image
image
image

Votre IP : 54.225.59.14
Dernier ajout : 25 septembre
Visiteurs connectés : 11

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > L’électricité à bord -forum- > Batteries > besoin de conseil pour mon parc batterie a revoir !!

Rubrique : Batteries

__________________________________________________________________________________________________________________

besoin de conseil pour mon parc batterie a revoir !! Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié Juin 2016, (màj Juin 2016) par : corsica83  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

bonjour a tous
nouveau et néophyte sur le site je veux suite a une panne de batterie revoir mon installation.
a ce sujet plusieurs questions pour m’éviter de faire des bêtises !!

1°lorsque mon bateau est a quai avec chargeur branché est ce que les batteries se chargent avec les coupes batteries coupés (3 unipolaires avec 1 commun pour les négatifs et 1 pour chaque positifs) .

2° je veux investir dans un contrôleur de batterie et je suis hésitant entre le cristec JBNUNII-CPS3 ou le victron BMV702 ou bien le TBS expert pro ??

3° ma configuration actuelle est donc de 2 batteries servitude 100amp en parallèle + 1 batterie démarrage de 110 amp toutes les 3 classique , 1 chargeur de quai cristec cps 300 et un répartiteur de charge SP 702R de 70amp qui semble il est a l’origine de ma panne de démarrage.

que pensez vous de cela et merci de vos conseils.

j’oubliais aussi ou faut il brancher ce gestionnaire de batterie.aprés les coupe circuits ou avant (schéma bienvenue car je suis un peu dans la brume !!
merci d’avance a tous et mes excuses d’être un peu long dans mes explications.
claude

bateau merry fischer 805 de 2003.

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

39 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 17 juin 2016 12:16, par Nevermind écrire     UP Animateur

    “1°lorsque mon bateau est a quai avec chargeur branché est ce que les batteries se chargent avec les coupes batteries coupés (3 unipolaires avec 1 commun pour les négatifs et 1 pour chaque positifs) .”

    oui

    “2° je veux investir dans un contrôleur de batterie et je suis hésitant entre le cristec JBNUNII-CPS3 ou le victron BMV702 ou bien le TBS expert pro ??”

    perso je préfère le Victron, c’est ce que j’ai

    “3° ma configuration actuelle est donc de 2 batteries servitude 100amp en parallèle + 1 batterie démarrage de 110 amp toutes les 3 classique , 1 chargeur de quai cristec cps 300 et un répartiteur de charge SP 702R de 70amp qui semble il est a l’origine de ma panne de démarrage.”

    un cyrix fera très bien le travail

    https://www.victronenergy.fr/batter...

    “j’oubliais aussi ou faut il brancher ce gestionnaire de batterie.aprés les coupe circuits ou avant (schéma bienvenue car je suis un peu dans la brume !!”
    tout est là :
    le manuel :

    https://www.victronenergy.com/uploa...

    l’nstallation :

    http://www.windandsun.co.uk/media/3...

    Répondre à ce message

  • Bonjour a tous
    me voila de retour pour vous donner des nouvelles de mes controles.
    l’alternateur est ok car après mesure il me sort 14 v35 et mes batteries se rechargent bien .
    par contre mon répartiteur a diodes reste collé en permanence et c’est donc bien lui qui est a changé !!!!
    donc aprés maintes reflexion je mets soit un cyrix ct 225 amp soit un cristec 150 amp 1 entrée et 2 sorties.
    ma question est la suivante (sans considération de prix) lequel est le mieux ???
    et aussi question technique sur man bateau j’ai une arrivée au régulateur et 2 départs donc si je mets un cristec apparemment je me retrouve sans problème dans mes branchements.
    mais si je monte in cyrix la il y a un soucis que deviens mon gros fil rouge qui arrive en entrée sur mon régulateur actuel ???
    et dernière question quel est le fil plus fin rouge qui est branché sur une sortie batterie de mon régulateur actuel ?ou faut il le brancher ??
    je vous remets photos pour plus ample compréhension
    merci de votre aide a tous.
    claude
    la photos ou on voit bien mes cables est plus haut dans l’article merci

    JPEG

    Répondre à ce message

    • Bonsoir
      Le fil de référence là : http://www.plaisance-pratique.com/c...
      Voir la réponse de Robert dans le commentaire du 12 oct 2012., dont j’extrais la copie d,écran jointe.

      En fait, j’ai conservé le vieux répartiteur à poste, en le shuntant, et utisant le conducteur rouge (sortant de l’alternateur), et les deux sorties vers les batteries, comme indiqué par Robert... En cas de problème avec le Cyrix, je peux toujours me dépanner en remontant l’ancien répartiteur

      Michel

      NB : j’utilisée Cyrix sans problème , et intensivement, depuis 4 ans

      JPEG

      Répondre à ce message

      • merci Michel
        en effet l’article que tu m’as indiqué semble complet.
        mais que penses tu du cristec bien ou pas c’est sur plus cher mais ??

        Répondre à ce message

        • Bonsoir
          Je manque d’expertise à ce niveau, je suis juste un utilisateur attentif. Néanmoins, j’utilise un chargeur Cristec, d’un âge respectable (25 ans), sans soucis.
          Un de mes amis ingénieur électricien (nobody is perfect) ;-) m’à venté la qualité Cristec. ..
          Néanmoins, le Cyrix m’a bluffé par sa simplicité et sa robustesse... Et pourtant, il semble fragile !!!

          Michel

          Répondre à ce message

          • ok merci beaucoup pour tous ces renseignements.
            je vais je pense m’orienter vers un cyrix.
            bonne soirée
            claude

            Répondre à ce message

            • Je pense qu’en effet le Cyrix est de loin la meilleure solution, surtout si votre alternateur ne donne « que » 14,35V. Un répartiteur va vous « bouffer » 0,2V (si c’est la meilleure qualité, s’il c’était un vieux à diode il boufferait 0,8V) ce qui donne 14,15V en sortie de répartiteur en négligeant les pertes en ligne, donc notoirement insuffisant pour charger correctement des batteries « ouvertes ».(14,8V demandés). Donc le risque d’avoir des batteries mal chargées et qui vieilliront rapidement...
              Bon bricolage !

              Répondre à ce message

              • C’est sur qu’un cyrix ou le cristec à mosfet évoqué par corsica83 est autrement plus performant que les antiques répartiteurs à diode qui chutaient allégrement 0,6 à 0,8v, et l’un comme l’autre conviennent.

                Un autre problème est celui de la recharge efficace des batteries ouvertes, pour laquelle la tension de boost tourne autour de 14,8V mais la recharge complète peut tout à fait être effectuée par le chargeur de quai réglé pour donner 14,8 en boost, et on pourra se contenter des (déjà pas mal) 14,3V du régulateur presque moderne intégré dans l’alternateur pour faire une recharge sans boost, uniquement en absorption, donc assez lente (compter dans ce cas des dizaines d’heures pour passer de 50 ou 80% de décharge à 100% de charge)

                Après avoir installé un cyrix à la place du répartiteur j’ai été confronté plus tard au défunctage de mon vieux booster d’alternateur (un TWC des années 90) qu’après réflexion j’ai remplacé par un A2B.
                Ce dernier faisant les 3 phases, l’alternateur devenait alors suffisant pour faire des recharges complètes (boost puis absorption, à 14,8V puis 13,4V), et ce A2B étant doté de deux sorties, une boostée vers les servitudes et une autre faiblarde et tranquillos vers les batteries de démarrage, le cyrix est devenu inutile et a été déposé. Et depuis c’est l’alternateur qui recharge les batteries de service (sur un fifty il tourne souvent) et le chargeur de quai ne sert qu’au cours de mes visites, l’hiver.

                En résumé, à mon avis et stricto sensu un régulateur d’alternateur à 14,3V suffit pour faire de l’appoint même s’il faut s’appuyer sur un chargeur de quai pour des charges complètes et académiques.

                Répondre à ce message

  • bonjour et merci pour tous ces renseignements
    après mures réflexions et lu toutes vos réponses je vais opter pour un régulateur cristec et un gestionnaire TBS EXPERT PRO.a faire des modificatifs autant le faire comme il faut donc j’envisage aussi pour m’aider a compenser la décharge de mes batteries pendant la période de 4 mois sur corps mort d’installer un panneau solaire !!
    je vous joint un schéma modifié merci de me dire si cela vous parait cohérent ou non.
    et quelle puissance de panneau faut il prendre ??
    merci a tous
    claude

    JPEG

    Répondre à ce message

    • Si vous cherchez seulement l’entretien des batteries en cas d’absence il y une excellente lecture :
      http://www.plaisance-pratique.com/m...
      Cela donne dans votre cas (si vous êtes en Corse comme le laisse entendre votre pseudo) un panneau de 8W. Surtout s’il est au corps mort pendant l’été comme le mien à l’Isolella !
      Accessoirement cela redonne une grosse préférence au Cyrix qui maintiendra aussi en charge la batterie moteur...
      Cordialement, Piou

      Répondre à ce message

      • Attention, un Cyrix consomme environ 3 W lorsqu’il est activé (220 mA sous 14 V...), ce qui représenterait une part importante de la production du panneau d’« entretien ».

        Il serait peut-être préférable de prévoir un autre petit panneau pour la batterie de démarrage.

        Répondre à ce message

      • ok merci
        effectivement je suis au corps mort a Pinareddu ,
        pourquoi le cyrix plutôt que le cristec ?? mon branchement vous parait il cohérent ou dois je le modifier ??
        un panneau de 8 w est il suffisant pour l’entretien des batteries servitude et aussi moteur ?
        merci et a prestu.

        Répondre à ce message

        • Le Cyrix permet le passage de courant dans les 2 sens quand une des batteries est pleine et que ça charge. Donc en branchant le panneau sur la batterie servitude (2X110), ça maintiendra aussi la batterie moteur.
          L’article donnerait 10W pour toutes vos batteries, mais rien n’empêche de prendre un peu plus par sécurité, 20 ou 30W comme l’a fait YvesD.
          À prestu

          Répondre à ce message

          • bonjour et merci
            effectivement je commences a cerner tout cela ,le Cyrix a l’air au poil pour pouvoir tout connecter sans se prendre trop la tête.
            je vais dans un premier temps monter un cyrix ct 220 amp pour être tranquille et régler mon problème immédiat e ensuite après la saison je vais opter pour un panneau de 20w pour être tranquille et investir dans un expert pro pour gérer tout cela.
            l’hiver vas être productif !!!
            j’ai aussi lu qu’il fallait mettre un coupe circuit entre le mppt et la batterie servitude . ??
            qu’en pensez vous ??
            encore merci et a prestu.

            Répondre à ce message

            • Un Cyrix de base de 120A suffit largement pour nos bateaux (http://www.bigship.com/catalogue/el...) à moins d’avoir un alternateur de plus de 120A, ce qui n’est pas courant !!!
              Un disjoncteur entre les panneaux et le MPPT peut servir, mais il faut surtout le même entre le MPPT et la batterie car la batterie doit toujours être branchée au MPPT AVANT les panneaux, de manière à ce que le régulateur sache s’il travaille en 12 ou 24V. Donc méfiance à bien remettre les disjoncteurs dans l’ordre : batterie puis ensuite panneaux.
              Accessoirement, pour faire juste du maintient de niveau à la batterie, un MPPT n’est vraiment pas nécessaire et un « bête » PWM fera très bien l’affaire pour 2 à 3 fois moins cher. Mais bien sûr, si plus tard vous voulez faire une « vraie » installation solaire le MPPT vaut le coup (et le coût ! ;-) ) car il a un rendement de 30% supérieur au PWM.

              Répondre à ce message

              • bonsoir
                merci pour cet éclairage !!
                donc en résume je mets un disjoncteur entre la batterie et le régulateur solaire et un simple interrupteur entre le panneau solaire et ce régulateur en veillant a bien commuter en premier la batterie et ensuite l’inter du panneau.
                pour le cyrix si un 120 amp suffit donc super les économies !!
                et encore super si un panneau basique suffit pour de l’entretien car ensuite je suis a quai a porto-vecchio pour 8 mois (avec des sorties fréquentes pour la pêche et la ballade) et la il y a chargeur et panneau solaire éventuellement.
                dernier point a éclaircir est ce qu’il faut un gros fusible ou disjoncteur pour le cyrix ?
                merci pour tous vos conseils
                claude

                Répondre à ce message

                • est ce qu’il faut un gros fusible ou disjoncteur pour le cyrix ?

                  La doc Victron n’en parle pas, (sauf pour la borne 85 start assist qui sert à forcer le mode passant)
                  Il peut être judicieux de protéger la sortie de l’alternateur par un fusible de 150% du courant max de l’alternateur, c’est ce que recommande Sterling pour son A2B.

                  On peut s’inquiéter d’une coupure (fusible qui fond) intempestive du conducteur entre alternateur et batterie, coupure nagère réputée détruire les alternateurs. A celà on rétorque que :

                  • entre peste (alternateur en surcharge et qui brule) et choléra (alternateur qui débite dans le vide avec des surtensions déstructrices de diodes de redressement) on ne choisit pas : on protège de l’incendie, on met un fusbie quite à tuer l’alternateur
                  • de nombreux régulateurs modernes intégrés dans les alternateurs cessent (de manière gracieuse) de débiter lorsqu’ils constatent l’absence de 12V sur la ligne de sortie. Vérifier bien sur que cette inhibition de production se produit tant au démarrage qu’en route.

                  Hors sujet :

                  • le bosster A2B surveille la température de l’alternateur et passe en alarme le cas échéant, ce qui est une bonne pratique.
                  • une détection de fusible fondu, ramenée au tableau de bord, est une bonne pratique.

                  Répondre à ce message

              • Accessoirement, pour faire juste du maintient de niveau à la batterie, un MPPT n’est vraiment pas nécessaire et un « bête » PWM fera très bien l’affaire pour 2 à 3 fois moins cher

                Un MPPT n’a d’intérêt que pour fournir le maximum possible d’ampères aux batteries, donc pendant la phase de boost (aka courant constant). C’est écrit en toute lettre dans plusieurs articles sur les MPPT, mais pas dans les brochures commerciales car ça semble réduire l’intérêt de ces engins (non, ça ne réduit pas l’intérêt).
                Dans le cas de l’entretien/float on cherche des courant de 0,1 A par heure de lumière l’hiver (j’ai pas dit d’ensoleillement) et par 100Ah de capacité, on est monstrueusement loin du domaine d’utilisation du MPPT.
                Désolé.

                Répondre à ce message

              • Un disjoncteur entre les panneaux et le MPPT peut servir,

                Je pense qu’un disjoncteur ou un interrupteur entre un PV d’entretien et un régulateur PWM (voir autre post) ne présente pas d’intérêt sauf celui de gaspiller encore 50 €.
                Avec un MPPT multi-tension (12V ou 24V) il faut bien sur respecter l’ordre de branchement (débrancher le MOINS en premier, rebrancher le MOINS en dernier), ordre qui est rappelé sur les cables du PV Victron.

                • Avec mon PV de 30W qui cesse de produire la nuit (comme tous les PV) et qui est raccordé à un régulateur PWM Steca je n’utilise pas d’interrupteur.
                • Entre le PWM et les batteries il n’y en a pas non plus mais il y a un fusible et je débranche le PV avant de toucher à tout ça.

                Je ne parle pas de 400W de panneaux ;-)

                Répondre à ce message

          • Ce n’est pas pour avoir de la réserve que j’ai pris un PV de 30W là ou 10W suffisent, c’est par ignorance il y a 4 ans.
            A la suite de l’idée de aikibu d’un article sur l’utilisation pratique de batteries OLA (http://www.plaisance-pratique.com/u...) j’ai du clarifier pas mal de choses autour de la phase d’entretien (on dit aussi float) qui compense l’auto-décharge de la batterie, et j’en ai tiré ces chiffres qui me rassurent avec mon panneau de 30W (30W commercial) :

            • l’auto-décharge mensuelle autour de 6% de la capacité (donc 6A pour 100A) pour des plomb classique et 12 % pour des plaques épaisses à 6% d’antimoine. 12% pour mes 330 Ah c’est 40 Ah donc 1,3 Ah par jour donc 130 mA pendant les 10 heures de lumière de la journée d’hiver
            • il est admis et pratiqué un courant de float 10 fois celui de l’auto-décharge mais il est bon de faire plus faible (dans tous les cas conso d’eau négligeable, sauf pour des bouées dérivantes)
            • cette compensation peut être brève (une semaine) quitte à faire l’appoint au retour à bord, ce n’est pas l’option retenue ici
            • la tension de float devrait être de 0,6 à 0,9V au dessus de la tension nominale (souvent 12,8 pour une OLA donc float à 13,4 - 13,7V), les chargeurs respectent souvent cette valeur, les régulateurs photovoltaïques sont un peu plus approximatifs (le mien monte à 13,9 voir 14V)
            • le courant de float est trop souvent sur-estimé à 2% de la capacité nominale (avec 2A pour 100A de capacité, sur 30 jours on monterait à 1440 Ah alors que l’auto-d"écharge est de 6 Ah (12 pour des épaisses) par mois, et même en autorisant 10 fois (voir ci-dessus) plus on est encore à 60 Ah (120 Ah), ce qui est beaucoup trop, et trop violent (d’où d’ailleurs la 4ème phase de float haché des chargeurs récents)
            • une compensation permanente (sous PV par ex) s’accommode (en douceur pour les batteries) de tension assez faible (13,3-13,4 pour des 12,7-12,8) et de courant très faible (la recommandation de 30 mA par 100A, c’est vraiment très faible même si 30 mA pendant 24 heure c’est aussi 75 mA pendant chaque heure de lumière de la journée de 10h de lumière par jour d’hiver.

            Ma conclusion à moi pour mes 330 Ah de OLA épaisses et mon PV à 1A de jour c’est que je ne fais pas violence, même si mon régulateur gagnerait à se calmer (13,3 au lieu de 13,9, interposer une diode ?). Bien sur à l’occasion (6 mois) je décharge/recharge à 50-80%, et rarement je désulfate.

            Répondre à ce message

      • C’est ce que je pratique depuis 4 ans avec un PV Victron de 30W (70€) et un regulateur Steca (35€) le tout entretenant un parc de 3x110Ah OLA. Je surveille le tout avec un datalogger (easylog USB) qui fonctionne 365 jours par an et que je relève tous les 6 semaines à 2 mois l’hiver (voir diagramme de tension en image).
        L’été le PV monte occasionnellement à 2A mais c’est plutot 1A, et l’hiver un peu moins (0,8A).
        C’est largement suffisant pour entretenir (float/maintient) les OLA même si je trouve le régulateur un peu haut (13,9V dès qu’ill y a du soleil), avec des OLA et ce que j’ai lu depuis je préfèrerai 13,3V.
        Bien sur à chaque visite je relève les densités d’acide et les niveaux. Depuis 4 ans les densités ont très légèrement divergé (j’observe de 1,295 à 1,285 avec le même pèse-acide, reste acceptable) et j’ai rajouté une seule fois 1 litre d’eau déminéralisé dans les 18 éléments. Mes batteries ne s’assèchent donc pas.
        Comme suggéré dans l’article, le PV est posé à plat pont, sans chiader l’orientation (cf relevés du datalogger)

        JPEG

        Répondre à ce message

  • bonjour a tous
    encore un grand merci a tous pour vos conseils très judicieux .ce site est une vraie mine d’or !!!
    voila je viens de recevoir mon cyrix et il vas falloir se mettre au boulot.....
    dernière question a tous avant de me lancer.
    mon chargeur de quai cristec a donc 2 sorties (+ 1 en réserve) et donc il régule la charge sur mes 2 parc batteries.
    c’est a dire un fil vers batterie moteur et 1 fil vers batterie service ,si je suis le plan du cyrix il faut brancher la sortie du chargeur sur la borne positive de la batterie service ????
    je ne comprend pas trop bien puisque mon chargeur de quai a un régulateur de charge incorporé et qu’il doit gérer tout cela .
    merci a tous
    claude

    JPEG

    Répondre à ce message

    • Désolé de voir que personne n’a répondu ! Je rentre de croisière en Corse mais ne suis pas « monté » plus haut que Santa Giulia...
      Pour répondre à la question, le plus simple est de ne brancher le chargeur de batteries que sur la batterie de service (et donc de n’utiliser qu’une seule sortie du Cristec). La batterie moteur est en principe toujours pleine et recevra du courant quand la batterie service passera au dessus de 13,5V (de mémoire) donc assez rapidement.
      Mais je ne pense pas que ça pose un quelconque problème si on branche le Cristec sur les 2, comme c’est actuellement.
      Petit coup de vent en prévision en Corse à partir de demain...
      Bonne nav

      Répondre à ce message

      • Tout à fait.
        D’une manière générale se pose le problème d’un seul générateur (alternateur ou chargeur de quai) chargeant deux parcs de batteries de techno différentes.
        Techno différentes car à l’un (moteur, typiquement plomb classique) on demandera des immenses courant de décharge (des centaines d’ampères, le CCA des specs) pendant des temps très courts (qq secondes maximum) et à l’autre (servitude, plaques épiasses, AGM, mat, Li) des courants plus faibles (10 à 20A est un max raison able, frigo et pilote compris) pendant des temps plus long et jusqu’à décharge assez profonde (50 à 80% de la capacité nominale, 100% pour les LiFePO).
        La difficulté avec ces techno différentes est que les tensions d’absorption sont différentes et qu’il peut être génant/grave d’en dépasser une, ou alors de risquer de ne jamais l’ateindre pour l’autre techno. Il y a donc un compris à trouver pour ne pas sous-charger tout en ne grillant pas.
        Ceci est discuté de manière très étendue dans le document Energy beyonf limit de Victron

        • la solution avec autant de chargeurs que de techno est la plus sure, surtout pour des maxi-yacht
        • Sterling commercialise un truc qui adapte une tension produite à une autre techno(cf la doc du chargeur PCU de Sterling)
        • Sterling avec son A2B dispose d’une sortie amplifiée (servitude) et d’une sortie de faible puissance pour le parc moteur, débitant quelques ampères (variable selon la tension/charge des batteries moteur, mais toujours des tensions raisonnables), bien commode lorsque l’alternateur tourne longtemps (fifty, vedette). Cette faible intensité est sans danger, même appliquée pendant longtemps car quelque ampères c’est plutôt un float qu’une absorption, pas de risque de bouillir.
        • la solution consistant à ne pas faire ça (ça = ce viol de tension) pendant trop longtemps est la bonne solution. Ainsi avec un voilier et du vent (sorry med folks, le coup est bas) l’alternateur sera raccordé en direct au parc moteur et la servitude sera derrière le cyrix (montage recommandé par cyrix). Même par pétole, le parc moteur passera rapidement au dessus de 13V, le cyrix sera passant et la faible charge des servitude empêcheront la tension de dépasser 13,5 (la plupart des batteries dont toutes les plombs peuvent supporter cette tension presque indéfiniment)
        • et, comme l’indique Piou ( chargeur de batteries que sur la batterie de service ), le chargeur sera raccordé uniquement au parc servitude et réglé (absorption, float) pour ce dernier. Ainsi aucun risque de surtension sur le parc moteur et de sous-charge pour le parc servitude.

        En bref, lire le § concerné de la doc Victron, lire, relire, comprendre ...

        Répondre à ce message

      • bonjour et merci de votre réponse
        en effet c"est ce que je compte faire. le chargeur cristec sur la batterie service et le cyrix devrais se débrouiller tout seul.
        j’ai monté mon cyrix hier et aucun soucis de branchement il a l’air de fonctionner très bien.par contre a l’arrêt
        coupe batteries coupés il reste accouplé je suppose que c’est normal mais je vais surveiller cela de prés .
        je vais maintenant me pencher sur le solaire pour améliore rtout cela.
        encore merci de vos infos
        j’espère que vous avez fait une belle croisière sur la corse. effectivement a partir de demain coup de vent chez nous
        cordialement

        Répondre à ce message

  • Bonjour
    Ci-joint plan origine avec 2 batteries sur un voilier 31 pieds
    Mes 2 batteries de 180ah de camion a l’électrolyte liquide plomb et sans entretien, et branchés comme ce plan 1 a rendu l’âme au bout de 6,5 ans, contrôlé par un voltmètre chacune.
    L’hiver de septembre à avril je mettais le coupleur sur boot et les batteries étaient alimentées par le panneau solaire de 80watt dans le sud est de la France. En avril, les batteries étaient à 13 volt.
    En navigation je basculai de l’une à l’autre par le coupleur, pour les consommables et démarrage du moteur suivant la décharge de l’une ou l’autre. Et quand je naviguai au moteur je mettais les 2 batteries sur boot, je chargeais les 2.
    Dans ces conditions elles ont tenues 6,5 ans la première avec le panneau solaire branché dessus tient toujours la charge, celle du moteur sur coupleur 2, non branché sur le solaire a rendu l’âme.
    Ci-joint plan pour futur branchement avec 2 batteries de 130a chacune de service de 70 a pour démarrage moteur et guindeau. Batteries au plomb et sans entretien. La batterie de 180a qui tient doit être en fin de vie, je vais donc l’éliminer.
    Je ne veux pas trop faire de frais et conserver les branchements actuels au mieux, pensez vous que ce branchement va bien et le cyris est il bien branché ou puis je m’en passer et faire comme avant en me servant du coupleur.
    Merci de vos avis
    ps 2e plan sur post suivant

    JPEG

    Répondre à ce message

  • Bonjour
    Ci-joint plan origine avec 2 batteries sur un voilier 31 pieds
    Mes 2 batteries de 180ah de camion a l’électrolyte liquide plomb et sans entretien, et branchés comme ce plan 1 a rendu l’âme au bout de 6,5 ans, contrôlé par un voltmètre chacune.
    L’hiver de septembre à avril je mettais le coupleur sur boot et les batteries étaient alimentées par le panneau solaire de 80watt dans le sud est de la France. En avril, les batteries étaient à 13 volt.
    En navigation je basculai de l’une à l’autre par le coupleur, pour les consommables et démarrage du moteur suivant la décharge de l’une ou l’autre. Et quand je naviguai au moteur je mettais les 2 batteries sur boot, je chargeais les 2.
    Dans ces conditions elles ont tenues 6,5 ans la première avec le panneau solaire branché dessus tient toujours la charge, celle du moteur sur coupleur 2, non branché sur le solaire a rendu l’âme.
    Ci-joint plan pour futur branchement avec 2 batteries de 130a chacune de service de 70 a pour démarrage moteur et guindeau. Batteries au plomb et sans entretien. La batterie de 180a qui tient doit être en fin de vie, je vais donc l’éliminer.
    Je ne veux pas trop faire de frais et conserver les branchements actuels au mieux, pensez vous que ce branchement va bien et le cyris est il bien branché ou puis je m’en passer et faire comme avant en me servant du coupleur.
    Merci de vos avis

    JPEG

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales