image
image
image

Votre IP : 54.83.66.51
Dernier ajout : 22 février
Visiteurs connectés : 14

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Mouillage et ports du Dodécanese > Dodécanese/Agathonisi

Rubrique : Mouillage et ports du Dodécanese

__________________________________________________________________________________________________________________

Dodécanese/AgathonisiVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Août 2013, (màj Août 2013) par : Collectif Salacia   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Cet article est géolocalisé.

Agathonisi Dodécanese Égée Grèce

Imray-Rod-Heikell / Grèce Dodécanese/Agathonisi

Edition française 2002
11 ème édition anglaise 2011
http://www.4-oceans.com/guide-imray...
http://www.imray.com/Publications/I...

  • Erreur constatée : nombreuses approximations cartographiques sur les côte Nord et Est
  • Lacunes de mise à jour : nombreuses imprécisions

Approche

  • Clair si l’on vient du Sud. Nicholas D.Elias indique un haut fond mal cartographié à environ 250 m dans le SW de l’île Kounéli.
  • Une fois paré, l’approche de Ag Georgiou et celles des baies O.Palos et O.Poros est tout à fait claire
  • Nombreuses approximations sur les profondeurs à l’Est de l’île Giaros et sur les passes à terre (entre Giaros et Agathonisi et entre Nero et O.Katholico)... Le bon sens recommande de leur donner du tour...

Agathonisi (Google Earth juin 2009)

Sur la côte Sud

On y trouvera les meilleurs mouillages, répartis dans de nombreuses criques indentées dans deux grandes baies :

  • Ag Georgiou et plusieurs possibilités de mouillage
    • à l’Ouest deux belles criques : Ormos Psilias et Gaidouravlakos
    • à l’Est : Tsangari, et de nombreuses options
    • Au nord : Limani Ag Georgiou, le port de l’île, avec un quai pour les ferries, un petit quai aménagé récemment, mais présentant des fonds très irréguliers, et la possibilité de mouiller sur ancre au milieu de la baie
  • Un peu plus à l’Est, deux grandes baies : Ormos Palos et ormos Poros, biens protégées du Meltem, et où l’on passera des amarres à terre

Sur la côte West

Uniquement indiqué par N.D Elias

  • Ormos Chokilias, où il indique des fonds de 6 m. On y passera des amarres à terre

Sur la côte Nord Est

Uniquement indiqué par N.D Elias, et mouillage de beau temps seulement :

  • Ormos Maistros et Ormos Katholiko

Aghios Georgiou

  • Mouillage principal de l’île, au nord on trouvera Limani Ag Georgiou, avec un grand quai qui sera traité plus bas
  • A l’Ouest et au sud, Ormos Gaidouravlakos, où il faudra impérativement passer des amarres à terre. Très bien protégé du Meltem, mais il faudra tenir compte de la rotation des vents, du NE vers le NW dans l’après midi. Les rafales peuvent être violentes
  • Un peu au NE de Gaidourvlakos et plus petite, Ormos Psilias. Avec une belle plage au fond. Si on peut, on passe deux amarres sur la plage, bien dans l’axe de la baie (sauf si une zone de baignade a été aménagée). Sinon on passes des bouts à terre sur la côte nord de la crique
  • A l’Est, Tsangari, bien protégée aussi, mais un peu loin de tout, avec trois possibilités de mouillage : avec amarres à terre, sur la côte rocheuse orientée Ouest-Est, puis dans la petite baie indentée qui la suit, sinon, on peut mouiller forain, sur ancre tout à fait à l’est de Tsangari, sur des fonds qui remontent régulièrement.

Limani Ag Georgiou

  • A l’Est, un grand quai réservé aux ferries, et aux coastguards.
    • La partie nord est réservée aux Coastguards, et délimitée par des marques de couleur.
    • On peut utiliser la partie sud, entre le passage de deux ferries. il faudra se renseigner sur place. Traditionnellement on dégage la place, le temps d’accostage du ferry, puis on se remet alongside. On ne tiendra pas mouillé sur ancre et arrière au quai, les rafales violentes prendront le bateau par la hanche.
  • Au nord Est, dans peu d’eau, un nouveau quai a été aménagé. Les abords du quai auraient été déroctés, et permettrait d’y venir par l’arrière... Y venir par l’étrave, semble plus prudent. il faudra mouiller une ancre le plus long possible, vers le quai des pêcheurs, en face... C’est une manœuvre délicate
  • Le plus simple reste de mouiller sur ancre, au milieu de la baie, le plus au nord possible, juste à la limite de la zone de baignade, afin de laisser de l’eau pour les manœuvres du ferry. Le ferry, le « Kalimnos », très manœuvrant, vient arrière au quai (sur la face ouest et au sud du quai), plante une ancre à l’W-NW pratiquement de l’autre côté de la baie,

Ormos Palos et Poros

  • Toujours sur la côte sud, mais plus à l’Est que Ag Georgiou, deux baies, bien protégées du meltem. On passera des amarres à terre :
    • Ormos Palos, la plus facile
    • Ormos Poros, plein nord, plus étroite et peut être obstruée par des fermes à poissons

 

Ormos Chokilias

  • Au nord de la côte Ouest, un mouillage donné seulement par Nicholas D.Elias. Il annonce 6 mètres de fond, dans une anse apparemment protégée du Meltem, mais probablement soumise à de la houle résiduelle
  • A considérer comme mouillage de beau temps, avec une météo fiable

 

Mouillages du Nord-Est

  • Au Nord Est, deux zones de mouillages
    • Au sud d’une petite presqu’île : Lianokavi, le mouillage de Maïstros, et deux toutes petites anses indentées au sud de la baie. Mouillage exclusivement de beau temps, ou par vents de secteurs sud, rarissimes en été.
  • A l’opposé, et après avoir contourné largement les îlots de Strongylo, Praso et Nero, frangés de hauts fonds très mal cartographiés : Ormos Katholiko. On devrait y trouver un petit quai de pêcheur et une petite taverne (2011), et un accueil très convivial.

Clearance

  • Il se peut que l’on vous demande les documents du bateau et de l’équipage, au port à Limani Ag Georgiou. l’île est sous contrôle dans le cadre de la lutte contre l’immigration clandestine

Général

  • L’île est très belle mais commence à être très fréquentée, par les bateaux de location et les Gulets turques. Mieux vaut arriver de bonne heure
  • Peu d’approvisionnement au port, guère plus au village perché (une demi heure de marche)
  • Eau et Électricité au quai des Coastguards
  • Les habitants sont très accueillants

Michel Laorana Août 2013

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

12 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 10 août 2013 08:38, par yoruk écrire     UP Animateur

    Mouillage avec deux amarres à terre sur la plage de Ormos Psilias

    • Le bateau est en Fantasia, bi-quille, calant 1.40 m
    • Le 28 juillet 2004

    Michel

    JPEG

    Répondre à ce message

  • Aghios Georgiou

    • Le petit quai au nord est bien dragué, mais sur peu de largeur, de quoi mettre 3 bateaux. On trouve 2.20 m d’eau à huit mètres du quai et 1.60 à un mètre du quai, beaucoup moins en toute proximité. Pas de pendille, on mouille sur ancre et on revient arrière au quai
    • Tout de suite à l’ouest de ce petit quai, on trouvera deux bittes d’amarrage, permettant de passer une longue aussière. Il faudra mouiller très loin, et revenir arrière à la côte, où l’on trouvera très peu d’eau. Elles permettront de sécuriser un mouillage par très fort Meltem
    • Le quai des coastguards, est libre en son milieu. On y vient alongside. La partie nord est réservée aux coastguards, celle du sud au ferry, qui vient au moins une fois par jour. On peut trouver de l’eau et de l’électricité, au poste des coastguards.
    • On vous demandera de modifier votre mouillage forain, si vous gênez les manœuvres du ferry. La limite est matérialisée sur le plan joint
    • Il s’est ouvert un deuxième mini -marché (très mini), sur le front de mer. Excellent restaurant chez George’s taverna…

    Michel le 24 aout 2014

    JPEG

    Répondre à ce message

    • Bonjour Michel, aurais-tu un conseil parmi les criques et baies de cette îles ou on pourrait s’y rendre sans transit log ?

      Répondre à ce message

      • Bonsoir

        Aucun contrôle, d’une part. D’autre part pour ton bateau, ce sera,le rêve, tu trouveras des mouillages partout.
        Demain je ferai une communication sur le nouveau quai de Aghios Georgiou, où l’on peut mettre bien plus de bateaux que prévu. Mais pour toi et toi bateau qui cale peu c’est le rêve.

        A demain

        Michel

        Répondre à ce message

        • Merci pour l’info, on va tenter mercredi matin très tôt un Kusadasi - Didym, il y a 42 Miles, ça devrait être bouclé en 2 heures avant que le temps ne se lève, je voulais voir si on aurait pu faire un crochet par Agonisti. Encore milles merci, ça confirme les informations des marins turcs rencontrés qui adorent s’y arrêter aussi.

          Répondre à ce message

          • Bonjour
            Une des caractéristiques d’Agathonisi, est qu’en cas de vent un peu plus musclé, beaucoup de bateaux viennent s’y réfugier. Il y a une vingtaine de bateaux en baie en ce moment et la plus part sur le petit quai nord, ou amarres à terre. Le quai des ferries est réquisitionné par le bateau livreur d’eau en ce moment même.
            La météo devrait être meilleure à terre sur la côte turque, comme très souvent. Il est 3 H locale ici, et ça commence à souffler un peu. Jusque vers 9 H ça devrait aller… C’est vrai que la sécurité des bateaux à moteur pouvant déjauger, c’est leur rapidité !!!

            Je joins aussi une copie d’écran des prévisions des turcs de Turkish Weather Wise, vraiment excellents : http://212.175.180.126/DTS/sea.php
            A noter la période des vagues : 3’’ C’est vraiment très court, pour presque 1 m de haut
            Si vous passez par là… on ne bouge pas avant deux ou trois jours

            Michel

            JPEG

            Répondre à ce message

            • Bonjour Michel, nous passerons peut être par là.
              Grâce à ton site j’utilise quotidiennement l’outil météo turque très pratique, même si j’ai déjà constaté de gros décalages dans les prévisions en fonction de ce que j’ai rencontré sur le terrain.

              C’est vrai qu’on parle de beaucoup de vent mais au niveau des vagues il n’y a pas l’air d’y avoir la même houle que ce week-end par exemple.

              On a fait un Samos - Kusadasi dimanche vers 17:00 avec vent d’ouest on a du zigzaguer pas mal pour rentrer au marina et pour la première fois le nez de notre bateau s’est planté dans une vague, très impressionnant pour des débutants comme nous ! Mais les vagues faisaient le mètre passé 1m50 minimum avec un bateau de 9 m ça secoue pas mal, on a du mal à savoir comment s’y prendre et à quelle vitesse avancer car les accélérations données par la vague sont vertigineuses et justement font planter le bateau dans la suivante, du coup on est rentré à 7-10 Knots, je jouais avec les gaz pour ne pas trop être emporter par la vague et la laisser passer sous le bateau.

              Je te tiendrai au courant de note route, mercredi soir nous dormirons à D-Marin Didim.

              Amicalement.

              Répondre à ce message

              • Salut Michel, notre tentative de profiter de l’île d’Agathonisi a été ce matin avortée par ... les gardes de côtes grecques ! Nous sommes sortis très tôt du marina de Didim, vers 6 heures du matin pour profiter de la « belle » mer, tu parles il y avait déjà une houle formée qui nous a obligé à maintenir notre vitesse à 7,8 noeuds. Arrivé presque qu’une heure plus tard, sous la protection de l’île nous avons mis les gaz à 20 noeuds cette fois-ci pour atteindre la première criques (il était un peu tôt pour vous réveillé ;), on s’est dit qu’on va faire une première halte. Juste quand nous étions près à jeter l’encre, nous avons été surpris par des bruits de sirène que nous croyions pas pour nous, mais la vedette des gardes de côtes grecs avec ses milliers de chevaux fonçait bien sur nous !

                On s’est dit : « on est cuit, pas de transit lot en ordre ». L’approche s’est fait avec un courtois kalimera, Ils étaient armés jusqu’au dent, mitraillettes à la main et nous ont questionnés sur notre route, nous avons expliqué d’ou on venait et ou on allait, ils ont aussi demandé s’il y avait qqn d’autres dans le bateau (nos 2 enfants dormaient profondément), puis sont partis sans rien nous dire, comme ils sont venus.

                Vu cette épisode matinale, nous n’avons pas forcé le sort et nous avons également plié bagages pour rentrer vers la Turquie.
                Il y aura encore d’autre occasion de se rencontrer j’en suis sûr.

                A très bientôt.

                Répondre à ce message

                • Les gardes côtes grecs sur Agathonisi

                  Bonjour,
                  Tu es tombé au mauvais moment, hier, ces gardes côtes étaient sur les dents, ils ont fini par trouver un bateau de migrants clandestins, qu’ils ont déposé à terre au port vers 8 H du matin, ce même jour. Il y en avait une vingtaine.

                  Dans leurs contrôles, ils laissent habituellement passer les voiliers, peu enclins à pratiquer ce genre de trafic. Mais un bateau à moteur, capable d’embarquer sur une plage turque, et débarquer sur une plage Grecque, filant à plus de 20 nœuds, lui a le bon profil.

                  Je note, et c’est rassurant que ça s’est bien passé pour vous. Nous sommes toujours à Agathonisi, ça cartonne désagréablement sur Patmos… On va peut-être revoir nos plans, et se rabattre sur la côte turque, moins sujette à cette mer hachée…

                  Michel

                  Répondre à ce message

                  • Salut Michel, j’espere qu vous tenez bien car ca souffle fort aujourd’hui !!!
                    J’oubliais de dire, cerise sur le gateau, jeudi en rentrant d’Agathonisi, nous sommes passé par Samos et la nous avons croisé une fregate militaire grecque, dans le detroit de Samos. J’ai cru que nous allions avoir un second controle surtout que du coté turc, ca s’affolait sur la vhf, les capitaines des gulets turques se sont empressés de signaler aux gardes cotes turcs la présence de l’unité militaire grec, les gardes de cotes demandaient en retour au guletd de leur communiquer le numeros d’identification du batiment militaire. Bref c’etait un peu tendu, alors qu’au final nous avons nous eu un salut de la main des officiers grecs au moment de se croiser. Nous battions pavillon grec biensur.

                    Voila voila pour la petite histoire :-) Courage le beau temps arrivr pour mardi/mercredi ;-)

                    Répondre à ce message

                    • Agathonisi, les pièges du nouveau quai

                      • On peut mettre 4/5 voilier à l’ouest du quai nord
                        • peu d’eau au quai, entre 1 et 1.20 m
                        • les hauteurs à 1 m du quai décroissent très vite vers l’Est. Seuls les cata ou les dériveurs pourront s’y loger. Dans tous les cas, il est préférable de venir étrave au quai.
                      • Autre piège plus insidieux : les pêcheurs on immergé un gros bloc de béton à 30 m du quai des ferries et 50 m du quai nord, juste à l’intérieur de la chambre, comme indiqué sur le plan ci-dessous.
                      • Ils y ramènent leurs pendilles pour les côté de la chambre. Dans ces conditions le risque est grand d’accrocher une pendille en mouillant ou, plus embêtant le corps mort, si on mouille trop long depuis la quai nord…

                      Michel

                      JPEG

                      Répondre à ce message

  • 1er septembre 2014 13:39, par anterak écrire     UP  image

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales