image
image
image

Votre IP : 54.235.48.106
Dernier ajout : 14 novembre
Visiteurs connectés : 21

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Voiles, carènes, gréements -forum- > reglage haubanage

Rubrique : Voiles, carènes, gréements -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

reglage haubanageVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Février 2013, (màj Février 2013) par : brammer kozh  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail {#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

bonsoir,
je dois démâter prochainement pour
1 contrôler le haubanage
2 changer les câbles électriques de feu de hune et projecteur de pont
3installer un feu de mouillage et une antenne VHF en tête de mat et une antenne radar
ma question est :
comment régler la tension du haubanage au re-matâge
merci de votre aide

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

8 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 11 février 2013 21:27, par yoruk écrire     UP Animateur

    Bonsoir
    Si vous pouvez compter les fils (ce n’est peut être pas le mot exact), disons de nombre de tour libre dans la cage des cadènes... il suffira de retrouver le même nombre au remontage...
    Michel

    NB des deux côtés de chaque cadène bien sûr

    Répondre à ce message

    • 12 février 2013 08:50, par Robert écrire     UP     Ce message répond à ...

      disons de nombre de tour libre dans la cage des cadènes

      La version « high tech » de ce principe consiste à mettre une « bague » de scotch de couleur sur les filetages du ridoir tout juste contre la cage du ridoir avant de desserrer le ridoir . Ainsi, quand on va remonter le gréement, on resserre la cage du ridoir jusqu’à ce qu’elle touche les bagues de scotch sur les filetages :-)

      Mais le problème demeure : un vieux gréement dont la tension n’a jamais été mesurée ni optimisée ne va pas s’améliorer en reproduisant le même réglage après démontage. D’autant que si quelque chose bouge entre démontage et remontage, le bon réglage ne sera plus au même point de serrage des ridoirs.

      Répondre à ce message

      • 12 février 2013 09:19, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Bonjour, merci Robert
        Peut-être une légère observation sur la notion High Tech… La technologie ‘’Ruban adhésif’’ a certes un côté ‘’art déco’’ réjouissant, mais le véritable développement technologique de pointe se fait en numérique. Or, quand on compte des tours, on fait du numérique…;-)
        Là on parle d’optimisation des réglages… Il faut avouer que nous en sommes loin, avec nos fers à repasser qui se tordent et se gondolent au gré d’un clapot rugueux, peu reconnaissant de l’honneur que nous lui faisons en le transperçant sans ménagement…
        Bon… prochain hiver, j’adopterai la technique ‘’art déco’’, avec une sensible amélioration : ruban adhésif vert à tribord et rouge à bâbord…B-)
        Michel

        Edit : sans compter qu’en cas de démâtage, le contrôle par les couleurs permettra d’éviter une fâcheuse inversion, entre l’étais et le patara, lors du remâtage... Là je sors... c’est comme ça que l’on dit ???
        Et longue vie à PTP

        Répondre à ce message

        • 12 février 2013 09:45, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

          Une variante plus « high-tech » : mesurer la longueur de filetage dépassante de la cage du ridoir et la noter sur un schéma du haubannage..
          Les pointes du haut destinées à la mesure des diamètres sont très pratiques et la mesure précise, même avec un Colombus à 4 € comme la photo...

          Pas de risque de se tromper dans les tours !

          JPEG

          Répondre à ce message

  • 11 février 2013 21:59, par Robert écrire     UP

    L’idéal serait utiliser un tensiomètre banal qui coûte une centaine d’euros ...

    JPEG

    Répondre à ce message

  • 11 février 2013 22:03, par Robert écrire     UP

    A défaut d’avoir les valeurs de tension prévues pour ce bateau + mât en particulier, on peut partir sur une base qui permet de ne jamais avoir les haubans mous sous le vent.

    Mais en fait, cela dépend beaucoup du type de gréement, poussant ou pas, en tête ou pas, 1 ou 2 étages de barre, haubans continus ou pas, etc ....

    Répondre à ce message

  • 12 février 2013 08:38, par Nevermind écrire     UP Animateur
  • 8 septembre 16:57, par alexl écrire     UP  image

    Tu peux aussi utiliser la méthode Selden :

    http://www.seldenmast.com/files/595...

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales