image
image
image

Votre IP : 54.82.73.21
Dernier ajout : 17 novembre
Visiteurs connectés : 32

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Entretenir le bateau -forum- > Installation de marches de mat

Rubrique : Entretenir le bateau -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

Installation de marches de matVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Mars 2015, (màj Mars 2015) par : Piou   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail {#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Bonjour,
Je veux mettre des marches de mat me permettant de monter facilement au premier étage de barres de flèche de manière à mieux voir les corraux et donc mieux les éviter. J’avais fait ça sur mon premier cata en 85 et m’en suis servi presque tous les jours aux Antilles. Mais au bout de 5 ans la corrosion commençait à faire des siennes car les marches étaient en inox sur un mat alu.
Je viens donc d’acheter des marches en fonte d’alu, que je compte fixer avec des « Pop » alu pensant limiter le phénomène sur mon mat tout neuf ! Ais-je eu tort ? et quelles précautions dois-je respecter pour faire les choses au mieux ?
Merci aux spécialistes.
Cdlt Piou

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

13 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 15 mars 2015 21:24, par yvesD écrire     UP Animateur

    Moi, j’y connais rien mais j’ai pas mal lu. Alors ça sera de l’usage copieux du mastinox (même en alu sur alu) et du polyane entre l’embase de chaque marche et le mat et aussi autour des rivets pop, toujours pour isoler.
    J’aurai bien sur quelques interrogations sur l’alu utilisé dans la fonte des marches et celui utilisé dans le mat profilé. A tout les coups il y aura juste ce qu’il faut de différences pour tout faire ...

    Donc, surtout, j’attendrai de lire ce que Negofol en dira ;-)

    Répondre à ce message

    • 16 mars 2015 07:52, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Je pense que tu as tout dit déjà : il est probable que l’alliage de fonderie des marches et celui des rivets seront différents, même si les potentiels de référence sont proches, ce qui réduit beaucoup les risques de corrosion galvanique. Le montage au mastinox est une bonne précaution dans tous les cas.

      Attention aux rivets aveugles utilisés : les rivets « alu » sont en général en AG3 (5754, aussi parfois 5052) mais existent en trois types suivant la nature de la tige : acier, acier inox (A2 / 304) et alliage léger (souvent 5056). Les deux premiers types sont à proscrire dans ce cas car la tête de la tige restant dans le rivet va corroder le corps du rivet. Les rivets alu / alu sont assez peu résistants et demandent un diamètre suffisant pour assurer une bonne tenue mécanique. L’optimum demande le respect des épaisseurs à serrer dans le choix du rivet. Préférer un fournisseur réputé. Pour info, ci-joint le catalogue AVDEL.

      Répondre à ce message

      • 16 mars 2015 12:54, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Concernant les tiges de tirage des rivets il est (souvent, fortuit ?) possible de les repousser vers l’intérieur du rivet, ils tomberont donc à l’intérieur du mât) d’un coup de chasse-clou d’un diamètre convenable. Je ne pense pas que ça fragilise le résultat et ça ôte une belle angoisse.
        La forme de la tête de rivet, une fois tirée, s’y prête.

        Resterait plus qu’à peindre en rouge(== à surveiller) les têtes de ceux qu’on n’aura pu repousser, et peut-être leur faire une piqure de mastinox, qui sait ...

        Répondre à ce message

  • 16 mars 2015 14:42, par Piou écrire     UP

    Merci pour tous ces renseignements. C’est super !
    J’ai trouvé sur la doc de Négofol les « rivets de mes rêves » alu/tiges alu. Est-ce que ça vaut le coup de tenter de repousser une tige alu ? Je ne suis pas sûr... Une tige inox oui.
    Me reste plus qu’à trouver un endroit où les acheter...à moins de 1000 exemplaires ! ;-)
    Cdlt

    Répondre à ce message

    • 16 mars 2015 15:09, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Il ne faut absolument pas repousser vers l’intérieur la tige de rivet d’un rivet aveugle standard (il en existe des spéciaux qui le permettent).
      En effet, la tête de la tige assure le rivetage en déformant de façon plastique le corps du rivet. La repousser va redéformer l’extrémité du corps du rivet pour dégager la partie bulbée, diminuant, voire supprimant, la pression d’accostage indispensable à la tenue mécanique (voir schéma joint).
      Par ailleurs, pour les applications nécessitant une haute résistance au cisaillement (rivets dits structuraux), la tige est conçue pour casser au niveau de la tête, voire un peu plus loin et la présence de la tige dans le corps tubulaire est essentielle à la tenue de l’assemblage (équivalent d’un rivet plein). Voir par exemple les rivets Hemlok sur le catalogue Avdel.

      JPEG

      Répondre à ce message

  • 16 mars 2015 15:30, par Négofol écrire     UP Animateur

    Pas de quoi s’affoler quand même : par exemple diamètre 4.8 mm, serrage de 5 à 7 mm alu / alu :

    25 € la boite de 250

    [http://le-rivet.fr/rivet-aveugle.ph...>http://le-rivet.fr/rivet-aveugle.ph...]

    Répondre à ce message

  • 16 mars 2015 16:43, par Piou écrire     UP

    C’est quand même pas simple car ces p... de marches ont des trous de 5 et de 7 avec une épaisseur de 4 à 9mm selon les endroits ! Pourquoi faire simple....
    En gros, il va me falloir au moins 4 tailles différentes ! je vais avoir du stock sur le bateau pour les travaux futurs ! ;-)

    Répondre à ce message

    • 16 mars 2015 16:51, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Tu écris que tu as un mat tout neuf...

      Tu as démâté, et tu peux travailler à terre ??? Ou vas tu poser tes échelon sur la mat vertical ??? Si c’est le cas, mais probablement le sais tu, il te faut percer parfaitement d’équerre, au bon diamètre, à la bonne longueur et surtout avoir une pince à popper de très bonne qualité... Sinon grosse galère !!!

      Bon courage
      Michel

      Répondre à ce message

  • 16 mars 2015 17:53, par ernestpt écrire     UP  image

    Perso, j’ai mis des rivets en monel (achetés par internet en Allemagne), sur des marches en une sorte de résine (achetées chez Uship)

    Pour info, les 2 derniers échelons en haut est en dessous de la tête de 1,2 m (1 de chaque côté pour se poser pour travailler), les échelons de chaque côté du mat sont espacés de 0,75m, soit donc 0,375m entre une marche pied gauche et une marche pied droit (elles sont en quinconce).

    Une c... à ne par faire : mettre une marche trop près de la barre de flèche, par exemple pile là où va passer le bas hauban (montage bateau démâté, donc mat sans tous ses câbles). C’est très con. Je sais, je l’ai fait.

    Répondre à ce message

    • 16 mars 2015 18:14, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Le Monel est une très bonne solution pour monter des marches en inox sur un mat alu, car il est très difficile de trouver des rivets aveugles en 316L et ceux en 304 ne sont pas vraiment indiqués. Le Mastinox s’impose cependant.
      Par contre, pour des marches en alu sur un mat alu, c’est prendre un risque du fait de la différence importante des potentiels galvaniques : (- 100 mV pour du Monel 400 et autour de - 900 mV pour les alliages légers courants). On considère qu"il y a un risque significatif de corrosion galvanique pour une différence > 200 mV...
      Il est beaucoup plus simple de rester tout en alliage léger : malgré les différentes nuances possibles, les potentiels diffèreront, au pire, de 150 mV.

      Répondre à ce message

    • 16 mars 2015 19:35, par Alien écrire     UP     Ce message répond à ...  image

      La pâte en petit tube plastique vendue par Uship est à base de téflon.
      Je l’ai utilisée car je n’ai pas pu trouver de « mastinox » qui est apparemment interdit à la vente au public.
      Je l’ai utilisée pour remplacer des feux mais à vrai dire je doute de son efficacité.

      Répondre à ce message

      • 17 mars 2015 07:59, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Le produit vendu par Uship est le Tef Gel, qui est efficace pour empêcher le grippage des filetages en inox (ridoirs ou vis de montage d’enrouleur par exemple).

        Par contre, en anticorrosion : Tef-Gel élimine la corrosion due au contact entre métaux différents en empêchant les électrolytes de pénétrer l’interface des surfaces métalliques.

        C’est donc un simple mastic souple, qui n’agit pas sur le phénomène de corrosion, contrairement au Mastinox qui contient du chrome hexavalent (chromate de strontium).

        Le Mastinox se trouve plutôt dans le réseau de distribution aéronautique. La référence Mastinox 6856K (CA1102) suffit (< 150°C) et est la moins chère.

        Fournisseur en France : Aviatec par exemple.

        Sur le web : plusieurs fournisseurs aéro : par exemple :http://www.silmid.com/products/mast...

        Il existe une version en tube très pratique distribuée par Interturbine :
        http://www.interturbine.com/wDeutsc...

        Répondre à ce message

  • 14 avril 2016 18:35, par Daniel de Morgane écrire     UP  image

    Au point de vue solidité, n’est-il pas meilleur de tarauder et de mettre des vis inox avec du Mastinox ?
    Surement plus long au montage, mais peut-être plus pérenne ?
    Daniel

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales