image
image
image

Votre IP : 34.236.171.181
Dernier ajout : 15 novembre
Visiteurs connectés : 7

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Le confort à bord -forum- > enieme pb de frigo qui tourne trop

Rubrique : Le confort à bord -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

enieme pb de frigo qui tourne tropVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Avril 2013, (màj Avril 2013) par : kerkyraII   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour, à tous,

je poste ce sujet car même après avoir lu beaucoup de choses au sujet de mon probleme, y compris l’excellent site de tilikum ; je ne trouve pas une réponse précise à mon probleme.

en fait, à la base, mon frigo, un groupe bdf35, classique, relativement récent il me semble (j’ai récupéré le bateau il y a 2 ans, et le groupe semble récent et en bon état) ; marche très bien en hiver (normal me direz vous), et tourne beaucoup trop en été, presque toute la journée...
le frigo est bien froid, mais bonjour la conso..
après avoir mis en cause la sonde collée à l’évaporateur, je me suis rendu compte que le groupe était très chaud.
l’installation du groupe a été faite dans le coffre arrière, dans le haut du coffre, et j’ai l’impression qu’il ne respire pas bien.
mais comme j’avais déja vu des groupes enfermés dans de petits espaces, je me disais que c’était bien qu’il soit dans un grand coffre.

moralité, il me semble donc au final que ce montage n’est pas idéal, et que probablement le groupe a trop chaud.

et pour remédier à cela, que faire, installer un petit ventilo de pc avec un gaine en extraction ? faire ressortir l’air ailleurs ? ou aller puiser de l’air frais et l’amener au groupe ?

merci d’éclaircir ma lanterne, qui chauffe un peu...

laurent

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

9 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 28 avril 2013 17:57, par Pil-Poil écrire     UP

    La première chose à faire serait de tester si c’est bien un problème de ventilation : donc faire fonctionner le groupe une journée avec le coffre ouvert de façon à ce qu’il n’ait aucune raison de chauffer.

    • soit il chauffe moins et la consommation redevient normale
    • soit il chauffe toujours encore, et le groupe a un problème, peut-être tout simplement plus assez de charge frigorigène ?

    Attendons Tilikum ....

    Répondre à ce message

    • oui, j’ouvre ce coffre dès que possible, et ça va mieux, d’autant plus que la chaleur du moteur n’est pas loin, mais ma femme a décidé de s’assoir dedans alors qu’il était ouvert. le souvenir de ses cris me pousse à trouver une solution...
      de plus le groupe est vraiment installé vers le heut du coffre, dans une bulle d’air chaud ( en gros presque dans le dossier de l’assise du cockpit), ce qui fait que même coffre ouvert, il n’est pas en plein air.

      Répondre à ce message

  • 28 avril 2013 19:08, par tilikum écrire     UP

    Un groupe refroidi à l’air demande... de l’air, le plus frais possible. Le meilleur moyen est d’avoir une entrée basse d’air frais, et d’installer un petit ventilateur en extraction au point le plus haut.

    Ce ventilateur sera alimenté en direct et non pas en parallèle avec celui du condenseur, afin qu’il continue à extraire la chaleur pendant l’arrêt de compresseur, ce qui lui permettra de commencer le cycle suivant dans une atmosphère fraîche.

    Vérifier également la vitesse programmée du compresseur : bien souvent celle-ci est programmée en fonction de la taille de l’évaporateur et du volume, en oubliant celle du condenseur... en pratique, C/C extrait de mon site :

    La nécessité de réglage de la vitesse

    Le réglage de la vitesse de cette gamme de compresseurs est très important pour le rendement de l’installation. La plupart du temps, la vitesse est réglée ou conseillée par le fabricant du groupe frigorifique en fonction de la capacité de l’évaporateur.

    Cette pratique est parfaitement conforme à la théorie du manuel, mais cause quelques problèmes dans la réalité des faits.

    Il semblerait que l’on ne tienne souvent compte que de la capacité de l’évaporateur, en oubliant complètement celle du condenseur. Lequel condenseur, faut-il le rappeler, a pour rôle essentiel d’évacuer les calories dans l’environnement.

    Il n’y a pas vraiment d’erreur dans le choix de la capacité du condenseur : il est en fait calculé pour fonctionner dans le climat où le groupe est fabriqué, et lorsque l’usine est installée au Nord du cinquantième parallèle, il n’y a rien à dire…

    En climat tropical :

    Dans le cas d’un groupe équipé d’un condenseur sous dimensionné en climat tropical, et une vitesse du compresseur réglée trop haute, le rendement de l’installation ne sera pas bon, voire désastreux même si le réfrigérateur semble fonctionner correctement.

    Utilisé pour un conservateur, il sera souvent inévitable de constater qu’il est impossible d’atteindre une température correcte.

    Avant de procéder à des modifications physiques, certes intéressantes pour le rendement de l’installation mais toujours onéreuses, quelques réglages peuvent améliorer la situation en attendant d’autres décisions.

    Principe du réglage :

    Les compresseurs actuellement les plus utilisés sont les BD35F et BD50F. Leur vitesse peut être réglée entre 2000 et 3500 t/m, en insérant une résistance dans le circuit du thermostat, entre la borne « C » et la borne « T ».

    Pour mémoire, 1523 ohms = 3500 t/m, 692 ohms = 3000 t/m, 277 ohms = 2500 t/m, et enfin zéro ohms = 2000 t/m. (données Danfoss)

    Pour connaître la vitesse réglée, il suffit donc de débrancher les fils du circuit thermostat et d’en mesurer la résistance. Le plus souvent, cette résistance est installée sur une des bornes de l’unité électronique, mais certains fabricants l’installent dans le boîtier du thermostat. D’autres fabricants fournissent une petite platine greffée sur l’unité électronique, avec une borne repérée pour chaque vitesse.

    Si l’on constate une intensité anormalement importante en même temps qu’une température trop élevée à la sortie du condenseur, et que l’on sait que le compresseur est réglé par exemple à 3000 t/m, il sera très intéressant de régler celui-ci à 2000 t/m, et de laisser fonctionner l’installation quelques jours en observation.

    Sauf s’il y a un autre problème du genre surcharge de réfrigérant, on pourra constater une intensité absorbée bien moindre, une température de fonctionnement plus raisonnable, avec une production frigorifique identique voire supérieure.

    Comme suggéré par Robert, il y a peut-être un problème de charge de fluide réfrigérant, mais c’est très facile à contrôler :

    Thermostat au maximum, l’évaporateur doit être givré sur toute sa surface, pas plus et pas moins. Si une partie de l’évaporateur n’est pas givrée = manque de fluide, si ça givre plus loin sur la tubulure de retour au compresseur = trop de fluide !

    _/)

    Répondre à ce message

  • 28 avril 2013 20:49, par kerkyraII écrire     UP

    merci beaucoup pour cette réponse détaillée.
    une chose m’interpelle, je ne suis pas sur que ce soit la tubulure de retour de fluide, mais ça givre sur une tubulure, qui je pense envoi le fluide, je l’ai isolé.
    je vais regarder le coup de la vitesse, si je constate 3000 trs/m, dans quelle mesure je peut descendre, et quelle est l’impact de la vitesse sur le fonctionnement du groupe ?

    pour mon coffre, je note bien, je vais percer vers le bas une ouverture, et vers le haut aussi avec un petit ventilo en extraction.

    en été en mediterannée, on est dans des conditions limite tropicales, y a t il autre chose que je puisse faire ? au niveau du condensateur, ça ne sers à rien de ventiler de l’air dessus ?

    merci encore

    Répondre à ce message

    • ah oui, j’oubliais, pas de pb de manque de fluide, l’évaporateur est bien givré partout.
      le probleme, c’est que même au minimum, en été le compresseur ne s’arrette quasiment pas, sauf la nuit un peu, si j’ai laissé le coffre ouvert toute la nuit.

      Répondre à ce message

    • une chose m’interpelle, je ne suis pas sur que ce soit la tubulure de retour de fluide, mais ça givre sur une tubulure, qui je pense envoi le fluide, je l’ai isolé.

      Le tube qui givre est forcément celui du retour au compresseur, l’autre vient du condenseur et toujours au minimum au dessus de la température ambiante. Si le tube retour givre, il y a trop de fluide réfrigérant, d’où surconsommation et production frigorifique moindre.

      en été en mediterannée, on est dans des conditions limite tropicales, y a t il autre chose que je puisse faire ? au niveau du condensateur, ça ne sers à rien de ventiler de l’air dessus ?

      J’espère quand même qu’il y a un ventilateur d’origine ? Sinon, en installer un alimenté par l’unité électronique du compresseur (« + » et « F ») en dessous des bornes d’alimentation « - » et « + ».

      je vais regarder le coup de la vitesse, si je constate 3000 trs/m, dans quelle mesure je peut descendre, et quelle est l’impact de la vitesse sur le fonctionnement du groupe ?

      ... c’est expliqué dans mon post précédent...

      Un BD35F refroidi air correctement réglé et avec une charge optimum ne doit pas consommer plus de 3 A.

      La fiche technique du BD35F

      _/)

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales