  • 27 avril 2015 22:04, par mado écrire     UP  image

    Bonsoir,
    Le Dolphin pro 60a débite 58 A en début de charge et les tensions ont étaient contrôlées par l’e-xpert pro et par un controleur Fluke : elles sont précises.(14,41 pour 14,40 annoncée en boost). Merci, vous avez raison il ne faut rien négliger !

    Répondre à ce message

    • Bonjour,
      à Yves D,
      j’ai vidé le parc afin de n’avoir plus que 10,5 v , utilisateurs au repos. Le contrôleur affiche alors une capacité de 58 ah. Recharge des batteries à fond en redémarrant 6 fois le chargeur .(Méthode : enfumage du poulet/chargeur). A la 6eme fois le chargeur ne charge plus qu’à 1,5 a environ sous 14,4v. Arrêt du chargeur.
      Mise sous tension de tous les utilisateurs, débit au contrôleur 6a environ. A la consommation de 30 ah début de la chute de tension avec accélération progressive. En alternant repos et mise sous tension des utilisateurs j’ai réussi à sortir 63 ah. Tension de fin du test 10,5v.
      Je vais déposer le parc. Mon idée après ce constat pas terrible :
      -sortir du compartiment moteur.
      -quitter la technologie agm.
      J’ai un coffre aéré mitoyen du compartiment moteur qui pourrait
      recevoir 2 batteries 6 volts à électrolyte libre ; je pense aux s605 série 4000 de chez Rolls. De plus j’aurais moins de connections !
      Que pensez vous de tout cela ? Merci de vous être penché sur mon problème !
      Mado

      Répondre à ce message

  • Je viens de retrouver un tableau précisant les tensions de charge en fonction de la technologie des batteries. Il apparait dans le forum qui peut jeter un coup d’oeil à mon circuit électrique (ici http://www.plaisance-pratique.com/q...) et plus précisément il est attaché à une contribution de Vent de folie (ici http://www.plaisance-pratique.com/q...), à sauvegarder sur son disque local ;-)

    Bien sur l’article de fond Quel choix pour mes batteries (ici http://www.plaisance-pratique.com/q...) est à lire, relire, méditer, comprendre ... et relire. Comme d’hab.

    Et, à la réflexion, y plein de trésors dans ces articles autour de l’Electricité à bord (ici http://www.plaisance-pratique.com/-...)

    Répondre à ce message

  • 18 mai 2015 23:01, par mado écrire     UP  image

    Bonjour à tous,
    Mes batteries étaient encore pour quelques jours sous garantie constructeur d’un an.
    J’ai donc eu de nombreux échanges parfois vifs avec le fournisseur des batteries Effekta .Il m’a été demandé des tests et infos diverses, ce que je trouve légitime dans une certaine mesure.
    Plus tard le fournisseur m’indique que le constructeur indemnise 2 batteries sur 4 et me demande de retourner 1 batterie pour analyse afin dit-il de décider de l’indemnisation des 2 autres batteries.
    Curieux procédé !?
    Aujourd’hui les 4 batteries hs sont déposées et je viens de commander 2 batteries Rolls 6v s605 série 4000. Que pensez vous de ce choix et quelle procédure de maintenance vous semble le plus adaptée à ce type de batteries. Bien sûr j’ai lu avec intérêt toutes vos interventions sur le forum et les excellents Articles de la rubrique Electricité , qui m’ont aidé à me forger une idée sur le profil d’une maintenance avec « log book » en appui. Mais on en veut toujours plus... Merci.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales