image
image
image

Votre IP : 54.92.182.0
Dernier ajout : 20 août
Visiteurs connectés : 11

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Au mouillage > Davier de poupe repliable

Rubrique : Au mouillage

__________________________________________________________________________________________________________________

Davier de poupe repliableVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Janvier 2014, (màj Janvier 2014) par : yoruk   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

On peut être amené à filer le mouillage par l’arrière. Peu de Bateau sont équipés d’origine d’un davier efficace. Il faudra souvent bidouiller un appendice qui n’a pas été prévu pour cela.

  • Sa structure dépendra de la nature du tableau arrière, les bateaux équipés d’une plage étant plus faciles à mettre en œuvre
  • Repliable, elle peut permettre de stocker l’ancre en position verticale. Sinon, il faudra stocker l’ancre ailleurs, la plupart du temps, sur le balcon AR
  • Son positionnement devra permettre la remontée et le stockage de la ligne plombée. Dans la plupart des cas, l’usage de chaîne est exclu.
  • Le davier ne pourra servir que d’apparaux au largage ou à la remontée de l’ancre. La tenue du mouillage devra assurée par de solides taquets. Deux à l’arrière, avec des martyrs, permettront d’établir une patte d’oie stabilisant le bateau dans l’axe
  • Il faudra que la géométrie des articulations, et leur échantillonnage, permette de résister à des torsions latérales importantes
  • La disposition des réas devra répondre aux risques d’arrachements longitudinaux : poids du bateau et houle éventuelle. La poids de l’ancre , sans chaîne, jouera peu.
  • Il faudra prévoir le stockage de la ligne plombée…

 
5 exemples concrets :

  • En 1 : un davier intégré d’origine en fonte d’alu sur un bateau de voyage (OVNI 495). Rustique et efficace, mais rien pour stocker l’ancre, la ligne de mouillage et la mise en place d’un éventuel guindeau
  • En 2 : un davier inox, bien pensé sur un Voyage 12.50. On aura le même problème de stockage de l’ancre et de la ligne. A noter que l’on peut utiliser les winches en assistance (quitte à les bosser)
  • En 3 : une solution légère, permettant le stockage de l’ancre, mais guère grand-chose d’autre ; poulie, axes du davier sont bien trop légers. Là il faudra gréer le bout sur l’ancre avant que de mouiller
  • En 4 : plus costaud, et probablement équipé d’un guindeau à l’intérieur. Le problème du stockage de l’ancre et de la ligne sont réglés. L’articulation semble tout de même légère, confrontée à des torsions latérales.
  • En 5 : le plus achevé, avec les avantages du davier 4, mais équipé d’un boitier basculant sur deux pattes de blocage latéral.

 

  • Enfin, le plus simple : une Fortress alu, une ligne plombée, et une poulie volante, pour tirer dans l’axe, en s’appuyant sur un winch, comme indiqué à ce lien : régler un mouillage en poupe
  • A noter des variantes faciles à poser, chez niro_petersen

 

JPEGJPEGJPEGJPEGJPEG

Michel, janvier 2014

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales