image
image
image

Votre IP : 54.224.83.221
Dernier ajout : 17 juillet
Visiteurs connectés : 20

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Les moteurs -forum- > Documentation > branchement chauffe eau sur perkins 4236

Rubrique : Documentation

__________________________________________________________________________________________________________________

branchement chauffe eau sur perkins 4236Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié Janvier 2012, (màj Janvier 2012) par : christophe  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Bonjour,

Je voudrai brancher un chauffe eau sur un 4236 dont je n’ai pas de doc, quelqu’un pourrait-il m’indiquer par une photo où se trouvent les points de raccordement sur le bloc moteur.

Au passage je serai acheteur d’une copie du manuel d’entretien et d’atelier de ce moteur

Encore merci aux membres du forum pour leur aide précieuse.

Christophe

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

14 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 19 janvier 2012 11:11, par jp écrire     UP

    Bonjour,
    j’ai un 4 236 M avec un chauffe eau
    le retour se fait par en dessous de la boite à eau, coté droit, vu de l’avant
    le piquage d’entrée se fait sur le coté droit du moteur
    je vais au bateau la semaine prochaine et je prendrai des photos explicatives

    le manuel d’atelier est en vente chez SECODI
    http://www.secodi.fr/perkins/fr/pag...

    il fait presque 200 pages

    Cordialement

    JP

    Répondre à ce message

    • Merci JP,

      Christophe

      Répondre à ce message

    • Bonjour JP
      J’ai egalement un 4236 avec le depart et le retour d’eau en place ,fermés par vannes.
      Le probleme est que j’ai egalement un chauffage « ebespascher »qui m’a couté .....tres cher avec des radiateurs de chauffage central,et comme ces derniers sont en charge par rapport au moteur, j’ai un doute sur la capacité d’etancheité du bouchon manuel sur la nourrice d’eau douce de refroidissement.
      Comment as tu resolu cette question ?? si elle si pose à toi...
      Merci d’un avis eclairé

      Répondre à ce message

      • Je ne suis pas sûr d’avoir compris ... L’idée est d’utiliser l’eau chaude du moteur pour la faire circuler également dans les radiateurs de l’ Eberspacher (Ebers-tres-cher :-) ) ?

        Si le radiateur est un peu plus haut que le moteur et s’il n’y a pas d’entrée d’air dans le circuit, alors l’eau des radiateurs ne peut pas descendre dans la boite à eau du moteur. C’est parfois le cas du chauffe eau chauffé par le moteur et qui est un poil plus haut que le moteur. La circulation forcée de l’eau fera même ressortir les bulles d’air dans la boite à eau.

        Evidemment cela suppose que la seule surface d’eau libre du circuit radiateur soit la boite à eau du moteur et que l’Eberspacher n’aie pas une surface d’eau libre également !

        Pour fixer les idées, c’est comme dans un baromètre : la colonne de liquide dans un volume clos peut être à 760 mm (si c’est du mercure) au dessus de la surface libre de l’un des vases communicants ( et à 10 mètres au dessus si c’est de l’eau).

        Répondre à ce message

        • Excellente reponse, je n’avais pas tout dit.....
          Le radiateur du carré est en hauteur faute de place (1.8m)et pour evacuer l’air et remplir le circuit j’ai mis le vase d’expansion sur le pont. Donc entrée d’air, et la colonne d’eau se retrouve sur le bouchon de la boite à eau qui, avec son petit ressort, ne me parait pas apte à la supporter.
          Faudrait il souder un depart de tuyauterie sur ce bouchon pour elever une colonne d’eau compensatrice au dessus de l’opercule,ou simplement enlever ce dernier une fois le tuyau en place , mais alors quid de l’etancheité qui se fait, semble t il ,au niveau de ce fameux opercule ??
          On pourrait sans doute ..quoique...raidir le ressort, mettre la colonne d’eau sur la pissette d’evacuation de trop plein,...le tour serait joué ,encore que la surpression génerée me turlupine quelque peu.....Si cette derniere solution peut sembler valable, ne pourrait on pas alors tout mettre en surpression,les diverses dilatations seraient renvoyées dans le vase d’expansion du pont ?....
          Que vous en semble ??

          Répondre à ce message

          • Je dirais qu’il faudrait supprimer le trop plein ajouté sur le pont et monter sur le radiateur le plus haut un purgeur manuel, comme dans une installation de maison.

            Dans les installation de maison actuelles il n’y a plus de trop plein sur le toit, mais un ballon surpresseur dans la cave et un purgeur sur le radiateur le plus haut. Ce serait alors le cas pour le moteur , puisque le liquide de refroidissement est en surpression quand le moteur est chaud.

            Lorsque le moteur sera chaud et en pression, on purge avec le purgeur manuel du radiateur le plus haut.

            Une fois le purgeur manuel bien fermé, le liquide ne peut plus descendre dans la boite à eau du moteur et les bulles restantes seront dirigées par le flux vers la boite à eau.

            Mais bon, c’est à tester avant de donner une garantie !

            Répondre à ce message

            • La solution de mettre un purgeur en partie haute est interressante mais necessite un ballon de surpression sur le circuit, car je n’aurais pas confiance à l’equilibrage des pressions froides et chaudes uniquement sur le volume du circuit bloqué en phase chaude.....
              Comme indiqué precedement,il faudra faire des essais avec toutes ces possibilites avant solution efficace ....
              A suivre....

              Répondre à ce message

              • Sur mon ex, les sources chaudes - pour chaque coque - étaient un « ebers très cher » et le circuit de refroidissement du moteur
                Ces sources chaudes alimentaient le chauffe-eau ou le circuit de chauffage raccordable (grace à deux vannes pour chaud et froid). Le circuit de chauffage était équipé d’un vase d’expansion (fermé, donc surpression possible) placé plus haut que tout le reste et tous les radiateurs à eau chaude étaient équipées d’une vis de purge. En fonction de leur hauteurs relatives et respectives tous n’étaient pas également facile à purger.

                Tout ça à fonctionné sans pb (sauf ebers très cher, 3 révision en 10 ans, fabriquant en liste noire maintenant) pendant 10 ans. Je m’apperçois aujourd’hui que, de manière pratique, les sélections de source de chaleur (manoeuvres des deux vannes) se faisaient toujours circuit source étant froid, en fait toujours de longue heure après l’arrêt du moteur

                Pas de problème de ce coté là donc.

                Répondre à ce message

  • 22 janvier 2012 21:58, par christophe écrire     UP  image

    Pour JP,

    voici une photo du moteur, j’ai signalé avec des flèches noires les sorties possibles coté droit, est-ce les bonnes ?

    Merci et à bientôt

    Christophe

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales