image
image
image

Votre IP : 54.90.185.120
Dernier ajout : 20 novembre
Visiteurs connectés : 23

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Mouillage et ports du Dodécanese > Dodécanese/Leros

Rubrique : Mouillage et ports du Dodécanese

__________________________________________________________________________________________________________________

Dodécanese/LerosVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Août 2013, (màj Mai 2014) par : Collectif Salacia   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail {#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Cet article est géolocalisé.

Leros Dodécanese Égée Grèce

Imray-Rod-Heikell / Grèce Dodécanese/Leros

Edition française 2002
11 ème édition anglaise 2011
http://www.4-oceans.com/guide-imray...
http://www.imray.com/Publications/I...

  • Erreur constatée : aucunes
  • Lacunes de mise à jour : L’édition 2011 met à jour la nouvelle marina « EVROS marina »

Approche

  • l’île est accore, mis à part quelques cas particuliers :
    • Les passes du détroit entre Leros et Kalimnos, où l’on laissera l’îlot Veona à l’ouest ou à l’Est, sans problème. De jour, l’approche est claire
    • Au nord du cap A. Lakki, où il faudra déborder des hauts fonds émergents
    • Venant du Nord, pour embouquer les passes vers Partheni, il faudra parer un haut fond dangereux entre l’Est de l’île Arkhelangelos et l’îlot Petalida. On trouvera aussi dans ces eaux de très nombreuses fermes marines
  • La principale difficulté proviendra probablement de la violence des rafales, par Meltem établi, l’après midi en particulier. Ceci est lié à la topographie spécifique de l’île
Les flux de Meltem l’après midi Les rabattants à l’entrée de la baie de Lakki Le talweg entre Ag Marina et Pendeli

Les mouillages du Nord

  • La baie de Partheni, protégée au nord par l’île Arkhelangelos, offre deux zones de mouillage parfaitement protégées du Meltem
    • Au SW d’Arkhelangelos, une belle baie se refermant sur elle. On mouille sur des fonds de sable de bonne tenue, et dans des eaux turquoises (bien que la qualité de l’eau est diminué, peut être conséquence des nombreuses fermes marines environnantes). On peut passer des amarres à terre
    • Dans Partheni même, oùl il faudra partager avec la présence de l’aéroport, d’un établissement militaire, d’une ferme marine et d’un chantier de mise au sec... A part quelques tavernes, pas grand chose pour assurer de l’approvisionnement. Parfaitement protégé de tous les vents

Ormos Plakoudhi

  • Baie bien protégée du Meltem, par l’île Strongylo à son nord, elle offre une protection tous temps, dans un cadre agréable et préservé.
  • Il faudra parer des hauts fonds émergents à l’entrée de la baie, dans son NW. Rod Heikell nous dit que l’on peut passer des deux côtés de ces roches... Elias, et l’auteur de ces lignes pensent qu’il est préférable de les laisser à tribord en rentrant. Là la passe est saine.
  • On mouille sur de bons fonds de sable, et évitant les zones de hauts fonds évidentes. On peut même passer deux amarres à terre sur la partie entre deux hauts fonds au sud/sud-est de la baie
  • Au NE deux petites criques offrent de bonnes opportunités pour de petits bateaux
  • Les pontons au SW et à l’ouest n’offrent pas assez d’eau.
  • Rien ici, à part une taverne. On est à 1,5 km de Partheni à pieds, par l’isthme.

Les mouillages de l’Est

  • Platanos, le village (capitale de l’île) situé dans un talweg profond, sépare la baie d’Alida au nord de celle de Pendeli au sud. Une majestueuse forteresse vénitienne construite sur un promontoire impressionnant prolonge l’isthme de Platanos
    • Baie d’alinda : on y trouve un petit port dédié aux locaux à des navettes de ferries. On peut mouiller sur des fonds de moyenne qualité dans l’anse NW, où il faudra composer avec des mouillages locaux anarchiques. Le meilleur mouillage se trouve sur les fonds de sable, un peu dans l’ouest de Ag Marina, juste devant un ancien moulin à vent reconverti en restaurant... Mais on sera exposé au meltem...
    • Au sud de l’isthme, Pendeli offre de meilleures garanties
      • Dans le petit port de pêche, souvent plein
      • Face à la plage et juste à l’ouest du port, en rexpectant une zone de baignade, et l’accès aux passes du port
      • Sur la face Est du promontoire rocheux faisant face au port, où il faudra passer des amarres à terre
      • Sinon, en mouillage forain, dans tout le reste de la baie
    • Il faudra gérer la rotation des vents en été : NE le matin NW (renforcés par le talweg) l’après midi.
  • Bon approvisionnement à Platanos tout proche (10 mn à pieds), bons restaurants sur la plage

Ormos Xerokambos

  • Grande baie orientée plein nord, au sud d’ l’île, très bien abrité du Meltem, on y trouve un petit port et plusieurs possibilités de mouillage
    • Le petit port est réservé aux pêcheurs locaux
    • On peut passer des amarres sur l’extérieur de la jetée sud, en mouillant une ancre
    • Des bouées sur corps morts ont été installées au fond de la baie
    • Sinon on mouille sur ancre où l’on veut, en cherchant le sable (les eaux sont très claires)
  • Rien à terre à part quelques tavernes.

Baie de Lakki

  • Grande baie, parfaitement protégée, on y trouve deux marinas, un quai public bien équipé et des possibilités de mouillage
    • Au NE et dans le fond de la baie EVROS Marina, marina moderne, pouvant mettre au sec, bien équipée
    • Au NW, juste en face, Lakki marina, offrant un accueil sur l’eau, avec tout confort
    • Juste à l’Est de Lakki marina et après les coastguards, un quai public a été aménagé
    • Deux mouillages forains : à l’Est d’un haut fond bien balisé et face au village, sur de bons fonds de vases par 5/10 m de fond, très bien protégé du Meltem. AU SE, dans une grande anse et près de l’hôpital, un mouillage bien protégé des vents de SE (c’est le seul de la baie). Un peu au SW du quai des ferries, un mouillage de beau temps pour la baignade. Tout au nord et à proximité du mouillage, un petit quai avec peu d’eau permet l’accostage des annexes.

Clearance

  • Rien ici, les marinas demanderont les documents du bord (DEPKA, acte de francisation, assurance, liste d’équipage).

Général

  • Le village est marqué par l’occupation italienne te son style tranche des celui des îles voisines. Cà ne manque pas de charme
  • Eau et Gazole délivrés au quai par mini camion citerne. Soyez vigilant pour votre consommation d’eau au quai... l’île en est totalement dépourvue...
  • Large approvisionnement en ville, dans une ambiance très accueillante.

Michel Laorana Août 2013

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

10 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 5 septembre 2014 19:38, par yoruk écrire     UP Animateur

    Baie de Pendeli MàJ sept 2014

    Beaucoup de monde, et peu de possibilité dans l’axe du village, où l’on ne peut que mouiller en forain. La bouée jaune bien visible marque la limite du mouillage. On allonge 40 m de chaîne, sous le vent (NE/NW), par 10 m de fond de sable tenant bien, quand on l’a identifié
    Sinon les bateaux, passent des amarres à terre au nord de la grande baie au SW du port

    Michel, sept 2014

    JPEG

    Répondre à ce message

  • 6 septembre 2014 16:48, par yoruk écrire     UP Animateur

    Xerokambos en Leros, mise à jour sept 2014

    Toujours autant de charme, protégé de tous vents à l’exception notoire des vents de Sud (essentiellement de S à SE). Ne nombreux corps morts, une vingtaine, ont été installés, couvrant toute la partie nord de la baie, dès les sondes de 10 m… ce qui rend difficile de mouiller sur ancre.

    Les corps-morts, et les amarres semblent solides, mais comme d’habitude, c’est à vérifier. Ils sont gratuits, peut-être posés par les restaurants de plage environnant

    Le petit port nous est inaccessible, pas assez d’eau et squatté par les pêcheurs locaux. On trouvera des débarcadères pour les annexes. Beaucoup ont été installés par les restaurants. Y aller consommer, est de bon ton.

    Très peu d’approvisionnement : deux petites épiceries à 300 m sur la route de Lakki, pourront dépanner. Pas de fruits, pas de légumes. Il faut aller à Lakki à 20 minutes à pieds

    Michel, Laorana sept 2014

    JPEG

    Répondre à ce message

  • 31 décembre 2014 23:03, par Alien écrire     UP  image

    Yoruk tu vas me faire pleurer .
    Souvenirs d’une escale à Leros il y a un peu plus de trente ans.
    Nous y sommes arrivés aux alentours du quinze août en provenance de Kalimnos.
    Temps maussade, température quasi hivernale.
    A cette époque pas de marina et aucun restau à touriste.
    Quelques braseros entourés de petits vieux proposent des brochettes.
    Face à nous, de l’autre coté de la baie, le pénitencier/asile psychiatrique.
    Je ne peut m’empêcher de penser à Yannis Xénakis. architecte, collaborateur de Le Corbusier, compositeur reconnu ; enfermé et torturé en ces lieux.
    Sa femme Françoise a écrit un livre qui s’intitule : « Moi j’aime pas la mer ».
    A lire.
    Départ de Port Lakki, la fleur au fusil, tout allait bien, on allait à Patmos. .
    A la sortie de la baie nous nous sommes fait cueillir par un gentil Meltem de F6-7.
    A l’époque il n’y avait pas d’enrouleur de foc.
    J’ai plongé en apnée pour installer un petit foc
    On a roulé la grand voile jusqu’à ce que le bout de la bôme touche le fond du cockpit.
    Et on est parti au près pas très serré vers Patmos.
    J’ai connu quelques galères en méditerranée mais comme celle ci jamais.
    Il y avait un système de vagues triple .
    Toutes les cinq ou six vagues, on tombait dans un trou de un ou deux mètres.
    Avec un bateau à fond plat (Carter 33) les « amerrissages » étaient très impressionnants.
    J’étais persuadé que le lest allait finir par se décrocher.
    Au fil du temps ça s’est calmé et en arrivant à Patmos nous avons commencé à nous dépouiller de nos tenues de plongeurs.
    Nous étions tous couverts d’une croute de sel !
    Arrivés à Patmos on a mouillé devant un restaurant.
    J’ai sauté sur le quai et là il y avait un frelon.
    Ca fait très mal. .
    Une douzaine d’heures plus tard je me suis réveillé.
    Un serveur nous apportait le diner à bord
    Un pasticcio mais, faut pas rêver, ça n’existe plus.
    Déjà à l’époque il y avait des bateaux de croisière au mouillage avec leurs hordes d’envahisseurs.

    Répondre à ce message

  • 23 mai 2017 13:17, par anterak écrire     UP  image

    Un petit message pour signaler qu’il y a une pompe à essence Elin sur l’île de Leros à 200 m du port de Lakkion avec livraison au port via tanker de Diesel ou tanker d’essence.
    Plus d’informations sur le Facebook de la station, le propriétaire est assez réactif : https://www.facebook.com/ElinGasSta...

    Répondre à ce message

  • 27 mai 2017 16:53, par anterak écrire     UP  image

    Bonjour, qqn pourrait me montrer sur une carte de Lakki sur quel quai se fait la livraison de carburant ?

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales