image
image
image

Votre IP : 54.198.247.44
Dernier ajout : 20 septembre
Visiteurs connectés : 15

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > En navigation > Performances et météo > Scannav Routage > Scannav routage - Chap 1 : Introduction

Rubrique : Scannav Routage

__________________________________________________________________________________________________________________

Scannav routage - Chap 1 : Introduction Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié Décembre 2016, (màj Décembre 2016) par : lysigée  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Mots-clés secondaires: météo , cartographie

Chapître 1 : Routage Scannav - Introduction

 

PNG - 89.7 ko
Scannav, routage de Rocella Ionica à Licata

 

Scannav est un logiciel de navigation, qui existe depuis longtemps sur le marché. Il présente de nombreuses fonctionnalités, en commençant par un module historique permettant d’intégrer des images provenant de diverses sources, scans de cartes papier, copie d’images satellites Google Earth, ou autres et de les géo-référencer afin de s’en servir de cartographie pour naviguer avec.
Outre ce module historique, qui sert encore énormément pour intégrer des photos satellites pour avoir plus de détails dans les régions mal cartographiées, il comporte tout ce que peut demander un navigateur plaisancier pour définir des Waypoints, des Routes, des Zones de dangers, pour suivre sa route en relation avec les indicateurs de cap, sonde, vitesse, trace.
Scannav a été développé pour PC, sous Windows, est mis à jour à chaque nouvelle version actuellement Windows 10.

  • Une version de démonstration gratuite complète mais limitée dans le temps, permet d’en apprécier le fonctionnement.
  • Il existe une version sous Android, Scannav Companion, mais nous n’en parlerons pas.
  • La nouveauté pour Scannav est l’ajout d’un module de routage
    • C’est ce module dont nous allons décrire les fonctionnalités. Les autres fonctionnalités de Scannav ne seront décrites qu’en fonction de leur utilité pour la fonction routage, et encore succinctement.
    • Pour en avoir une description plus exhaustive, le manuel d’utilisation de l’outil est là : Scannav manuel utilisateur
    • Pour plus de questions, il existe un forum des utilisateurs très suivi, voir ce lien : Forum Scannav

Les fonctionnalités du module Routage
(Scrupuleusement copiées du document officiel de Scannav)
Le module Routage+Polaires est un module optionnel de ScanNav. Il permet de calculer la meilleure route pour aller
d’un point à l’autre, en fonction des performances du bateau, de la météo, et des courants. Il utilise la méthode des
isochrones.
Le routage prend en compte les points suivants :

  • Choix du fichier polaire
  • Choix du fichier Grib pour le vent
  • Courants de marées : issus aux choix des gribs de courants, ou des données SHOM (nécessite le module
    courants)
  • Possibilité d’appliquer un ratio aux polaires, grib, et courants
  • Routage Voile seule / Mixte voile-moteur / Moteur seul
  • Pénalités de virement et/ou empannage
  • Possibilité de définir des valeurs fixes de vent et/ou courants
  • Evitage des contours de côtes et/ou de zones de dangers définies par l’utilisateur
  • Evitage des zones au delà d’une force de vent paramétrable
  • Possibilité de définir des angles limite de remonté au vent et/ou de grand largue pour éviter les allures
    inconfortables (près trop serré ou vent arrière)
  • Routage Multi-points
  • Possibilité d’interagir avec le graph de routage pour trouver des alternatives
  • Export de la route finale et plan de route.
    En supplément, un répétiteur Polaire permet de suivre les performances temps réel du bateau par rapport à sa polaire

Avertissement
Ce document n’a pas pour objectif d’être un tutoriel complet du logiciel.
J’ai participé aux beta-tests de ce module avec d’autres de Juillet à Novembre, tous navigateurs, sur différents bassins de navigation. J’ai parcouru environ 2000 milles en le confrontant avec d’autres logiciels de routage. En tant qu’utilisateur de Scannav, il me va parfaitement, mais c’est mon avis, ma façon de pratiquer la mer.
Quand on est en mer, on n’est pas dans un monde virtuel. Tout outil de navigation doit être utilisé en pensant toujours que la mer est magnifique, mais imprévisible, et parfois dangereuse.
N’oubliez pas votre sens marin, regardez les nuages en l’air, la direction et la hauteur des vagues pour comparer avec les prévisions météo. Ce n’est pas le logiciel de routage qui est à la barre.


Les précautions d’usage :

  • Ce programme, ne doit être utilisé qu’en conjonction avec des documents officiels. C’est une aide à la décision, et la décision vous appartient, sous votre entière responsabilité.
  • Ce document qui pourrait être assimilé à un tutoriel ou à un manuel d’utilisation, n’est en fait que la diffusion de la façon dont des marins l’ont utilisé et n’est, ni une description officielle du fonctionnement de l’outil, ni un manuel d’utilisation officiel. Les auteurs et les sites qui le diffusent ne sont engagés en rien et la responsabilité de ceux qui le lisent et l’utilisent reste entière.

Table des chapitres

NDLR : les liens ci dessous ne seront actifs, que lorsque les articles seront publiés

_


 

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

6 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 25 décembre 2016 13:16, par yoruk écrire     UP Animateur

    Super, merci Robert
    questions béotiennes :

    • existe t il une version demo du module routage, comme par exemple les versions gratuites bridées de SailGrib WR ?
    • Coût de la carto de base (peut on utiliser un fond de carte GMap ?)
    • Y a t-il un dongle physique ?
    • Peut-on télécharger ? Quel poids ?

    Répondre à ce message

    • 25 décembre 2016 18:23, par lysigée écrire     UP     Ce message répond à ...  image Animateur

      Scannav n’est pas qu’un outil de routage. Le module est intégré dans le logiciel complet de navigation. Il peut être téléchargé en version démo pour je crois un mois, avec tous les modules. Après il faut acheter les licences. Nous ne sommes pas dans le même monde que les logiciels de routage sous Android ou Ios. Je ne connais pas exactement les prix des différentes versions et options.
      Le prix avec toutes les options actuelles est autour de 300 euros, auquel il faut rajouter le cout de la cartographie en fonction de la zone de navigation : 0 euros aux USA, 100 euros pour une cartographie raster d’une zone Manche ou Atlanltique, 240 pour Navionaics pour toute la Mditerranée.
      Pour une utiisation uniquement en routage, il suffit du module de base, du module Météo, et du module routage soit 240 euros. Je suggère de se référer au site officiel de Scannav http://www.scannav.com/FR/home.php.
      Le poids à télécharger est d’environ 33 Mo, ce qui donne 85 Mo en programme décompressé.
      Robert

      Répondre à ce message

  • 28 décembre 2016 22:32, par Alien écrire     UP  image

    Pour les utilisateurs d’opencpn scannav est une alternative intéressante si on navigue dans les zones Shom.
    Pour un prix raisonnable, il permet d’accéder aux mêmes fonctionnalités tout en restant dans les clous.
    En particulier accès aux cartographies officielles raster et s57,
    Accès aux données officielles de marées et courants.
    Ces accès sont payants mais avec des tarifs « doux » comparés aux grosses machines professionnelles.
    En utilisant les CM93, les 9 cd et tout ce qui a pu être glané gratuitement sur le net on peut naviguer à peu près partout sur la planète.
    Mais sans mise à jour et sans certitude quant à la fiabilité.
    Avec les données marées et courants d’opencpn pour les cotes atlantiques on obtient des résultats inutilisables. Les tentatives d’amélioration ont été verrouillées par les auteurs des fichiers.
    Donc ...pourquoi pas scannav ?
    Gratuit c’est bien. Fiable c’est mieux.

    Mébon si on fait l’addition du prix du logiciel et de toutes les options, ça commence à couter :-))

    Répondre à ce message

    • 28 décembre 2016 22:55, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Bonsoir, merci Alien

      Robert, qui connait bien Scannav pourra répondre mieux que moi.
      Aujourd’hui, la tendance est de séparer la récolte et le traitement des données... Mais tout ça est très récent et mal connu
      On peut très bien traiter et pratiquement gratuitement, la récolte de gribs très performant (plus en méditerranée qu’en atlantique, et leur traitement par Androïd et pour un peu plus cher par iOS. Pour ce que je connais SailGrib est gratuit (quasi gratuit : 40 euros à l’achat, puis les mises à jour gratuites), SailGrib donc traitera les données météo et le routage. On est sur une tablette, à qui on ne demandera pas d’assurer la navigation
      On peut récupérer ces données par BlueTooth sur un PC et les traiter sur OpenCPN. On est toujours dans le monde du gratuit, et très honnêtement on en a plus que pour son argent
      Ensuite se posera le problème de la cartographie, mais... c’est de moins en moins un problème
      Le vrai problème se posera avec la puissance de calcul, puissance que l’on obtiendra avec un coût financier qui montera très vite... C’est un choix
      Michel

      Répondre à ce message

    • 29 décembre 2016 08:53, par lysigée écrire     UP     Ce message répond à ...  image Animateur

      Je ne me lancerai pas dans un comparatif entre logiciels de navigation. En tout cas pas ici. Peut-être faudrait-il écrire un article spécifique, et avant définir les critères d’appréciation. et des coefficients de pondération en fonction des navigations que chacun fait.
      Je ne commenterai pas les qualités d’OpenCpn, que j’utilise parfois et que j’apprécie, surtout pour lire les CM93 du monde entier et suivre le voyage de la Pérouse ou de Slocum.
      Et je ne peux pas être objectif par rapport à Scannav que j’utilise depuis des siècles. En dehors de ses fonctionnalités de logiciel de navigation,qui me satisfont largement, il permet aussi d’être un extraordinaire réservoir d’informations. J’ai 6800 wp, 510 routes, 1200 traces en Méditerranée orientale, quasiment autant en Méditerranée Occidentale. ils sont agrémentés de photos, de commentaires. Il m’a permis hier de retrouver la date à laquelle j’étais à couple en 2011 à Paphos avec Clara et Jean Paul (les bateaux, seulement les bateaux ;-) ) . Ces fonctionnalités de stockage d’infos et de recherches sont pour moi primordiales.
      Mais je suis d’accord : quand on additionne tous les modules et la cartographie, on arrive maintenant à une somme rondelette.
      Robert

      Répondre à ce message

      • 29 décembre 2016 09:42, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Merci Robert
        C’est un plaisir de constater la maturité de PTP ! Nous sommes capables de discuter de sujets réputés sensibles, sans polémique, objectivement, calmement
        Je reprend son idée au vol : il doit être possible de monter un article traitant des avantages et des inconvénients de OpenCPN et Scannav, pour ne parler que des deux plus connus chez les plaisanciers basiques, que nous sommes.
        En fait, si OpenCPN a bénéficié d’un battage hors norme (j’en suis pour quelque chose), Scannav, très utilisé, reste plutôt méconnu hors la chapelle de ses aficionado... Il doit bien être possible de mettre à plat ses attributs... et de les faire connaître
        On peut aussi traiter de l’inter connectité des sources, en prenant en compte les évolutions spectaculaires des programmes tournant sous android, voire sous iOS (mais... ce sera plus difficle pour iOS, cloisonné par sa démarche propriétaire). J’ai parlé de SailGrib et de ses avancées spectaculaires, SailGrib que Robert connait bien aussi, mais si l’on souhaite récupérer des gribs, ils sont au top, et parfaitement complémentaires
        etc...
        Michel

        Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales