image
image
image

Votre IP : 54.166.236.238
Dernier ajout : 16 août
Visiteurs connectés : 9

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > En navigation -forum- > diffusion permanentes des bulletins météo par VHF britannique

Rubrique : En navigation -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

diffusion permanentes des bulletins météo par VHF britanniqueVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié 29 juillet, (màj 29 juillet) par : yvesD   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Des canaux dédiés de la VHF sont souvent utilisée localement pour diffuser en permanence les 2 ou 3 bulletins réguliers (on peut aussi les récupérer en mode texte avec Navimail et un accès internet mais c’est un autre sujet.

Je viens de recevoir de collègues britanniques l’avis suivant

CRUISING NEWS
VHF CHANNEL CHANGES FROM 6th. SEPTEMBER 2017
HM Coastguard channels used to broadcast Maritime Safety Information (MSI) will change from mid-morning on Wednesday 6th. September.
VHF 23,84 and 86 will no longer be used. VHF 62, 63 and 64 will be used instead. VHF 10 for MSI and pollution control is unchanged.

For further information got to www.rya.org.uk/go/msi-channels.

en langage local ça indique qu’à partir du 6/9/2017 les canaux VHF62, 63 et 64 seront utilisés en remplacement des canaux 23, 84 et 86. L’utilisation du canal 10 (avis de pollution) reste inchangée

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

16 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • Merci Yves
    Question idiote d’un béotien/VHF : la portée de la VHF est elle supérieure à celle de la 4 G ???
    Michel

    Répondre à ce message

    • la portée de la VHF est ’visuelle’ (à vue) donc dépend de la hauteur de nos antennes (12-15m) et de la hauteur de l’antenne du CROSS qui émet le bulletin (bien plus haute, j’ai l’impression/souvenir que celle de Etel fait une petite centaine de m)

      Concernant le CROSS il faut se souvenir que ce dernier espace ses antennes VHF régionales (Socoa, Grave, Chassiron, Les Sables, Yeu, Chemoulin, Belle Ile, Groix ...) d’une 40aines de Miles, histoire de couvrir l’intégralité du littoral et de la bande des ... 20 Miles (eh, tout s’explique)

      De même l’AIS intègre explicitement dans son protocole d’allocation de time-slot une limite (en terme d’énergie du singla reçu) de 20 Miles, histoire d’affecter les time-slots des bateaux non-locaux, si besoin.

      Pour la faire courte, on doit donc pouvoir raisonnablement tabler sur 20 Miles de portée pour ceux qui sont technologiquement bien dotés.

      Pour la 4G, je ne sais pas, mais tu sembles parler d’une petite quinzaine de Miles (pas vérifié de mon coté cet été).
      Le gros avantage de la 4G et d’internet est de laisser une trace écrite (en ascii) de la prévision, plus facile à joindre au LdB qu’un .mvw (à ce sujet j’ai remarqué qu’une VHF pour plaisancier conservé les 2 dernières minutes de trafic, pas con)

      Qu’en pense F3DD ?

      Répondre à ce message

      • Merci Yves
        En fait j’ai fait « poule et couteau », car la question me semble mériter du développement.
        Logiquement, ils ont, VHF comme 4G, la même portée optique si je ne me trompe pas. Mais je ne suis qu’un expérimentateur naïf...
        Pour ma zone d’expertise en navigation côtière, de plus en plus, la VHF devient le domaine de l’administration, hors discutions entre bateaux et gestion des crises SART. Aujourd’hui, on peut réserver une place dans un port, prévenir d’un problème technique ou de santé, plusieurs heures avant d’arriver, si on est en connexion 4G hors de portée VHF du destinataire.
        Pour la météo, c’est spectaculaire en Italie, demandez un renseignement à un responsable portuaire : il sort son smartphone et connecte instantanément « Windyty »
        Je peux citer l’exemple de mon arrivée en mai sur Crotone, alors que j’avais des problèmes mécaniques. A 15 milles dans le sud de Le Castella, j’ai pu joindre mon correspondant de Crotone par téléphone, alors que cette dernière étaient à plus de 20 milles de portée directe VHF, et de toute façon bloqué par les montagnes.
        Dans ce cadre, je me pose la question de l’intérêt du blocage de 3 canaux VHF pour la diffusion permanente d’avis météo... Sauf la préservation d’une attitude « so british »
        Ou alors quelque chose m’échappe...

        Répondre à ce message

        • Les motivations du déploiement de la VHF et du 4G sont différentes : l’un se fait dans le cadre d’une convention internationale pour assurer la sécurité en mer (SOLAS, OMI), l’autre pour assurer une couverture à un maximum des clients d’une zone touristique donnée (concurence entre opérateur, argument de couverture et de réseau). L’un fera ce qu’il faut pour respecter ses engagements internationaux pris à l’OMI, l’autre vis à vis de ses actionnaires. La notion de zone blanche, lorsqu’elle existe est explicitement décrite dans le premier cas. Dans le second cas c’est surtout des articles désabusés dans des journaux locaux. Essaie d’interpeler Bouygues au nom de SOLAS, succès assuré.

          Il reste que, oui, la couverture téléphonique est formidable lorsqu’elle existe, et qu’elle peut souvent remplacer (et qu’elle remplacera, en pratique) des tas d’utilisations malcommodes et obligées de la VHF, elle peut même permettre de joindre un MRCC lorsque ce dernier ne répond pas sur la VHF (j’ai pratiqué, en Sicile, en 2005) mais elle n’a pas exactement les mêmes propriétés, engagements et obligations (du ’data’ à l’ile de Groix en 2003 fallait pas réver, pas assez juteux à l’époque, par contre du 16, y avait).
          Donc, comme d’hab, on va pas imposer l’un à l’autre, c’est tout tout de suite sinon ... tout, et ça peut être redoutable si on en intègre bien les propriétés, les limites, comme d’hab, comme le GPS et les cartes papiers et les IN du SHOM, souviens toi 1990 à 2010.
          Je suis à peu près certain du futur des communications numériques entre navire et terre (le prix viendra ensuite, sans doute), c’est d’ailleurs déjà très bien parti, regarde pour t’en convaincre le nombre d’antennes sur un chalutier de 2017, on croirai un chalutier russe des années 80.
          Et c’est pas parce que les ATON remplacent techniquement les phares et bouées qu’on a éteind (tous) les phares et bouées. De même il y a toujours un sextant à bord des navires français et les officiers savent toujours ’en servir. L’un ne de trone jamais complètement l’autre (quoique, les radiophares ... et le LORAN des routes aériennes)
          L’élaboration d’un (en fait au moins 3) type de bulletin météo diffusé par VHF (ou par Navtex, ou par satellite dans le cadre de SOLAS/GMDSS, et par internet hors de ce cadre ) reste indispensable, ne serait-ce que pour contourner l’argument classique de ’plus de batterie’ dans mon smartphone pas homologué OMI et qui d’ailleurs vient de prendre une vague, et sa répétition, moi j’y ai vu un très grand progrès dès le début même s’il est rre que j’utilise ça. S’il reste 1 ou 3 canaux VHF disponible pour ça (y en a bien plus encore, en fait, depuis que la VHF n’est presque plus raboutée au réseau téléphonique payant) c’est pas moi qui vais râler, au pire je râlerai contre la voix artificielle inintelligible qui les récite en France (et au débit sopofiqiue des très longs excellent bulletins italiens de meteoam.it= . Cette répétition, c’est pas british (eux ils font du yachting, nous de la plaisance, nuance), c’est l’OMI et SOLAS et GMDSS.

          Et, comme d’hab, on n’aura pas grande difficulté à être d’accord, au final.

          Répondre à ce message

  • Merci de préciser sur ce fil les canaux VHF utilisés pour la rediffusion de la météo de votre zone de nav (Italie, Sicile, Ionienne, égée, turquie, maghreb ...), ça poura servir à tous
    Yves.
    PS : moi, je crois que sur le litoral atlantique c’est 66, mais je suis croyant non pratiquant ;-)

    Répondre à ce message

    • Première info, souvenir ému des années 2001, en Italie, Sardaigne et Sicile sur le canal 68, en boucle, d’abord en italien puis en anglais, 24/24.

      • d’abord
        • les avis de coup de vent en cours ou prévus
      • Puis par zone :
        • les prévisions pour 0000 UTC à 1200 UTC
        • les prévisions pour 1200 UTC à 0000 UTC
      • Détail des prévisions :
        • l’état de la mer et du vent
        • La visibilité
        • pluie ou ensoleillement
      • Complément
        • extension des prévisions de vent pour les 48 h suivantes, par tranche de 12 h

          deuxième info : le même bulletin est reppris par zone à 0135, 0735, 1335, 1935 UTC, après un appel général sur le 16
          Les canaux peuvent changer, surveillez les annonces sur le 16
          A noter : on peut les capter aussi en Corse et en Grèce ionienne


          L’excellent Rod Heikell (quoiqu’un peu dépassé) donne une bonne présentation des infos VHF pour l’Italie

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales