image
image
image

Votre IP : 54.198.126.110
Dernier ajout : 19 août
Visiteurs connectés : 18

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > OpenCPN > Articles OpenCPN > Compensation géodésique des CM93 avec OpenCPN

Rubrique : Articles OpenCPN

__________________________________________________________________________________________________________________

Compensation géodésique des CM93 avec OpenCPNVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Février 2013, (màj Février 2013) par : yoruk   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Mots-clés secondaires: cartographie

OpenCPN, CM93 Offsets Avertissement du site officiel
 
http://opencpn.org/ocpn/CM93_Offsets
 

  • There is absolutely no guarantee that a correction, based on one point, as described below, will be valid for the whole chart cell. Be very careful when using this feature.
  • Il n’y a absolument aucune garantie qu’une correction, basée sur un point, tel que décrit ci-dessous, soit valable pour l’ensemble des cellules de la carte. Soyez très prudent lorsque vous utilisez cette fonction.”
     
    Et pourtant ils l’ont fait. Pourquoi compenser des données géodésiques d’une carte ??? Y aurait il un problème spécifique aux CM93 ???

Comment OpenCPN lit-il les compensations ???

Pour obtenir le menu contextuel de compensation depuis un point sur la carte :
  • L’option « Affichage en mosaïque » doit être décochée
    • Boite à outil => Affichage => “Carte : autoriser l’affichage en mosaïque
  • Zoomer sur la carte jusqu’à la définition souhaitée
  • Clic droit ; pour faire apparaître le menu contextuel ci contre à droite
  • Validation par clic gauche

Lexique

  • Pour l’ajustement du réglage des cellules
    • |03820080 : n° de la cellule CM93
    • M_COVRD ID : identification d’un n° d’ordre dans une cellule
    • WGS X : valeur géodésique compensée en latitude
    • WGS Y : valeur géodésique compensée en longitude
    • Perso X : valeurs géodésique que l’on entrera manuellement
    • Perso Y : valeurs géodésique que l’on entrera manuellement
    • Réglages personnel X et Y : fenêtre de saisie des valeurs
    • OK (non montré sur cette copie d’écran) : validation
  • Pour le contrôle des objets des données cartographiques (voir copie d’écran sur les objets présents, ci-après)
    • Pré-requis :
      • activation de la case “information relative aux objets” dans l’onglet “Cartes vectorielles” de la boite à outil
      • Par un clic gauche sur la carte => (M_COVR) : objet défini par l’OHI, décrivant les attributs de cette zone
    • Attributs de (M_COVR) :
      • (HORDAT) : système géodésique appliqué (2) correspond aux WGS 84
      • (_sorhd) : source du système géodésique compensé, ici (3) = EU50
      • (_wgsox) : valeur en latitude compensée depuis EU50 vers WGS84
      • (_wgsoy) : valeur en longitude compensée depuis EU50 vers WGS84
      • (MARSYS) : système de balisage
      • (CSCALE) : échelle de digitalisation
      • (_dgdat) : date de digitalisation de la carte
      • (SORIND) : indication de la source cartographique
  • Cellule non compensée
  • Cellule compensée manuellement
  • La commande de compensation ne peut affecter qu’une seule cellule à la fois.
  • La compensation sera logicielle, gérée par OpenCPN.
  • Les informations (_wgsox) et (_wgsoy) proposées par CM93, sont in-modifiables à l’écran
  • Exemple de compensation
Cellule non compenséeMême cellule après compensation
La trace est juste La trace est juste
La géodésie de la carte est fausse Compensée manuellement, la géodésie de la carte est juste

Compensation, ce que nous expliquent les auteurs d’OpenCPN :

  • Les CM93 s’organisent en couches aux échelles en principe homogènes, dans l’ordre :
    • Zones Z : échelle 1:20 000 000 surface 40° x 40°, homogènes
    • Zones A : échelle 1:3 000 000 surface 20° x 20°, homogènes
    • Zones B : échelle 1:1 000 000 surface 10° x 10°, échelles hétérogènes, mais surfaces homogènes
    • Zones C : échelle 1:200 000 surface 2° x 2°, hétérogènes elles peuvent être fragmentées et identifiées par une ID d’identification
    • Zones D : échelle 1:100 000, très hétérogènes, elles peuvent être fragmentées et identifiées par une ID d’identification
    • Zones E : échelle 1:20 à 30 000, échelle et surface hétérogènes
    • Zones F : échelle 1:20 000, échelle et surface hétérogènes
    • Zones G : échelle 1:5 000, échelle et surface hétérogènes

La digitalisation ne se fait qu’après accord avec les Services hydrographiques nationaux. Mais là aussi c’est très hétérogène, et l’origine des cartes des services hydro nationaux peuvent venir d’autres services hydro, dont certains relevés datent du XIXème siècle.
 
De ce fait, des données numérisées avec un service hydro donné, pour une région géographique donnée, à un échelle donnée, resteront cohérentes entre elles pour une échelle donnée, si elles ont pour origine un système géodésique commun. Si ce système géodésique est WGS84, adopté et recommandé par l’OHI. Ce sera parfait, il n’y aura pas besoin de compensation.
 
Si, le système géodésique est différent, il faudra alors donner des indications de compensation, pour que le programme de cartographie, OpenCPN dans ce cas, lise et compense ces informations, pour les ramener au standard WGS84. Ce sont ces informations que l’on peut lire avec le menu contextuel des objets et l’affichage de l’objet (’M_COVR) et de ses attributs, comme indiqué en début de ce dossier.
 
Mais il n’y a pas que le décalage géodésique qui entre en compte. si dans les grands pays développés, les services hydrographiques nationaux sont homogènes dans leur archivage de cartes, on peut trouver de grandes différences dans la plus part des pays peu développés. Le problème pour un éditeur de cartes vectorielles, sera alors de négocier avec plusieurs services hydrographiques ; et d’assembler un patchwork de morceaux de cartes d’origines différentes. ce qui explique les trois cas de figures ci-dessous.

  • Dans le 1er cas, la baie de Seine, toutes les origines viennent du SHOM et de l’UHKO en WGS84 : les zones sont homogènes et régulières
  • Dans le 2ème cas, celui de l’île de Karaman, les origines viennent du SHOM, de l’UHKO et des services italiens, les zones restent assez homogènes, les services hydrographique locaux (Yémen), ne perturbant pas les données
  • Dans le 3ème cas, celui de Bodrum, on traite des données d’origines anglaise, américaine, française, italienne, grecque et... turque. ces deux dernières fournissant des informations de levés anciens, récupérées auprès des services italiens et anglais... Au résultat ; un patchwork impressionnant.
Découpe de zone en baie de Seine Découpe de zone Mer Rouge (Karaman)Découpe de zone en Turquie (Bodrum)

 
Le tricotage des zones se fera par couches. La présentation sur l’écran montrera la couche en adéquation avec le niveau de zoom. Or, il s’agit d’un mille feuilles de cellules, reclassées par zones, ces zones homogènes pour une couche données, ne le seront pas, à la verticale d’un même point, avec les zones des autres couches.
 
 

Conséquences du tricotage des zones

Ce qui signifie qu’à la verticale d’un point géodésique précis, on pourra trouver autant de compensations que de cellules empilées sur les différentes couches.
 
Dans ces conditions :

  • Soit les compensations automatiques, sont fiables parce que les systèmes géodésiques d’origines sont fiables
  • Soit ces compensations sont fausses parce que les systèmes géodésiques d’origines sont exotiques, voire douteux...
  • Soit l’un ou/et l’autre, ajoutés aux risques d’un relevé ancien, avec des moyens manquant de précision, ou/et, c’est fréquent, un manque de rigueur dans le traitement des informations cartographiques. Manque de rigueur pouvant venir du service qui numérise la carte, des services cartographiques d’origine, ou des services cartographiques de première main, dont se sont servis les précédents...
  • Or... le tout peut être sujet à caution. Au résultat, il est prudent de ne pas se fier les yeux fermés à une carte électronique, quelque soit l’éditeur, mais aussi des cartes papiers, dont au final on a peu de moyens de contrôle physique de leur exactitude...

Il est évident que le risque d’erreur est d’autant plus faible, que la zone ciblée est fréquentée. Qui plus est, si elle est fréquentée par des cargos d’une région “riche en dollars”. C’est extrêmement parlant si on considère les relevé, donnés pour les Dardanelles, précis au mètre près, et à peine 40 milles, ceux de Moudhros, dans l’île grecque de Limnos, décalée de 110 m vers le 70°

Entrée SW des Dardanelles (Seddübahir)
  • (SORIND) : TR,ONHO,graph,212C (services hydro turcs)
  • (HORDAT) : WGS84 (horizontale datum = système géodésique utilisé)
  • (_sorhd) : (3) horizontal datum de la carte d’origine EU50
  • (_wgsox) - 56 m compensation EU50 => WGS84
  • (_wgsoy) - 145 m compensation EU50 => WGS84
  • (CSCALE) échelle à la numérisation : 1:25000
  • (_dgdat) date de première digitalisation : 20060630
  • (NMDATE) date de dernière numérisation (MàJ) : 20110104
  • date de la photo Google Earth : 20110608
  • échelle de zoom OpenCPN : 1:7600
  • niveau de zone OpenCPN : F (cellule 03900078 1)
Ile de Limnos Grèce (Port de Moudhros)
  • (SORIND) : GR, HNHS, graph, 290/1 (services hydro grecs)
  • (HORDAT) : WGS84 (horizontale datum = système géodésique utilisé)
  • (_sorhd) : (3) horizontal datum de la carte d’origine EU50
  • (_wgsox) - 67 m compensation EU50 => WGS84
  • (_wgsoy) - 138 m compensation EU50 => WGS84
  • (CSCALE) échelle à la numérisation : 1:2000
  • (_dgdat) date de première digitalisation : 20100410
  • (NMDATE) date de dernière numérisation (MàJ) : 20101130
  • date de la photo Google Earth : 20050813
  • échelle de zoom OpenCPN : 1:1900
  • niveau de zone OpenCPN : G (cellule 03890075 1)

Exemple d’imbrication de zones : Pythagorion dans le détroit de Samos

Pour atterrir à Pythagorion, un navigateur partant d’Antalya ; soit un plus de 250 milles, devra gérer 31 zones de compensation géodésique, ayant pour origine (SORIND) 18 cartes différentes, aucune n’étant homogène

Europe et Afrique nord équatoriale
Origine et compensation des zones Z et A (SORIND)
  • Zone Z : IT,CMAP,graph,W-2 - pas de compensation
  • Zone A : IT,CMAP,graph,W-111 - pas de compensation

Aucune de ces zone n’a été compensée. Elle sont estimées exactes, sans qu’on sache si elle le sont parfaitement, ou bien si l’éditeur a estimé qu’une erreur d’une centaine de mètres à une échelle supérieure à 1:3 000 000, était sans intérêt (ce qui est plus que probable !!!)

Zone de Méditerranée orientale
Origine et compensation des zones B (SORIND)
  • B 03900060 2 109GR,HNHS,graph,109 - pas de compensation
  • B 03600060 1 7306FR,SHOM,graph,7306 - pas de compensation
  • B 03600060 2 109GR,HNHS,graph,109 - pas de compensation
  • B 03600060 3 4GR,HNHS,graph,4 - pas de compensation
  • B 03600060 4 437IT,IIM,graph,437 - Compensée wgsX - 82 wgsY -148
  • B 03600060 5 109GR,HNHS,graph,109 - pas de compensation
  • B 03600090 1 1603GR,HNHS,graph,1603 - pas de compensation

Aucune zone compensée à l’exception de la B 03600060, d’origine EU50, toutes les autres sont WGS84 à l’origine. On constate de différences importantes d’échelle de digitalisation (voir le tableau ci après).
3 services hydrographiques nationaux différents sont concernés

Turquie et îles avoisinantes, de Antalya à Lesbos
Origine et compensation des zones C (SORIND)
  • C 03780084 1 32TR,ONHO,graph,32 - Compensée X - 56 Y -161
  • C 03780084 2 45GR,HNHS,graph,45 - Compensée X - 93 Y -138
  • C D3780072 2 45GR,HNHS,graph,45 - Compensée X - 93 Y -138
  • C D3780072 1 42GR,HNHS,graph,42 - Compensée X - 56 Y -139
  • C C3780072 3 33GR,HNHS,graph,33 - Compensée X - 56 Y -142
  • C B3780072 1 33GR,HNHS,graph,33 - Compensée X - 56 Y -142

Homogènes en formes, elles proviennent toutes du système EU50. Turques et grecques, elles ont été digitalisées à une échelle relativement homogènes

Turquie et îles avoisinantes, de Astipalea à Samos
Origine et compensation des zones D (SORIND)
  • D 03780078 1 424GR,HNHS,graph,424 - Compensée X - 93 Y -139
  • D 03780078 2 423GR,HNHS,graph,423 - Compensée X - 56 Y -139
  • D 03780081 2 424GR,HNHS,graph,424 - Compensée X - 93 Y -139
  • D 03810078 4 423GR,HNHS,graph,423 - Compensée X - 56 Y -139
  • D 03810078 3 424GR,HNHS,graph,424 - Compensée X - 93 Y -139
  • D 03810081 5 424GR,HNHS,graph,424 - Compensée X - 93 Y -139
  • D 03810081 2 451GR,HNHS,graph,451 - Compensée X - 56 Y -139
  • D 03810078 1 422GR,HNHS,graph,422 - Compensée X - 56 Y -140
  • D 03810081 4 422GR,HNHS,graph,422 - Compensée X - 56 Y -140
  • D 03810081 1 224TR,ONHO,graph,224 - Compensée X - 56 Y -140
  • D 03810081 3 422GR,HNHS,graph,422 - Compensée X - 56 Y -140

C’est le grand désordre... Ce ne sont plus des maille tricotées... Ce sont des rustines, et cela montre à quel point l’implication de services hydro multiples et...exotiques peuvent poser problème .

Turquie et îles avoisinantes, détroit de Samos
Origine et compensation des zones E et G (SORIND)
  • E 03830081 1 TR,ONHO,graph,2231C - Compensée X - 56 Y -141
  • E 03830080 1 TR,ONHO,graph,2231C - Compensée X - 56 Y -141
  • E 03820081 1 TR,ONHO,graph,2231C - Compensée X - 56 Y -141
  • E 03820080 1 TR,ONHO,graph,2231C - Compensée X - 56 Y -141
  • G 03830080 2 GR,HNHS,graph,422/2C - Compensée X - 74 Y -141

Apparemment homogènes,

  • et pourtant la carte de détails G 03830080 2 est fausse pour l’édition mise à jour du 02/08/2008 (CM93 dites 2011)
    • GR,HNHS,graph,422/2C - Compensée X -74 et Y -141
  • Curieusement cette même G 03830080 2 est juste avec l’édition mise à jour le 31/03/1999... Mais avec une source différente
    • GR,HNHS,graph,422/7 - Compensée X -61 et Y -139


Les contrôles hydrographiques dans les pays “dits industrialisés”

Contrôles sur le terrain

Plus un service hydrographique national apportera de soins à ses contrôles, plus on aura de chance de trouver des données correctement compensées. En exemple de la qualité et de la fiabilité dans nos eaux : une série de cartes en atlantique et en méditerranée français, cartographiés par le SHOM, et, contre exemple, une série de cartes aux origines multiples pour le détroit de Samos.

Pythagorion (détroit de Samos) échelle ’’E’’ CM93 2011
  • La fenêtre d’ajustement de réglage de la cellule est en adéquation avec les informations de la fenêtre des objets
    • wgsX -56m
    • wgsY -141m
  • Les informations de la fenêtre des objets :
    • (HORDAT) nature du système géodésique présent : WGS 84
    • (_sorhd) nature du système géodésique d’origine : (3) = EU50
    • (CSCALE) échelle à laquelle cette carte a été digitalisée : 1:50 000
    • (SORIND) indication sur la source de la carte : TR, ONHO, graph, 2231C
    • (_dgdat) date de digitalisation 20100206 = 6 février 2010
  • Les informations de la barre d’état OpenCPN
    • niveau de zoom 1:19 400 tolérable avec échelle initiale 1:50 000
  • La trace en jaune crédible (et pour cause !!!) a été établie en mai 2012 sous OpenCPN, WGS84, GPS Garmin 72, et une carte CM93 2008

NB : ONHO = office hydrographique turc

Observation : la carte est juste par rapport à la trace

Pythagorion (détroit de Samos) échelle ’’G’’ CM93 2011
  • La fenêtre d’ajustement de réglage de la cellule est en adéquation avec les informations de la fenêtre des objets
    • wgsX -74m
    • wgsY -141m
  • Les informations de la fenêtre des objets :
    • (HORDAT) nature du système géodésique présent : WGS 84
    • (_sorhd) nature du système géodésique d’origine : (3) = EU50
    • (CSCALE) échelle à laquelle cette carte a été digitalisée : 1:5 000
    • (SORIND) indication sur la source de la carte : GR, HNHS, graph, 422/2C
    • (_dgdat) date de digitalisation 20080802 = 2 août 2008
  • Les informations de la barre d’état OpenCPN
    • niveau de zoom 1:4 800 tolérable avec échelle initiale 1:5 000
  • La trace en jaune crédible (et pour cause !!!) a été établie en mai 2012 sous OpenCPN, WGS84, GPS Garmin 72, et une carte CM93 2008

NB : HNHR = office hydrographique grec

Observation : la carte est décalée de 140 mètres dans le 217...

Pythagorion (détroit de Samos) échelle ’’G’’ CM93 1999
  • La fenêtre d’ajustement de réglage de la cellule est en adéquation avec les informations de la fenêtre des objets
    • wgsX -61m
    • wgsY -139m
  • Les informations de la fenêtre des objets :
    • (HORDAT) nature du système géodésique présent : WGS 84
    • (_sorhd) nature du système géodésique d’origine : (3) = EU50
    • (CSCALE) échelle à laquelle cette carte a été digitalisée : 1:5 000
    • (SORIND) indication sur la source de la carte : GR, HNHS, graph, 422/7
    • (_dgdat) date de digitalisation 19990521 = 21 mai 1999
  • Les informations de la barre d’état OpenCPN
    • niveau de zoom 1:4 800 tolérable avec échelle initiale 1:5 000
  • La trace en jaune crédible (et pour cause !!!) a été établie en mai 2012 sous OpenCPN, WGS84, GPS Garmin 72, et une carte CM93 2008

NB : HNHR = office hydrographique grec

Observation : la carte est juste par rapport à la trace, et cette édition numérisée en 1999, reprenait une source différente de la CM93 2011 : graph 422/7 contre graph 422/2C

Houat et les Sœurs échelle ’’E’’ CM93 2011
  • La fenêtre d’ajustement de réglage de la cellule est en adéquation avec les informations de la fenêtre des objets.
    • L’origine de la source (_sorhd) et se système adopté pour la modélisation (HORDAT) sont les mêmes : WGS84. La carte n’est pas compensée
    • wgsX -0m
    • wgsY -0m
  • Les informations de la fenêtre des objets :
    • (HORDAT) nature du système géodésique présent : WGS 84
    • (_sorhd) nature du système géodésique d’origine : (2) = WGS 84
    • (CSCALE) échelle à laquelle cette carte a été digitalisée : 1:50 000
    • (SORIND) indication source de la carte : 7033FR, SHOM, graph,7033
    • (_dgdat) date de digitalisation 20050226 = 26 mai 2005
  • Les informations de la barre d’état OpenCPN
    • niveau de zoom 1:22 200 tolérable avec échelle initiale 1:50 000
  • La fusion/transparence par le programme GE2KAP, ne montre aucun écart dans le levé du trait

Observation : les détails des attributs du balisage sont mis à jour :
(RECDAT) 20110104 = 4 janvier 2011

Houat et les Sœurs échelle ’’E’’ CM93 1999
  • La fenêtre d’ajustement de réglage de la cellule est en adéquation avec les informations de la fenêtre des objets.
    • L’origine de la source (_sorhd) et se système adopté pour la modélisation (HORDAT) sont différents : EU50 pour la source et WGS84 pour la digitalisation. La carte a été compensée
    • wgsX -151m
    • wgsY -166m
  • Les informations de la fenêtre des objets :
    • (HORDAT) nature du système géodésique présent : WGS 84
    • (_sorhd) nature du système géodésique d’origine : (3) = EU50
    • (CSCALE) échelle à laquelle cette carte a été digitalisée : 1:50 000
    • (SORIND) indication source de la carte : 7033FR, SHOM, graph,7033
    • (_dgdat) date de digitalisation 19980309 = 9 mars 1998
  • Les informations de la barre d’état OpenCPN
    • niveau de zoom 1:22 200 tolérable avec échelle initiale 1:50 000
  • La fusion/transparence par le programme GE2KAP, ne montre aucun écart dans le levé du trait. Ce qui prouve la qualité des levés du SHOM

Observation : les détails des attributs du balisage : (RECDAT) 19990817, montrent une erreur au niveau de la cardinale Est de la Bonen er Rouzes. il serait étonnant qu’il s’y trouve 2 cardinales Est, une sur bouée, l’autre sur tourelle (du moins pour la mémoire du rédacteur qui remonte à... 30 ans...)

http://www.marinbreton.com/medias/4...

Presqu’île de Giens à Porquerolles, échelle ’’E’’ CM93 2011
  • La fenêtre d’ajustement de réglage de la cellule est en adéquation avec les informations de la fenêtre des objets.
    • nL’origine de la source (_sorhd) et se système adopté pour la modélisation (HORDAT) sont les mêmes : WGS84. La carte n’est pas compensée
    • wgsX -0m
    • wgsY -0m
  • Les informations de la fenêtre des objets :
    • (HORDAT) nature du système géodésique présent : WGS 84
    • (_sorhd) nature du système géodésique d’origine : (2) = WGS 84
    • (CSCALE) échelle à laquelle cette carte a été digitalisée : 1:50 200
    • (SORIND) indication source de la carte : 7407FR, SHOM, graph,7407
    • (_dgdat) date de digitalisation 20040911 = 11 septembre 2004
  • Les informations de la barre d’état OpenCPN
  • niveau de zoom 1:31 000 tolérable avec échelle initiale 1:50 200
  • La fusion/transparence par le programme GE2KAP, ne montre aucun écart dans le levé du trait

Observation : les détails des attributs du balisage sont mis à jour : (RECDAT) 20110104 = 4 janvier 2011

Presqu’île de Giens à Porquerolles, échelle ’’E’’ CM93 1999
  • La fenêtre d’ajustement de réglage de la cellule est en adéquation avec les informations de la fenêtre des objets.
    • L’origine de la source (_sorhd) et se système adopté pour la modélisation (HORDAT) sont différents : EU50 pour la source et WGS84 pour la digitalisation. La carte a été compensée
    • wgsX -120m
    • wgsY -155m
  • Les informations de la fenêtre des objets :
    • (HORDAT) nature du système géodésique présent : WGS 84
    • (_sorhd) nature du système géodésique d’origine : (3) = EU50
    • (CSCALE) échelle à laquelle cette carte a été digitalisée : 1:50 200
    • (SORIND) indication source de la carte : 7407FR, SHOM, graph,7407
    • (_dgdat) date de digitalisation 19990310 = 10 octobre 1999
  • Les informations de la barre d’état OpenCPN
    • niveau de zoom 1:30 000 tolérable avec échelle initiale 1:50 200
  • La fusion/transparence par le programme GE2KAP, ne montre aucun écart dans le levé du trait

Observation : les levés de trait de côtes sont précis, comparés à la fusion/transparence. Ce qui montre que la compensation pour obtenir une carte en WGS84 depuis la carte d’origine en EU50, s’est faite sans problème

Conclusions

La comparaisons entre les versions 1999 et 2011, sur l’Atlantique et la Méditerranée français, indiquent clairement que les cartes du SHOM étaient correctement géo référencées que ce soit en EU50 ou en WGS84. Les fusions/transparences montrent que le trait de côte a été bien levé. Après de multiple sondages, il apparaît qu’il en est de même, chez les allemands, les anglais, les américains, les portugais, etc... du moins, sur leurs côtes...

Lisbonne Penzance Kiel Delaware

Si les levés sont justes, si les digitalisations ont été menées avec soin, si le maillage C-map est correcte alors, dans la plus part des régions ouest européennes ou nous naviguons, les C-map récentes seront fiables, et il n’y aura pas besoin de compensation géodésique manuelle ;

Si on considère une navigation plus lointaine, dans des eaux peu fréquentées, alors, le risque d’erreur est grand. Soit que les levés soient anciens et approximatifs, soit que les références géodésiques d’origines soient mal définies, soit que la maillage devenue tellement complexe prête à un risque d’erreur lors de la numérisation des CM93... alors, il n’existe qu’une solution fiable, c’est un contrôle par des fusions transparences. Ce type de contrôle permettra de plus ; une mise à jour des infrastructures plus récente par Google Earth, que par C-map...

Dans le cas de figure ou tout est faux, ou pire, partiellement juste... Espérer rétablir une fiabilité, en compensant manuellement cellule par cellule, sans avertissement à postériori (rien ne vous indiquera à l’écran qu’une cellule a été compensée) ; relève d’une naïveté peu compatible avec le sens marin... C’est probablement ce qu’à voulu indiquer le développeur du projet dans ses réserves mises en exergue au début de ce dossier...

Les liens utiles

s/y Laorana Finike Turquie février 2013

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

3 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 3 février 2013 23:45, par Nevermind écrire     UP Animateur

    Bonjour Michel,
    Bravo pour l’article.
    J’avais déjà vu ça sur des versions antérieures, j’avais fait quelques modifications de cartes.
    Mais j’ai eu peur d’avoir déréglé toutes les cartes et j’ai effacé les corrections.
    Je n’avais pas d’explications à ce moment.

    Sur quoi tu te bases pour établir les corrections ?
    Google et Ge2kap sont sûrement le meilleur moyen à condition d’avoir internet ou d’avoir fait les corrections avant.

    Comment peut-on voir les limites géographiques d’une cellule ?

    Est ce la correction dans une même cellule pour un point A sera aussi valable pour un point B ?
    Merci.
    jp

    Répondre à ce message

    • 4 février 2013 07:54, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Bonjour
      Tu as raison d’avoir peur de ne plus savoir si tes cellules ont été compensées ou non…

      • Il faut activer la commande de compensation :
        • Boite à outils => Affichage => désactiver ‘’Affichage en mosaïque’’ et activer ‘’Bordure des cartes’’
        • Retour sur la carte, réglage du niveau de détail des CM93 => Clic droit => menu contextuel => clic gauche activer ‘’CM93 dialogue de compensation’’
        • Dans la fenêtre d’ajustement de réglage des cellules on voit quelles cellules sont concernées et celles qui ont été compensées manuellement, comme sur la copie d’écran jointe…

      Très bien… parfait… sauf que…

      • Tu ne sauras jamais en lecture directe sur l’écran si une cellule a été compensée ou pas
      • Pour compenser si l’idée brillante t’en vient ; il faudra une référence géodésique exacte et précise pour pouvoir ajuster
        • Si tu es déjà passé là, et que tu es une trace enregistrée, tu peux te caler sur cette trace… Ha parfait… N’est-il pas !!! Sauf qu’il faut être complètement barjo pour concevoir un système de compensation ou tu sois déjà passé avant, pour vérifier que ta carte est juste !!! (J’ai écrit ‘’barjo’’, je suis poli, habituellement en Bretagne, on écrit ça en 3 lettres)
        • Autre solution qui évite de se foutre sur les cailloux, rien que pour tester avant !!! : On fait une fusion/transparence => une marque sur un point significatif décalé => retour sur la CM93 => ajustement des compensations avec le point bien géo référencé…

      Au résultat… Ce truc est un truc ‘’Geekissime’’, dont vous n’aurez pas à vous servir sur les côtes françaises, les dernières CM93 sont justes sur les côtes ouest européennes. Donc pas la peine de laisser tomber OpenCPN pour vous précipiter sur ’’ I.truc’’ tout pré mâché… A noter aussi, que ce système oblige à corriger toutes les cellules d’une même zone une par une… si besoin est… Or, ce n’est pas toujours le cas selon les couches traitées… Bon courage… ‘’Geekissime’’ vous dis-je !!!
      Pour la méditerranée orientale et je pense les caraïbes, aussi, là si vous souhaitez utiliser OpenCPN, la solution excellente reste les fusions/transparences du logiciel GE2KAP. On peut maintenant très facilement établir une carte fiable en deux clics et 3 minutes
      Michel passablement agacé…
      NB… agacé, mais maintenant, je sais comment fonctionnent les S57 !!!

      JPEG

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales