image
image
image

Votre IP : 54.92.153.90
Dernier ajout : 24 juin
Visiteurs connectés : 12

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > L’électricité à bord -forum- > Batteries > Possibilité de cumuler la charge d’un panneau solaire et d’une hydrolienne

Rubrique : Batteries

__________________________________________________________________________________________________________________

Possibilité de cumuler la charge d’un panneau solaire et d’une hydrolienneVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Avril 2015, (màj Avril 2015) par : jb  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Bonjour,

Je prépare une grande virée et je me pose la question du choix de puissance du watt and sea 300 ou 600w. la petite version permettrait de dégager un budget pour du solaire.

En échangeant avec le service technique de watt and sea, ce dernier m’a indiqué que le régulateur à entrée multiple n’exploite pas l’apport solaire durant le fonctionnement de l’hydrolienne.

Ma question est de savoir si il est possible de cumuler le solaire à l’hydrolienne en utilisant un second régulateur indépendant ou ça n’est pas possible étant donné le niveau de tension engendrée par la charge de l’hydrolienne, ou réciproquement d’ailleurs.

Actuellement je dispose d’un panneau 165w en 24v sur un regulateur xantrex C40, et la quantité d’énergie fournit en plus de celle du watt and sea 300 me suffirait mais à la condition que cela soit cumulable.

Merci de vos réponses.

extrait du site watt and sea sur le régulateur :

Grâce à sa régulation de charge intelligente prenant en compte l’état de charge des batteries (modes Absorption et Floating), le convertisseur assure une charge multi-tensions et garantit l’intégrité des batteries sans ajout d’un régulateur externe. Le basculement d’un mode à l’autre est automatique.
Lors de la phase de charge, la tension est régulée à 14,3V (phase d’absorption). Lorsque les conditions permettent de charger les batteries à 100%, le convertisseur régule à une tension plus faible (13,8V) afin de maintenir les batteries chargées sans les détériorer (phase d’entretien/Floating).
Le convertisseur possède également une entrée solaire MPPT qui permet de charger ses batteries au mouillage.
Tension d’alimentation : 12V - 24V auto-détectée
Puissance nominale : 600W
Rendement : 95%
Tension de sortie régulée abs = 14,3 / 28,6 V
Tension de sortie régulée Float = 13,8 / 27,6 V
Intensité nominale : 40A/20A
Entrée solaire : 50V maxi / 20A maxi
Poids : 2 kg ; Hauteur : 240 mm ; Largeur : 105 mm, Longueur :60 mm

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

4 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • Puisque personne ne répond ... bien sûr on peut cumuler le courant des deux sources avec chacune son régulateur ... mais à condition que la batterie puisse accepter autant de courant.

    Le facteur limitant c’est l’acceptance du parc de batteries, qui lui-même dépend de la taille du parc, de la technologie des batteries et de son état de charge à un moment donné, avec une limite de tension qu’on a fixée.

    Pour risquer une analogie : si on veut remplir une bouteille, ça ira plus vite avec un robinet à fort débit qu’avec un filet d’eau, mais un très fort débit d’eau ne permettra pas de la remplir plus vite, il y a une limite à ce que la bouteille peut accepter et un temps minimum pour remplir la bouteille.

    Répondre à ce message

    • Pour préciser sur les propos d’Oscar, une batterie au plomb (la plus restrictive pour la charge) accepte idéalement 20% de sa capacité (C/5 comme ils disent).
      Donc en supposant que tu prennes le 300W (12A en 24V puisque tu as l’air d’être en 24V) et en doublant tes PV soit 330W (13A) on arrive à 25A maxi (ce qui n’arrivera pas souvent !!!) ce qui demanderait une batterie d’au moins 125Ah... et je subodore que tu as plus...
      Et bien sur si tu es en 12V ça donnerait 50A de charge et 250Ah de batterie...
      De toutes façons, si on fournit trop de courant à la batterie, elle n’acceptera que ce qu’elle veut, si j’en crois Robert qui m’avait tout appris il y a quelques années...

      Répondre à ce message

  • Un peu hors sujet, quoique... n’oublie pas que dans une « grande virée » la plus grande partie du temps se passe au mouillage (statistiquement au moins 80% sur un tour de l’Atlantique, et plus sur un TDM), où ton W&Sea ne donnera rien. Ce qui est idéal en course, ou en traversée, ne convient pas trop pour un TDM.
    Oserais-je te conseiller de faire un bilan électrique en navigation et un autre au mouillage pour bien cibler tes besoins ?
    Sans connaître ton bateau, j’aurais tendance à préférer le 300W et des panneaux solaires...moi qui ai de la place (cata) je me « contente » de 640W de panneaux (malgré mes frigo + congélo) et rien d’autre (à part bien sûr mes alternateurs avec A2B)
    Cdlt Piou

    Répondre à ce message

    • Bonsoir,

      Merci pour vos réponses, le voiler est un monocoque assez rapide donc pas tant de place que ça pour les panneaux solaires, j ai effectivement fait un bilan de conso théorique et en cas de mauvais temps je consomme 230 amp/24 avec 50% pour le pilote (j’ai pris 5 amp durant 24 heures), 14% pour le frigo et 20% pour PC et électronique, ce qui donne 9.6amp / heures / en 24, le watt ans sea me couvre donc la conso dans ces conditions. En temps normal je baisse la part du pilote de presque 25%, donc je ne le ferais pas tourner H24, voir pas du tout si ça brille fort et il ne s’use pas.

      Enfin pour revenir au sujet, le fait de pouvoir charger en parallèle me permet de choisir le 300W et de dégager un budget pour remplacer le 165 polycristallin qui a 10 ans par un 300w monocristallin ce qui devient très confort au mouillage. En prenant un second régulateur je vais donc pouvoir charger en même temps si besoin se fait sentir le matin en transat et de ne pas être dans la misère complète si il y a une panne de l’un ou l’autre et je conserverais un billet conséquent pour les aléas.

      Le parc de batterie a renouveler ferait 300 amp en 24V c’est ce qui est sur le bateau depuis que je l’ai, de simple batterie a électrolyte liquide a recharger en semi traction.

      Si vous avez d’autre petites idées de réflexion, je suis a votre écoute.

      cordialement.

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales