image
image
image

Votre IP : 54.156.92.243
Dernier ajout : 21 novembre
Visiteurs connectés : 14

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Trucs et astuces > Bricolages (brèves) > gommer la colle néoprène

Rubrique : Bricolages (brèves)

__________________________________________________________________________________________________________________

gommer la colle néoprèneVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Avril 2012, (màj Avril 2012) par : yvesD   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Il suffit de « poncer » la surface enduite de colle sèchée avec une ponceuse vibrante (vitesse max est parfait) et un abrasif très grossier (j’utilise du 40). L’abrasif arrache des petites quantités de colle qui s’agglomèrent en boulettes (taille = tête d’épingle) qu’on évacue en même temps à la brosse à poil raide (celle pour la lessive d’antan). Les boulettes n’encrassent pas la feuille d’abrasif même après 4m2 de ponçage. J’arrête le « ponçage » lorsque j’obtiens de la sciure.
Ca semble marcher aussi avec de la colle fraiche (disons 1 heure après).
Je l’ai pratiqué avec de la colle de 34 ans après avoir arraché les revêtements de sol en sorte de tissus, et curieusement la colle paraissait encore souple au toucher.

A l’acétone (ou au trychlo pour les gamins sniffeurs) c’est beaucoup plus lent et plus cher, et pas top pour le foie.

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

3 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 16 avril 2012 10:52, par Chicochica écrire     UP

    Bonjour,
    Devant éliminer de la colle Néoprène sur à peu près 100 m2 de parquet, on avait commencé avec la ponceuse adéquate et un bon stock de gros grain ... Quelques minutes plus tard, la bande était saturée de colle. Le devis d’abrasifs devenait explosif ! L’un de nous à eu l’idée de jeter une poignée de sable et de relancer le ponçage ... Et ça à marché ! Le sable nettoyait l’abrasif de la pâte de colle et permettait de ne pas utiliser un trop gros grain et donc de ne pas repartir sur un ponçage dégressif intégral. Le loueur de ponceuse à parquet à été très surpris quand on lui à rendu la ponceuse et presque toutes les bandes abrasives !
    A bientôt

    Répondre à ce message

    • 16 avril 2012 12:04, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Ce qui est valable pour un bateau ne l’est peut-être pas pour un appartement et la différence est sans doute liée à l’ordre de grandeur mais aussi la nature vibrante .vs. rotative de l’engin.

      Dans mon cas c’était quelques mètres carré que je ponce avec une ponceuse vibrante portative d’atelier et des patins abrasifs grain 40 de 18 x 9 cm environ. L’ensemble pèse 1800 g (3 kg si je pèse dessus comme une bête, ce que je ne fais pas trop) donc 10 g / cm2, ce qui est bien faible. Je n’ai pas testé l’incidence de la vitesse de la ponceuse vibrante, pour l’instant je tourne au max.
      Pour une ponceuse de parquet la pression est sans doute bien plus importante et comme c’est sans doute une rotative, la possibilité de fabriquer des boulettes - évacuables - est inexistante.

      L’efficacité est très améliorée en évacuant au plus vite les boulettes sans doute avant qu’elles n’aient le temps de se recoller à la surface encore enduite de colle. Pour rejoindre ton « sable » j’ai remarqué que la sciure (lorsqu’elle commençait à apparaitre) était bien utile pour favoriser la mise en boulette et sans doute en diminuer l’adhérence temporaire avant de les évacuer.

      Mais je confirme, en 4 m2 (pas en 100 m2) mon patin 180x90 bleu foncé et de grain 40 n’est toujours pas encrassé comme le montre la photo : à part les marquages bruns plutôt sur les bords, résultat d’une tentative sur quelques dcm2 de néoprène très fraiche, le bleu est resté bleu. Et donc je retire ce que j’ai affirmé sans le tester sérieusement, ce procédé n’est pas applicable sur des fonds de colle.récents. Pan sur le bec.

      JPEG

      Répondre à ce message

  • 26 juillet 2012 21:17, par Inconnu     UP  image

    Bonjour,

    Notre expérience lors de la réfection du vaigrage, après de multiples essais allants de la spatule à l’outillage électro-portatif classique, a été d’utiliser une petite meuleuse d’angle équipée de « flapwheel », c’est à dire de disque à meuler en lamelles émeri.

    Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ces disques n’enlève pas trop de matière et ne risque pas de faire des marques, mais sur un support alu ou bois, sont les disques les plus efficaces et les plus rapides...bien meilleurs que tout les autres abrasifs essayés.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales