image
image
image

Votre IP : 54.196.73.22
Dernier ajout : 16 août
Visiteurs connectés : 24

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Mouillages et ports Méditerranée occidentale > Santa Maria di Leuca

Rubrique : Mouillages et ports Méditerranée occidentale

__________________________________________________________________________________________________________________

Santa Maria di LeucaVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Octobre 2015, (màj Octobre 2015) par : yoruk   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Cet article est géolocalisé.

Italie / Pouilles / Santa Maria di Leuca

28IT,IIM,graph,28
39 47.5946 N 018 21.3815 E


Approche
  • L’approche est claire et le phare se voit de loin
    • En venant de l’Est, on trouvera souvent une mer confuse, brassage des eaux de l’Adriatique et de la Mer Ionienne
    • On dit que les passes s’ensablent, nous n’avons rien rencontré de tel (aout 2015)
    • Il faudra veiller au trafic des nombreux bateaux à moteurs
    • Par forte mer de SW, il peut être recommandé de surseoir à entrer
  • Possibilité de mouiller en rade, avant les passes
  • Appel VHF : 16/12

 


Les pontons de Santa Maria di Leuca

On trouve plusieurs possibilités d’accostage

  • Classiquement après appel sur le 12, on trouve à gauche sur la face extérieure du ponton de Leuca Marina. Logiquement vous aurez de l’assistance à terre, mais pas toujours. Une solution pour les activer est d’aller faire du carburant (tout de suite à gauche après l’épis en rentrant)... Mais pas toujours. Vous pouvez prendre une pendille tout seul, sauf par fort vent traversier, ce qui est souvent le cas. Vous disposerez de deux pendilles par bateau
  • Dans ce cas il est possible de se mettre alongside en face sur le quai dit d’attente. Gratuit pendant 24 H, aucun confort et secoué contre un quai rugueux par le clapot des givrés de vitesse motorisés (c’est une plaie en Italie)
  • Au fond et au NE, le ponton mal commode de la Lega Navale
  • Vue du port, depuis le front de mer. On aperçoit parfaitement au premier plan, les pontons anarchiques, réservés au petites embarcation à moteur (petites, mais très rapides)
    • Au fond, le quai d’attente
    • A gauche la cascade monumentale de l’aqueduc des Pouilles, et le phare qu’on ne peut pas manquer même de loin

 
Les Mouillages

  • Juste avant les passes d’entrée, mais il faudra laisser de la place au milieu du chenal. Les chalutiers et les bateaux d’excursion ne sont pas tendres
  • Bon abris par vents dominants de secteur nord, mais intenable par SW
  • On mouille par des fonds de sables de bonne tenue par 3 à 5 m d’eau
  • Précision de la géodésie des CM93 v2 ed2011 : imprécises, aucune carte de détail
  • Précision des Navionics : la géodésie est juste
  • Kit de téléchargement des cartes et traces locales ” (zip), Format KAP pour les cartes et GPX pour le WP et la trace. Sous la seule responsabilité de l’utilisateur, ce ne sont pas des outils de navigation, ils ne doivent servir qu’à titre pédagogique
    Zip - 221.8 ko

 

Réparations ; entretien et services

  • Zone technique : au fond du port après le quai des chalutiers. On trouve un lift, et plusieurs chantiers
    • Carburant : immédiatement à l’intérieur de l’épis SW avec 3 m au quai. peu de place pour manoeuvrer
    • Chantiers : Darsena Fontanelle et Porto Gaïo
    • Shipchandlers : sur la route bordant le fond du port. Surtout spécialisé pour la pêche de plaisance
  • Services
    • Approvisionnement : un super marché bien approvisionné, juste à côté de l’église du centre ville. On y trouve au sous sol un petit rayon de matériel et de fourniture pour la plaisance
    • Juste à côté du super marché, un Tabacheria où l’on pourra recharger des cartes 3G
      • pour ceux venant de Grèce et désireux d’acquérir une carte Sim, il faudra prendre un bus ou un taxi pour allez à Castrignano del Capo à 5 km
    • Marché : pas de marché à ma connaissance
    • Taxi, location de voiture ou de vélos : au kiosque juste à la sortie de la marina, sur le front de mer
    • Confort : Eau et électricité : aux bornes des pontons. Sanitaires et douches. Accès internet-wifi : rien. On capte la 3G (Vodafone)
  • Nombreux restaurants, mais une attention particulière pour la pizzéria située dans les marches d’un escalier, tout de suite à gauche en sortant de la marina

Clearance

  • Rien ici

Général

Histoire et culture

Le port depuis la cascade monumentale Crédit photo : https://lorenzoaldini.wordpress.com...

 

  • De par leur position géographique stratégique : Les Pouilles sont depuis toujours un carrefour de peuples et un point de rencontre entre l’Occident et l’Orient, et entre deux mers : la Mer Adriatique et la Mer Ionienne.
    • Il est dit que Saint-Pierre se rendant à Rome a fait un arrêt à Leuca et depuis lors, le temple dédié à la déesse Minerve, situé sur le promontoire Japigeo, est devenu un lieu de culte chrétien et l’un des principaux centres de pèlerinage de l’Antiquité et du Moyen Age
  • Santa Maria di Leuca, un hameau de Castrignano del Capo dans la province de Lecce, est la pointe plus au sud du Salento. Elle tient son nom de l’église autrefois Sanctuaire, aujourd’hui Basilique aussi dite Santa Maria De finibus terrae (Sainte Marie de la fin du monde), une appellation dérivant d’une ancienne croyance selon laquelle le territoire se trouvait à la limite de toutes les terres émergées. Et du grec Leukos, signifiant la lumière ou lumineux.
  • Non loin du sanctuaire se trouve l’impressionnant phare, construit en 1864, sur l’emplacement d’une tour de guet du XVIème siècle. Sa forme octogonale s’élève sur 47 mètres dans le ciel (plus de 100 m au dessus du niveau de la mer)
  • Santa Maria di Leuca est le point terminal de l’Aqueduc des Pouilles, deux escalier de 300 marches encadrent une cascade monumentale et une colonne romaine.
    • Les travaux de construction de l’aqueduc ont commencé en 1906, puis, avec le début de la Première Guerre mondiale, le travail est arrêté et a été repris seulement après la conclusion de la guerre, l’aqueduc Pugliese arrivant à Leuca en 1939, lorsque le travail a été achevé.
    • Le premier projet de 1868 conçu par l’ing. Camillo Rosalba prévoyait la réalisation de quelques galeries sur le versant des Apennins pour diriger les eaux du Sele à Caposele en province d’Avellino. Malgré beaucoup de problèmes, en 1915 l’eau arriva à Bari et l’année suivante à Tarente. En 1927 la construction du « Grande Sifone » permit l’arrivée de l’eau à Lecce. Entre 1931 et 1941 les travaux se poursuivirent, jusqu’à l’achèvement de l’oeuvre.
      Mussolini était un grand défenseur du projet (le plus long aqueduc d’Europe) et ordonna une construction incroyablement ostentatoire : l’entrée de l’aqueduc est intégrée à un pont situé au sommet du promontoire Japigo et une voie de roches disparaît en contrebas, flanquée de chaque côté par 300 marches. Une colonne romaine se dresse fièrement tout en bas, transférée sur ordre de Mussolini, de la capitale à Leuca. La cascade n’est ouverte que quelques jours par an, et est donc à ne pas manquer si vous êtes assez chanceux pour vous trouvez dans les environs au moment opportun.

Voir les liens :

 
italia idees de voyage Santa maria di leuca

piccolanautica Santa maria di leuca

wikipedia Santa maria di leuca

cascade monumentale et colonne romaine

think traveller Santa maria di leuca

 
sy Laorana oct 2015

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

1 Message

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales