image
image
image

Votre IP : 34.239.149.34
Dernier ajout : 6 juillet
Visiteurs connectés : 12

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Trucs et astuces > Bricolages (brèves) > Réparation d’une butée de rail d’écoute

Rubrique : Bricolages (brèves)

__________________________________________________________________________________________________________________

Réparation d’une butée de rail d’écouteVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié 26 juin, (màj 26 juin) par : Cigale  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Mots-clés secondaires: entretien

Réparation d’une butée de rail d’écoute avec les moyens du bord

Sous le poids de leurs 35 ans, et sans doute de l’électrolyse, les 2 butées de mon rail de chariot d’écoute d’artimon étaient devenues impossible à déplacer. Il s’agit d’un chariot d’écoute de marque Goiot dont les rondelles de manipulation s’étaient brisées.

  • La rondelle est emmanchée en force sur son axe jusqu’aux cannelures et bloquée par un petit épaulement usiné à cet effet.
  • Sous l’effet du ressort, l’axe et sa rondelle de manipulation sont maintenus vers le bas. L’axe vient donc se verrouiller à l’endroit choisi sur le rail.
  • J’ai percé une pièce de monnaie dont le diamètre et l’épaisseur correspondaient à peu près à ceux de la rondelle. Avec un foret de 9mm le trou est parfaitement adapté pour un emmanchement en force et le métal relativement mou s’y prête parfaitement.
  • Il n’y a plus qu’à positionner la rondelle, le ressort et l’axe que l’on enfonce par le dessus à l’aide de quelques coups de marteau.

Voilà une butée de chariot propre comme un sou neuf !

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

1 Message

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 26 juin 13:37, par Négofol écrire     UP Animateur

    Une remarque : la plupart des « pièces jaunes » sont en cupro-aluminium ou en « or nordique » (cas des centimes d’euros, composé de 89 % de cuivre, 5 % d’aluminium, 5 % de zinc et 1 % d’étain)...

    Les pièces d’accastillage Goiot sont en AG6BeTi, alliage d’aluminium/magnésium.

    Ces matériaux sont incompatibles du point de vue galvanique en milieu marin et une corrosion importante risque de se produire !

    Il serait préférable d’utiliser des rondelles en acier inox (comme l’axe) ou, encore mieux, des rondelles fabriquées en composite (par exemple à partir de plaque verre-époxy pour circuits imprimés).
    Les rondelles verre-époxy se fabriquent facilement au tour pakistanais...

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales