image
image
image

Votre IP : 54.196.5.6
Dernier ajout : 16 août
Visiteurs connectés : 26

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Electronique, instruments -forum- > AIS/VHF/GPS > Changement N° MMSI sur transpondeur « Transas »

Rubrique : AIS/VHF/GPS

__________________________________________________________________________________________________________________

Changement N° MMSI sur transpondeur « Transas »Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié Avril 2014, (màj Avril 2014) par : shazzan  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Bonjour à tous
Je me suis acheté d’occase un transpondeur « Transas » mais impossible de retirer son N° MMSI pour le remplacer par le mien !
Si vous aviez une idée, elle serait la bien venue
Merci, Pascal

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

24 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 24 avril 2014 08:39, par yoruk écrire     UP Animateur

    Bonjour Pascal
    A confirmer par les spécialistes, mais de mémoire, sauf à trouver un copain bien introduit, impossible de changer soi même un n° MMSI... C’est retour chez le fabriquant..
    Enfin à mon humble avis
    Michel

    Répondre à ce message

  • Je ne connais pas ce transpondeur, mais tous les constructeurs ont un moyen caché de faire une remise à zero du MMSI. En fonction des modèles et des marques, c’est soit un menu caché, soit deux fils à relier au moment du démarrage, soit un petit logiciel à installer sur un PC, etc ....

    Il faut donc commencer par prendre contact avec le constructeur. Au minimum l’importateur, ou leur centres techniques agrées devraient être en mesure de faire la manip. Dans le meilleure de cas, il suffit de signer une décharge de confidentialité pour obtenir l’information et faire soit même la manip.

    conclusion : commencer par prendre contact avec le fabriquant, en leur expédiant une copie de la facture et en leur expliquant la situation.

    Répondre à ce message

  • Bonjour à tous

    J’avais lancé il y a quelques mois un fil pour pouvoir changer un N° mmsi sur un transpondeur « TRANSAS ». Il en était sorti que seul le fabriquant pouvait le faire en renvoyant le bestiau et concernant le mien ça me coutait 300 euros de dépannage + 300 euros de port pour le réemballer et le renvoyer.
    Après des discussion avec la SAV de la marque, le coup de changement était trop important donc je renonçais à le faire changer chez eux

    Dernièrement j’ai relu un sujet sur Hisse et ho ou là un revendeur de la marque « AIS EM-Track B100 transpondeur » le faisait gratuitement et aussi « NEMO1370 et F_BLC » de hisse et Ho qui m’ont aidé, alors du coup j’en ai parlé à ami qui bidouille un peu et en 5mn il a réussi à me changer le mien, c’est aussi simple que de changer un cône sur un saildrive, donc je vous donne l’astuce, il suffit juste de taper 2 lignes pour faire un reset et changer tout sans démonter quoique ce soit, juste en redémarrant son logiciel PROAIS et aux endroits entourés de rouge taper ces fameuses ligne !
    Je joins aussi pour mettre à jour pour ceux qui utilisent Win 8
    Bonne soirée , Pascal

    Voir ce lien : http://www.stw.fr/forumstw/quest_an...

    Note de la modération
    Le sujet est intéressant. Pour rester dans l’esprit PTP, pourrait on orienter la discussion, autour des problèmes soulevés par Shazzan

    • Quelle est précisément la position règlementaire à adopter : certains fabricants autorisant le modification personnelle du n° MMSI sur le transpondeur. D’autres non (c’est mon cas avec RO 4800)
    • A-t-on des informations sur l’attitude des vendeurs de matériels : signalent ils des réserve clairement à ce sujet
    • Existe-t-il des obligations légales concernant la revente d’occasion de ce matériel.

    Répondre à ce message

    • Merci Pascal, mais tu nous poses un problème : on n’a pas trop l’habitude ici sur PTP de traiter ce genre de problème

      Il y peut être une façon gratifiante de présenter les choses… Ton dossier est très complet, mais on peut probablement en tirer des conclusions essentiellement techniques.

      • Les questions que l’on peut poser après ta mésaventure :
        • A t on les moyens en achetant un transpondeur, ou tout autre instrument nécessitant une mise à jour du n° MMSI, de faire préciser à l’achat le coût d’une modification de n° MMSI
        • Existe-t-il des textes règlementaires précisant les conditions d’identification du propriétaire de l’appareil
        • Et… mais çà me semble évident : ne devrait-on pas imposer à un particulier vendeur de son appareil, d’informer les autorités de sa vente… Ce qui règlerait les risques de revente de matériel volé…
      • Et beaucoup d’autres questions qui pourraient m’éclairer… merci d’avance

       
      Michel

      NB C’est l’éternel problème des plumeurs et des plumés...

      Répondre à ce message

      • Bonsoir Michel
        Tu sais moi, cet AIS je l’ai acheté 200 euros d’occasion.
        Lorsque je l’ai installé je ne savais pas que l’on ne pouvait pas changer le N° MMSI et donc j’ai cherché une solution.
        Voilà, je l’ai trouvé grace à Hisse et Ho qui m’a mis sur la voie et un copain qui a trouvé la faille sans avoir à rien faire de frauduleux et je voulais seulement en faire profiter ceux qui ont ou auront le même problème, mais si jamais ça pose un souci à PTP, tu effaces le message, moi j’ai pas réussi à trouver comment on fait, franchement ça ne me pose vraiment aucun problème.
        Bonne soirée,

        Répondre à ce message

        • Merci Pascal

          Plutôt que d’effacer... On te connait, on nous connait... ce n’est pas un problème, je préférerai rebondir sur les questions que ta mésaventure pose : comment éviter ce genre de problème, et... Y a t-il d’autres embûches.
          Ce qui serait dans le style de PTP

          Michel

          Répondre à ce message

          • Déjà... Piocher sur la réglementation et la position de l’ANFR ...

            Répondre à ce message

            • Je ne suis pas certain qu’on ait le droit de modifier soi-même un MMSI sur un appareil porté sur la licence du bord.

              Une recherche rapide montre qu’aux USA c’est clairement interdit.
              En France ça semble moins clair :
              http://www.anfr.fr/fileadmin/mediat...

              En effet, ça a des conséquences qui peuvent être graves en termes juridiques : en VHF ASN, ça permet d’usurper l’identité d’un autre bateau (comme si vous pouviez modifier le numéro d’appel de votre portable) et en AIS ça peut permettre de se faire passer pour un autre en cas de fortune de mer ou de problème avec les douanes : on ne peut pas modifier son numéro minéralogique soi-même...

              Répondre à ce message

              • Bonjour à tous
                Ce document stipule qu’il est interdit d’avoir un n° MMSI d’un autre navire ce que j’avais et il indique qu’il faut le changer, mais je ne vois rien de marquer concernant l’interdiction de le changer soi même tout en nous indiquant de contacter le revendeur qui dans mon cas me réclamait le prix d’un neuf alors que d’autres marque fournissent un fichier pour faire la transformation nous même ! « http://support.em-trak.com/entries/... » ce qui veut dire qu’on peut le faire soi même dans ce cas ! non ? je dis une connerie ?
                Pascal

                Répondre à ce message

                • Bonjour Pascal
                  Ton lien ramène vers une demande de renseignement... Je pense que tu as du la recevoir ; ce n’est pas un problème

                  Ce sujet avait été traité sur STW, où Pytheas54 avait avancé les mêmes arguments que Negofol
                  http://www.stw.fr/forumstw/quest_an...

                  C’est peut être cette ambiguïté qui a posé problème, expliquant le faible prix d’occasion de ces matériels. Certains fabriquants en profitant pour tirer sur la ficelle pour l’entretien... on a vécu ça avec les visites des BIB

                  Michel

                  Répondre à ce message

                  • Avec ce lien, tu t’inscris et tu envoies ton n° de mmsi et l’ancien et il te fournissent un fichier « EXE » que tu démarres lorsque tu as allumé ton AIS , enfin si c’est un de leur marque bien entendu, ce qui veut dire que tu le changes toi même !
                    Bref [...], t’effaces mon sujet et on n’en parle plus, j’ai pas envie de me prendre la tête et pas envie non plus causer des soucis à PTP.
                    Pascal

                    Répondre à ce message

                    • Non, tu ne le changes pas toi-même : le fabricant te fournit un fichier modificatif auquel tu n’as pas accès et il reste une trace du changement, exactement comme si tu faisais changer le MMSI par une station agréée.

                      De façon similaire, un garagiste agréé peut maintenant réimmatriculer ton véhicule, mais tu ne peux pas le faire toi-même...

                      Répondre à ce message

                      • Non, tu ne le changes pas toi-même : le fabricant te fournit un fichier modificatif auquel tu n’as pas accès et il reste une trace du changement, exactement comme si tu faisais changer le MMSI par une station agréée.

                        Dans ces conditions, qui archive ces traces ??? C’est ce que j’ai du mal à comprendre

                        • L’agence nationale des fréquence attribue et archive un N°MMSI à un bateau. C’est cette référence qui est archivé, et mis à disposition des organismes de sécurité en mer
                        • Mais comment verrouiller les modifications, en particulier celles interviennent après une revente en seconde main du matériel (le matériel change de bateau). On ne peut tout de même pas laisser faire n’importe quoi. Un déclenchement automatique ASN/DSC, c’est grave, ça ne supporte pas d’approximation, que ce soit en émission où en phase de recherche SAR sur un transpondeur...

                        Me plante-je ???
                        Michel

                        http://www.plaisance-pratique.com/1...

                        Répondre à ce message

                        • Si on regarde les textes US ou les sites de fabricants, ils disent bien qu’on n’a pas le droit de changer le MMSI soi-même, mais que ce doit être fait par le fabricant ou son réseau. Il doit y avoir des accords entre les organismes de régulation et les fabricants (et leur réseau de stations agréées) pour conserver ces traces en cas d’incident ou d’enquête. Le coût est parfois indiqué dans les FAQ des sites fabricant (Garmin par ex. : 50 USD)
                          Ce type de fonctionnement existe dans d’autres domaines et pose d’ailleurs indirectement le problème des équipements non-homologués qu’on trouve parfois en vente sur le marché.
                          Il y a eu des équipements, notamment VHF au début de l’ASN où l’opération était facile, mais plus sur les produits plus récents.

                          Répondre à ce message

                      • Bonjour à tous
                        Ton raisonnement est absurde. Ton numéro est donné par l’AFNR et après tu le mets toi même dans la machine ainsi que le nom du bateau et ses caractéristiques et à aucun endroit j’ai pu lire dans ma doc qu’il était interdit de le changer soi même sauf à le renvoyer au fabriquant qui dans mon cas estimait à "2 HEURES de main-d’œuvre, 300 euros + 300 euros pour le renvoi ...Hic !!!!!! et pour le coup le garagiste ne change pas lui m^me le N° d’immatriculation, c’est la préfecture et tu as aucun moyen d’en avoir un autrement tout comme le numéro MMSI par contre la plaque tu peux la mettre toi même mais le mécano préfèrera te la monter lui même , c’est toujours un peu de caillasse en plus .....
                        Bref, trouves un texte qui nous dit qu’en France il est interdit de changer SOI MÊME un n° MMSI qui ne correspond pas à l’immat du canot et là je te ferai mes plus plates excuses sur tous les forums et t’enverrai une bouteille de Rhum en guise de pardon, en attendant je vais me concentrer à la regarder......

                        Répondre à ce message

                        • Salut Pascal
                          Oui tu as raison, pour 600 euros, on doit pouvoir se payer quelques bouteilles de rhum... Quitte à se les faire piquer par la douane (private joke :-)))
                          Et vous avez raison tous les deux... il doit nous échapper quelque chose sur la réglementation française...

                          Perso j’en démord pas... on ne peut pas laisser n’importe qui enter un N° MMSI qui servira de d’identification en cas d’erreur... De ce point de vue , la comparaison avec les plaques d’immatriculation des voitures, est logique

                          Répondre à ce message

                          • Je pense en fait que nous avons un système qui fonctionne, pour le moment, sur la bonne foi des acteurs.
                            Je suis persuadé qu’au premier problème sérieux, il va y avoir un retour réglementaire violent... (Ce qui s’est produit aux USA).

                            Il y a quand même ce texte réglementaire :

                            Tout changement, soit pour une modification de votre station radioélectrique (ajout ou suppression de matériel), soit pour une modification de votre adresse, doit être signalé à l’ANFR. Pour cela, il faut envoyer à l’Antenne le formulaire de demande dûment rempli et certifié par un installateur agréé.

                            Installer un AIS et coder son MMSI me semble tomber sous le coup de cet article... et ça risque de ressortir au premier couac...

                            A cette occasion, j’ai découvert qu’aux USA, l’obtention du CRR était automatique, suffit de remplir le formulaire !

                            Pour les plaques minéralogiques, les garagistes agréés ont bien le droit de faire le transfert de propriété sur la carte grise sur le serveur du Ministère de l’Intérieur, donc d« immatriculer » le véhicule, qui ne change plus de numéro à vie dans le nouveau système d’immatriculation. Rien à voir avec les plaques (ce qui posait un problème de fausses plaques justement en cours de rectification : présentation de la carte grise et archivage de photocopie pour faire fabriquer des plaques et les sanctions commencent à tomber...).
                            http://vosdroits.service-public.fr/...

                            Répondre à ce message

                • concernant l’interdiction de le changer soi même

                  J’ai l’impression que c’est très variable d’un pays à l’autre. J’ai cru comprendre que les US étaient très rigide là dessus : ça doit être fait par le constructeur, period.
                  En France, ça doit être fait.

                  J’ai relaté ailleurs sur PTP qu’en 2011 en même temps que mon nouveau bateau (une vielle de 33 ans à l’époque, achetée en Angleterre, sa VHF avait déjà un MMSI british) j’ai acheté un Simrad AI50 (classe B) histoire d’avoir de l’aide pour traverser les rails. Pendant un mois le bateau restait anglais, union jack et MMSI ad-hoc, opur la VHF et le AIS
                  Une fois francisé à La Rochelle, j’ai pu et j’ai du franciser la valeur du MMSI. Pour la VHF Nexus j’ai du la retourner chez l’importateur à Brest ou Quimper et ça m’a couté en tout environ 60-70€ (2 ports compris). Pour l’AIS, simrad m’a envoyé par mél un fichier à mettre dans la SD card (stockage des logs) pour rebooter tout en appiuyant sur meta+controle+shift+pédale gauche et en réglant le rétro. Cout total : 0€ . On peu dire que la tartine n’est pas tombé coté confiture, on peut.

                  Que certains SAV surévaluent le cout horaire de la MO et le temps passé ne me surprend pas trop, les porsche sont assez fagiles, faut en changer souvent.

                  Répondre à ce message

                  • Que certains SAV surévaluent le cout horaire de la MO et le temps passé ne me surprend pas trop, les Porsches sont assez fragiles, faut en changer souvent...

                    .

                    Hé, hé... C’est peut être çà le problème de Pascal : TRANSAS, c’est pas Lada, ou Dacia, mais il se pensent “haut de gamme” du moins, c’est ce que leur communication laisse à penser...
                    Autre chose de bizarre : ils ont de nombreux concessionnaires officiels dans le monde... tous communiquent sur le même mode de présentation graphique, et aucun ne communique un lien web... Rien que des adresses mail. Un seul lien web : celui de la maison mère !!! Ha mais....:-O :-O :-O ***

                    Michel

                    Les émoticônes, c’est une private joke à l’attention de Yves

                    Répondre à ce message

  • A tous : L’objet de PTP, transposé dans la charte, est de traiter des techniques et pratiques de la plaisance (en évitant les dérives qui ont pu sévir ailleurs )

    On peut retenir des faits exposés dans ce fil, qu’une faille existe dans la règlemention française sur l’identification de n° MMSI des transpondeurs et récepteurs DSC/VHF
    .
    C’est probablement l’accélération des progrès de cette technologie, qui est la base de cette confusion…

    Avant l’utilisation des procédures automatisées ASN/DSC, la VHF nous servaient essentiellement pour prendre la météo, appeler des bateaux voisins contacter les autorité portuaires, et plus rarement lancer des message de détresse sur le 16, dans le meilleur des cas en PANPAN, et Dieu merci plus rarement en MAYDAY.

    Mais un cadre international existe qui précise l’utilisation des moyens de communication et des identifications aussi bien pour des usagers très professionnels (les navires astreint avec opérateur radio breveté et journal radio) et les autres (nous, les plaisanciers avec notre CRR et notre License de station). Chaque état ( en France à travers la legislation et l’ANFR) a la charge de transposer localement ce cadre. Nous ne parlons ici que des stations simplifiées (nous, plaisanciers)

    • dans ce cadre les états ont le monopole de la réglementation, les agences sont chargées d’implémenter], l’ANFR nous délivre la license de station qui mentionne tout matériel homologué qui émet à bord (dont la VHF mais aussi le radar), et délivre aussi les identifications éventuellement nécéssaire (dont le MMSI pour la VHF/DSC et l’AIS émetteur). Les moyens de communication qui utilisent un n° MMSI doivent impérativement [c’est une contrainte internationale] utiliser un n° affecté officiellement à la coque du navire par l’ANFR
    • Il en va tout autrement de ce laxisme, dans le cadre de procédures automatisées, où l’identification de l’émetteur tient un rôle primordial dans les procédures de secours, ou dans une identification précise pour éviter une collision… C’est comme çà qu’il faut voir ce problème

    A ce jour et sur les informations recueillies par l’auteur de ce fil et les commentaires des intervenants, on peut retenir

    • Aucune règlementation claire et précise n’est applicable sur l’identification MMSI, fournie par l’ANFR pour les matériels VHF Cependant : un cadre est défini à l’ITU et/ou OMI et ce cadre laisse des parties à l’appréciation des états. Ainsi c’est certanement l’ITU qui exige qu’un numéro MMSI officiel soit utilisé. C’est aux états de voir comment ils s’en assurent, c’est éventuellement eux qui imposent que le changement de MMSI soit difficile ou fait par un organisme approuvé, c’est ce qui est fait dans le cadre du patriot act US
    • Les fabricants et leurs vendeurs peuvent, selon les pays, indiquer quelles sont ces procédures et leur coût. C’est à nous acheteurs responsables de nous enquérir
    • Dans le cadre d’une reprise en deuxième main, c’est pire…
      • Moins grave, si on tombe sur du matériel largement diffusé en France (voir le fil et le post de YvesD sur le sujet)
      • Beaucoup plus, si on rachète du matériel proche des usages professionnels, ce qui est le cas de Transas, qui manifestement n’a pas la culture de la plaisance. C’est dans ce piège où est sans doute tombé Shazzan

    Tout ou presque a été dit ici sur ce genre de problème. Seules seront tolérées les informations complémentaires notoirement pertinentes.

    Moderateur

    Répondre à ce message

  • Bonjour à tous

    Ce petit commentaire pour vous signaler un joli rebondissement. Née de ce fil effervescent nous avons pu écrire une petite synthèse décrivant les conditions règlementaires de programmation et de modification des n° MMSI, voir ce lien : MMSI-programmation/modification

    Quintessence probablement involontaire de l’esprit PTP, en nous faisant agitateurs d’idées, nous avons grâce à vous réussi notre rêve initial à la fondation de PTP : suggérer des commentaires pour nourrir un dossier

    Bravo à tous

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales