image
image
image

Votre IP : 54.161.77.30
Dernier ajout : 21 octobre
Visiteurs connectés : 22

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Les moteurs -forum- > Inverseur et propulsion > problème d’inverseur SD10

Rubrique : Inverseur et propulsion

__________________________________________________________________________________________________________________

problème d’inverseur SD10Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié Mai 2014, (màj Mai 2014) par : Zuod’  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Bonjour,
Mon inverseur sur SD 10 montre des signes de faiblesse ( il « patine » de temps en temps quelques secondes avant de réembrayer)
Il est pourtant quasi neuf (200 heures) et n’a jamais été brutalisé.
Les bruits de ponton semblent indiquer que le SD 10 est particulièrement fragile.

Si c’est le cas, il y a peut-être parmi vous des personnes ayant eu ce problème, j’aimerais savoir comment ils l’ont résolu, s’il est possible de réparer de façon fiable sans être obligé d’y revenir toutes les 200 heures.

Merci d’avance

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

12 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 29 mai 2014 14:39, par yoruk écrire     UP Animateur

    Bonjour
    J’ai vu que vous aviez posé la question sur H&O... sans avoir de réponse... Avez vous trouvé une solution ???
    Cordialement
    Michel

    Répondre à ce message

  • 29 mai 2014 15:23, par yvesD écrire     UP Animateur

    il « patine » de temps en temps quelques secondes avant de réembrayer

    Au vu de l’absence de réponse globale je me permet cette information très partielle : à ma connaissance, ces inverseurs à bain d’huile utilisent une pression d’huile (plutôt les 10 kg/cm2 que 1 kg/cm2) pour appliquer les disques de couplage l’un contre l’autre sans glissement ni friction.

    Dans le cas de mon mien (Borg et Warner, 1978) il est dit sur les fora que le couplage est effectif dès que la pression dépasse 4kg/cm2 (pour 10 en nominal). Comme il est difficilement pensable de mettre en cause la pompe à huile, pour ces jeunots de 200h ou pour mon vieux de 4000 et 36 ans), il faudra sans doute commencer par jeter un coup d’œil sur le niveau d’huile, en faisant comme indiqué dans le manuel. Et rechercher des traces de fuite, peut-être, puis en chercher l’origine ...
    Bien sur, s’il y a un mano ... (j’en ai et le surveille)

    Une huile de transmission (ATF) peut surchauffer, le manuel du SD10 indique 50 à 80 °C avec un max de 100 °C brièvement. Tout ça est très frais, il n’y a sans doute pas de radiateur d’huile, une surchauffe peut dénaturer l’huile (qui sent le rance, change de couleur, ... sur mon mien)

    le manuel d’utilisateur, récupérable par gogol(inverseur SD10) précise quelques autres causes d’« enclenchement trop lent » tournant autour du sélecteur et du câble de liaison

    Répondre à ce message

    • 29 mai 2014 15:56, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Attention, de quoi est-il question ?
      A ma connaissance, le SD 10 est une transmission Saildrive de ZF, qui n’est pas un inverseur hydraulique comme les BW.

      Le point critique sur ces transmissions avec embrayages mécaniques est de vérifier le débattement correct du cable de commande. Un moyen de vérifier, si on peut accéder à la tranmission, est de déconnecter le cable de commande et manoeuvrer la levier de l’inverseur à la main : si la tranmission ne patine pas, c’est la commande qu’il faut incriminer (course insuffisate, mauvais réglage ou installation angulaire défectueuse). Peut-être un problème existant depuis l’installation qui s’aggrave avec le temps.
      Ce point est assez critique pour faire l’objet d’un § entier (points 3.1 et 3.2) de la doc

      Répondre à ce message

  • 29 mai 2014 21:19, par Zuod’ écrire     UP  image

    Merci pour ces réponses.
    Effectivement, c’est un inverseur mécanique sur un saildrive.
    Mon problème ne vient pas du câble, malheureusement.
    Il semblerait, d’après ZF, que cette usure prématurée vienne du ralenti du moteur trop élevé (1000 tr/min). Ils préconisent 750 tr maxi (mais ils se gardent bien de le mettre dans la notice...)

    Je suis évidemment preneur de vos avis

    Répondre à ce message

  • 2 juin 2014 11:40, par Zuod’ écrire     UP  image

    J’ai fait la vidange il y a 1 mois. Ca n’a rien changé.
    ( L’ancienne huile était d’ailleurs très propre.)

    Répondre à ce message

  • 23 janvier 2015 10:00, par AVERELL écrire     UP  image

    Bonjour,
    J’ai eu une embase SD10 sur un moteur NANNI de 60CV.
    J’ai connu 4 pannes de même nature:soudaine impossibilité de passer en marche avant alors que la marche arrière continue à fonctionner.
    Les deux premières sont intervenues en Méditerranée au bout de 300 à 400H sous garantie.A chaque fois le changement de disques n’a pas suffi.La 1ère fois il a fallu remplacer la tête de l’embase,la seconde la totalité de l’embase.
    La 3ème panne est arrivée au bout de 1300h à Valparaiso après une navigation dans des eaux froides(canaux de Patagonie).Le changement des disques a cette fois suffi.
    La 4ème panne est arrivée au bout de 300h en Polynésie.Le changement des disques a réussi jusqu’au remplacement de l’embase SD10 par une embase Technodrive SP60(moins de 200h de fonctionnement avec les nouveaux disques),solution que NANNI m’a proposée à mes frais.
    Plusieurs explications m’ont été données par des techniciens :
     l’huile,NANNI a d’abord recommandé de l’ATF puis récemment de la SAE15W.J’utilisais de l’ATF.
     la plage d’utilisation de l’embase SD10 est à sa limite avec un moteur de 60CV et un bateau de 15T.
     Le refroidissement de l’huile dépend de la température de l’eau,les disques s’usent plus vite par eaux chaudes.
    Ma nouvelle embase a plus de 400h,à suivre.
    Je suis intéressé par votre expérience de l’embase SD10.
    Averell

    Répondre à ce message

    • 23 janvier 2015 21:17, par Zuod’ écrire     UP     Ce message répond à ...  image

      Effectivement, ZF (constructeur du SD10) préconise de mettre de la 15-40, maintenant.
      Quant à mon problème, il est au point mort (! !)
      Mon inverseur est quasi-mort à moins de 300 heures (mais hors garantie, malheureusement)
      ZF affirme que c’est parce que le ralenti du moteur est trop haut (850 rpm maxi, et 750 préconisés). D’après leur SAV, si je change les disques sans baisser le ralenti, le problème va réapparaître.
      Le problème est que le moteur N3.21 (pourtant vendu avec le SD10) ne peut pas descendre aussi bas : 1000 rpm mini.
      Et Nanni « ne reconnait pas le problème » mais se garde bien de me donner une solution. Lettre recommandée, conciliation, etc... Pour l’instant, RIEN.

      Donc je suis coincé.

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales