image
image
image

Votre IP : 54.145.235.23
Dernier ajout : 26 février
Visiteurs connectés : 168

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Mouillages et ports mer Ionienne Nord > Grèce/Mer Ionienne/Paxos et Antipaxos

Rubrique : Mouillages et ports mer Ionienne Nord

__________________________________________________________________________________________________________________

Grèce/Mer Ionienne/Paxos et AntipaxosVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Novembre 2016, (màj Novembre 2016) par : yoruk   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Cet article est géolocalisé.

“Grèce”/ mer ionienne/ Paxos et Ante-Paxos

Paxos et Ante-paxos

Approche

  • Coordonées pour
    • Lakka en Paxos : 39 14 28 N 020 08 05 E
    • Porto Gaïos passe Nord : 39 12 24 N 020 11 29 E
    • Porto Gaïos passe Sud : 39 11 47 N 020 11 25 E
    • Mongonissi : 39 11 09 N 020 12 16 E
    • Ante Paxos Emerald Bay : 39 09 37 N 020 13 37 E
  • origine de la carte
    • Large : GR,HNHS,graph (21)
    • Lakka : GR,HNHS,graph 025B
    • Longos : GR,HNHS,graph 025C
    • Porto Gaïos : GR,HNHS,graph 025A
    • Mongonissi : GR,HNHS,graph 025D
  • VHF Porto gaïos : 16/12
  • Approche du large claire, mais :
    • venant de Parga, il faudra parer le haut fond affleurant de Ifalos Panatas, à deux milles et demis de Porto Gaïos, juste sur la route de Parga
    • A un demi mille dans l’Est de Longos, un autre haut fond : Ifalos Paxoi
    • Les orages en automne et au printemps, peuvent être destructeurs.

 

Les ports et les mouillages

JPEG - 94.4 ko
Paxos/Anti-Paxos
  • A moins d’une dizaine milles de Corfou, Parga, et Mourtos au NE, à 25 milles de Preveza au SE, Paxos offre deux ports et quatre mouillages sûrs en belle saison avec les vents dominants de NW.
  • Cependant, la surpopulation sur l’eau, en été, peut poser problème, surtout en cas d’orage. trois niveaux de dangers
    • Domestique et matériel, avec des équipages inexpérimentés ou sans savoir vivre. C’est souvent le cas des motoristes italiens, ici, chez eux, ou des voiliers de location, très nombreux. on se méfiera particulièrement des voiliers loués par des italiens....(et des français, des allemands, des hollandais, bref de tout le monde sauf de Laorana et Lysigée :) )
    • Maritime, au mouillage, ou l’entassement des bateaux, aura pour conséquence l’obligation de bien gérer les longueurs de chaîne. Une saute de vent, et çà devient vite grandiose. Il est recommandé de laisser toujours du monde à bord
    • La sécurité des personnes et des bateaux. En septembre 2015, un orage très violent est tombé sur Paxos. On attendait des vents de NE et ils sont tombés de SW, de nuit bien sûr. A Lakka, une cinquantaine de bateaux au mouillage, pour partie amarrés à terre, se sont retrouvés dans une pagaille indescriptible. Un bateau a été coulé, et un autre à Porto Gaïos

Lakka

JPEG - 314.2 ko
Baie de Lakka, trace et quai
JPEG - 161.6 ko
Crédit photo : www.paxos-studios.gr/
JPEG - 340.3 ko
Lakka, détails et petit quai
  • Mouillage le plus proche de Corfou, c’est aussi un excellent point de départ (ou d’arrivée) vers l’Italie ionienne ou la Sicile
  • La passe d’entrée, large et franche, ne pose pas de problème, sauf par gros temps de N à NE
  • La baie offre un abri tout temps, à l’exception des vents de N à NE.
    • Hors saison balnéaire, si l’on trouve de la place, le petit épi au NE de la baie, offre un bon abri des vents de NE. Un bateau, pas plus, peut embosser à terre à la pointe de l’épi (bien visible sur la vue aérienne). On peut aussi trouver un abri convenable à quelques mètres de cet épi, sous son vent, quand il souffle de NW à NE. Mais attention à une éventuelle renverse.
    • En saison, avec les vents dominants de W à NW, les bateaux s’amarrent à la côte ouest, en passant des bouts à terre. On peut aussi mouiller en forain au milieu de la baie, dans de bons fonds de 5 à 10 m, tenant bien. Il faudra prendre garde à laisser de l’eau pour le passage très fréquent des petits ferries desservant Porto Gaïos, Parga et Corfou.
    • Toute la partie NE, Est, et SW de la baie est ensablée, comme montré sur la copie d’écran ci dessus, à l’exception d’une vingtaine de mètres, à la hauteur du petit quai.
  • le petit quai, offrant 2 m d’eau, est réservé pour partie aux ferries, très nombreux. Ils accostent AR au quai dans sa partie NW. Les bateaux de travail, et les taxis des mers, s’installent alongside sur la face NE du quai (bien visible sur la vue aérienne). J’y ai vu des voiliers, probables bénéficiaires d’accords locaux...
    • On ne loge guère plus de trois voiliers, à côtés des ferries. Il faut mouiller long, avant de venir AR au quai (ou étrave au quai, si on a un doute pour le tirant d’eau du safran), on se trouvera bout au vent du NW dominant, avec un fetch d’un quart de mille.

 

Longos

JPEG - 195.7 ko
Longos reliefs
JPEG - 70.4 ko
longos détails
JPEG - 239.7 ko
Longos approche
  • L’approche est à soigner, surtout si l’on vient du sud. Deux haut fonds posent problème
    • A un demi mille de la plage de Longos, en relevant la pointe du môle au 250, Ifalos Paxoi, un haut fond à moins un mètre (-1m), n’est pas balisé. La route est claire vers ce môle, entre le le 220 et le 245 vrais.
    • Un deuxième haut fond rocheux déborde, vers Ifalos Paxoï, la pointe de la baie située à un tiers de mille de Longos vers l’E/SE. Ce haut fond : Vrak Litharia, se trouve à 200 m dans le S/SW de Ifalos paxoï, libérant une passe saine de 200 m entre des haut fonds dont aucun n’est balisé... A prendre sur la pointe des pieds, par beau temps, avec un équipier à l’avant, un sondeur contrôlé et un chart-plotter mis à jour...
  • Mouillage de beau temps, qui devient vite rouleur dès que le vent passe au nord.
  • Aucune chance de trouver une place au petit môle. ce sera mouillage forain, pour découvrir un ancien bijou de village grec, lové entre les oliviers et la mer. Tous commerces : bakery, market center, Butcher, hairdresser, bars and happy hour, boat and fun center, et.... l’inévitable Longos Real Estate

 

Porto Gaïos

Porto Gaîos, île de Paxos

  • Bras de mer étroit, vingt mètres au moins large, contournant l’île sur plus d’un kilomètre, le cadre unique, est enchanteur, ce qui aura des conséquences en été sur la façon d’y naviguer : beaucoup de bateaux et peu de place. Il faut arriver de bonne heure, et respecter l’organisation touristique. dans l’ordre :
  1. une partie des quais est réservé exclusivement aux ferries et aux taxi de mer. Ce sont les quais bordés d’un trait rouge sur les cartes jointes
  2. Une autre partie, bordée d’un trait bleu, est réservée aux boat-trippers, venant de Parga et de Corfou. Ces emplacements leurs sont dédiés de 10 H à 17 H local. Ensuite, les plaisanciers peuvent les utiliser, jusqu’au lendemain 10 H.
  3. Une très grande partie du quai est à la disposition des pêcheurs et des locaux. Ils sont indiqués par un trait noir plus fin
  4. Enfin, marqués d’in trait jaune, les parties réservées aux plaisanciers de passage.
  • Il n’y a pas de marina, pas d’organisation portuaire. Chaque soir, un fonctionnaire passe encaisser la redevance portuaire +/- 1,5 euro du mètre linéaire du bateau. C’est parfaitement clair, et il vous fait une facture
  • Des bornes bien entretenues distribuent eau et électricité. Des cartes pré chargées sont à acheter au café le “Deep Blue” indiqué sur la carte jointe
JPEG - 101.5 ko
Porto Gaïos, le chenal, passe Nord
JPEG - 109.8 ko
Porto Gaïos, le coufe et l’isthme central
JPEG - 133.3 ko
Porto Gaïos, le chenal et la passe Sud

 

Les données physiques

  • L’étroitesse du chenal :
    • Quand on vient du nord, aussitôt après le coude à 90°, sur une longueur de 200 mètres, le chenal ne fait pas plus de 20 m de large, et moins en largeur utile, si on tient compte des barques locales, amarrées sur toute la longueur du quai.
    • On peut croiser un autre voilier, voire un petit motor yacht, en prenant des précautions.
    • Mais les day-trippers sont trop larges et surtout manœuvrent mal et il leur faut de la vitesse. généralement, ils quittent leurs emplacement vers 15/17 H. Mais ce n’est pas une obligation, et ils passeront nécessairement par la passe nord (pas assez d’eau dans la passe sud). Dans ce cas de figure, la prudence et le bon sens recommandent d’aborder le coude lentement ; pour se garder la possibilité de serrer à droite au niveau du coude pour les laisser passer... Voir le petit plan joint.
  • La faible profondeur de la passe sud
    • Données pour 2 à 2,5 m, un haut fond de 1,0 m est indiqué à m dans l’ouest du môle sud On aura intérêt à mettre un peu de NW dans l’W en rentrant.
    • Ce qui se conçoit sans houle, qu’elle soit maritime ou mécanique (les crétins givrés de vitesse)
  • Troisième point non négligeable ; le courant. On peut trouver plus de un noeuds de courant dans l’isthme. Peu gênant si on fait route, mais dont il faudra tenir compte si l’on a à poser l’ancre et à culer au quai, courant de travers, sans vitesse
  • Dernier point, la forme tordue des quais gênera pour reculer droit. Les salades d’ancre sont fréquentes. Penser à ne pas mouiller trop long, les day trippers, eux mouillent long et en travers...

Les données météorologiques

  • Apparemment, protégé tous temps, cependant, par vent forts de SE, toute la zone sud du port est affectée et affectée par des vents de travers. Avec de l’espace, on peut se dégager, et rejoindre la zone sous le vent de l’île Ag Nikolaos. mais en été, avec des bateaux serrés, et des ancres croisées, ça peut être casse gueule. Voir la photo jointe sur la façon dont on peut se retrouver coincé.
  • Les voiliers au mouillage, par SE devront contourner complètement l’île et l’îlot pour retrouver du calme dans la passe nord
  • A l« inverse, avec de forts vents de NE, c’est tout le quai nord qui sera affecté, et il faudra là aussi passer de l’autre côté de l »île, à l’Est cette fois ci.
  • Et bien sûr c’est aggravé en cas d’orage
JPEG - 147.9 ko
Aout 2015 ; Longos échouement consécutif à un orage
JPEG - 134.7 ko
Aout 2015 Lakka, naufrage à la suite d’un orage

Crédit photo : s/y Lysigée

Les données humaines

JPEG - 90.1 ko
2001 Porto Gaïos, un voilier coincé

 

  • Et toujours en été, la surpopulation maritime, aggravée de la fréquentation d’équipages novices ou jean-foutres peut gâcher une soirée, voire rendre dangereux leur voisinage. En 2016, à Paxos, on a vu arriver un Hanse 44 de location, mené par un couple de croates et leurs deux enfants. tous au demeurant forts sympathiques. pas de défenses à poste, pas de aussières prêtes à l’arrière, et sans mouillage, l’ancre était à poste. Il m’a expliqué que son guindeau était en panne... C’est moi qui l’ai tenu en montant des gardes. Le lendemain, je me suis rendu compte que son guindeau fonctionnait parfaitement, c’est lui qui ne savait pas culer à quai...

crédit photo : s/y Sylphe août 2001
 

Mongonisi

JPEG - 136.6 ko
Mongonisi en Paxos

Petite baie d’un peu plus de 100 m de largeur utile, à un mille dans le SE de Porto Gaïos. les fonds remontent très vite, sauf dans la passe nord. L’approche est sans problème, et sans amer significatif.

  • Une fois passée la chambre d’accès, on trouve au NE des quais de bois gérés par le restaurateur propriétaire de la grande taverne bruyante à l’angle Est.
    • Difficilement accessible à cause des remblais et des enrochements, ce ponton semble réservé aux flottilles, qui s’y organisent. On trouve un peu d’eau à l’extrémité NW.
    • eau et électricité à des bornes fermées par le restaurateur
  • Sur la face SE, les fonds remontent très vite, et on est très proche de la taverne. A son extrémité SW , un petit appontement, toujours plein, avec 2 m d’eau au quai
  • Peu de place disponible en mouillage forain, les bateaux habituellement passent des amarres à terre sur la côte W, très exposée au vent de N. Vite inconfortable, voire intenable avec du NE
    • Le petit quai à l’ouest, utilisé par les barques, manque d’eau, pour les voiliers.
  • Une épicerie dans le petit village

 

Ante Paxos

JPEG - 123.8 ko
Ante Paxos Emerald Bay
  • A deux milles au sud de Mongonisi, Ante paxos ne comporte pas de port, juste une petite jetée accueillant les barques et les taxis de mer.

Peu de mouillages forain bien protégés, mais quels mouillages !!! Au nord et à l’Est de la petite île, deux baies, aux turquoise et cristallines, attirent des centaines de touristes. Pour une île sans port, ce n’est pas banal. C’est un va et vient sans interruption, entre Porto Gaïos et les plages. Elles ont été surnommées Emerald Bay :

  • Voukoumi au sud, avec peu d’eau et une grande plage, invivable en journée, et de toute façon avec peu d’eau pour mouiller
  • Mesovikia au nord, avec quelques possibilités de mouillage, permettant d’y passer une nuit, par grand calme.

 

Réparation, entretien et services

JPEG - 145.4 ko
Deep Blue café Porto Gaïos
  • Zone technique, shipchandlers :... rien dans les mouillages, peu de chose à Porto Gaïos. On y trouve beaucoup de petites barques motorisés, on doit donc pouvoir se dépanner sur le basique : mécanique et électricité. par ailleurs, l’île est reliée par ferries plusieurs fois par jour, depuis Corfou. il est probable que le café “Deep Blue”, qui gère les cartes pré payées pour l’eau et l’électricité, puisse vous renseigner. la café se trouve sur le port, juste à côté de la zone ouest des boat trippers.
  • Carburant : ; à Porto Gaïos, par mini tankers On trouve les références sur les bornes d’électricité, et de toute façon, ils passent plusieurs fois par jour.
  • Eau et électricité sur bornes et cartes pré payées, à retirer au café le “Deep Blue”, photo ci contre. Coût : 10 euros
  • Services, en ville
    • Épicerie, super marché : dans la rue qui monte derrière l’église Analipsi (sur le square municipal, face au quai des taxis de mer), à une centaine de mètres sur la gauche, un super marché avec de la viande, des produits alimentaires et d’entretien, des légumes. Un vaste choix dans un bordel de bon aloi. Ils mettent des caddies à disposition et peuvent livrer à bord.
    • Un peu plus loin, dans la même rue : Paxos Market : +30 2662 032319, avec un bon choix de légumes, boucherie et autres produits alimentaires
    • Juste à côté, il faudra demander, une laverie
    • En ville tous les commerces, y compris alimentaires : boulangerie, boucherie, etc...
    • Sur le quai, à 50 m sur la droite du café Deep Blue, un grossiste qui vend du vin à la barrique, et... de l’huile d’olive
    • Banques, DAB, poste
    • Location de voitures, scooters, vélos...
  • Accès internet-wifi : WiFi rien (mais on trouve dans les bars du port
  • 3G : bonne réception, mais pas de magasins en ville. Il faut aller à Corfou
    • Restaurants, bars : illimités, et souvent de qualité.

 
Clearance

  • Donné comme port d’entrée par certains guides, mais je ne le pense pas. Il faudra aller à Corfou ou Preveza

Informations générales

  • Contact :
    • VHF 16/12
    • E-mail : rien

 

Ambiance

Porto Gaïos
Le cadre pittoresque de la ville et sa topographie particulière méritent son succès. Malheureusement surbooké pendant la saison, il ne désempli pas de touristes de Corfou et du continent et de plaisanciers de toutes nationalités, en particulier les Italiens. En dépit de son agitation et parfois de l’atmosphère frénétique, en arrivant de bonne heure il est généralement possible de trouver une place d’amarrage quelque part le long de ses 1.000 mètres de quais ou de mouiller sous le vent de l’île Ag Nikolaos.

JPEG - 253.4 ko
Le chenal, depuis le port sud
JPEG - 233.7 ko
Vers le sud, depuis le Deep Blue
JPEG - 230.6 ko
Square et église Analipsi
JPEG - 144.7 ko
Port Sud

Longos et Lakka

  • Lakka
    Voir le lien : Joachim Kerdubon, Lakka, le viel homme dans sa montagne
    Probablement du à la qualité de sa baie, mais Lakka est resté très maritime. Peut être le plus grecque des trois ports de Paxos. Le cadre est superbe, mais sans luxe tapageur. Sur le petit port, vivant au rythme des petits ferries et des taxis de mer, quelques bars et restaurants sympas, sans excès, les pieds dans l’eau.
  • Longos
    Longos, c’est autre chose : un bijou vénitien, dans un écrin d’oliviers. Venise, très présente, ne serait ce que par les couleurs pétantes des façades, rappelant Burano... Là, luxe et discrétion...
JPEG - 132.8 ko
Lakka, le petit quai SE
JPEG - 145.3 ko
Lakka, le fond de la baie
JPEG - 295.3 ko
Longos la baie, et le village
JPEG - 284.6 ko
Longos, le petit môle

 

Histoire et culture

C’est une histoire d’amour... Il y a très, très longtemps, D’un coup de trident, Poséidon détacha la pointe de Corfou, la grande île voisine, pour créer un refuge qui abritera ses amours : le dieu de la mer venait de convaincre la néréide Amphitrite de devenir sa femme. Paxos était né...

  • Dotée d’eau douce et d’abris maritimes, Paxos, les auras tous vu passer : grecs colonisant la Sicile, Athéniens et Corinthiens, pendant la guerre du Péloponnèse, Octave en route pour Actium, le pilote égyptien Thamus, puis les grands classiques : pirates balkaniques, normands, turcs,,arabes, slaves et vénitiens. vénitiens qui laisseront une emprunte durable, fondée sur la culture de l’olivier et la production d’huile, et sur sa position stratégique sur la route de l’orient.
  • Avec l’écroulement de Venise, l’île passera même sous domination française : 1797 Paxos est rattachée au département de Corcyre. Puis l’île est occupée par la flotte russe, accueillie en libératrice en tant que puissance orthodoxe. Les russes qui la rétrocéderont, aux français, avant que les anglais ne s’en emparent, après des combats avec les français. Ce n’est qu’en 1864 que Paxos sera rattaché à la Grèce. La marine grecque y débarque le 2 juin
  • En 1939-1940, la marine de l’Italie fasciste bombarde inutilement l’île, et en 1941-1943, elle y débarque et inclut Paxos dans un état fantoche, il Stato ioniano, mais en octobre 1943 les Italiens se retirent, et c’est la Kriegsmarine allemande qui occupe l’île, vidée de ses habitants. Après la guerre, une fois l’occupant parti, ceux-ci reviennent et reconstruisent leurs demeures : l’île reprend vie et retrouve la paix
    Source : Wikipedia Paxos

s/y Laorana nov 2016

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

2 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 24 novembre 2016 17:59, par yoruk écrire     UP Animateur

    Les dangers des orages

    En 2015, début août, nous étions au mouillage de Lakka quand un orage a coulé un bateau qui a fait côte dans la baie. Il était sur ancre avec des amarres à terre, à l’angle ouest de la baie, comme il est de règle, à Lakka, protégé des vents dominants, quand il y a beaucoup de monde.

     
    Nous étions arrivés de bonne heure, environ 13 H, début août, sans vent. Il y avait déjà beaucoup de monde. Pour ne gêner personne, nous avons mouillé en forain loin de toute l’animation de la baie. C’est la trace noire, et le point initial
    Dans l’après midi, la météo annonçait des risques d’orage, avec des vent de NE. Rien ébouriffant mais par sécurité, je me déplace pour me mettre à l’abri du NE, derrière le petit épi avec 40 m de chaîne dans 4 m d’eau... et de l’eau à courir derrière, si ça tombait de NE. C’est la trace rouge et le premier mouillage

     
    C’est tombé, et très violemment, mais... de SW et à minuit. Avec des éclairs qui heureusement, éclairaient un peu une nuit à couper au couteau) ; Le bateau s’est retourné rapidement en basculant l’ancre, qui bien sûr a dérapé un peu avant de raccrocher. J’étais sur les cailloux, pas le temps de remonter l’ancre, je l’ai traîné au moteur, jusqu’au deuxième point de mouillage. Là elle a tenu. c’est la trace bleu.

     
    Elle a tenu un certain temps, mais quand c’est passé su S/SE à l’E/SE, j’ai a nouveau décroché pour ré accrocher au point du 3em mouillage. Là ça a tenu, mais... pas beaucoup d’eau sous la quille
    J’ai eu de la chance de pouvoir manœuvrer avec un peu d’espace, parce que tous les bateaux s’étaient mis à l’ouest de la baie, comme on le fait avec les vents dominants. Sauf que c’est tombé de SE. C’est probablement comme ça que le grand voilier qui a coulé dans l’angle ouest s’est retrouvé piégé.

     
    Il y avait beaucoup de bateaux , et c’était la panique, tout le monde manœuvrant pour se dégager.
    Curieusement, on a vu arriver les bateaux de Longos, qui logiquement auraient dus être à l’abri du SE. Sauf si à 2 milles de Lakka, ca soufflait d’E/NE... Ce qui expliquerait la position à la côte du grand caïque échoué...

    Donc, se méfier des orages et de la surpopulation sur l’eau
    Michel

    JPEG

    Répondre à ce message

  • 1er décembre 2016 14:21, par yoruk écrire     UP Animateur

    surpopulation à Lakka

    J’ai retrouvé cette photo, prise le 17/08/2015, le lendemain de l’orage destructeur. Vue depuis le petit quai de la ville en regardant vers le nord et le fond de la baie.
    Imaginez la même chose, de nuit avec des rafales à 40/50 nœuds, et les bateaux qui dérapent...
    Enjoy, comme dit un de mes amis...:-O
    Michel

    JPEG

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright des logiciels, charte graphique, et images du bandeau supérieur : reproduction interdite sauf autorisation de reproduction de Robert Schirrer