image
image
image

Votre IP : 54.81.195.240
Dernier ajout : 19 novembre
Visiteurs connectés : 12

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > OpenCPN -forum- > Linux, Mac OS, etc ... -forum- > Fichiers GRIB sous linux pour Open Cpn

Rubrique : Linux, Mac OS, etc ... -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

Fichiers GRIB sous linux pour Open CpnVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Novembre 2015, (màj Novembre 2015) par : Bastide  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Bonjour,
Maintenant que Open Cpn fonctionne bien sous LinuxMint et ouvre toutes mes cartes, il me serait utile de recevoir les fichiers météo de Globalmarine ou de Zygib...Le traitement fait comme précédemment sous XP n’a pas l’air de fonctionner, je reçois bien le fichier dans ma messagerie mais n’arrive pas à le lire.
Le plugin météo est installé.
Quelle est est la manip ?
Merci des conseils
Bastide

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

5 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 23 novembre 2015 13:03, par yoruk écrire     UP Animateur

    Bonjour

    Vraisemblablement, parce que vous avez ré organisé vos répertoires, et le plugin ne sait plus ou retrouver les fichiers à afficher.
    Une fois mémorisé, le plugin ira toujours chercher les fichiers dans le même répertoire... C’est celui ci où il faut déposer les fichiers gribs reçus en fichiers joints

    Il y a une très abondante littérature sur PTP à ce sujet : http://www.plaisance-pratique.com/-high-tech-gribs-
    Cordialement
    Michel

    Répondre à ce message

    • Merci Yoruk, c’est bien ça !
      Une question quand même ! Pourquoi le plugin Météo de Open Cpn ne prévoit pas une ligne libre dans le formulaire de demande de Grib, par expérience j’ai vu plusieurs fois Zygrib qui ne répondait pas alors je passais chez Globalmarinenet. D’ailleurs les fichiers Globalmarinenet sont moins lourds, j’ai rarement besoin de connaître la hauteur des vagues, s’il y a du vent, en principe il y a de la mer !
      Cordialement
      Bastide

      Répondre à ce message

      • 23 novembre 2015 16:23, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        j’ai vu plusieurs fois Zygrib qui ne répondait pas

        Bonne observation
        ZyGrib gère lui même son serveur (enfin, il me semble). Il n’est pas fait pour des observations tout azimut, quelque fois fantaisistes. II me semble logique qu’il limite les appels par un mot de passe. C’est ce mot de passe qui est parfois difficile à gérer sous le plugin Grib d’OpenCPN

        Nous contournons (pratiquement tout le monde en med orientale travaille avec ZyGrib) le problème, en téléchargeant ses gribs sous son interface native, puis nous les interrogeons sous OpenCPN, en appelant leur fichier grib. En fait, tous les gribs, quels qu’ils soient sont archivé dans le même répertoire, ce qui facilite la recherche et l’affichage

        ZyGrib est un phénoménal outil d’analyse météorologique : vent basique 10 m bien sûr, mais aussi, les rafales, la température, la pluviométrie, la nébulosité, les indices précieux CAPE et CIN... Mais encore plus pointu : les données de pression en altitude, les Theta-e, et... cerise sur le gâteau les diagramme SkiewT-LogP autant d’outils qui me dépassent mais qui seront utiles aux experts

        Depuis que les GFS/NOAA sont donnés en définition à 0.1° sur cinq jours et à 0.25 sur les 5 suivants, leurs qualité de prévision est devenue remarquable... A condition de les suivre en historique... Ce n’est pas du pré mâché. Les prévisions à 24 H manqueront fatalement de sensibilité... Mais, on aura pu prévoir à temps et parer les gros mauvais coups.A 24H et pour toute la méditerranée, ZyGrib propose maintenant des modèles dit “Skyron”. Là, la définition est de 12 et même 4 km pour certaines zones : http://openskiron.org/en

        Par ailleurs les courants et les hauteurs de vagues ne sont pas neutres, si ils sont opposés au vent... En méditerranée oriental, çà peut être ravageur

        Voilà pour quoi j’aime bien ZyGrib : pas tape à l’oeil, léger, complet ; et ... gratuit... merci l’Open Source et bravo, perso, je vous trouve excellents... Bon j’arrête, la passion m’emporte !!!

        Michel

        Répondre à ce message

        • 23 novembre 2015 17:35, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

          ZyGrib est un phénoménal outil d’analyse météorologique

          Je dirai plutôt un phénomal outil de mise à disposition des prévisions météorologique numérique.
          Le prévisions sont élaborées (essentiellement) par le NWS est ses modèles. Il semble que l’auteur du logiciel zygrib sache les récupérer sur son serveur perso et en faire des extractions conformes à la requête élaborée par le demandeur (toi, moi ? ...).

          ça me conduit à rebondir sur une interrogation de Michel à propos de l’origine du progrès de la dernière décennie en météo marine.
          A mon avis les progrès de la dernière décennie (en fait 15-20 ans) porte à la fois sur les outils de visualisation (zygrib)et de récupération des prévisions (internet, débit supérieur à 110 bit/s) et enfin sur la prévision numérique (introduction progressive de meilleures représentation du terrain, passage à une échelle plus fine - la méso-échelle - et sur de nouveaux modèles physiques qui mettent à contribution les deux améliorations précédentes). Bien sur à ça s’ajoute un réglage des modèles et une meilleure observation de l’état réel (ajouter des points d’observations, aller voir les endroits pertinent pour le moment donné, nouvelles modalités d’observation - satellites et autres).

          Le tout fait un résultat franchement bluffant, même si parfois pris en défaut (ex : la route du rhum et al.), surtout si on oublie les marges d’erreur admises/inévitables.

          Pour s’en convaincre il suffit de relire l’édition des Glénans vers 1985 relatant les tempêtes de 1978 (de mémoire) en Bretagne : les fronts froids secondaires de sinistre réputation on « disparu » des descriptions actuelles (anasyg/presyg).

          Ah, et on a (tous ?) la VHF pour l’imminent.

          Répondre à ce message

          • 23 novembre 2015 17:51, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

            Ah, et on a (tous ?) la VHF pour l’imminent.

            Raaahhh non !!! on n’a pas tous la VHF ;-)

            Mais c’est vrai aussi que la méditerranée orientale n’est pas le centre du monde !!!!!

            Ceci dit, bien vu Yves, les progrès des moyens de prévision n’aurait pas pu grand chose sans ceux de la communication... Il y a, à peine 15 ans, il fallait courir à l’Internet café pour piocher de maigres informations.... Ce qui pouvait amener à des prises de risques considérables.... Voir la photo jointe (Ag Nikolaos, Crète 2002)

            JPEG

            Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales