image
image
image

Votre IP : 54.196.98.96
Dernier ajout : 21 août
Visiteurs connectés : 19

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Electronique, instruments -forum- > AIS/VHF/GPS > Comparatif Transpondeur AIS

Rubrique : AIS/VHF/GPS

__________________________________________________________________________________________________________________

Comparatif Transpondeur AISVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Octobre 2014, (màj Octobre 2014) par : Vero  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Je cherche a acquérir un transpondeur AIS Classe B.
A travers mes recherches je n’ai trouvé que très peu d’information sur les différences en fonction des prix proposés.
200 euros de différence de tarif mais impossible de savoir les différences techniques, recherche effectué sur des distributeurs français.
J’ai fait des demandes de proposotion en fonction de mes equipements électroniques déjà en poste a bord mais a part vous adresser un tarif aucune explication technique ou solution ne vous ai proposé donc aucun avantage de passer par un distributeur qui ne vous apporte aucune valeur ajoutée pour des tarifs de plus de 10 a 20 %... aucun service voir aucune compétence.
Quelle différence entre le AIS500CTRX splitter intégré proposé entre 839 et 1000 euros auquel il faut ajouter une antenne GPS et l’Em Track S100 vendu autour de 419 euros plus 229 euro pour le splitter.
Je suis équipé gyropilot et central NKE et utilise Open Cpn gps et radar furuno
Quels conseils pouvez vous ’apporter ? Et pourqouoi autant de différence de tarif ?
Merci pour vos conseils

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

24 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 23 octobre 2014 07:32, par yoruk écrire     UP Animateur

    Bonjour

    • Concernant em-track, ils proposent deux produits
      • B-100 : émetteur récepteur prix catalogue 549 euros
      • R-100 : uniquement récepteur prix catalogue 299 euros
      • S-100 : splitter permettant d’utiliser le B-100 avec une seule antenne prix catalogue 249 euros
      • L’ensemble B-100 + S-100 sont proposés respectivement à 419 + 239 euros chez Discount Marine
      • Il faut noter qu’il y a eu une littérature abondante, sur le sujet, chez H&O quand ils ont réalisé un achat groupé
        http://www.voilesnews.fr/layout/set...
        https://em-trak.com/#86
        http://www.discount-marine.com/sear...

     

    • Concernant AIS500CTRX PLUS, Avec Splitter
      • On le trouve à 889,00 euros ; chez Nauticom. Possédant un splitter intégré, on n’a logiquement pas besoin d’une deuxième antenne VHF. C’est une technologie Furuno
        http://www.nauticom.fr/store/files/...

     

    • le différentiel de prix entre les deux propositions s’élève à 250 euros, ce qui n’est pas rien. Cependant pour avoir acheté un récepteur AIS d’entrée de gamme base Furuno, (RO 4800), j’ai été bluffé par la qualité du produit, sa facilité de connexion et de montage. Ceci expliquant peut-être la différence de prix

    Un peu hors sujet, mais il faut penser aux limites du transpondeur AIS.

    • Si le récepteur vous permet d’apprécier une route de collision, ou le relèvement d’un AtoN, qui émettront peut-être, et que vous recevrez peut-être, vous avez un élément d’analyse qui vous permet un contrôle de ce que vous avez identifié visuellement. Là vous êtes certain de votre évaluation et vous prenez les décisions de pilotage qui vous sécuriseront. Même dans le brouillard, vous partirez d’une certitude : il y a un cargo qui fait route de collision. peut-être existe t il d’’autres mobiles n’émettant pas, mais... celui que vous avez identifié... Vous êtes certain de sa route
    • Si vous émettez, vous ne pourrez pas savoir dans quelles conditions vous êtes reçu. Peut-être même n’êtes-vous pas perçu du tout. Ce qui limite à mon humble avis grandement l’intérêt d’un transpondeur AIS à bord. L’exception est celle du suivi des mobiles, parce que là quelqu’un vous dira par mail, par SMS : on ne te suit plus…

    Voilà pour le peu que je saches sur les émetteurs/récepteurs AIS
    Cordialement
    Michel

    Répondre à ce message

    • 23 octobre 2014 13:00, par Vero écrire     UP     Ce message répond à ...  image

      Je trouve un peu égoïste de pouvoir recevoir sans émettre.
      Si personne n’emet on ne vera plus que les navires qui ont pour obligation d’avoir un transpondeur.
      Certains pays commencent à envisager l’obligation d’un transpondeur même pour la plaisance pour naviguer dans leurs eaux, c’est la cas de la Thailande qui leur permettraient de surveiller les navires.
      Dans tous les cas une veille attentive doit être respecter 24h sur 24.
      Enfin mon pb pourquoi cette difference de prix sur les transpondeurs de fonctionnalités identiques.
      Est ce uniquement un pb de facilité d’installation et d’utilisation ?
      Ou est ce une meilleurs qualité des éléments électroniques ?
      Ont ils ete testés sur open cpn ?
      Merci de me donner votre avis.

      Répondre à ce message

      • 23 octobre 2014 13:32, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Je trouve un peu égoïste de pouvoir recevoir sans émettre.

        Bonjour

        Effectivement, il faut pondérer mes analyses sur les transpondeurs. S’ils apportent peu à bord… ils peuvent utiles pour d’autres, croisant notre route. Et c’est sous cet angle qu’il faut considérer le problème : ce que l’on apporte aux autres… dont-acte…

         Ceci dit, une partie de mes réserves vient des risques de flicage, dans un monde où nous étions libres…

         
        Concernant OpenCPN, je pense qu’il doit pouvoir lire les phrase NMEA reçues, puisque l’on peut sélectionner (trier) celles à traiter dans le module connexions. Se posera le problème du convertisseur RS232/USB, entre le récepteur et OpenCPN, tel que décrit à ce lien : http://www.plaisance-pratique.com/c...

        Je ne pourrai pas traiter de la comparaison tarifaire entre vos deux options, n’en ayant pas l’expérience, si ce n’est, chevillé au corps, cette idée : qu’en général on en a que pour son argent, et que les offres à bas prix sont presque toujours trompeuses… Or, Furuno est fiable (je ne suis pas actionnaire)

        Cordialement
        Michel

        Répondre à ce message

      • 23 octobre 2014 15:42, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Je trouve un peu égoïste de pouvoir recevoir sans émettre

        Quelques remarques qui me viennent à l’esprit dans nos eaux métropolitaines (cote atlantique surtout)

        • Les organismes actuels autour de la sécurité en mer (CROSS, sémaphores) semblent, à l’heure actuelle, ne pas du tout utiliser l’AIS émis par les plaisanciers et par exemple ne pas corréler/utiliser un appel VHF (eventuellement PAN) avec une émission AIS. Un projet, piloté par DGA, prévoit de collecter les informations de tous les récepteurs (CROSS et sémaphores) et d’en enrichir une sorte de « base de donnée » qui serait utilisée par les organismes autour de la sécurité en mer. C’est encore au stade du développement.
        • pas si simple, du coup, de vérifier que ce qu’on émet est bien reçu, sauf à demander à un copain dans les parages ... donc pas de manière aussi systématique (on devrait, pourtant) que l’essai radio qu’on fait très périodiquement avec le sémaphote ou le cross local. Ne pas oublier que l’antenne peut tomber en panne.
        • d’année en année je vois de plus en plus de marques AIS dans les zones de plaisance (rades, ports, ...) mais toujours en pourcentage très faible, quasi infime. Et pourtant ça commence à encombrer durement la réception/affichage dans les ports (ce n’est pas vraiement une gêne) même si le classe B n’a aucune obligation de rester allumé lorsqu’on est à quai (à l’inverse du class A, avec alimentation secourue)
        • Un dernier point concernant le splitter : son coût est très comparable à celui de l’installation d’une deuxième antenne, deuxième antenne qu’on sera très content de préempter lorsqu’à l’évidence la partie radio de la VHF défaille. Penser à rendre les câbles aisément interchangeable (longueur, connecteur) au niveau des platines arrières de la VHF et l’AIS. J’ai deux antennes et m’en suit déjà servi, à la fois en l’absence soutenue de réponse à mes appels radio et aussi lors d’une dégradation (à terme, fatale) de l’antenne VHF. Cette redondance potentielle de l’antenne peut aussi être prévue/appréciée pour le navtex.

        PS : j’ai un Simrad 50, classe B depuis plus de 3 ans.

        Répondre à ce message

        • 24 octobre 2014 11:54, par Piou écrire     UP     Ce message répond à ...

          Je ne suis pas spécialiste, loin de là, mais il me semble que, comme le dit si bien YvesD, une deuxième antenne peut toujours servir, surtout si elle n’est pas en tête de mat car en cas de démâtage...
          Ma seconde antenne est à l’arrière du bimini rigide, presque 4m de haut, bien suffisant pour l’AIS ! Et finalement, une antenne et son fil sont beaucoup moins cher qu’un splitter... qui est réputé diminuer énormément la réception de l’AIS !
          De toutes façons, je n’avais pas le choix, en Thailande c’est transpondeur obligatoire !
          Pour ce qui est du comparatif des transpondeurs, il y a bien eu un test sur VetVoiliers, mais finalement le choix se faisait plutôt sur les connections (USB ?) et sur la conso. Le Mariner X2 était le moins cher avec USB et conso mini.
          Je peux envoyer en MP, ce comparatif à qui me demande.
          Cordialement

          Répondre à ce message

          • 27 octobre 2014 12:27, par aikibu écrire     UP     Ce message répond à ...  image

            Petite experience vecue pour ceux qui se posent des questions
            Apres quelques comparatifs, perso j’ai choisi le HP 33a de matsutec filiale de onwa ..et quand on voit ce que fait onwa, question technique ça semble tenir la route...
            AIS avec transpondeur ,un ecran de 4,3 pouce (en depannage) trop petit en lecture directe, mais avec Open cpn no probleme, prix rendu 376€ ttc ( fev 2014)
            Ajouter 50€ d’antenne, connecteur, cable, ce n’est pas cher pour un transpondeur qui, jusqu’alors, me donne satisfaction (en reception) quoique j’ai un copain qui m’a suivi tres loin en emission...mais comme dit plus haut, l’emission est toujours problematique, en ce que l’on ne peut jamais en etre sûr, sauf à avoir des retours des cross, comme la VHF...mais ceci est une autre histoire...
            Le probleme de la garantie est toujours un probleme, car l’achat c’est fait direct en chine, mais d’une part le materiel semble fiable, d’autre part, meme en france la garantie est toujours un probleme, de transport, de bonne volonté ..etc...et un ou meme deux ans de garantie c’est vite passé sur un bateau utilisé meme six mois l’an.

            Répondre à ce message

            • 27 octobre 2014 18:08, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

              As-tu réussi à trouver, en pdf, le manuel technique de l’engin ? histoire de se faire une idée.

              L’échelle de la brochure glacée ne permet pas de voir les différents modes de visualisation dont est capable cet engin, elle est là http://huayang-tech.en.alibaba.com/...

              L’url http://fr.aliexpress.com/w/wholesal... permet, bizarement, un choix de prix, entre 300 et 500$, inhabituel ...

              Répondre à ce message

              • Il est là http://cdn.shopify.com/s/files/1/02...
                comme l’indique ce forum de ybw http://www.ybw.com/forums/showthrea...

                Désolé, j’ai tapé trop vite.

                Allez, pour me faire pardonner je rappellerai qu’on (c’est toi d’ailleurs, je crois, et d’autres) a évoqué sur PTP un Seatec, marque allemande, produit chinois, prix très doux aussi, c’était là http://www.plaisance-pratique.com/c..., y rechercher « seatec »

                Du retour depuis ?

                Répondre à ce message

                • Comme dit plus haut, je suis l’heureux proprio d’un HP 33A Matsutec...donc avec la notice pour qui la voudrait, mais elle existe sur le net, comme l’indique « yvesd »
                  Oublié le « seatec »...
                  Tout fonctionne bien avec une prise RS 232 sur W7 et le PC 19".
                  Mais pour faire plus petit j’ai depuis, fait l’acquisition d’un mini PC qui tourne sous W8, et là c’est la cata.
                  Je suis en train de ma bagarrer avec un vendeur qui m’assurais que sa prise RS 232 marchait avec W8..Helas il n’en est rien....on m’a parlé de pilote specifique, mais le vendeur contacté, m’assure que ce n’est pas possible, mais ça ne tourne toujours pas ....
                  Y aurait il un moyen ...un vendeur à qui on pourrait faire confiance, un retour d’experience de la chose.... ? pour enfin mettre mon joli HP 33A sur OpenCpn...
                  Je precise bien HP 33A , le A est important car il signifie transpondeur alors que le HP 33 n’est que recepteur...c’est sans doute la difference des prix indiqués

                  Répondre à ce message

                • Comme dit plus haut, je suis l’heureux proprio d’un HP 33A Matsutec...donc avec la notice pour qui la voudrait, mais elle existe sur le net, comme l’indique « yvesd »
                  Oublié le « seatec »...
                  Tout fonctionne bien avec une prise RS 232 sur W7 et le PC 19".
                  Mais pour faire plus petit j’ai depuis, fait l’acquisition d’un mini PC qui tourne sous W8, et là c’est la cata.
                  Je suis en train de ma bagarrer avec un vendeur qui m’assurais que sa prise RS 232 marchait avec W8..Helas il n’en est rien....on m’a parlé de pilote specifique, mais le vendeur contacté, m’assure que ce n’est pas possible, mais ça ne tourne toujours pas ....
                  Y aurait il un moyen ...un vendeur à qui on pourrait faire confiance, un retour d’experience de la chose.... ? pour enfin mettre mon joli HP 33A sur OpenCpn...
                  Je precise bien HP 33A , le A est important car il signifie transpondeur alors que le HP 33 n’est que recepteur...c’est sans doute la difference des prix indiqués

                  Répondre à ce message

  • 31 octobre 2014 22:14, par Olivier85 écrire     UP  image

    J’ai apres de nombreuses recherches opté pour le VESPER XB8000. http://www.vespermarine.com/xb/

    Il est relie au reseau nmea ( 0183 ou 2000 ) . Il emet en wifi toutes données qui circulent sur le reseau nmea.

    Dans mon cas il est le centre de mon réseau : il envoie la position GPS a la VHF pour la fonction ASN en NMEA 0183

    Il envoie en NMEA 2000 la position GPS a la centrale de nav. Il récupère également toutes les données qui circulent sur le réseau ( vent, vitesse, températures, ....) et mes ipad sont connectes via INavx au reseau wifi generé par le transpondeur.

    Outre toutes données de nav j’ai aussi toutes les informations ais des navires environnant sur mes cartes.

    Pas de traceur une installation simple et securisée car si le réseau venait a défaillir mes ipad sont autonomes et peuvent se localiser grace a leur propre positionnement gps ( ipad 3 cellular )

    j’ai fait 1200 MN avec cette configuration installée depuis mars sans soucis aucun. Je ne regrette vraiment pas mon choix

    Répondre à ce message

  • 1er novembre 2014 21:20, par Alien écrire     UP  image

    Problème de fond :
    est-il égoïste de recevoir sans émettre ?

    Comme beaucoup d’entre nous j’ai depuis deux ans une vhf AIS qui me permet via opencpn de visualiser les émetteurs AIS sur la table à carte.

    En Bretagne sud que voit-on :
     les navires à passagers ; toujours les mêmes.
     les vedettes d la SNSM
     beaucoup de plaisanciers soucieux d’être vus mais par qui ?
     quelques rares bateaux de pêche en route mais rarement en action
     des cargos à 60 ou 80 mille dont les antennes sont très hautes.

    Mais supposons que tous les bateaux qui naviguent entre Belle Ille et Port Navalo émettent des informations AIS.
    Il n’en résulterait qu’une pagaille inexploitable.

    Il n’y a rien d’égoïste à ne pas émettre aussi longtemps qu’on est pas un danger pour les autres.

    En contrepartie, il faudrait que les « gros » jouent le jeu pour qu’on puisse s’écarter de leur route.

    Même dans les rails on a des surprises !

    Répondre à ce message

    • 1er novembre 2014 21:42, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      il faudrait que les « gros » jouent le jeu pour qu’on puisse s’écarter de leur route.

      Bonsoir
      Oui tu as raison, trop d’AIS peut tuer l’AIS. Pour preuve cette copie d’écran saisie sur le Bosphore, à la hauteur de la Corne d’Or
      C’est pourtant en tant que récepteur, un formidable outil d’aide à la décision. Et l’on est toujours surpris de sa précision, quand on compare avec une appréciation visuelle. Mais pour ça… il faut bien qu’il y ait des émetteurs !!!

      L’avenir nous permettra probablement de faire des tris sur les cibles, en fonction de la vitesse, du cap, de la taille de la cible. L’outil récepteur sera alors dévolu à son but le plus efficace : l’aide à la décision pour choisir et faire évoluer sa route… bien plus qu’un rôle de sonnette d’alarme, rôle pour lequel il ne sera jamais sûr à 100%, c’est-à-dire en fait, inopérant… il faut mettre le nez à la fenêtre, ou doubler le récepteur AIS avec un bon radar, en cas de visibilité réduite…
      Michel

      JPEG

      Répondre à ce message

    • 1er novembre 2014 22:02, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      [Vu le commentaire de Michel auquel je n’ajouterai rien]

      quelques rares bateaux de pêche en route mais rarement en action

      J’étais en Bretagne sud cet été (j’y suis, avec mon AIS classe B, depuis 2011). D’une année à l’autre je vois de plus en plus de bateau de pêche en émission AIS (ou de moins en moins de bateau de pêche sans émission AIS, selon l’optimisme régnant dans mon poste de pilotage).

      Je m’en réjouis. Les super tanker dans la baie de Quiberon ou sur la chaussée de Yeu, c’est pas la règle générale, par contre des pêcheurs tenus à manoeuvrer d’une manière qui ne me saute pas aux yeux visuellement (chalutage à deux, par ex., à la tombée de la nuit ...) c’est quelque chose qui peut vraiement surprendre, et inquiéter. L’AIS donne une autre vision, complémentaire, que je trouve utile.

      Répondre à ce message

  • 4 novembre 2014 15:39, par lysigee écrire     UP  image Animateur

    je ne peux pas parler des matériels récents ni des prix car je suis équipé d’un transpondeur AIS depuis 2009., et que je n’ai jamais eu de problèmes avec. Je peux juste partager mon expérience.
    j’ai donc un transpondeur classe B de Digital Yacht acheté au salon nautique de 2008. Cette boîte est en UK et on peut commander par internet, à un prix qui shunte le distributeur français et le shipshandler local. Il intègre un GPS, et une antenne VHF, différente de celle pour la VHS ANS. j’avais préféré cette solution car quand je le peux, je préfère avoir une redondance dans mes instruments, et je me méfie des connections « spaghettis », surtout pour la VHF ANS, instrument de sécurité qui ne doit « pouvoir » ne pas fonctionner.
    Il est connecté à mon logiciel de navigation Scannav, qui calcule les éventuelles point de collision et m’indique à quelle distance et dans quel délai, les routes vont se croiser. Ce n’est pas l’AIS qui me donne ma position, mais un GPS fixe Furuno (redondance)
    J’utilise ce transpondeur quasiment uniquement sur des trajets hauturiers. En effet, en côtier, il y a de plus en plus de bateaux équipés et il est impossible de prendre des décisions de changement de routes à l’écran, seule la vision (en tout cas pour moi) me permet de trouver la bonne solution. De plus, aussi bien les pêcheurs que les plaisanciers ont des trajectoires erratiques et là encore seule une « veille attentive » permet d’éviter les rencontres non désirées
    En revanche en hauturier, là où on ne trouve que des « gros », l’intérêt du transpondeur, c’est qu’il va déclencher une alarme sur le système du cargo, et on peut espérer alors que le marin de quart (s’il ne l’a pas débranchée) se réveillera et jettera un coup d’oeil dehors. Mais systématiquement, vu qu’on a le nom du navire et son MMSI, je l’appelle en VHF, pour lui demander s’il m’a vu et quel sont ses intentions. En général, c’est moi qui lui indique ce que je vais faire, préférant gérer moi-même les problèmes de dévent (ils n’ont aucune idée de nos problèmes). Croyez moi, appeler un navire en donnant son nom est beaucoup plus efficace que l’appel que je faisais avant en appelant ’merchant vessel, at thirty five degrees twenty three minutes north,....sailing yacht in your 125 is calling you..."
    En conclusion, en côtier, si je naviguais de nuit ou dans des zones à brouillard, j’aurai un radar. Mais en hauturier, et surtout la nuit, l’AIS m’a enlevé de gros paquets de soucis.
    Et je suis d’accord avec Michel, dans les détroits ou dans les rails, mieux vaut être dehors.
    Pour la sélection des cibles, mon logiciel me permet d’indiquer la vitesse en dessous de laquelle, je ne veux pas voir les cibles. je l’ai positionné à 12 nds, ce qui élimine la plupart des plaisanciers à la voile et les gülets.

    Répondre à ce message

  • 6 avril 2015 16:16, par Oscar écrire     UP

    Bonjour,
    Je relance ce fil car je suis à l’achat pour un transpondeur AIS premier prix sans splitter ( j’ai une deuxième antenne ), sans wifi et homologué, et j’hésite entre :
     l’EM-TRAK B100, qui est livré avec antenne externe, actuellement à 419 € chez Discount Marine ( dommage d’avoir raté la dernière promo ) ;
     l’AMEC CAMINO-108, qui, si on rajoute l’antenne GPS externe, arrive à 530 € chez SVB.

    Y a t-il des arguments pour choisir l’un plutôt que l’autre, hormis le prix ?

    Merci

    Répondre à ce message

  • 20 mai 2015 03:20, par pacolarame écrire     UP Animateur

    Bonsoir,

    Je me pose une question théorique : sauf erreur de ma part, les transpondeurs sont connectés à une antenne gps via un coaxial et souvent en connection TNC . (Pour détromper de l’antenne VHF en BNC).
    Pourquoi est ce que ça ne fonctionne pas avec une antenne en fil data ( 5 fils) ? En ne connectant que le Tx + et la masse ?

    Francois.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales