image
image
image

Votre IP : 54.80.148.252
Dernier ajout : 21 octobre
Visiteurs connectés : 21

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Au mouillage -forum- > Questionnaire sur annexe du futur

Rubrique : Au mouillage -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

Questionnaire sur annexe du futurVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Juin 2016, (màj Juin 2016) par : Négofol   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

La société Zodiac mène actuellement une étude de marché pour définir sa future gamme d’annexes (qui pourraient d’ailleurs être à nouveau fabriquées en France).

Pour une fois qu’on nous demande notre avis avant....

https://docs.google.com/forms/d/1By...

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

13 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 2 juin 2016 09:07, par yoruk écrire     UP Animateur

    Bonjour Francis et merci...
    Je vais y répondre, je suis fan des annexes Zodiac... Mais puisque tu passes par là, et peut-être as tu des contacts chez eux, une question, qu’approfondira probablement Lysigée : comment (quel outil ???) pour démonter, puis remonter une valve qui fuit.
    Or ces valves ont la fâcheuse manie de fuir quand on est loin de tout !!!
    Michel

    JPEG

    Répondre à ce message

  • 2 juin 2016 22:09, par Alien écrire     UP  image

    in memoriam de mon AX3 que j’ai renoncé à réparer après plus de vingt ans de labeur, un demi m² de rustines, des heures de décollage, recollage, des litres de MEK et des tombereaux de colle.
    Le fond a décidé de vivre sa vie sans les boudins.
    Qu’il en soit ainsi. Amen
    Une suggestion :

    http://alienboats.free.fr/bbKnot/bb...

    Sinon mon AX3 était parfaite mis à part son plancher flop flop et les jonctions boudins/fond/tableau sujettes au divorce.

    L’annexe du futur ne serait-elle pas un drone ?
    Un truc qui vous transporte direct sur la plage au dessus des goémons ?
    La téléportation ?

    Zodiac Aerospace a le potentiel pour nous proposer autre chose que l’amélioration de l’annexe Plastimo fabriquée en chine. Ne serait-ce qu’une annexe auto- dégradable en fin de vie.

    Répondre à ce message

    • 5 juin 2016 11:29, par Basile écrire     UP     Ce message répond à ...

      je n’ai pas eu le loisir d’essayer la mienne (AX2) l’année dernière, depuis le dernier recollage. Au moment où je m’apprêtais à la gonfler et savourer de l’utiliser les pieds au sec, un copain me dit, c’est pas la peine, j’ai la mienne (déjà gonflée + HB)
      :-((

      je n’avais jamais eu de soucis, en 20 ans non plus, mais j’ai eu le malheur une année d’embarquer un copain de 100 kg, sa copine de 50, et moi de 80 (dans une AX2)

      J’ai donc réfléchi au problème : répartir le poids d’un pied qui descend dedans. Au lieu de porter sur une seule latte, donc sur la colle au niveau de cette latte, le faire porter sur toutes les lattes, par une simple planche pas forcément large, mais qui fait toute la longueur de l’annexe. Au pire, un plancher pliant constitué de 2 plaques de contreplaqué articulé par une charnière piano.

      cette année, je ne me laisse pas avoir : j’expérimente mon astuce.

      Répondre à ce message

  • 15 août 11:18, par yoruk écrire     UP Animateur

    Je ne sais pas si nos réponses ont pu aider leurs recherches, toujours est-il que de proposer l’annexe « Cadet 2m » en plancher aéro, est un excellent progrès pour les voiliers de moins de 40 pieds....
    Bravo et merci, voir :
    https://www.zodiac-nautic.com/fr/sh...
    Michel

    Répondre à ce message

    • 16 août 20:48, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      J’utilise une cadet roll up 240 depuis 2014 et suis plutôt satisfait.
      Je n’ai pas osé prendre plus petit, par ex une ’cadet 2m’, il m’arrive d’être plus de un.
      Par contre j’ai flanché pour un plancher en lattes rigides plutôt que gonflable, pour une question de prix et de poids d’ailleurs.

      Ma seule remarque porte sur la housse, vraiment très bien faite mais dans un matériaux hyper m...dique : mise en service l’été 2014 c’était devenu une vraie loque passé l’été 2016 avec tissus devenu craquant (comme si cuite par le soleil de La Rochelle) et de très nombreux accrocs là ou ce tissus était trop craquant (ragage lors des déplacement du dessus du roof vers la timonerie lors des brefs ’hivernage’ l’été, suis plus très costaux et les passavants ne se sont ni agrandis ni devenus plus lisses).

      L’agent Zodiac de LR m’a convaincu que mes déboires (craquants) venait d’un stockage de l’annexe humectée d’eau salée dans sa housse. Du coup j’ai racheté une nouvelle housse (promo de sa part) et surtout je stocke le tout (annexe déssalée +housse) pour d’assez longues périodes sur le roof de la timonerie dans le sac en PVC (900 g/m2) d’un des tarpaulins d’hivernage, bien plus robustes ils résistent au glissement sur des surfaces accrocheuses.

      Et bien évidemment tout mes voisins d’escales, eux, ont des housses en parfait état, pas cuites au soleil malgré leurs 10 ou 15 ans (souvent dans un coffre de cockpit, faut le dire)

      Bah !

      Répondre à ce message

      • 17 août 06:44, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Merci Yves

        Moi aussi, j’ai pu constater une dégradation ultra rapide du sac housse. Entrée de gamme en PVC, il support mal les UV.
        Concernant la taille, effectivement 2 m, c’est court (ha... celle là il fallait la faire). Mais dans le cas des bateaux qui voyagent en côtier, sur des unités non équipées de bossoir costauds, la maniabilité pour le remonter à bord, est une qualité recherchée.
        En navigation ordinaire, je remonte l’annexe sous mon portique, par un jeu de poulies installées sur une barre articulée. Là, le poids, c’est l’ennemi. Par risque de mer forte, où pour de long trajets, je la remonte sur le pont. Là aussi, il faut pouvoir la manipuler et la ranger facilment.
        Un autre avantage du plancher aéro, est la facilité d’accueil quand on y dépose le moteur. On peut facilement déposer au fond un petit moteur 2/3 cv quatre temps, sans s’angoisser sur les risque de percement du fond de l’annexe. Ce qui se conçoit surtout pour les bateaux équipés de plage AR, mais, c’est devenu une norme.
        Dernier point, surtout valable pour les méditerranéens : en culant à quai, ou à la côte, sur ancre, on peut avoir besoin de l’annexe que l’on stocke sur un des côtés du bateau, fixé à une filière via une petite amarre et un mousqueton alpin. C’est une sécurité, ne serait-ce que pour manipuler à l’étrave une chaîne maladroitement posée sur votre ligne de mouillage quand vous remontez votre ancre
        Dernier point pour le poids, le modèle roll-up est donné pour 20 kg, comme le modèle aéro, mais on a l’impression que le modèle aéro offre plus de rigidité. Il faudra compter un surcout d’environ 200 euros pour l’aéro. Dans les deux cas, le diamètre des boudins offre une stabilité optimum.

        Répondre à ce message

        • 17 août 13:25, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

          I violently agree, comme d’hab

          Intéressant de te voir confirmer la fragilité au UV, mais La Rochelle - Le Pyrée même combat, ça surprend. Du coup je ne regrette pas ma poche en PVC de 900, pléonastique quoique.*

          Concernant la nav turbulente sur bossoirs, avec le catana (forts bossoirs de 12 à 15cm, massifs et bien emplantés) je passais une sangle sous le canot au niveau de chaque bossoir, reprise sur le dit bossoir histoire de soulager les suspentes et d’assurer au cas où le pontet wichard (l’inox qui casse à la mer, cassé deux fois en 7 ans) ferait des siennes. Ceintures, bretelles, jambes croisées sur le meme pantalon, comme d’hab

          Répondre à ce message

          • 17 août 15:00, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

            Le vieillissement du PVC aux UV est un problème délicat.

            Chez Zodiac, il y a eu plusieurs cas dans un passé lointain (1995) de lots de bateaux vieillissant très mal et très vite alors que les tests de recette normalisés (dont Xenotest de tenue aux UV) n’avaient rien détecté.

            Il semblerait que les hypothèses habituelles de test (vieillissement accéléré contrôlé paramètre par paramètre séparément et basés sur un modèle de dose cumulée, soit dix fois le rayonnement induirait un vieillissement 10 fois plus rapide) ne soient pas valables dans la réalité du fait d’effets synergiques des paramètres (perte de plastifiant + UV par exemple + influence d’un facteur temps non accélérable), ce qui avait amené à de très mauvaises surprises en clientèle alors que toutes les précautions « normales » de la procédure qualité avaient été scrupuleusement appliquées en recette du lot de tissu. Les tests ont été adaptés depuis

            Le problème des plastomères et élastomères est une formulation complexe qui fait qu’une erreur de composition peut ne pas être détectable avant la mise en oeuvre du matériau, notamment pour le PVC, matériau naturellement dur et cassant à l’état pur et rendu souple par diverses adjonctions de plastifiants plus ou moins pérennes...

            Dans le même genre, il y a eu le problème des peintures qui pelaient au bout de quelques années sur les voitures Talbot/Matra, notamment Rancho, du début des années 80, problème pas vu lors du développement de nouvelles formulations.

            Tout ceci me rend d’ailleurs très méfiant sur les durées de vie annoncées et le calcul de temps de retour sur investissement pour des matériels exposés aux intempéries, panneaux photovoltaïques par exemple.

            Répondre à ce message

            • 17 août 18:27, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

              Retour d’expérience

              Depuis avril 2002, j’utilise des annexes Cadet de chez Zodiac. La première, sans taud, a parfaitement tenu jusqu’en 2006. Je l’ai vendue avec le Fantasia. Aucun problème, si ce n’est le sac d’emballage qui a littéralement fondu sous les UV... et très vite, quelques mois...
              La deuxième en 2010, toujours une « Cadet Roll Up 230 », pour laquelle j’ai fait fabriquer un taud qui m’a couté pratiquement la moitié du prix de l’annexe. C’est un des désavantage de leur forme, les tauds sont complexes à fabriquer...
              Le choix du tissus détermine le prix de vente. En Hypalon, résistant aux UV, ça vous coûtera la peau des fesses... En PVC, vous serez dans des prix d’entrée de gamme. Certains distributeurs allemands proposent des entrées de gamme à 350 euro pour 2,30 m... A vérifier, mais je ne pense pas que l’on en ait plus que pour son argent... J’ai fait une expérience de ce type avec une annexe fabriquée en Turquie... Plus jamais ça !!!
              Sur ma dernièrre annexe Cadet 2,30 m... âgée maintenant de 6 ans, je n’ai toujours pas de problème de dégradation dûe aux UV. Et pourtant, depuis cette année, elle est sans défense, exposée aux UV grecs, c’est le taud qui a rendu l’âme le premier... Peut être est-ce dû au traitement du tissus utilisé par Zodiac. Ils utilisent un tissus spécifique, probablement un PVC amélioré, nommé « Strongan », dont la résistance me semble satisfaisante à titr personnel
              Je n’ai aucun intérêt chez eux, bien sûr, mais quand ils disent être une référence en terme de charge et de stabilité, je confirme
              Michel

              Répondre à ce message

              • la poche en PVC (à l’origine sac pour bache) de 900 dans laquelle j’emballe la housse d’origine Zodiac (racheté en juin 2017) est dans le PVC qu’à choisi le voilier pour me tailler des compléments de bâche (voir photo 2014/01, les nouvelles sont à l’avant et à l’arrière)
                Ces compléments datent de l’hiver 2013 donc plus anciennes que la première housse (été 2014). Et de mi-novembre à début mai elles sont exposées au soleil hivernal rochelais, et pas un poil de dégradation, juste des marques de décoloration aux plis.
                La facture (chère) dit « tissu PVC LP 900gr laqué bleu 114 », je ne me souviens plus de la marque et peut demander au voilier (marque très banale)

                JPEG

                Répondre à ce message

  • 17 août 18:31, par yoruk écrire     UP Animateur
    • 17 août 18:59, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Attention le tissu présenté, le Duotex, n’est pas le Strongan plus ancien, qui était un tissu PVC doublé d’une feuille PVC (film épais) qui donnait une meilleure étanchéité.

      Le Duotex est un tissu qui utilise une enduction polyuréthane thermoplastique, ce qui permet d’utiliser le procédé de soudure par thermobandage du PVC (adapté) mais offre des performances supérieures et propose une solution de milieu/haut de gamme alternative à l’hypalon, qui, lui, demande un collage à la colle bicomposant après émérisage des surfaces, très coûteux en main d’oeuvre.

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales