image
image
image

Votre IP : 54.196.47.145
Dernier ajout : 26 avril
Visiteurs connectés : 17

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Trucs et astuces > Electricité (brèves) > Un problème de frigo résolu

Rubrique : Electricité (brèves)

__________________________________________________________________________________________________________________

Un problème de frigo résoluVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Décembre 2012, (màj Octobre 2013) par : Paseo  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Ayant eu un problème de démarrage de frigo avec compresseur Danfoss bd 35, je me suis plongé dans le forum « plaisance pratique » et j’y ai trouvé des réponses correspondant a mon cas, clairement étayées par Tilikum. J’ai énormément appris à sa lecture, sur le fonctionnement et l’optimisation de l’installation froid. Un grand merci à lui.

Après une navigation avec des chocs sous la nacelle (catamaran) et une petite entrée d’eau, le frigo s’est arrêté de fonctionner.

  • A l’allumage de l’interrupteur, le groupe s’ébrouait une demi-seconde, sans continuer de tourner . Ce cas a été vécu par d’autres utilisateurs malheureux et décrit dans ces pages.
  • Le test interne m’indiquait un blocage du rotor ou une mauvaise répartition des pressions dans le circuit (3 clignotements) d’ailleurs, si vous n’avez pas de diode, un metrix fait bien l’affaire, avec déplacements de l’aiguille 3 fois toutes les 4 secondes.
  • J’ai bien essayé le coup du marteau sur la tête(du compresseur) =>unsucceded.
  • J’ai démonté la carte électronique pour observation, et sous la couche de vernis un peu écaillée dans la partie basse, j’ai découvert de la sulfatation entre les « pattes » d’un composant, gente microprocesseur.
  • Un petit coup de brosse à dent pour faire partir cette poussière agglomérée, un peu de graisse silicone pour reconstituer la protection, et zou, c’est repartit après 2 mois a boire du rosé tiède !
  • Ma conclusion est qu’il ne fallait pas s’obstiner à taper cette pôv’ bête sous pretexte que l’auto-diagnostic impose sa dictature, et explorer d’autres voies plus pacifiques.

Et que des deux maltraitements, la flotte a fait plus de dégâts que les chocs(très violents). J’espère que mon expérience profitera à un malheureux que j’ai été pendant 2 longs mois sans frigo !

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

2 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 8 décembre 2012 10:18, par yvesD écrire     UP Animateur

    Ah, ces vibrations/chocs.
    J’ai eu un problème comparable au cours du franchissement - en cata et un peu en retard sur l’étale - du chenal du Four, ça a tapé. Mon portable de l’époque (et la nav qui n’était pas encore opencpn) s’est planté et s’est ensuite planté de manière endémique jusqu’à ce que je découvre une barrette d’extension de mémoire un peu sortie de son logement.
    Bien enquilllée, le problème à disparu pendant toute la fin de vie du portable mais ressortir la règle crass en urgence ça grave dur dans la mémoire.

    Dans le même registre : des cosses de puissance (du frigo, justement) soudées directement sur les pistes du circuit imprimé de la boite d’alim. Moins aisé à diagnostiquer, 12V à vide qui par chance tombait à 7V sous la moindre charge, suffisait d’arriver à le voir pour savoir ou ressouder.

    Semblerait que les équipementiers de plaisance n’achètent plus de plate-forme vibrante, et acheter chez les avionneurs ou les mili, c’est plus cher.

    Répondre à ce message

    • 29 avril 2015 15:05, par Leculier écrire     UP     Ce message répond à ...  image

      Bonjour,
      Je suggère à tout le monde de pulvériser sur les cartes électroniques un vernis de tropicalisation vendu en aérosol. Il faut une qualité professionnelle par exemple chez Radiospares. Si il y a des composants susceptibles de chauffer il suffit de les protéger lors de la pulvérisation avec un bout de papier collant de protection peinture.

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales