image
image
image

Votre IP : 54.80.97.221
Dernier ajout : 24 mai
Visiteurs connectés : 9

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Mouillages et ports côte lycienne > Côte lycienne/cap Taslik et abords

Rubrique : Mouillages et ports côte lycienne

__________________________________________________________________________________________________________________

Côte lycienne/cap Taslik et abordsVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Octobre 2013, (màj Octobre 2013) par : Collectif Salacia   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Cet article est géolocalisé.

Turquie côte Lycienne

Imray-Rod-Heikell / Turquie/Cap taslik

Edition française 2001
Edition anglaise 2013
http://www.4-oceans.com/guide-imray...
http://www.imray.com/Publications/I...

  • Pas d’erreur relevée.
  • Lacune de mise à jour :
    • Edition 2001 : aucune
    • Edition 2013 : aucune
    • Tous les feux de la côte turque sont équipés de balises AtoN (transpondeurs AIS)

Approche

  • A soigner particulièrement :
    • La barrière rocheuse de 1000 m de hauteur, sur 4 milles de long, par le travers du vent dominant de SW, l’accélère et le perturbe.
    • le cap soumis à des courants s’opposant au vent, en été, peut rapidement devenir infranchissable à terre
  • Il faut aussi veiller les AVURNAV, c’est une zone de navigation restreinte, soumise à des exercices de tirs...

Les mouillages des abords


Karaöz liman
  • Grande baie dans l’Est de la rade de Finike, à 3 milles au nord du cap Taslik, elle offre un abri très limité au vents dominants
  • Il faut le considérer comme un mouillage de beau temps
  • Un petit ponton permet un accostage temporaire dans l’une des anses. Sinon on mouille forain.
  • Une toute petite crique (30 m de large), orientée au nord, offre un meilleur abri au Meltem. mais, la place est limitée. Il faut y passer des amarres à terres sur de bons fonds de sable.
  • En cas de très mauvais temps de SW (Meltem ordinaire ici), la seule solution sera un repli vers Finike

Cavus Liman
  • Grande baie à 7 milles dans le NE du cap Taslik. Venant de l’Est, c’est le seul abri correct si le cap ne peut être franchi
  • On mouille généralement au sud de la plage, mais on peut aussi être amené à mouiller au nord de cette plage, en particulier la nuit, quand des vents de NE puissants peuvent souffler.
  • On trouvera à terre des restaurants et de l’approvisionnement en choix limité.

 

Le Cap Taslik Burnu

  • C’est le nom turc (tas = pierres, lik = avec) de l’ancien cap Gelidonya, des grecs (signifiant cap des hirondelles). Ce qui traduit bien le pragmatisme quelquefois sommaire des turcs...
  • La passe à terre entre le cap et les îles Besadalari (5 îles en turc), est claire par beau temps établi.
  • Mais, en été, le meltem renforcé de thermique se lève de SW, pouvant rendre le passage pénible, voire périlleux. Dans ce cas, mieux vaut attendre, ou donner du tour aux Besadalari...
  • Toute cette zone peut être interdite à la navigation en cas de tirs, ou d’exercices militaires. La marina de Finike peut vous renseigner : VHF 73, ou tel : 0242 855 5030 (en anglais)
  • finike@seturmarinas.com

Clearance

  • Rien ici

Général

  • C’est aussi le cap Sacrien décrit par Pline le jeune, la terreur des marins. On y a retrouvé une épave datant du XII ème avant JC, contenant des lingots de cuivres provenant de Chypre, des poteries mycéniennes, des armes et des outils de toutes sortes montrant qu’à cette époque, déjà, existait un commerce florissant entre l’Asie mineure et es côtes égéennes européennes.
  • George Bass, le découvreur, a ensuite exploré l’épave du cap Uluburun, un peu plus dans l’ouest (juste avant Kas), et plus ancienne d’un siècle, montrant les mêmes caractéristiques techniques et un chargement encore plus hétérogène, confirmant la vigueur des échanges à cette époque.
  • Dans les deux cas il semble que la bateaux, venant du Liban ou de Chypre, (dans tout les cas ils ont fait escale à Chypre, pour charger les lingots de minerai) faisaient route à l’ouest. Donc au portant obligatoirement, c’est à dire vraisemblablement au printemps, pour profiter des brises favorables, aller traiter des affaires et faire du négoce après avoir traversé la mer Egée, puis revenait toujours au portant avant ou après le plus fort du Meltem...
  • Exactement comme nous !!!!

 
Vu depuis le cap Taslik, la baie de Finike et en arrière plan , les monts du Taurus et leurs sommets enneigés à plus de 3.000... La photo a été prise en fin mars 2006

Michel, Laorana octobre 2013

Il y a 3 documents disponibles.


1  
75.8 ko  
ha_antalya-cap_taslik_027.jpg
2  
115.6 ko  
hb_antalya-cap_taslik_025.jpg
3  
70.8 ko  
hc_antalya-cap_taslik_026.jpg
UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

3 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 30 octobre 2013 06:22, par yoruk écrire     UP Animateur

    29 mars 2006 le centre de la zone d’ombre de l’éclipse solaire passe sur le cap Taslik

    • Finike est à une dizaine de milles du cap Taslik. personne ne mouille jamais là bas. C’est pourri de chez pourri... N’empêche, on ne va pas contrarier les dieux, qui nous font passer le cône d’ombre exactement sur les îles Besadalari, sous le Cap Taslik... On se réuni à une vingtaine, et nous affrétons la Gulets de Faïk, notre pote shipchandler à Finike, pour aller voir ça sur place. Du coup :
      • Jean Luc et Dominique sur s/y Alibaba
      • Christian et Anna sur s/y La Cardinale, tous les quatre, partant pour la mer rouge, décident d’en faire leur 1ère étape
    • Ce sera chaud, malgré pétole pour amarrer la Gulet, et du coup plus facile pour nos amis, on pourra les réceptionner sur place
    • Puis l’éclipse démarre, la lumière baisse un peu, la nature interloquée s’interroge, les enfant et les hommes attendent, inquiets
    • La nuit se fait, en plein jour, le silence et le froid nous pénètrent, le soleil s’éteint...
    • Puis lentement revient

    Il est l’heure de partir... Tout est revenu en ordre... sauf... les thermiques qui se sont inversés...

     
    JPEGJPEGJPEGJPEG

    Michel, Laorana octobre 2013

    Répondre à ce message

  • La toute petite crique (30 m de large), orientée au nord, dans Karaöz

    Probablement moins idyllique qu’indiqué par Rod Heikell, qui n’y est jamais venu. Il n’y a aucune habitation comme il l’indique… ce n’est pas grave.
    Par contre, je ne suis pas convaincu de la qualité des fonds, et par ailleurs, elle est vraiment très étroite. Le cata que nous avons pris en photo, n’est pas entré dans la crique, mais a passé deux amarres à sa pointe Est.
    C’est peut être un mouillage de beau temps, mais, c’est un sacré beau mouillage…
     
    JPEGJPEGJPEG

     
    Michel, Laorana, novembre 2013

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales