image
image
image

Votre IP : 54.234.0.2
Dernier ajout : 20 janvier
Visiteurs connectés : 24

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Mouillages et ports Sporades du NE > Ile de Samos/Pythagorion marina

Rubrique : Mouillages et ports Sporades du NE

__________________________________________________________________________________________________________________

Ile de Samos/Pythagorion marinaVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Juillet 2013, (màj Juillet 2013) par : Collectif Salacia   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Cet article est géolocalisé.

Samos Pythagorion marina Sporades de l’Est Égée Grèce

Imray-Rod-Heikell / Grèce Sporades de l’Est/Pythagorion marina

Edition française 2002
11 ème édition anglaise 2011
http://www.4-oceans.com/guide-imray...
http://www.imray.com/Publications/I...

  • Erreur constatée : Rod Heikell annonce
    • « The afternoon breeze blow from the east » Ce qui est faux. Le vent dominant l’après midi vient du NW
  • Lacunes de mise à jour : manque de précisions pour l’édition de 2002

Approche

  • Délicate dans les passes d’entrées, il faudra déborder des hauts fonds au nord, sans serrer de trop l’empierrement du môle extérieur.
  • Vérifier avant de se présenter, si un autre bateau n’est pas en train de sortir. On aura beaucoup de mal à se croiser dans les passes

Pythagorion, marina (Google Earth juillet 2007)

  • Cette marina n’a jamais réussi à démarrer.
  • Elle reste dangereuse l’après midi, la manque de place entre les pannes et le très violent vent de NW prend les bateaux par la hanche.
  • On mouille sur pendille.
  • Le mouillage demande de protéger le bateau avec de solides défenses, les rafales furieuses mettent à mal les alignements (bien visible sur la photo Google Earth plus haut)
  • I l faudra aussi fourrer les amarres, qui s’usent très vite... Y compris, la pendille...
  • il y aurait une assistance sur l’eau, ce que l’auteur de ces lignes n’a jamais pu vérifier...
  • Eau et électricité au quai
  • On peut mettre au sec, mais le professionnalisme des intervenant semble très limité
  • Les tarifs pratiqués seraient très au dessus des services rendus

Clearance

  • rien ici, il faudra de rendre au bureau de la police du port, en ville

Général

  • Les commerces locaux ont périclité.
    • pas de ship chandler
    • aucun service technique
    • Excellent service de nettoyage du linge (il peut aussi livrer au vieux port)
    • Un restaurant, un bar, une petite supérette, faisant aussi un peu d’accastillage léger
    • C’est malgré tout, le meilleur endroit pour laisser le bateau quelques jours pour visiter l’île qui le mérite largement
  • La ville et le vieux port sont à 1 km d’un très agréable chemin côtier

Michel Laorana juillet 2013

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

15 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 16 septembre 2013 09:35, par yoruk écrire     UP Animateur

    C’est officiel
    Le groupe turc Setur, gestionnaire d’une dizaine de marinas en Turquie et en Grèce, vient de reprendre la gestion de la marina de Pythagorion

    http://www.insidersegeln.de/Marinas...

    Michel... à Pythagorion (mais au vieux port B-) )

    JPEG

    Répondre à ce message

  • 13 février 2015 10:15, par anterak écrire     UP  image

    Présentation en video de la marina : https://www.youtube.com/watch?v=8Sc...

    Répondre à ce message

    • Merci Anterak bravo, pour la demo voir ce lien https://www.youtube.com/watch?v=aev...

      Ha la belle manœuvre, tout y est

      • le vent de travers pour culer au quai
      • les amarres arrière parées
      • Les défenses à poste
      • le passage vers la jupe AR clair et dégagé
      • l’équipière qui ralenti le bateau au guindeau
      • le skipper qui serre le vent
      • les voisins prêts à prendre les amarres
      • Le bateau bloqué sur son aire (au guindeau) à deux mètres du quai
      • Le skipper bloque sa barre dans l’axe, et envoie l’amarre AR au vent en premier, puis règle le problème du blocage de celle-ci. Ensuite il passe l’amarre sous le vent
      • L’équipière contrôle depuis le guindeau que tout se passe bien… Un peu plus tard quand les amarres AR seront réglées, elle reprendra un peu de chaîne au guideau, avant que son mari ne vienne passer une main de fer de sécurité…
        Alors seulement il coupera son moteur, sautera à terre puis viendra me voir pour me saluer “ Hi Michel !! !” et oui ils sont anglais et de Finike…

      C’est quand même facile de manœuvre en marche AR, non, vous avez vu, sans cri, dans le calme. Il y avait probablement 20 nœuds de vent traversier à cet instant, avec quelque fois des rafales pénibles… c’est Pythagorion, et ça dure depuis plus de trois millénaires

      Cà fait rien tout de même, ces anglais savent manœuvrer !!! Ce doit être à fréquenter les bretons !!!

      Michel

      Répondre à ce message

      • Il faut noter (à 18’’) la distance à laquelle le skipper a commencé sa manœuvre de marche arrière.

        • A cet instant il est 120 mètre du quai
        • Pour rester manœuvrant avant que de pouvoir prendre de la vitesse, il s’est mis presque vent arriere
        • Et ce ne sera que lorsqu’il aura de la vitesse pour être manœuvrant qu’il viendra dans l’axe et vent de travers
        • Dès qu’il aura mouillé, il pourra s’appuyer sur son point avant (son mouillage) pour contrôler vitesse et direction. ce que l’on le voir bien faire quand il remonte un peu au vent pour serrer le bateau bâbord...
        • La coordination avec l’équipier au guindeau est primordiale. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, c’est encore plus facile solo, avec une télécommande de guindeau à la barre.
        • Noter aussi l’énorme avantage d’un bateau ouvert à l’arrière, avec une jupe commode et bien pensée

        Vraiment une belle manœuvre et... un bateau bien tenu

        Michel

        Répondre à ce message

  • 30 avril 2016 22:12, par PMF écrire     UP  image

    Six mois à Samos Marina de novembre 2015 à avril 2016. Hiver relativement calme si ce n’est deux ou trois coups de vent de sud à force 7 à 9 B. Endroit sécurisé ne subissant que la houle désagréable du SE. Par contre - et les points sont importants - la marina est très (trop) mal entretenue : pendilles au trois quart défectueuses, personnel très souvent absent, toilettes et douches très mal entretenues, eau chaude (en hiver) rare, coupures d’eau et d’électricité fréquentes et, depuis début mars, pas d’électricité sur trois pontons sur cinq. De plus, le grutier (travel-lift) est fort désagréable et le prix catalogue de chaque prestation est toujours exigé. Marina à éviter.

    Répondre à ce message

    • 3 mai 2016 23:46, par anterak écrire     UP     Ce message répond à ...  image

      Merci pour ce retour, je comptais m’y rendre, mais en plus il n’y a pas d’approvisionnement permanent en carburant apparemment, décidément. Je pense que ça m’a refroidi !!!!
      Faudra préférer l’arrêt directement dans le port de Pythagorio, là y a du courant et de l’eau !! + le wifi des cafés ! Par contre moins calme pour dormir, sauf quand nous y sommes passés à Pâques 2016 : il n’y avait que 2 voiliers en plus de notre bateau à moteur

      Répondre à ce message

      • 4 mai 2016 10:07, par lysigée écrire     UP     Ce message répond à ...  image Animateur

        Pour rien au monde je ne laisserais le bateau seul plus d’une demi journée dans le port de Samos Pythagorion.
        Quand le meltem se lève, il s’accélère en descendant des collines au nord (comme partout en Grèce) et il prend tout le quai en enfilade, et il suffit d’un ancre mal crochée ou d’un mouillage pas assez long sur un bateau au vent, pour que tout le monde dérape, avec en plus un clapot important dans tout le port, les vagues rebondissant sur le môle sud vers le môle est et sur le quai.
        En Septembre 2014, j’ai préféré partir mouiller dans la baie à l’est dans un fond de sable et en empennelant par sécurité.(entre 3 et 5m de fond pour être abrité du fetch et pouvoir descendre à terre en annexe
        Je suis d’accord que la marina n’est pas extra, mais pour l’avitaillement, elle n’est qu’à 5 minutes à pied de la ville, et pour laisser le bateau en sécurité pour visiter l’île, (voir le site de Heraion), c’est le mieux.
        Et pour le gazoil, il suffit de demander et le camion est là dans 2 heures (comme dans le port)
        Attention à l’entrée et à la sortie par vent fort.
        Robert sur Lysigée

        Répondre à ce message

  • 8 mai 2016 11:25, par pef écrire     UP  image

    bonjour, en sept 2015 pas besoin de demander un camion, il y a une station à l’entrée de la marina, même tarif qu’une station ... et je pense qu’en demandant, du super peut être livré.
    pour mouiller dans l’avant port, aucun soucis par nord, par contre bon clapot et ressac par sud contre la jetée des pêcheurs si on est trop proche.
    stef

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales