image
image
image

Votre IP : 54.198.147.221
Dernier ajout : 22 juillet
Visiteurs connectés : 179

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > L’électricité à bord -forum- > Câblage > Branchement 10mm2 sur interrupteur

Rubrique : Câblage

__________________________________________________________________________________________________________________

Branchement 10mm2 sur interrupteurVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié 15 mars, (màj 15 mars) par : Kharis   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Bonjour,

Nous nous approchons de la fin de la rénovation de Kharis et je suis en train de m’attaquer au tableau électrique de distribution.

Il y a un soucis auquel je n’arrive pas à trouver de réponse (j’espère avoir bien cherché, s’il y a un autre post répondant à ma question n’hésitez pas à me l’indiquer).

Le câblage du groupe froid est passé, il s’agit de 2 x 10mm2. Ces fils (positif et négatif) doivent arriver au tableau, chacun sur l’interrupteur bipolaire. Or la connexion se fait soit par soudure (mais je ne maîtrise pas assez...), soit avec des cosses « faston » de 6,3 par 0,8 (les plus courantes quoi), soit par des vis de diamètre 3mm (toutes petites donc). Je ne trouve aucune cosse adaptée à l’interrupteur (faston ou à oeillet) qui accepte du 10mm2.

Existe-t-il un moyen de réduire le diamètre d’un fil quelques dizaines de cm avant l’interrupteur pour le passer en 6mm2 ? Dois-je passer par un petit bornier pour faire cela ? Quelle incidence cela peut-il avoir sur le câblage ? Si je passe en 6mm2 sur la fin, était-ce utile de passer du 10mm2 ? Y aurait-il une âtre solution plus adaptée ?

Que de questions pour un seul câble ! Merci d’avance pour vos lumières !

Laurence

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

10 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 15 mars 11:24, par Nevermind écrire     UP Animateur

    Bonjour,
    Qu’est ce qui justifie le choix de 10mm² ?
    Du 2,5mm² suffit largement.

    Cordialement.
    Jean Paul

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      Le 10mm2 correspond il me semble au diamètre préconisé dans la doc technique du groupe froid, pour une longueur A/R de 15m environ (je ne l’ai pas sous la main). J’ai longtemps hésité entre 6mm2 et 10mm2, mais 2,5mm2 me semble vraiment peu. Je suis toute fois loin d’être à l’aise dans ce domaine, n’hésitez pas à m’expliquer si je me suis trompée...

      Cordialement,
      Laurence

      Répondre à ce message

  • 15 mars 11:33, par Négofol écrire     UP Animateur

    Les fast-ons 10 mm2 existent, mais pour languette de 9.5 mm (.375), du fait de la limite en courant admissible.

    il est possible de faire une transition propre avec un connecteur fast-on étanche en languette 9.5 mm en mettant par exemple d’un côté une cosse femelle en 10 mm2 et de l’autre côté un connecteur mâle en 6 mm2.

    Les matériels sont disponibles par exemple ici :

    http://materielbateau.com/connecteu...

    On peut aussi utiliser les fast-on mâle et femelle seuls et isoler avec un manchon rétractable ou un ruban autoamalgamant (ce n’est plus démontable).

    Une autre solution plus simple et très efficace est de souder le bout du câble 10 mm2 sur un 6 mm2 et isoler par un manchon rétractable. Ce n’est pas très difficile.

    On peut aussi passer par un petit bornier, mais la fiabilité des connexions sera moins assurée.

    Ce n’est pas une dizaine de cm de 6 mm2 près de l’interrupteur qui va avoir une influence sensible sur la chute de tension, mais ça complique la vie.

    Répondre à ce message

    • 15 mars 12:28, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Pour essayer d’éclairer la situation :

      • le fabricant des cosses fast-on ne peut pas proposer de cosse pour 10 mm2 en largeur 6.35mm car la languette mesure 6.35 x 0.8 soit environ 5 mm2, ce qui pourrait être dangereux en courant maximal
      • il propose donc des cosses pour 10 mm2 en largeur 9.5 car la languette fait 9.5 x 1.2 = 11.4 mm2, donc le circuit est homogène en section.

      Ici, le constructeur du groupe froid propose un câblage en 10 mm2, non pour un problème de tenue en courant (la consommation est de l’ordre de 3 à 4 A en fonctionnement), mais pour limiter la chute de tension en ligne, surtout au cours de la phase démarrage, qui pourrait amener l’électronique du groupe à se mettre en sécurité pour tension insuffisante.

      Une alternative peu utilisée mais intéressante est de modifier le câblage du groupe froid.
      Le groupe est alimenté en direct depuis la batterie via un relais, ce qui permet souvent de réduire fortement la longueur de câblage en évitant l’aller-retour au tableau.
      Afin de ne pas devoir alimenter le relais en permanence (consommation de l’ordre de 1 W), il suffit de commander le relais par le thermostat du réfrigérateur. C’est ce fil de thermostat qui va aller à l’interrupteur du tableau et il peut-être de faible section car ne véhiculant que 0,1 A environ...

      Répondre à ce message

      • Bonjour.
        « Afin de ne pas devoir alimenter le relais en permanence (consommation de l’ordre de 1 W), il suffit de commander le relais par le thermostat du réfrigérateur. C’est ce fil de thermostat qui va aller à l’interrupteur du tableau et il peut-être de faible section car ne véhiculant que 0,1 A environ... »
        Je suis en cours d’installation du frigo et cette option m’intéresse (chasse au gaspi...) mais j’avoue ne pas visualiser le schéma. Vous serait-il possible de détailler ?

        Merci.

        Répondre à ce message

        • 4 juin 19:13, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

          Ce système ne marche qu’avec un thermostat mécanique (bilame) qui n’a pas besoin d’alimentation permanente. Ce type de thermostat est en fait un simple interrupteur.

          Il est donc possible de prévoir un relais qui coupe l’alimentation (+) du frigo, qui peut être alors câblé en direct au plus court depuis la batterie (avec le fusible adapté). Un fil (+) de petite section passe par l’interrupteur du tableau et le thermostat avant d’alimenter la bobine du relais. Ceci permet d’alimenter le réfrigérateur uniquement quand il est demandé de produire du froid et éviter ainsi un très long circuit de la batterie au frigo via le tableau.

          L’intérêt de cette solution un peu tordue dépend bien sûr de la configuration du bateau... Il convient de vérifier au préalable que le frigo démarre bien lorsqu’on branche le 12 V. Certaines électroniques peuvent se mettre en erreur dans ces conditions.

          Une autre solution, plus simple et sans problème potentiel, est de prévoir une coupure manuelle près du frigo et de se contenter d’un voyant au tableau pour indiquer que le frigo est alimenté pour ne pas l’oublier branché...

          Répondre à ce message

  • 15 mars 13:06, par Kharis écrire     UP

    Merci beaucoup pour les réponses précises et rapides Negofol.

    Je vais donc tenter de souder proprement 2 bouts de fils pour passer à du 6mm2 qui rentre dans les cosses.

    Bonne journée !

    Répondre à ce message

    • 15 mars 16:19, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Souder un fil de 10 mm2 et un de 6 mm2 n’est pas difficile, mais demande un peu de préparation...

      Pour obtenir une bonne soudure fiable, il est vital d’empêcher tout mouvement relatif des fils pendant le refroidissement de la soudure.

      Pour cela, avec des fils aussi lourds et aussi raides, il faut les immobiliser solidement.

      Une technique possible est de fixer les deux fils dans la bonne position sur un tasseau de bois (pinces à ressort ou ligatures par exemple). Une autre solution est de prélever sur une chute de fil une longueur du petit fil élémentaire (celui qui est torsadé pour constituer le fil flexible) et de ligaturer ensemble des deux parties à souder. Le fil fin peut rester sans inconvénient dans la soudure.

      Dénuder les deux fils sur une longueur suffisante (2 cm au moins).

      Ensuite le secret est d’utiliser un fer à souder assez puissant (60 W ou plus recommandé) afin de chauffer rapidement la zone sans que la chaleur conduite endommage l’isolant.
      Utiliser une bonne soudure autodécapante pour électronique (les « anciennes » soudures à 39 ou 40 % de plomb donnent de meilleurs résultats plus facilement à mon avis, mais un principe de précaution dévoyé les rend parfois difficiles à trouver).
      http://www.conrad.fr/ce/fr/product/...
      Déposer un peu de soudure sur la panne préalablement nettoyée du fer bien chaud. Cette goutte va aider au transfert de la chaleur.
      Appliquer la panne (une panne plate type burin est un avantage) d’un côté de la zone à assembler. Appliquer le fil de soudure de l’autre côté.
      Dès que la zone à souder sera assez chaude, le fil va fondre et la soudure liquide va saturer les fils.

      Écarter le fer et le fil de soudure de la zone soudée. Laisser refroidir complètement avant manipulation.

      Supprimer à la pince coupante toute excroissance pointue (« pointe » de soudure ou extrémités du fil fin dans la solution ligature) qui pourrait percer l’isolation par la suite.

      Isoler la zone soudée avec un morceau de gaine thermorétractable ; utiliser de l’air chaud (décapeur à peinture) pour la rétraction de préférence à une flamme qui peut surchauffer et endommager l’isolation.
      Éventuellement une deuxième couche si la gaine est mince et le fil exposé.

      Et voilà... S’entraîner d’abord sur des chutes n’a rien de honteux !

      Répondre à ce message

      • Merci beaucoup d’avoir pris le temps de détailler toute la procédure...

        J’ai soudé les fils aujourd’hui. La soudure n’est pas parfaite mais je pense que ça ira...

        À bientôt probablement avec de nouvelles questions. Autant pour naviguer je me débrouille, mais pour certaines questions techniques notamment en électricité, je suis encore loin d’être à l’aise !

        Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright des logiciels, charte graphique, et images du bandeau supérieur : reproduction interdite sauf autorisation de reproduction de Robert Schirrer