image
image
image

Votre IP : 54.166.141.69
Dernier ajout : 22 septembre
Visiteurs connectés : 13

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Les moteurs -forum- > Inverseur et propulsion > Hélice : la 4ème pale ?

Rubrique : Inverseur et propulsion

__________________________________________________________________________________________________________________

Hélice : la 4ème pale ?Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié Décembre 2013, (màj Décembre 2013) par : Nicodefreja   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Bonjour à tous,

La saison dernière, je me suis offert un petit (gros !) luxe : le changement de mon hélice tri pale fixe 20 RH 14 pour une hélice Autoprop à pas variable de 20 pouces. Bateau 11/12T en charge, 37 pieds à la flottaison, moteur 50 cv 3000 t/mn maxi

L’objectif principale était un gain de manœuvrabilité en marche arrière, et accessoirement un gain sous voile avec la mise en drapeau des pales. Tous ces objectifs ont été atteints avec l’Autoprop, avec, cerise sur le gâteau, un net gain de vitesse au moteur qui nous a apporté de multiples avantages (dont celui de pouvoir, paradoxalement, faire plus de voile !)

Le problème, c’est que cette hélice génère un insupportable bruit de cavitation, et surtout d’énormes vibrations destructrices à terme. Avec le fabricant, on a cherché tout l’été la cause et/ou une solution à ces problèmes (je ne détaillerais pas toutes les modifications, tests et réglages faits, ils sont très nombreux), et en désespoir de cause, j’ai remis mi novembre l’ancienne hélice fixe : plus aucune vibration, plus aucun bruit, le moteur n’a jamais eu un fonctionnement si doux (tu m’étonnes, avec tous les réglages que j’ai fait !)

Le fabricant accepte de reprendre l’hélice et de me rembourser.

Je suis donc à la recherche d’une nouvelle hélice à mise en drapeau (et non pas repliable, car si on a un gain en vitesse sous voiles, on n’a pas le gain de manœuvrabilité apporté par les hélices à mise en drapeau)

Or, en étudiant à nouveau le marché des tripales, je me rends compte que seule l’Autoprop permet un gain de vitesse au moteur, alors que les autres induisent une perte de vitesse au moteur.

Et quand on a gouté de pouvoir marché à presque 8 nds au lieu de 6,5, il est difficile de faire marche arrière !

En étudiant également d’un peu plus près les calculs d’hélices grâce à une feuille de calcul trouvée sur le net, je m’aperçois également que ma tri pale fixe était probablement sous dimensionnée, dont une sous vitesse au moteur comparée avec des bateaux de même puissance et de même déplacement.

En effet, le calcul théorique recommande une hélice tri pale de 21X17 pour une vitesse de 8,5 nds. Sauf qu’avec une 20 pouces, il ne reste déjà plus que 75 mm entre la pointe de la pale et la coque, et réduire cette distance induit une risque potentiellement (voire même à coup sur !) important de vibrations et de bruits. De plus, le pas me semble trop fort.

Mais avec 4 pales, je pourrais passer à une 19X16, voire rester sur une 20 pouces en jouant sur le pas, vu que beaucoup d’hélices à mise en drapeau ont maintenant un pas réglable facilement sous l’eau.

Et donc avec une 4 pales à mise en drapeau, je pourrais à la fois augmenter la motricité, avec plus de confort (moins de vibrations), tout en optimisant la manœuvrabilité, et avec certes une légère (très très légère voire insignifiante) perte de vitesse sous voile par rapport à une tripale à mise en drapeau également.

En fait sur le papier ça parait formidable, mais justement je me demande si ça ne parait pas un peu trop formidable, et s’il n’y aurait pas un truc qui m’échappe .......

Donc je serais très intéressé de connaitre vos avis et conseils à ce propos.

Merci d’avance :-)

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

26 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 2 décembre 2013 13:45, par Nicodefreja écrire     UP

    J’en profite pour joindre la feuille de calcul utilisée, si ça peut servir à quelqu’un :-)

    Répondre à ce message

    • 2 décembre 2013 15:09, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Une analyse rapide de la feuille montre un calcul approximatif assez « rustique » : en particulier il n’y a pas prise en compte des formes de la coque et des dimensions de la cage d’hélice, ni de la forme du moyeu et des pales de l’hélice...
      Les hélices Autoprop sont des hélices très particulières et assez controversées : certains se déclarent très satisfaits, d’autres beaucoup moins...
      Pour ceux qui ne connaissent pas, il d’agit d’hélices à pas autoréglable, chaque pale s’orientant librement en fonction des efforts hydrodynamiques :
      http://www.bruntons-propellers.com/...
      Le problème est que, contrairement à la plupart des hélices à mise en drapeau et à fortiori à pas réglable, les pales sont indépendantes : ce principe de réglage automatique du pas rend ces hélices très sensibles à toute dissymétrie de la forme des pales ou du mécanisme de pivotement, pouvant générer ainsi d’importantes vibrations en cas de problème.

      Par contre, passer d’une tripale à une quadripale peut générer aussi son lot de problèmes : un nombre pair de pales engendre un spectre d’harmoniques beaucoup plus important qui peut poser aussi des problèmes de vibrations. Il est souvent préférable de passer à une 5 pales, solution de plus en plus fréquente sur les bateaux à moteur à déplacement lourd.

      JPEG

      Répondre à ce message

      • 2 décembre 2013 17:37, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Accessoirement, les hélices à cinq pales à mise en drapeau automatique sont assez rares...:-))

        http://www.pyiinc.com/index.php?sec...

        Par contre, certaines hélices à mise en drapeau automatique permettent de régler le pas, et ceci même à flot pour les meilleures, ce qui permet une adaptation parfaite au moteur et à la carène.
        Je ne suis pas sûr qu’un réglage bien fait sur une tripale n’apporte pas les mêmes gains ou des gains proches de l’Autoprop.

        Répondre à ce message

        • 2 décembre 2013 18:39, par Nicodefreja écrire     UP     Ce message répond à ...

          Oui, suite à l’expérience Autoprop, ce sera une hélice à pas réglable, car je suis sur que le pas de l’hélice était en cause. Avec la tripale fixe, j’avais les mêmes bruits de cavitation et vibrations uniquement par vent très fort (genre 35 nds) de face.

          Mais quand même, 5 pales ...... :-(

          Es tu sur pour les 4 pales ? Toutes les docs que j’ai pu consulter, et en premier lieu celles indépendantes des fabricants (donc plus objectives) s’accordent pour dire justement que les 4 pales sont mieux équilibrées et plus silencieuses.

          Pour les tests que j’ai pu lire en 3 pales fixes versus drapeau à pas réglable s’accordent pour dire que les drapeaux à pas réglables sont toujours en dessous en vitesse par rapport aux 3 pales fixes (ce qui se comprend quand on voit la forme des pales). Seule l’Autoprop était au dessus (ce qui se comprend aussi quand on voit la forme des pales de l’Autoprop)

          Répondre à ce message

          • 2 décembre 2013 19:25, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

            Ma remarque sur le nombre de pales est générale : un nombre pair génère plus d’harmoniques, notamment liés au passage devant le safran. Après, tout est question de cas particuliers et c’est un art proche de la magie noire... Un constructeur américain de yachts à moteur a essayé plus de vingt hélices avant de trouver les bonnes...
            Un exemple célèbre : le Normandie vibrait beaucoup (au point de casser la vaisselle) avec les hélices tripales initiales (pourtant validées par des essais en bassin de cavitation). On décide de les remplacer par des quadripales prévues au cas où : plus de vibrations, mais perte d’une hélice par rupture de l’arbre... Le troisième jeu (quadripale avec diamètre supérieur aux tripales (!)) sera le bon... et c’était M. Brard le grand spécialiste du Génie Maritime de l’époque et qui a fini Président de l’Académie des Sciences qui était à plein temps sur le dossier !

            Pyi dit d’ailleurs : The five blade design also provides for a substantial noise and vibration reduction in all conditions.

            Répondre à ce message

            • 2 décembre 2013 19:33, par Nicodefreja écrire     UP     Ce message répond à ...

              Merci pour tes réponses Négofol, oui, c’est un peu le sentiment que j’ai, j’ai mis le doigts dans un truc assez compliqué, et j’ai intérêt à travailler avec des fournisseurs fiables.

              Mais il me faut vraiment une autre hélice, celle que j’ai ne va pas : trop lente au moteur, pas manœuvrable du tout, et sous voile, soit je la bloque et je perds 1 nds, soit je la laisse libre et à partir de 7 nds les vibrations sur le safran sont terribles, sans compter le bruit infernal.

              Ah là là là là, ça va pas être simple ce truc !

              Répondre à ce message

            • 2 décembre 2013 19:42, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

              Complètement hors sujet (quoique ...) très long chapitre sur les moyens de transmissions et donc les hélices dans l’ouvrage édité par InfoMer sur le pilotage et la manœuvre des bateaux (des 200 000 Tx et13 mètres de tirant d’eau). Passionnant, mais hors sujet.

              Répondre à ce message

  • 2 décembre 2013 18:31, par Basile écrire     UP

    12 T ton bateau, c’est pas plutôt 12000 pounds, soit 5.4 tonnes ?
    J’ai cru sur le coup que tu étais passé au ferro-ciment.

    j’espère que tes calculs ne sont pas faits avec 12 tonnes.

    Répondre à ce message

    • 2 décembre 2013 18:44, par Nicodefreja écrire     UP     Ce message répond à ...

      Si ,si, c’est un 13m (fillette !), il fait 9 T lège (sur le papier, ce qui doit déjà être optimiste), donc on peut compter sur 11/12 T en charge avec la flotte (700L), le carburant (400L), l’armement et tout le bazar à bord .....

      D’ailleurs, quand je fais les calculs avec 6 nds vitesse maxi, je tombe sur une 20X14, donc c’est raccord .

      Répondre à ce message

  • 3 décembre 2013 01:43, par tilikum écrire     UP

    Tous ces objectifs ont été atteints avec l’Autoprop, avec, cerise sur le gâteau, un net gain de vitesse au moteur...

    Cela ne prouve qu’une seule chose : que l’hélice d’origine n’était pas bonne !

    Je ne connais pas l’Autoprop, mais il y a eu de nombreuses discussions autour de la Maxprop, qui a l’indéniable avantage de fonctionner aussi bien en avant qu’en arrière, ce qui s’appelle un compromis.

    Beaucoup de plaisanciers sont ravis de ce compromis, mais partant du principe qu’un bateau passe nettement plus de temps en avant qu’en arrière, je trouve que c’est trop cher payé l’obligatoire mauvais rendement en marche avant, comparé à une hélice à pas fixe optimisée pour la marche avant !

    Sauf bien sûr pour les bateaux passant plus de temps à naviguer entre les pontons qu’au large... :o)

    L’idéal, certes un peu hors sujet pour nos petites unités de plaisance, c’est l’hélice à pas variable commandé, il n’y a même pas besoin d’inverseur !

    J’ai connu un voilier centenaire de vingt mètres déplacent plus de 80 tonnes, équipé d’un moteur mono-cylindre de 32 litres de cylindrée développant 60 CV à 250 t/m réaliser des manœuvres improbables du genre de mettre à quai avec le vent... venant du quai, rien qu’en jouant de la vitesse moteur et de l’orientation des pales sans toucher à la barre !

    Il n’avait ni inverseur ni réducteur, l’arbre d’hélice étant directement couplé au vilebrequin du moteur, les pales de l’hélice en drapeau au point mort.

    J’ai un lien dans mes archives qui montre une superbe démonstration du genre avec un déplacement lourd et seulement 40 CV : http://www.youtube.com/watch?v=jBOJ... Perso, j’appelle cela de l’art ! :-)

    Pour revenir dans le sujet de nos unités de plaisance, mon tas de ferraille perso déplaçant 20 tonnes en charge, équipé d’un diesel de 60 CV à 2600 t/m et d’une réduction de 1:2.8, marche sans forcer à 9 nœuds avec une hélice tripale fixe de 20 x 20" !

    Les conditions sont bien entendu avec une carène et une hélice propre... et une mer maniable ! B-)

    _/)

    Répondre à ce message

    • 3 décembre 2013 08:00, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      C’est moi qui avait posté ce lien.
      Evidemment, le démarrage est moins simple que tourner la clé du Yanmar...
      La séquence de démarrage en temps réel :
      http://www.youtube.com/watch?v=RAu-...
      Le vieux monsieur est le fils du créateur de la société Wichmann, fabricant de ces grosses merveilles...
      Ah Hundested ! Le dernier à en fabriquer jusqu’en 1990 ou 92 : j’ai le dernier catalogue et le manuel... Allez, un des derniers, avec préchauffage électrique de la boule, démarré à la main par un monsieur qui sait !
      http://www.youtube.com/watch?v=66t2...
      A noter que ces gros semi-diesels sont des deux temps à échappement sec libre, le gros pot étant un résonateur refroidi à l’eau dans une double paroi sans aucune chicane, d’où ce bruit inoubliable, mieux qu’une Harley pour un biker, à mon goüt !

      Répondre à ce message

    • 3 décembre 2013 18:53, par Nicodefreja écrire     UP     Ce message répond à ...

      Oui, c’est vrai que ça fait assez cher le kilo de Nibral, mais, au moins pour mon cas, les objectifs recherchés sont multiples :

      En premier lieu, on a vu que notre bateau a une mauvaise hélice. Je m’en doutais un peu avant vu les performances, il n’y a plus aucun doute maintenant. Donc déjà il faut changer l’hélice.

      Ensuite si j’arrive à me débrouiller à peu près de l’horrible marche arrière d’une tripale fixe (en oubliant pour mon ego les fois où ça part en vrille), ma femme n’y arrive pas vraiment, et je souhaite que ce soit elle qui fasse les manœuvres à la barre. Avoir une bonne marche arrière permet de ne pas voir son regard angoissé quand je lui demande de faire la manœuvre. Et qui a déjà vu le regard angoissé de ma chère et tendre, et qui a un minimum de cœur, n’oserait pas ce genre de plan. De plus, cela lui épargne 5L de transpiration et 3L d’huile avec une seule olive entre les fesses (encore que pour l’huile d’olive, ça peut avoir ses avantages). Et il n’y a pas que dans les marinas que cela a son avantage, étaler droit une ligne de mouillage est quand même plus pratique pour calculer au mieux son évitage, ainsi que dans les ports où il faut balancer le mouillage, qui sont fréquents en Med.

      Enfin, ces si chères hélices à mise en drapeau ont tout de même un grand avantage sous voile : je l’avais déjà évoqué, mais notre « camion », grâce à un plan de voilure totalement revu, « roule » très facilement au dessus des 7 à 8 nds. Et à cette allure, soit je bloque l’hélice et je perds presque un nœud, soit je la laisse libre et le safran se met dans des vibrations à tout casser et le bruit de rotation est infernal (et ma chère et tendre me refait ses yeux de cocker !)

      Mais ces avantages ont un prix fort élevé, j’en conviens.

      Sur ces 3 points l’Autoprop a été excellente si ce n’est la cavitation et les vibrations qui la rende inutilisable (dans mon cas), et pour lesquels Bruntons n’a pas trouvé de solution (il faut dire qu’ils n’ont pas cherché beaucoup, à part de me dire de changer la bague, les silent blocks, l’arbre - et j’ai arrêté avant qu’il me disent de changer de moteur et, au final, de bateau !)

      Après de multiples échanges avec un autre fabricant, à qui il vaut mieux éviter de dire « 4 pales » (mais il a quand même de solides arguments, et pour être honnête, il ne rejette pas les 4 pales en bloc mais dans le cas de mon bateau), il semble que nous allons partir sur une nouvelle tripale à mise en drapeau et pas réglable.

      La saga continue donc ........ Négofol m’a fait frémir avec son yacht américain qui a essayé plus de 20 hélices .......

      Répondre à ce message

    • 4 décembre 2013 11:31, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Pour l’hélice à pas variable pour petits bateaux : ça existait il y a quelques années : le premier bateau sur lequel j’ai navigué avait un diesel monocylindre Sabb de 10 CV, avec une hélice à pas variable commandé et mise en drapeau, qui en plus démarrait très bien à la main... Mon boulot de mousse ! Ce moteur génial avait un régime max de 1 900 t/mn et un réducteur 2:1 incorporé tout bête : l’hélice était entraînée par l’arbre à cames !
      Sabb fabriquait aussi un 30 CV à l’époque... Tués vers 1 980 par les petits diesels japonais à fort régime...

      JPEG

      Répondre à ce message

  • 3 décembre 2013 08:44, par DOUG LE écrire     UP  image

    Bonjour,
    Quand j’ai voulu installer une hélice à mise en drapeau sur mon Sharki, 12m 9T 55CV, le fabriquant retenu (Featherstream) m’a quasiment imposé une 4 pales à cause de la dimension de la cage d’hélice.
    Sur le coup j’ai beaucoup râlé à cause du prix , mais effectivement au moteur l’amélioration des performances à vitesse de rotation égale est significative par rapport à la tripale d’origine et on a du mal à naviguer à moins de 7kn. Aucune vibration particulière à signaler. Donc oui, la 4 pales à mise en drapeau sur mon voilier ça fonctionne très bien, mais c’est très cher...

    Répondre à ce message

  • 25 septembre 2014 14:49, par Nicodefreja écrire     UP

    Pour donner un suivi aux réponses à ce sujet, j’ai finalement posé une hélice 4 pales Maxprop.

    Je n’ai pas encore beaucoup de retour d’expérience, n’ayant fait que 700 miles cette année, mais un peu quand même.

    Globalement plutôt satisfait.

    Les vibrations ont complètement disparues, par contre bruit de fonctionnement quand même. Mais un certain nombre de constat assez étranges et en contradiction avec la théorie. Il faut que je fasse un mail au distributeur pour lui donner ces infos, mais je vous les livre déjà ici.

    Mon hélice tripale fixe était une 20X14. La 4 pales qui m’a été livrée est une 20 pouces aussi, réglée en usine avec un pas de 15 (réglage du pas par changement de vis). Je m’attendais à performance et silence de fonctionnement dans cette configuration. Que nenni, je n’allais pas plus vite qu’avec la tripale, en revanche avec beaucoup plus de bruit. J’ai donc plongé pour changer les vis de réglage, pour passer à un pas de 17, et j’en ai profité pour passer le pas de la MA de 2 à 3. Au passage, le système de petites vis de blocage des vis de réglage est m....que, évidement j’en ai fait tomber une au fond du port. Remplacée par une vis de la visserie du bord. Mais le fabricant devrait livrer l’hélice avec un stock de ces vis, je ne dois pas être le seul à les laisser échapper.

    Ah ben là ça allait beaucoup mieux question performance (jusqu’à presque 8 nds par mer plate et sans courant contraire pour à peine 7 nds maxi pour l’ancienne 3 pales fixes), et curieusement, beaucoup moins de bruit !!!! Marche arrière du tonnerre, mais si toujours effet de pas d’hélice, rapidement compensé par la puissance en MA (en fait, il faut un coup de main comme pour la tripale fixe, mais on est manœuvrant beaucoup plus vite).
    Je compte ensuite monter à un pas de 19 pour voir ce que ça donne, mais le distributeur doit m’envoyer la vis de réglage correspondante, car les vis livrées en standard ne permettent qu’un réglage de pas de 11 à 17.
    Je dépasse encore le régime maxi du moteur, ce qui m’incite à passer à un pas de 19.
    Curieusement, avec la 3 pales, je dépassais aussi le régime maxi, mais pas autant, tout en allant moins vite.

    Autre bizarrerie : nous avons fait toute la route avec un bateau copain, un Santorin équipé du même moteur. On a pratiquement eu tout le temps le même rythme entre soit voiles, soit moteur, soit voiles/moteur. OK, le Santorin est un peu plus lourd, mais il est équipé du même moteur, mais lui avec une tripale fixe. Je tourne à régime moteur plus haut que lui (je n’aime pas trainer). Donc logiquement, je vais beaucoup plus vite, mais aussi logiquement, je m’attendais à une consommation beaucoup plus importante. Que nenni encore, en fait j’ai consommé .... moins que lui ! Je suis à 2,7 L alors que lui est à un bon 3,5 L. Par rapport à mon ancienne tripale, la consommation est pratiquement identique (à 0,1 L près). Je trouve cela assez étrange ....

    Sous voile : par petit temps notre voilier est devenu une vraie bombe. Mais là, l’hélice n’est qu’une partie de ce résultat, ayant encore fait beaucoup de transformations cette année. Notre nouveau code 0 est une tuerie, l’arme fatale pour les calmasses de Med !

    Enfin, le prix. J’avais décidé à la base de rester dans le budget que j’avais investi dans l’Autoprop. Lorsque j’ai eu le devis Maxprop, à l’origine pour une 3 pales, j’ai failli défaillir ..... J’ai renvoyé un mail, en indiquant que c’était vraiment dommage parce que c’était cette hélice que j’avais choisi. Mais que par principe, je ne souhaitais pas engager un tel budget, cela me semblait totalement déraisonnable. Le gérant m’a rappelé dans les 10 minutes qui suivaient le mail. J’ai reçu une nouvelle offre avec un budget réaligné sur l’Autoprop. Et du coup, on a discuté 4 pales tant qu’à faire. Ce qui fait que j’ai eu la 4ème pale pour 160 euros de plus seulement, ce que je trouve être une bonne affaire :-)

    En conclusion : le désavantage des hélices à mise en drapeau, c’est que la plupart (sauf l’Autoprop) sont moins rapides que des hélices à pas fixe à pas égal. Par contre on peut obtenir une meilleure marche arrière. Je pense qu’avec une 3 pales à mise en drapeau, j’aurais atteint le même niveau de performance que ma 3 pales fixes en montant très haut dans le réglage du pas. En étant passé sur une 4 pales, je peux avoir les avantages d’une hélice à mise en drapeau tout en ayant une performance supérieure à celle de ma 3 pales fixes, et une marche arrière nettement meilleure.

    Répondre à ce message

  • 19 décembre 2015 13:55, par Jena Palu écrire     UP  image

    Bonjour, Nicodefreja
    j’ai lu avec grand intérêt cet échange, car je suis dans la même situation que vous avant votre changement d’hélice.
    J’ai le fort sentiment que mon hélice 3pales fixe actuelle n’est pas bien dimensionnée, j’atteinds difficilement 7 noeuds par mer platte , le moteur monte très facilement en tours, et par mer contraire l’hélice cavite rapidement et le bateau n’avance plus.
    L’Autoprop ne peut pas se monter sur mon bateau aussi j’ai pris contact avec Maxprop pour avoir des offres. (Moteur 60cv Perkins)
    Le représentant que j’ai rencontré ce WE à Paris me propose une 3 pales (Easy 3B/90/508) à un prix somme toute déjà élevé. J’hésite à suivre votre exemple et placer une 4 pales ce qui devrait réduire le risque de cavitation (?).
    Avez-vous pu confirmer votre bonne expérience de la 4 pales cet été ?
    Je me permettrai de vous contacter par MP pour plus de détails concernant le prix.
    Bonnes fêtes de Noël
    Jean-Paul

    Répondre à ce message

  • 19 décembre 2015 23:23, par Nicodefreja écrire     UP

    Bonsoir Jean Paul,
    Bien reçu le message en MP, je réponds ici afin que ce soit utile pour tous.

    Malheureusement, sur la saison 2015, je n’ai pu vraiment apprécier les performances de l’hélice, car nous n’avons pas caréné cet hiver .... et nous l’avons bien regretté toute la saison ! Question de tarifs un peu délirants en Italie, je n’accepte pas de payer 2500 euros pour un carénage. Résultat, il m’a fallu utiliser ma bouteille tout l’été pour nettoyer, mais que ce soit sous voile comme au moteur les performances ont été très médiocres. Bref. On a fait énormément de mouillages merveilleux en Grèce, et c’était notre objectif, donc bon.

    Je maintiens malgré tout ce que j’avais écrit en septembre 2014. J’ai encore pas mal de bruit de ligne d’arbre MAIS : ayant refait toute l’isolation phonique de la cale moteur, je pense que le problème vient de là : auparavant, le bruit du moteur masquait le bruit de la ligne d’arbre.

    Aujourd’hui, je ne saurais dire si 4 pales sont mieux que 3. Je n’ai pas assez d’expérience sur les hélices. Les possesseurs d’hélices 3 pales à pas réglables semblent eux même déjà satisfaits. Ce qui est sur, c’est que pouvoir régler le pas de son hélice est un gros plus, et que pour mon bateau j’ai besoin d’un pas beaucoup plus fort que l’hélice à pales fixes d’origine. Maintenant, jusqu’où monter en pas sans prendre de risque pour l’inverseur ? Je ne sais pas. Les héliciers eux même ne savent pas, c’est vraiment une science de tâtonnement et pas du tout une science exacte. D’où l’intérêt du pas ajustable.

    Enfin pour le prix : ces hélices sont vraiment hors de prix, et Maxprop est particulièrement encore plus hors de prix. JProp, qui m’a paru très sérieux, est aussi une alternative à considérer fortement. C’est justement en signalant à Maxprop que vu son prix, je préférais considérer JProp que Maxprop a baissé son prix ... très fortement !

    Dans mon cas, l’hélice partait hors Europe, ce qui était une possibilité de discount selon l’importateur en France (question de respect du réseau de distribution). De plus je ne payais pas la TVA sur place. Ce qui au final me faisait l’hélice presque à moitié prix. D’où le choix de la 4 pales, la 4ème pale étant du coup à prix dérisoire, et le budget final raisonnable.

    Ce n’est pas super terrible comme réponse, j’en suis désolé, mais cette année n’a pas été une année où je me suis vraiment soucié du moteur et de l’hélice.

    Bonnes fêtes de fin d’année à tous :-)

    Répondre à ce message

  • 1er janvier 2016 05:45, par Walkabout écrire     UP  image

    La K4 de Kiwiprops (http://www.kiwiprops.co.nz) vaut peut-être une considération . . .

    Répondre à ce message

  • 1er février 2016 20:18, par aikibu écrire     UP  image

    Bonjour
    Je redoutais une reponse comme la tienne, mais au vu des photos, je me rassure.....
    Si les couleurs sont comparables, marbrures, plaques rougeatres etc....l’etat proprement dit est beaucoup plus rassurant (pour moi).
    Je n’ai pas de criques, du moins pas encore, les bords d’attaque et de fuite ne sont pas crenelés, mais bien compacts et ce n’est que moi qui m’occupe de l’helice et serre tres fort l’anode de bout d’arbre....
    merci pour vos commentaires ....qui vivra verra et à surveiller de près

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales