image
image
image

Votre IP : 54.225.48.56
Dernier ajout : 18 janvier
Visiteurs connectés : 10

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > L’électricité à bord -forum- > Câblage > Schéma complet des circuits de charge et d’alimentation

Rubrique : Câblage

__________________________________________________________________________________________________________________

Schéma complet des circuits de charge et d’alimentationVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Novembre 2021, (màj Novembre 2021) par : Calliope   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour,
Je possède depuis un an un Westerly Centaur et après avoir un peu navigué avec l’été dernier, je prépare sa rénovation complète pour ce printemps
La réfection des circuits électriques est prévu dans ce grand carénage et j’ai établi dans ce but un schéma complet du circuit de charge et de distribution jusqu’aux tableaux.
Je vous le soumet ici afin d’avoir vos avis sur sa fiabilité.
Programme de navigation :
Vagabondages côtiers avec navigation en journée et nuits au port, au mouillage ou sur échouage forain. Rares navigations nocturnes.
Lien vers ce plan et ses explications
Merci pour vos retours

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

9 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • Difficile de répondre à une question aussi vaste, il me faudra me faire à l’idée que je vais oublier des trucs ;-). Ce sujet a d’ailleurs été traité plusieurs fois sur PTP (moteur de recherche en haut à gauche)
    Au niveau de mes impressions, j’ai l’impression que les quantités d’énergie mises en jeu sont :

    • sous-estimées
      • la consommation journalière (115 Ah, mais je suis près à manger mon chapeau ;-) )
      • capacité du/des parcs de batterie, puissance du chargeur
      • puissance de l’alternateur (30A c’est au sicle précédent ;-) )
      • consommations effectives conduisant à 110 Ah/jour
      • un frigo à 250 Wh (ou 20 Ah) c’est trop faible (même pour un tout petit super isolé). Comptez plutot : 4A la moitié du temps, soit 48Ah soit 600 VA ou W pour un maigre 80 litres très récent
      • un PC c’est plutot 4A que 2A, hélas.
      • la conso du pilote demande à être validée dans la vraie vie, ça peut facilement être 4A la moitié du temps d’utilisation. Pour les autres consomateurs (lecteur GPS, sondeur, etc.) se référer à la notice du constructeur.
    • ou sur-estimées :
      • des PV de 200W, ou plutot de 200 VA, ce n’est jamais que 200/17 = 11A, lorsque le soleil brille bien et quand il brille, le jour, donc en gros et au mieux 80 Ah/jour, ce qui est peu et déjà très bien.

    Bien sur si ces quantités ont été observée dans la vraie vie je ne peux que retirer ce que j’écris.

    Je n’ai pas vu le moniteur de batterie, recommandation numéro 0

    Fusibles, attention à la qualité des contacts, il ne doit jamais y avoir de faux contact. Réarmable c’est pas mal (compter 12-15 € pour un ATO réarmable qui évite de chercher la réserve pendant un coup de tabac), et pour les très gros ANL (> 30A) la réserve doit être juste à coté (conjoncteur thermique ou magnétique réarmable existe, cher).

    Je n’ai pas vu le (les) robinets de batterie (s), certains sur ce forum plaident pour des bipolaires histoire en particulier d’isoler complètement la coque de causes potentielles d’électrolyse (au désarmement)

    Personnellement (c’est la chose dont je sais parler), avec un bilan assez comparable j’ai mis un alternateur de 60A (lorsque mon vieux 30A a défuncté, d’autres se sont payé des 90-120 voir des ALT d’arbre), avec un booster (A2B), un parc moteur conséquent (230 Ah, pour démarrer sans coup férir mon gros 80CV, 115 Ah n’est pas assez énergique) et un parc servitude pas assez conséquent (3 x 115A, faudrait sans doute 4 fois mais mon porte-monnaie veut pas), un chargeur de quai de 30A (le dixième de la capacité SERV, mais avec un fifty c’est l’ALT qui fait tout le boulot (j’ai des régulateurs et courroies d’avance), le chargeur de quai sert pour reconstituer les batteries au port après un mouillage forain) et un panneau solaire de 30VA pour produire le courant de maintient (recommandé sur PTP) que réclame mes batteries à plaque épaisses (antimoine d’où auto décharge significative). Je ne pratique plus les répartiteurs, mes deux parcs sont isolés l’un de l’autre et j’ai des câbles de camion au cas où des fois que (jamais utilisé).
    J’ai opté pour deux circuits 230V distinct (le EDF et le ondulé), du coup je m’interdit le micro-onde au mouillage, faut dire que mon onduler est un 350VA largement suffisant pour recharger les smartphones et faire tourner le PC (alimenté sur 230V) en nav. J’y ai gagné une simplicité (pas de commutateurs et encore mois de commutateurs automatique qui coutent un bras, pour un bateau de cette taille ;-) ) au détriment d’un double câblage.

    autres observations en vrac :

    • très bien la pompe de cale permanente (== impossible à isoler des batteries) mais (sauf coque en bois et historique) elle ne devrait pas tourner, pas consommer (sinon, pensez à un compteur de démarrage qui mémorisera pendant vos absences). Pensez aussi à une position manuelle pour forcer la pompe électrique après un copieux rinçage)
    • le chargeur, pourquoi ne pas lui faire charger SERV-2 et SERV-3, ça n’en changera pas le prix (mais 20A, c’est lège, non ?) et ses diodes emp^chent l’une de se décharger dans l’autre
    • même remarque concernant le solaire. De plus l’hiver avec un régulateur bien sur) il peut servir à compenser l’auto-décharge
    • confusion possible entre interrupteur différentiel (ne coupe que sur fuite à la terre) et disjoncteur différentiel (qui coupe sur fuite et sur sur-intensité, ça coute un bras)
    • pensez à une alarme audible sur tension batterie trop faible (buzzer si > 11,5V) bien utile et normalement jamais utile (d’ù son utilité). Envisagez un délesteur (frigo)
    • si vous recablez, pensez au cable étammé, à peine plus cher mais assez difficile à trouver. Vous serez enchanté d’avoir fait ce choix ... dans 10 ans.
    • et enfin, KISS (keep it small and simple), et bien documenté (ça c’est déjà le cas pour les schémas, les cables doivent porter le même n° au deux extrémités), doc tenue à jour (c’est fastidieux et/mais essentiel)
    • et encore : tout ce que j’oublie, comme d’hab.

    Répondre à ce message

  • - Je n’ai pas tout épluché aussi j’en reste aux généralités.
    - Câbles Cu étamé chez Comptoir du câble ou AES. Attention aux sections, si vous n’êtes pas un professionnel, c’est la division 245 qui devrait s’appliquer. Cela peut d’ailleurs conduire à des sections incompatibles avec les borniers des appareils raccordés.(1 à 2A par mm2 pour les grosses sections)
    - Si boitiers plastique, prendre les modèles avec couvercle transparent, cela permet de voir si tout va bien sans les ouvrir (dont absence d’humidité).
    - Panneaux solaires, éviter les panneaux souples collés (et donc non ventilés) sur un support ; leur durée de vie est assez limitée par rapport aux panneaux rigides. L’idéal serait des panneaux « bi-verre », où les cellules sont prises entre 2 feuilles de verre plutôt que verre au dessus et film plastique en dessous. Bien sûr, c’est lourd et c’est cher.
    - Boite a fusibles qui serviront d’interrupteur en sortie des panneaux solaires.

    Répondre à ce message

    • Vu ta recommandation des comptoirs du cable (moi c’était Selectronic, à Paris, avant qu’ils ne plongent), merci.
      Les multiconducteurs qu’ils proposent en étamé sont tous blindés, y a une raison ?
      Les étamés chez Furnault-Ridall ne sont pas blindés, eux (vendus par 100 m, ce qui n’est pas rédhibitoire pour une rénovation)

      Ah, j’oubliai, éviter par principe les conducteurs rigides, très souvent interdit d’ailleurs par les réglementations de nos embarcations.

      Répondre à ce message

      • Effectivement, le catalogue du Comptoir du Câble est mal foutu, il faut aller dans les références SIHF, passer tous les câbles pour installation solaire et lire le descriptif des câbles suivants pour voir qu’ils sont étamés.
        Par ailleurs, idées en vrac, consulter la réglementation Division 240 ou 245, ne pas oublier les embouts de fils sur les multi-brins (pratiques, sécuritaires et classieux au niveau finition).
        Les pinces à sertir hydrauliques sont bien pratiques du fait de leur petite taille pour les cosses et embouts . Investir 50 à 200€ sur le web et non pas 1000€ pour La Marque garantie à vie.

        Répondre à ce message

  • 2 décembre 2021 11:29, par Négofol écrire     UP Animateur

    Il semble qu’il y ait beaucoup plus de fournisseurs de câbles étamés au Royaume-UNi. Une recherche sur « tinned automotive cables » donne pas mal de retours.
    Par exemple :

    https://www.autoelectricsupplies.co...

    https://www.12voltplanet.co.uk/ocea...

    En particulier Oceanflex est une gamme spécifique Marine...

    Répondre à ce message

  • Catalogue sans fin pour tout ce qui est électrique et électronique chez MOUSER ELECTRONIC (US). Un représentant à Brive la Gaillarde.
    En UK, WDS components pour pièces inox (autres que l’accastillage). C’est le seul fournisseur ou j’ai trouvé des silent blocs inox à un prix décent.

    Répondre à ce message

  • Merci à tous pour vos retours, je vais lire avec attention vos remarques et tenter d’améliorer mes plans en fonction. Je vous ferai réponse en rapport des corrections que j’aurai pu apporter. Si vous avez d’autres remarques, n’hésitez pas ;-)

    Voir en ligne : Electricité Calliope

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales