image
image
image

Votre IP : 54.198.210.67
Dernier ajout : 23 novembre
Visiteurs connectés : 13

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Livres > Erskine Childers : The Riddle of the Sands/L’énigme des sables

Rubrique : Livres

__________________________________________________________________________________________________________________

Erskine Childers : The Riddle of the Sands/L’énigme des sablesVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Février 2012, (màj Avril 2012) par : Négofol   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Un curieux objet que ce roman : publié en 1903, c’est un des tout premiers romans d’espionnage (certains disent même le premier). C’est aussi le seul à ma connaissance à se dérouler entièrement à bord d’un petit voilier, un yawl aurique dériveur intégral de 9 m environ, le « Dulcibella ».

Deux jeunes anglais partent pour une croisière en voilier sur la côte allemande, dans les îles de la côte frisonne (la Wattenmeer, ou mer de l’estran), où ils vont découvrir et déjouer un projet d’invasion de l’Angleterre par la mer…

Si l’intrigue n’est pas mal faite et se laisse lire agréablement, même si la langue est un peu datée, ce roman est par ailleurs un traité de navigation dans ces zones à échouage, à l’époque où les moyens se limitaient à la carte, le compas, la sonde à main, la montre et l’annuaire des marées et où les petits yachts sans équipage professionnel étaient très rares. Les descriptions des phases de navigation sont extrêmement précises et détaillées, avec cartes et routes à l’appui, au point, il faut bien le dire, d’ennuyer parfois un peu les lecteurs non initiés.

Ce livre est aussi un livre à thèse mettant en évidence des vulnérabilités de la défense anglaise et aurait poussé Churchill, alors lord de l’Amirauté, de son propre aveu, à prendre des dispositions défensives complémentaires

Il faut dire que le texte s’inspire des navigations de l’auteur dans la région et de ses journaux de bord. On peut d’ailleurs se demander si le livre n’est pas en grande partie autobiographique, car l’auteur était une personnalité un peu particulière :

En effet, Erskine Childers a eu une existence pour le moins riche : né en 1870 et irlandais d’origine, il participa à la guerre des Boers, fit de nombreuses croisières sur la côte allemande sur son petit yacht Vixen, qui servit de modèle au Dulcibella. Après son mariage en 1903 avec une américaine, il se fait dessiner et construire un superbe ketch de 15 m, nommé Asgard, par rien moins que M. Colin Archer lui-même.
Partisan de la cause irlandaise il utilisera son bateau pour passer en contrebande en Irlande depuis l’Allemagne en 1914 des fusils Mauser pour la future IRA, fait d’arme resté historique en Irlande. Ceci ne l’empêchera pas de faire de la guerre de 14-18 côté anglais dans les services de renseignements (s’occupant de la côte allemande, tiens, tiens !). Il représente l’Irlande à la signature du traité de Versailles et finira fusillé par d’autres Irlandais en Irlande lors de la guerre civile en 1922. Son fils sera d’ailleurs plus tard élu président d’Irlande en 1973.

A noter que son bateau, l’Asgard, est toujours conservé à Dublin, en souvenir de la livraison des armes.
(A lire si vous le pouvez, en anglais, certaines traductions françaises présentant des erreurs agaçantes pour la partie nautique….).

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

1 Message

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales