image
image
image

Votre IP : 54.82.73.21
Dernier ajout : 17 novembre
Visiteurs connectés : 27

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Les moteurs -forum- > Circuit d’alimentation > Remplacement réservoirs gasoil

Rubrique : Circuit d’alimentation

__________________________________________________________________________________________________________________

Remplacement réservoirs gasoilVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Mars 2013, (màj Mars 2013) par : Patmo  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail {#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Mes 2 réservoirs de gasoil (un de 300 l sur chaque bord), sur mon nauticat 33 de 1979, sont en acier ordinaire et commencent à fuir et je vais devoir les changer. J’ai lu avec attention l’article de Barbatruc pour cogiter les nouveaux en inox. Mais j’ai un problème pour sortir ceux en place. Ils ont été installés avant la pose du moteur et j’ai le choix entre :
 les découper sur place, avec les risques qui vont avec (dégazer, utiliser des outils ne produisant pas d’étincelles...) et l’obligation de remplacer chaque réservoir par 2 demis pour pouvoir les installer,
 déposer le moteur (Ford Lehman 80 cv) pour pouvoir sortir les vieux réservoirs et installer des semblables en inox, puis reposer le moteur.
En dehors de tout les périphériques à démonter et remonter, est-ce si compliqué de reposer le moteur si on a pris soin de ne pas toucher aux réglages des supports lors du démontage ?
Merci d’avance pour vos idées , bien cordialement.

Patmo

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

24 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 1er mars 2013 20:32, par yvesD écrire     UP Animateur

    L’association des utilisateurs de Nauticat, aux USA (http://groups.yahoo.com/group/nauticat/ avec un moteur de recherche), à déjà traité ce problème, le plan du réservoir a été publié (cf attachement, commenté en finnois mais on y arrive) avec la position des pates (qu’on arrive à voir quand on sait où elles sont).
    Certains on effectivement délabré les anciens, sur place. Tous n’ont pas remonté des 1/2 réservoir. plusieurs ont remonté du « plastique ».
    Sur mon mien de 77-78 un des réservoirs (Bd, as celui du retour de gasoil) a été remplacé par de l’inox mais je ne sais comment.
    Aucune info sur comment déposer le Lehman mais ce ne sont pas les points d’appuis qui manquent alentour.

    Le tiens est un Ford Lehman. ? est-il marinisé par Gustavson, si c’est le cas ce nom est gravé sur le collecteur d’échappement. Moi c’est un Ford 2712E (sans doute lehman d’ailleurs) marinisé Gustavson. Si tu as une idée de l’endroit où est caché le calorstat (sans doute sous le bocal de réserve de eua+glycol), n’hésite pas, je suis preneur de l’info.

    Tu es basé où ?

    Répondre à ce message

    • Merci Yves pour le lien et le plan de réservoir. J’avais bien repéré que ça allait être un problème d’atteindre ces fichues pattes de fixation. Je compte acheter pour ça la caméra endoscope dont vous avez discuté sur un autre fil. Malheureusement, je n’arrive pas à trouver le site de l’association des utilisateurs de nauticat que tu cites. Peux-tu m’indiquer comment tu fais ?
      Mon moteur est un Ford Lehman 2712 E, mais je ne sais pas s’il est marinisé par Gustavson, je vais vérifier si c’est inscrit comme tu l’indiques.
      Pour le calorstat, ça doit bien être sous le réservoir d’eau glycolée. As-tu le manuel du Ford (en anglais of course) ? (si non, je peux te scanner les pages). Je joins la page qui décrit le cooling system où il est dit : « A thermostat located in front of cylinder head, below expansion tank, promote rapide warming up and assists in maintaining constant engine temperature. »
      Mon nauticat est au mouillage à Port Blanc - L’ile aux moines dans le golfe du Morbihan.

      JPEG

      Répondre à ce message

      • 2 mars 2013 13:25, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        concernant la caméra, j’ai acheté (chez Perl ou pearl, ne sais plus) le modèle 640 x 480, que je trouve un peu insuffisant pour explorer le trajet entre la prise d’air extérieur (derrière la grille de timonerie à l’arrière du passavant) et le compartiment moteur, à la traque d’infiltrations. Si c’était à refaire je prendrai le modèle HD pas vraiment plus cher (de mémoire 130€ au lieu de 90€). De toute manière l’éclairage est pas top (une led), la profondeur de champs n’existe pas (pas de mise au point) et endoscope c’est un métier, assez usant à utiliser de manière raisonnée, mais on a pas le choix et avec beaucoup de patience ...

        concernant le forum, c’est un groupe de yahoo, il suffit de faire gogol (nauticat user), il apparait en premier. Faut ensuite s’inscrire et on reçoit les contrib par mél

        concernant gustavson, il est très vraisemblable que ton nauticat de cette période soit marinisé par Gustavson, pour lequel il n’existe pas - à ma connaissance - de manuel spécifique (j’ai tous les autres et bien d’autres de cette époque, n’hésite pas). J’ai bien reconnu la page issue du manuel Ford mais je ne sais si Gustavson a laissé ce calorstat avant d’ajouter le réservoir d’eau douce. Si oui, pas commode d’accès, mais tant pis, j’irai, le même manuel suggérant une vérification du calorstat toutes les x années.

        Répondre à ce message

  • 7 mars 2013 00:50, par tilikum écrire     UP

    En dehors de tout les périphériques à démonter et remonter, est-ce si compliqué de reposer le moteur si on a pris soin de ne pas toucher aux réglages des supports lors du démontage ?

    Ce n’est pas compliqué, mais partant du principe que même si les réglages d’origine étaient parfais... il y a l’usure naturelle des silentblocks...

    Tant qu’a faire, autant reprendre les réglages en suivant les conseils de JP : http://www.plaisance-pratique.com/c...

    _/)

    Répondre à ce message

  • 16 mai 2013 21:37, par Patmo écrire     UP  image

    Finalement, j’ai choisi de ne pas sortir le moteur et j’ai découpé sur place mes vieux réservoirs en acier. Evidemment le fond était plein d’une boue noirâtre. Je suis en train de faire fabriquer les nouveaux en inox et, cette fois-ci je voudrais avoir des trappes de visites. Etant donné l’emplacement des réservoirs, je ne peux disposer mes trappes que sur la paroi verticale des réservoirs. Je me demande quel joint utiliser pour ces trappes : loctite spécial, liège, autre ?
    Avez-vous des idées ?
    Je prévois aussi la possibilité d’un transfert du gasoil d’un réservoir à l’autre, avec filtration éventuelle. Quel diamètre de tuyau utiliser pour ce genre de transfert, du 10 intérieur ou du 12 ?

    Répondre à ce message

    • Question préliminaire : la règlementation autorise-t-elle des trappes de visites sur une paroi verticale (donc sous le niveau de fuel) ?

      Répondre à ce message

    • Question préliminaire : la réglementation autorise-t-elle des trappes de visites sur une paroi verticale (donc sous le niveau de fuel) ?

      Aucune idée, mais j’ai déjà vu ce montage à bord de bateaux « pros » (pêche entre autres) avec des caisses à fuel de chaque côté du moteur de propulsion.

      Pour les joints, il y a ici un sujet qui en parle : http://www.plaisance-pratique.com/l...

      _/)

      Répondre à ce message

      • 17 mai 2013 07:53, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Il n’existe aucune interdiction de trappes de visite sur une face verticale et comme le signale Fred, la solution est courante.
        Les réservoirs doivent, d’après la division 240-2-25 satisfaire au décret du 4 juillet 1996 sur la norme CE, qui ne dt pas grand chose, ou au texte ABYC H33, un peu plus complet.

        En particulier, le texte ABYC précise pour les rérvoirs en inox :
        « 33.10.10 Stainless steel tanks shall be supported to avoid crevice and pitting corrosion from entrapment of moisture by means such as welded brackets of like material, or other support material, permanently bonded to the tank surface with impermeable, non- hydroscopic adhesive »

        Pour les joints, je pense que le NEBAR est la meilleure solution (voir renvoi de Fred ci-dessus).

        Une astuce : si le réservoir comprend des cloisons anti-ballotement, une trappe de visite ovale à cheval sur la cloison permet de nettoyer les deux compartiments avec une seule ouverture ! Une trappe ronde ovale est toujours plus facile à étancher qu’une trappe rectangulaire.
        Attention à l’étanchéité des boulons de fermeture de la trappe : le GO adore suivre les filets...

        Répondre à ce message

    • Ce lavage de gasoil en forçant une oompe à pomper, des filtres à filter et du gasoil à circuler est un sujet fort du forum des utilisateur des nauticat en amérique du nord (sur inscription préalable, ça peut valoir le coup).
      Ca se dit « fuel polishing » et ça va du plus simple au plus compliqué :

      • le plus simple : un réservir quotidien (40l, ce sont des fifty) qui puise dans un réservoir (300l au bas mot) en passant à travers un ou plusieurs filtres et dans lequel le moteur puise et retourne. Ca a été traité (filtre et surtout pompes électriques) sur PTP dans installer une poire de d’amorçage pour le filtre Gazole, on en cause aussi dans La pollution biologique du carburant et encore ailleurs (dire ’fuel polishing’ au moteur en haut à gauche), une mine ce PTP ;-)
      • le plus compliqué, des réservoirs, des bancs de filtres, des bancs de vannes de sélection du puisage et du retour et la lancinante question « comment néttoyer le reste de fuel qui reste dans toute ces conduites ». On trouve ça sur le grooupe yahoo avec des photos de réalisation qui n’ont rien à envier à la chapelle sixtine, z’ont des prix de gros sur les angelots baroques ces gars là ?

      Le même site US traite aussi souvent des (vieux) réservoirs à gasoil, de leur visite, de leur dépose, de leur réfection, etc ... Le gasoil est un sujet très touchy sur les fifty, un coup à rentrer au port à la voile, mission quasi impossible ...

      Répondre à ce message

  • 19 mai 2013 12:10, par Patmo écrire     UP  image

    Merci pour vos avis, ça me conforte dans l’idée de faire installer les trappes de visite à la fabrication. Comme suggéré par Négofol, je vais les prévoir à cheval sur les cloisons antirouli. J’avais déjà prévu une sortie basse pour vidange pour chaque réservoir. Reste à trouver le joint Nebar, en jaune ou marron. James Walker France ne vend pas aux particuliers, il faut passer par un réseau de vente de fournitures industrielles, Brammer ou Orexad et ils doivent me fournir le prix suivant l’épaisseur. Après tout ça, j’aurai intérêt à les chouchouter pour ne pas obtenir le résultat décrit par Robert....
    Yves, pour le fuel polishing, je vais retourner sur le site américain de propriétaires de Nauticat que j’avais consulté pour voir comment sortir mes réservoirs.

    Répondre à ce message

  • En complément de tout ce qui a été déjà écrit :

    Un système de contrôle du niveau visuel simple intégré au réservoir permet de se passer de jauge ou d’y suppléer en cas de besoin, vérifier si cela est toujours autoriser (fenêtre, tube adjacent ou tube plogeur ?...)

    Un système anti-siphonnage crapuleux, ainsi que d’alerte sonore anti-débordement sont des plus.

    Concernant l’acier inox, plus le taux de carbone est faible, moins il sera sensible à la corrosion, éviter le 304L et préférer le 316L par exemple, l’alu tiens très bien, les nôtres sont impeccables après 23 ans !

    Toujours d’un point de vue corrosion, plus les soudures seront irrégulières en finition, plus il y aura de corrosion, les meuler et les adoucir peuvent partiellement y remédier, si vous tombez sur un saguoin qui soude ce genre de truc à l’électrode ou au fil fourré, ne lui demandez pas de vous le faire, préférez un soudeur TIG (il soude avec une torche (une torche tig, pas avec une flamme nue hein !) dans une main et un fil d’inox dans l’autre.

    Une fois le soudage terminé, si on vous refile le tank sans autre forme de procès, [..........] parlez-lui de « décapage-passivation », si il n’opine pas deredhef, [.......] allez le faire décaper-passiver. Sinon votre réservoir se corrodera très vite au niveau des soudures tout simplement.

    Le bon traitement consiste à brosser les soudures mécaniquement, puis à les nettoyer chimiquement et à les passiver chimiquement, le tout soit par trempage dans des bains (le top), soit par application de gels et rinçage manuels. Ensuite, lors du transport et du montage éviter au maximum le contact avec des pièces métalliques contenant du carbone telles que les outils, bref tout ce qui n’est pas en inox et rouille habituellemnt, sinon ça rouillera de nouveau....héééé oui, l’inox ça rouille !

    Une bonne façon de détecter le vrai pro, est demander ce qu’il en pense du décapage passivation, si il semble ne pas trouver ça important, [.....]

    Encore un dernier point, la découpe de réservoir de carburant est une activité à très haut risque pour un amateur, donc :

    La vidange du réservoir n’est pas du tout une assurance de sécurité, selon le carburant elle peut-même augmenter l’explosimétrie, l’idéale étant de remplacer le carburant par de l’eau (plein d’eau même), ce qui peut-être difficilement faisable.

    Il faut impérativement, et surtout en milieu clos, de ventiler avec une forte aspiration (de préférence plusieures heures avant la découpe), et qaund je dis une aspiration, c’est pas un ventilo tourné vers l’extérieur, mais un truc avec une manche qui prends l’air dans le volume.

    Jj’ai vu un châlumeur qui découpait une vieille bouée marine en acier mourir, parce qu’elle n’avait pas été ventilée, elle a explosée à la découpe, la fermentation des organsimes marins ayant pénétrés dans la bouée au fil du temps avait créé du gaz, personne n’y avait pensé, la bouée faisant environ 3m3 de volume, l’explosion a été en rapport avec le volume...fatal.

    J’ai un ami collectionneur d’Alpine A310 qui s’est évanoui en travaillant sous le réservoir de sa bagnole, en le démontant, il a été réveillé par des collègues qui ne l’avaient pas vu arriver au boulot un peu plus tard....

    Donc méfiance avec les volumes clos ayant contenu des combustibles et des vapeurs de carburant.

    On prohibera la découpe avec flamme bien sûr, surtout dans le bateau !
    On préférera les outils manuels (c’est à dire sans moteur) ou pneumatiques aux outils électrique et on surveillera la température de la zone de coupe (prévoir d’arroser éventuellement avec une bouteille d’eau ou un pulvérisateur.

    Le danger n’est pas seulement le feu, mais aussi l’évanouissement à cause des vapeurs de carburant, donc on se ventile et on arrête dès le soupçon du moindre malaise, idéalement on travaille à deux, celui qui ne fait rien peut tenir l’extincteur prêt pendant la coupe.

    Il n’y a pas lieu de s’affoler et de renoncer, soyons clairs, les précautions sont simples et faciles à mettre en oeuvre, yapluka !

    Bon courage.

    NDLR : [........] Passages modérés.

    Répondre à ce message

  • Ceci concerne les désignations à utiliser pour faciliter la tache des moteurs de recherche lorsqu’on cherche des pièces pour ces très vieux moteurs.
    J’aurai pu aussi bien poster ceci sur http://www.plaisance-pratique.com/s... qui traite de silent-blocs pour ce même moteur.
    Merci d’enrichir de toutes les précisions que vous pouvez connaitre.

    Ford UK a mis au point, à partir des années 70, une base de moteur diesel dite 27xx (de 2701 à 2715 et 2722, dont les 2712, 2714, 2715 des Nauticat). Cette base semble porter le nom de code dorset et a été utilisée dans des tracteurs (Holland, North Holland, New Holland, et d’autres).
    Passée aux USA elle prend la désignation Ford Lehman puis Lehman Sabre avec des modèles qui deviennent 4D254 (car 254 cubic inches) et (sans doute) 6D380
    Cette base a été montée sur des petits utilitaires très commun en Europe à l’époque, qui saura m’éclairer ?

    Cette base a été utilisée par le chantier Siltala dans ses Nauticat (jusque mi-80) avec la version 2712E (4 cylindres donc (si !) 4 litres de cylindrée pour 72 à 80 CV à 2400 rpm) et la version 2715 (6 cylindres, 6 litres, sans doute 120 CV mais aussi 90 CV). On a vu aussi ultérieurement une version Dover 2722E jusqu’en 90
    Un turbo a été ajouté au 6 cylindre pour le porter à 130 CV (on le retrouve alors sur des grand bank)
    La marinisation a été faite par Nils Gustavsson (pas Gustavson comme j’ai pu l’écrire et qui inspire peu ou décourage gogol ) à Stockholm, par adjonction d’un radiateur à huile, d’un échangeur eau douce -eau de mer, d’un vase d’expansion (non pressurisé dans un premier temps), d’un collecteur d’échappement refroidi à l’eau de mer, d’un coude d’échappement (inox), d’un inverseur Borg-Warner et d’un radiateur d’huile d’inverseur (faut-il ajouter le tourteau d’accouplement Vetus ?). Des plans de cette marinisation existent, je n’ai que celui de l’échangeur/radiateur. N’hésitez pas à en proposer ;-)

    Aux USA la marinisation a été principalement faite par Lehman.
    Au dire de La Salle des moteurs, Il semble que ces deux bases ait été marinisées par d’autres, à trouver et qui constituent un source de pièces éventuellement compatibles entre elles.

    Munis de ces précisions vous n’aurez aucun mal à tomber sur le très utile document bf494.co.uk/blog1.php/2009/02/21/ford-lehman-marine-diesel-engine-stuff.pdf et à interroger gogol (ou salle des moteurs, ou Fornaut à Le Pré Saint Gervais)

    De même, en partant de 2712E ou 4D254 vous pourrez trouver, de fil en aiguille, les pièces de base (== de la base, démarreur, ...) distribuées par les tractoristes du monde entier et souvent fabriqués (et utilisés ?) en Chine.

    La doc de base (4 ou 6 cylindre, UK ou Lehman, parts, service, etc ... ) existe en abondance

    En PJ, la première page des service manual du Ford Lehman et du Ford UK,

    Répondre à ce message

  • Un débat vient d’avoir lieu sur Nauticat USA (yahoo group) autour des trappes de visites verticales qu’on ajoute sur un réservoir de gasoil en acier doux, ça donne ça :

    • pas de problème pour la découpe avec un trépan (ou une scie cloche ?) en acier ad-hoc, mais vu le diamètre du trou ... : trouver chez kiloutou ou façonner un cercle à la mano ?
    • pas de risque d’explosion de l’atmosphère gasoileuse lors de cette découpe, le risque d’asphyxie n’a pas été évoqué
    • il existe dans le commerce des kits de contre-couronne (en deux parties, en alu d’environ 10mm) à placer à l’intérieur pour fixer la trappe extérieure, des trous filetés borgnes y sont taraudés dans l’épaisseur et serviront à porter des goujons sur lesquels prendront les écrous externes : à trouver de ce coté de l’atlantique
    • peut-être faut-il un joint nebar entre ces couronnes et la paroi interne (remontée du gasoil le long des goujons) ?
    • personne n’a évoqué la simplification consistant à percer deux trappes seulement à cheval sur les cloisons anti-roulis, sans doute pour éviter les complications liées aux deux demi-couronnes à placer à l’intérieur, c’est toujours 3 trappes, pour un réservoir à deux cloisons anti-roulis
    • pas de fuite, ceux qui ont fait ça en sont enchantés (nettoyage en grand de la m...de accumulée en 30 ans) mais presque personne n’a rouvert ensuite, quasiment pas de retour sur la démontabilité ;-)
    • Ah, j’oubliai, les nauticat sont surtout des fifty, d’où l’extrême sensibilité des utilisateurs du groupe à tout ce qui touche le moteur et le carburant, le fuel polishing c’est leur ancre à eux.

    J’ai pu constater, lors de drainages, une accumulation de matière couleur noire et aussi rouille, et il doit en rester. Du coup j’y voit aussi l’intérêt d’inspecter (et recharger si besoin) la face intérieure des départs de rouille que j’ai pu remarquer à l’extérieur .

    — Sur l’image jointe c’est pas du nebar ...
    — ce sujet est aussi traité ici sur PTP http://www.plaisance-pratique.com/d...

    JPEG

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales