image
image
image

Votre IP : 52.201.27.211
Dernier ajout : 24 mars
Visiteurs connectés : 22

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > L’électricité à bord -forum- > Batteries > Batteries OPZS VS Batterie Traction (trojan ou autres)

Rubrique : Batteries

__________________________________________________________________________________________________________________

Batteries OPZS VS Batterie Traction (trojan ou autres)Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié 5 février, (màj 5 février) par : laurent74  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour,

Pour un groupe de parc de servitude d’un voilier habité à l’année avec un confort « moderne », on voit beaucoup dans les forums les batteries Trojan(ou autres marques) batteries 6 ou 12 V de traction utilisée pour cette application. Parfois quelques uns montent des cellules 2V pour consituer leur groupe de batterie.

Je suis tombé récement sur cette annonce sur le site bien connu :

https://www.leboncoin.fr/bricolage/...

qu’en pensez vous ?
au premier abords, il me semble qu’au niveau du prix cela semble aussi interressant qu’un groupe de batterie Trojan à capacité équivalente. Ormis les dimensions qui sont un peu hors de commun (notamment en hauteur) et qui risque de trouver difficilement la place dans les bateaux, auriez-vous des objections ?

Je pense qu’on est sur une revente de commande groupée en provenance de Chine, mais si la qualité est la, au niveau prix on est quand même très loin du coup de bambou de Victron qui propose également des batteries OPZS à un prix bien plus élevé.

Je ne trouve rien cependant sur l’utilisation sur voilier ou autres et ces batteries semblent généralement utilisée pour des application de maison autonome ou production solaire.

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

13 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 5 février 15:11, par Négofol écrire     UP Animateur

    Ce sont en fait des batteries TAB fabriquées en Slovénie.
    C’est une société importante (900 collaborateurs).
    TAB a été longtemps licencié de Tudor et doit utiliser leur technologie.

    https://www.tab.si/index.php/indust...

    Il n’y a pas de raison quelles ne donnent pas satisfaction, par contre elles semblent très difficiles à caser (720 mm de haut et 325 kg pour 12 V !) dans un bateau normal.... Il y a plus petit au catalogue.
    Attention à la fixation d’un aussi encombrant et lourd objet en cas de chavirage et à la manutention !

    Répondre à ce message

    • Il serait intéressant de connaitre le nombre de cycles à 60% ou 80% de décharge, histoire de comprendre si ce sont des OLA (c’en sont) à plaques épaisses (pas clair) qui autorise un nombre très élevé de cycle (1000 et plus). Un rapide survol ne m’a pas permis de ...
      De quelle matière sont faites les plaques, les « épaisses », les épaisses classiques contiennent 4 ou 5% d’antimoine, parfait pour les cyclesau prix d’une autodécharge élevée (jusqu’à 10% par mois, relire l’article de Robert sur le ’ti panneau solaire d’entretien). La doc mentionne « SeLF-diScHARge Approx. 2 % per month at 20 °c » donc sans doute pas d’antimoine ni d’épaisseur

      En fait la doc est très complète, faut juste la lire ;-)
      Elle affirme « FOR DETAIL INFORMATION, PLEASE CHECK OUR OPERATION MANUAL », ça vaudrait le coup, lorsque vous l’aurez, de la poster sur ce forum.

      De même obtenir du fabriquant la tension d’absorption et la tension de float qu’il recommande (c’est dit page 7, c’est 13,38 et 14,10 à 14,40) à vérifier. De même à déterminer avec le fabriquant l’intensité du chargeur de quai, à vue de nez je penserai 75A (I10) mais du coup le boost au départ de 80% est systématiquement insufisant, faudrait presque I6 (danger ?)

      Bien sur, ne pas les mettre au chaud, la température de l’eau de mer (j’ai pas dit du moteur) est généralement clémente pour les batteries

      Ah, une dernière question : qu’en pense votre porte-monnaie ;-)

      Répondre à ce message

      • Je vais contacter le revendeur pour obtenir ces infos, et je posterai les fiches techniques et réponses recues.

        Pour ce qui est du porte-monaie, il me semble d’un premier abords qu’on est dans les tarifs d’un park de batterie Trojan pour une capacité total équivalente. Mais je vais mettre cela sur papier pour en être certain.

        Répondre à ce message

        • Sur la base du 1666€ les 750 Ah dans l’annonce évoquée de leboncoin, ça met la 12V 115 Ah bien typique à 255€ (2,22 l’Ah), ça peut aider à comparer, c’est effectivement dans la fourchette du marché.

          A titre de comparaison, j’avais acquis en juin 2012 des « plaque épaisse »
          A ce prix là j’avais eu des 115 Ah OLA « plaque épaisse » à 233 € le bout en 2012 mais c’était il y a 6,5 ans (inflation cumulée d’au mieux 15%, le 233 devient 268), idem pour des VRLA (115 Ah en juin 2011 à 216 € (252 € avec 7,5 ans d’inflation)

          Sans compter l’avantage des OPZS 2V.

          Répondre à ce message

  • Les modèles OGI ? moins hautes et plus adaptés au consommations DC apparement.
    Par contre, ca fait son poids comme batterie !

    Je me perds un peu dans tout ces choix possibles de batteries ...
    entre les Batteries de voiture de Golf, les batteries OPZS, les batteries habituelles des magasins marine ... au final les prix ne sont pas si éloignés les uns des autres, mais les batteries ont des performances bien différentes, malheureusement en lien direct avec leur poids et encombrement !

    Comment es-tu équipé a titre personnel ?

    Répondre à ce message

    • Les batteries de golfettes (comme disent les Canadiens) sont amha un bon compromis si elles sont logeables...
      Ces batteries ont des dimensions normalisées mais existent en plusieurs technologies (humides , gel et AGM). On en trouve facilement et les dimensions standardisées permettent de changer de marque sans problème.

      Les batteries humides sont, semble-t-il ; les plus durables SI elles sont bien entretenues.

      Trojan est la marque de référence... mais toutes les marques en font, y compris TAB d’ailleurs !

      Attention à la qualité du chargeur et au réglage des tensions de charge en fonction de la technologie utilisée et des recommandations du fabricant (elles peuvent être différentes pour une même technologie).
      La qualité et la configuration des interconnexions sont importantes et parfois négligées.

      On parle bien ici de batterie de servitude. Ces batteries ne sont pas adaptées au démarrage...

      Les batteries OGI et UPS sont également inadaptées, car conçues pour des systèmes d’alimentation de secours (float permanent puis décharge à fort courant), très différents de l’usage prévu.

      Après, c’est un choix personnel.

      Répondre à ce message

      • Merci.

        J’aurais visiblement la place pour caser des OPZS même si un peu haute dans le logement à batteries original de mon Maramu, mais j’ai deux questions qui me taraude, la première est-ce judicieux de placer 300kg de batterie sur une si petite surface directement en contact avec la coque ?
        et la deuxième est concernant la logique de placer un groupe de batterie dans le compartiment moteur ... quand on voit la dégradation qu’implique la température sur la durée de vie et les performances ... je pense qu’a l’époque, ils ne s’étaientt pas trop pris la tête au niveau du placement des batteries !

        Pour la charge, je vais partir sur du Victron, peut-être pas le moins cher, mais au moins j’arrive a trouver les infos, des tutos, des applis facilement et c’est important quand on ne maitrise pas le sujet comme certains intervenant ici ! :-)

        Répondre à ce message

        • La température élevée n’est pas effectivement idéale pour des batteries...

          La masse est liée à la capacité recherchée. Avez-vous fait un bilan ? 750 Ah parait très important.

          Attention à la ventilation : le dégazage d’hydrogène, notamment en égalisation peut être dangereux, surtout avec de fortes capacités..

          Il y a des obligations réglementaires à ce sujet ; voir le doc joint.

          JPEG

          Répondre à ce message

          • Merci pour l’extrait des normes et les bons conseils.

            « Avez-vous fait un bilan ? 750 Ah parait très important. »

            Alors oui, j’ai fait un bilan. Il faut que je repasse dessus pour bien valider mes valeurs et les formules.
            J’ai tendance a tapper un peu haut dans les temps d’utilisation du matériel et à prendre ls valeurs brutes sans entrer dans le détails des modes veilles etc qui ont tendance a consommer moins.
            Egalement, j’ai mis une marge de perte de rendement global (ligne du bas) qui est peut-être un peu trop importante. (que je ne prends pas en compte pour le moment)
            En navigation je compte sur la génératrice d’arbre et les panneaux pour couvrir la consommation.
            Au mouillage, les panneaux pour palier au maximum la conso et il faudra de toute facon faire tourner de temps a autre le groupe electrogène.

            J’ai peut-être la main lourde sur les consommations ... :-) C’est le problème quand on vit a terre tout le temps et qu’il y a une centrale nucléaire qui tourne derrière chaque prise de la maison !

            Répondre à ce message

            • Bonsoir Laurent,

              Je suis impressionné par la consommation électrique de ton voilier. Quand j’utilise un PC chez moi, bien qu’alimenté par une centrale nuclėaire, j’autorise sa mise en veille et celle de son écran. Sur le voilier je table comme toi sur 20 W pour l’ėcran, mais pendant quatre heures, la consommation en veille durant le reste de la journée étant négligeable.
              A contrario il y a des consommations que tu n’as pas chiffré ou sous estimé :
               1- la consommation estimée d’un compresseur BD35F, même refroidi à l’eau, pour refroidir un réfrigėrateur/congélateur en ambiance tropicale me semble utopiste, à moins d’avoir recours à des coffres très sérieusement isolés !
               2- tu n’as pas chiffré la consommation de ta bouilloire électrique. Je table sur environ 110 Wh pour faire bouillir un litre d’eau (1000*4,18*deltaT/3600), en surestimant deltaT pour tenir compte de l’énergie perdue pour la mise en température du thermoplongeur.

              Pour la production d’énergie tes panneaux de 450 W devraient produire en moyenne mensuelle, de 1400 à 1800 Wh par jour en région tropicale... à condition qu’aucune cellule ne soit å l’ombre (ce que j’ai pu vėrifier il y a trois semaines : les cellules du panneau étaient froides sauf celle qui était à l’ombre du mat : elle dissipait en chaleur l’énergie produite par ses copines).
              Pour la production d’énergie à partir de l’arbre d’hélice je n’y suis pas favorable (seul sur le forum ?). Une hélice de propulsion a un profil étudié pour la propulsion et un rendement exėcrable en génératrice. Sous voiles les Imoca ont leur hélice de propulsion en drapeau, et ont progressivement adoptė des hydrogénérateurs. Erreur collective ?

              Michel

              Répondre à ce message

              • Bonjour Michel,

                Merci pour tes remarques,

                Alors oui effectivement j’ai vu large, trop large c’est pour cela que je dois réviser tout cela point par point sur le fichier pour pouvoir estimer correctement la capa nécessaire en Batterie. 100% d’accord avec toi sur l’ordi, je n’ai pas prévu le mode veille dans mon estimation.

                "1- la consommation estimée d’un compresseur BD35F, même refroidi à l’eau, pour refroidir un réfrigėrateur/congélateur en ambiance tropicale me semble utopiste, à moins d’avoir recours à des coffres très sérieusement isolés !
                C’est une de mes grosses inconnues, d’autant que le Frigo/congelo vont être fait maison donc pas certain de faire une isolation de haut niveau. J’ai pris comme base les valeurs de Tilikum sur un de ces posts afin d’avoir un chiffre, mais entre ses installations reglée parfaitement et celle que je vais faire il y aura certainement un gouffre :-)

                « 2- tu n’as pas chiffré la consommation de ta bouilloire électrique. Je table sur environ 110 Wh pour faire bouillir un litre d’eau (1000*4,18*deltaT/3600), en surestimant deltaT pour tenir compte de l’énergie perdue pour la mise en température du thermoplongeur. »
                La bouilloire electrique doit sortir du tableau étant donné que je repars sur l’installation gaz de la cuisinière et donc l’eau chauffera « à l’ancienne ».

                « Pour la production d’énergie tes panneaux de 450 W devraient produire en moyenne mensuelle, de 1400 à 1800 Wh par jour en région tropicale... à condition qu’aucune cellule ne soit å l’ombre (ce que j’ai pu vėrifier il y a trois semaines : les cellules du panneau étaient froides sauf celle qui était à l’ombre du mat : elle dissipait en chaleur l’énergie produite par ses copines). »

                Je prend bonne note de ces valeurs, merci pour le retour d’expérience.

                « Pour la production d’énergie à partir de l’arbre d’hélice je n’y suis pas favorable (seul sur le forum ?). Une hélice de propulsion a un profil étudié pour la propulsion et un rendement exėcrable en génératrice. Sous voiles les Imoca ont leur hélice de propulsion en drapeau, et ont progressivement adoptė des hydrogénérateurs. Erreur collective ? »

                Alors je n’ai pas d’avis tranché sur le sujet, mon analyse par d’un constat plus simple, c’est que sur mon bateau il est impossible de bloquer l’hélice. Donc tant qu’a laisser tourner, autant qu’elle entraine une génératrice pas trop chère qui me mettra des ampères dans les batteries contre une perte de vitesse très acceptable pour un voyageur pas pressé !
                Changer l’hélice pour une en drapeau, acheter une génératrice hydro et l’installer pourrait être une bonne solution, mais j’aime assez la simplicité du montage d’Orion ou Joopi et la relative facilité de mise en oeuvre.

                Compromis, encore et toujours :-)

                Répondre à ce message

  • Bonjour,

    En parallèle au Frigo, je continue a gratter pour les batteries.
    Le bateau étant en Espagne, je fouine le net pour trouver un revendeur qui théoriquement devrait me proposer un transport moins cher que depuis la France.
    Je suis tombé sur ces deux sites, qui proposent une multitude d’OPZS et de plusieurs marques :
    https://autosolar.es/baterias-estac...

    https://www.merkasol.com/epages/623...

    Les prix me semblent plutôt attractifs, et la fiche technique est disponible pour chaque marque et modèle ce qui permet de faire des comparatifs.

    Je songe sérieusement à partir sur ce type de batterie (OPZS), il me reste faire un choix sur la marque, et également sur un des deux montages :

    1- un pack de 6 cellules 2V de grosse capacités pour faire une seule batterie en 12 V
    (avantage = prix et masse - inconvénient = pas de redondance possible en cas de cellule defectueuse, la hauteur des cellules)

    2- deux packs de 6 cellules 2V de capacités moindre pour faire un branchement en parralèle et ainsi avoir la même capacité que la première solution mais avec la possibilité d’avoir 1 batterie utilisable en cas de problème sur une cellule.
    (avantage = redondance possible, cellule plus basse - inconvénient = prix plus elevé et masse plus élevé, surface au sol occupé plus important)

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales