image
image
image

Votre IP : 54.92.174.226
Dernier ajout : 21 août
Visiteurs connectés : 15

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Mouillages et ports côte lycienne > Côte lycienne/Restrictions environnementales à Göcek

Rubrique : Mouillages et ports côte lycienne

__________________________________________________________________________________________________________________

Côte lycienne/Restrictions environnementales à GöcekVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Octobre 2013, (màj Octobre 2013) par : Collectif Salacia   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Cet article est géolocalisé.

Turquie côte Lycienne

Imray-Rod-Heikell / Turquie/côte Lycienne/Restrictions environnementales à Göcek

Edition française 2001
Edition anglaise 2013
http://www.4-oceans.com/guide-imray...
http://www.imray.com/Publications/I...

  • Pas d’erreur relevée.
  • Lacune de mise à jour :
    • Edition 2001 : aucune des nouvelles marinas n’est à jour
    • Edition 2013 : manque de précision sur les nouvelles lois environnementales... Comme tout le monde...
    • Tous les feux de la côte turque sont équipés de balises AtoN (transpondeurs AIS)

Approche

  • Claire pour toute cette côte
  • Quelques hauts fonds bien balisés
  • Les restriction au mouillage obligent à beaucoup de vigilance

Les bassins de navigation


Trois bassins :
  • A : toute la partie au Sud Yassica Adalari
  • B : Entre Yassica Adalari et le nord de Göcek Adasi
  • C : La partie concernant Göcek et ses 6 marinas

SEPA : Zone spéciale de protection de l’environnement de Fethiye à Göcek, et les baies de Göcek- Dalaman

Application des procédures, et principes de protection

  • Objet
    • L’article 1 définit l’objet des principes et des procédures qui s’appliquent à l’environnement de la région protégée, Fethiye-Göcek. L’objectif est de protéger la diversité biologique et de l’environnement dans le golfe du Gocek ; et des baie de Dalaman par la prévention de la pollution à l’intérieur de ces zones.
  • Champ d’application
    • Article 2 - Le champ d’application de ces mesures couvre les domaines spécifiés dans la carte ci-après
  • Base
    • Article 3 - Le cadre juridique des mesures, est prévu dans les dispositions de la Loi modifiant la Loi 2872 amendements 9 et 21. Ces mesures ont été préparées en conformité avec les dispositions du décret-loi 383
  • Définitions
    • Article 4 - Les définitions suivantes s’appliquent pour la mise en œuvre des mesures du Ministère de l’Environnement et des Forêts
      • Organisation : Agence spéciale de protection de l’environnement (SEPA)
      • Ancrage : Tout type d’amarrage non attaché à un poste d’amarrage à terre.
      • Déchets/eaux usées (Waste) : l’eau noire, l’eau de cale, les eaux de ballast et les boues contenues dans la coque.
      • Points d’amarrage : installations côtières disponibles, comme un quai, un dock, etc. Lieu de fixation avec des bittes d’amarrage à terre
      • Ancrage : technique d’amarrage du bateau, avec n’importe quel appareil, au fond de la mer.
      • Ship : Un navire, quel que soit le nom, l’objet, le tonnage et de l’utilisation ou de moyens de propulsion, autre qu’une barque propulsé uniquement par des avirons.
      • Baie de Gocek et Dalaman  : SEPA de Fethiye et Göcek, comprend à la fois les eaux adjacentes aux îles et le continent, et est défini par les coordonnées indiquées sur la carte jointe.
      • Eau grise : toute l’eau provenant de salle de bains, cuisine et évier, mais isolé de systèmes des eaux noires.
      • Bateau d’excursion : bateau aux fins de voyages de sports, de divertissement et de tourisme, partant et revenant dans le même port, le même jour. Le navire doit avoir une licence pour naviguer.
      • Déchets solides : Tel que défini par la Convention MARPOL 73/78 Annexe V, les déchets solides résultant de l’activité domestique et opérationnelles, par exemple cartons, bouteilles, boîtes de conserve, bidons d’huile, filtres.
      • Infrastructures côtières : structures terrestres pour fournissant des services aux navires et bateaux, y compris les quais, pontons, etc.
      • Eaux de ballast : lorsqu’il est déchargé contient de l’huile ou du pétrole ou d’autres produits qui peuvent causer une nappe à la surface, la décoloration de l’eau ou des rive voisine, ou formant des solides en suspension / émulsion.
      • Eaux usées : En général, les eaux noires et les eaux grises,
      • Cale : La partie inférieure d’un bateau, où de l’eau et des déchets huileux, provenant de moteurs, des machines auxiliaires, réservoirs, batardeaux, etc…, peuvent s’accumuler.
      • Eaux de cale : tous les liquides qui s’accumulent dans les cales.
      • Boues : les sédiments qui peuvent s’accumuler dans les réservoirs à carburant ou les citernes des pétroliers.
      • Eau libre : eaux extérieures au navire, utilisées en conformité avec l’objectif.
      • Navires de commerce : vaisseaux de plus de 250.000 tonnes (tpl)
      • Yacht : navire utilisé pour les voyages, le sport et le divertissement adapté pour une utilisation dans le commerce à des fins de tourisme en mer, ayant une cabine, toilettes et cuisine. A l’exclusion des navires de transport de marchandises, les navires à passagers et des bateaux de pêche.
      • Port de plaisance : autorisé par le sous-secrétariat du Premier ministre, port offrant un mouillage sûr pour un yacht, avec un accès direct à terre, ayant une profondeur d’eau suffisante, et protégé contre les effets du vent et de la mer. Bénéficiant d’une infrastructure technique et sociale, et des moyens de gestion, de soutien, de maintenance et de réparation.
  • Principes
    • Article 5 - Les principes généraux de prévention :

 

  1. Les mesures applicables à la zone protégée du SEPA de Fethiye-Göcek pour la biodiversité et la protection de l’environnement, la prévention de la pollution, doivent être respectées par tout le monde
  2. Les frais de prévention, limitation et récupération des effets de la pollution et autres coûts environnementaux seront pris en charge par les personnes à l’origine de la pollution. Conformément à la législation environnementale du golfe de Gocek-Dalaman, loi 6183.
  3. Les navires sans réservoirs pour le stockage des eaux usées ne sont pas admis dans le Golfe de Göcek et Göcek - Dalaman. (NB… les bateau étrangers ne peuvent être contrôlés…)
  4. Les navires entrant dans le Golfe de Göcek et Göcek - Dalaman doivent s’amarrer à un amarrage agréé, par exemple, port de plaisance, quai, bitte d’amarrage, etc
  5. La cuisson sur le pont ou à terre est interdite avec le golfe de Gocek, et dans les criques.
  6. Les navires ayant l’intention d’entrer dans le Golfe de Göcek doivent compléter l’échange d’eau de leurs ballasts avant d’entrer en mer Egée.
  7. Les eaux sales et les déchets huileux ne peuvent être rejetés dans le golfe de Gocek. Le pétrole brut, les eaux de cale et eaux de ballast contaminées par des déchets associés, doivent être déchargées dans les installations de réception et/ou dans navire de collecteur de déchets…
  8. Les eaux usées déchargé par les navires dans le Golfe de Göcek et baies de Göcek-Dalaman seront enregistrées sur une puce informatique (carte bleue) initié par la Direction de l’Environnement et des Forêts provincial de Mugla. Cette carte à puce devra être disponible pour inspection par les fonctionnaires agréés.
  9. Les bateaux amateurs et commerciaux dans le Golfe de Göcek – Dalaman doivent se conformer à loi n° 1380 sur la réglementation de la pêche.
  • Restrictions au mouillage
    • Protection des herbiers et des fonds marin, on ne peut pas ancrer dans
  1. Baie de Göcek au nord de Göcek Adasi… (NDLR : pur hasard, il y a 6 marinas) Il serait quand même toléré des mouillages forains entre Skopea et Village Port
  2. Dans Gunlüklük
  3. Dans Ortisim Bükü
  4. Dans Boynüz Bükü
  5. Dans Round Bay
  6. Dans Tom Bay
  7. Dans Siralikbük (Deep Bay)
  8. Dans Sarsala Köyü
  9. Dans Wall Bay
  10. Dans la partie nord de 22 fathoms cove
  11. Dans Seagull Bay
  12. Dans Kapi Creek

 

  • Interdiction d’ancrage pour raison archéologiques
  1. Anse de Tersane
  2. SE de 22 fathoms cove
  3. Baie des ruines

 

  • Interdiction d’ancrage pour raison d’équilibre écologique
  1. La côte NW et NE de Göcek Adasi
  2. Yassica Adalari
  3. L’anse de Tersane

 

  • Seules alternatives au mouillage, pour ces zones
  1. Payer une marina
  2. Trouver un ponton restaurant agréé
  3. Trouver une bouée officielle et passer une amarre à terre sur une bitte d’amarrage agréée. Elles sont payantes

 

  • Restrictions au comportement
    Pour toutes ces zones
  1. Les bateaux non équipés de réservoirs à eaux noires, ne sont pas autorisés à passer la nuit
  2. Les pollutions sonores sont interdites
  3. Les barbecues à terre comme à bord, sont interdits
  4. Les jeux sur l’eau sont autorisés, à l’exception des jet-skis, mais sujets à une autorisation préalable.
  5. La vitesse est limitée à 6 noeuds dans le port de Göcek et dans les anses de la baie de Göcek-Dalaman, à l’exception des jeux d’eau préalablement autorisés.
  6. Le plein de carburant ne peut s’effectuer qu’aux stations à quai
  7. Le nombre de nuits passées sur la zone, peut être limité

 

  • Les marinas sur la zone de Göcek :
  1. Göcek Exclusive / Marinturk : 200 places
  2. Göcek Village Port / Marinturk : 400 places
  3. Club Marina : 200 places
  4. D-MARIN / Port Göcek Marina : 500 places
  5. Ponton Municipal : 100 places
  6. Skopea : 100 places

Clearance

  • Rien ici

Général

  • Les données économiques
    L’explosion de la fréquentation dans une des plus belles baies méditerranéenne, la proximité de l’aéroport international de Dalaman, à 20 minutes, le professionnalisme des intervenants touristiques turcs, les valeurs phénoménales données à un foncier qui ne valait rien il y a 20 ans, ont aiguisé les dents de quelques requins argentés.
  • Les données écologiques
    Sur cette petite zone de 6 milles de long sur 1 de large, parfaitement protégée de tous les vents, bénéficiant de nombreux mouillages sécurisés, marinas se sont développées en 15 ans… 1.500 bateaux à poste, plus des centaines de bateaux d’excursion, venant de Féthiye et de Marmaris, sans compter quelques dizaines de voiliers de voyage passant pas là… La coupe est pleine, et l’éco système saturé…
  • Les dommages collatéraux
    Le système mis en place privilégie le contrôle, véritable flicage informatique. Demain nous serons obligés de nous astreindre à des normes écologiques sans rapport avec notre charge sur l‘environnement. Je crains que ce soit sans espoir, les intérêts financiers en jeu nous dépassent complètement. Entre un voilier de 50 pieds capable d’accueillir 10 personnes, et d’honorables retraités navigant à 2 sur un bateau de 40 pieds, les choix seront vite faits… Et il est à craindre, que nous ne puissions à l’avenir ne serait-ce que cuisiner à bord… Sauf à s’équiper d’un bateau apte à traiter et à stocker une demie tonne d’eaux grises… Les temps changent.
  • Les contrôles par la carte bleue
    Équipée d’une puce informatique, elle relèvera toutes les informations concernant le bateau et l’équipage. On peut les acheter dans les marinas agréées, pour la modeste somme de 70 lira (environ 25 euros en oct 2013)
    A sa création, tous les renseignements concernant le bateau et son équipage seront centralisés, à sa création et lors des contrôles.
    L’obligation de passer par des ports, marinas agrées, peut se révéler onéreux. Dans tous les cas ce sera contraignant.
  • NDLR informations issues de traduction du turc en anglais, puis retravaillées pour leur donner du sens en français, ces informations sont à prendre avec précaution.

Michel, Laorana octobre 2013

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

2 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 13 octobre 2013 18:25, par yoruk écrire     UP Animateur

    Bonjour
    L’application des nouvelles règles environnementales, éditées en 2009, en turc et … en turc !!! Ont été gelées pendant deux ans.

    Remaniées, confuses, souvent inapplicables, les traductions laissent planer un doute sur leur faisabilité. De ce fait, on reste à la merci d’une administration tatillonne ou plus embêtant d’un petit chef visant de l’avancement.

    Les données traitées ici, relèvent de mon expérience personnelle et d’informations par mes contacts. A ma connaissance, et à ce jour, personne n’a été verbalisé pour infraction à cette loi. Je ne connais que deux cas de contrôles, qui se sont terminés par un blâme léger.

    Je viens de faire mon entrée à Bozburun, zone SEPA, et refusé catégoriquement le flicage de la carte bleue, ce qui n’a gêné en rien mon entrée en Turquie. Le transitlog a été obtenu sans aucune difficulté

    • Il faut savoir qu’en Turquie il y a la loi, et… l’interprétation de la loi…

    Cet avertissement pour vous mettre face à vos responsabilités… C’est vous le skipper !!! Deux liens récents traduisant en anglais le texte turc :

    http://www.trans-ocean.org/news/med...
    http://www.coastguideofturkey.com/e...

    Répondre à ce message

  • 17 octobre 2013 14:50, par yoruk écrire     UP Animateur

    Les motivations écologiques turques, pour la baie de Göcek

    Il est évident qu’il s’agit d’un environnement à préserver. Cependant

    • La charge écologique de grands bateaux à moteur, couramment plus de 60 mètres
    • Le labourage des plaines sous-marines, par des Gulets, allongeant souvent 200 mètres de chaines, et une ancre à jas lourde
    • Le stakhanovisme des bateaux d’excursion, transportant des milliers de touristes journellement
    • La présence à terre de 300.000 habitants en été, pour une agglomération qui en comptait vingt fois moins, il y a peu

     
    Sont autant d’éléments à charge pour une remise en cause de nos habitudes… L’étude gouvernementale, jointe en PDF, montre que le produit des activités de cette zone est de 210 millions de dollars par an… dont 90% liés au tourisme, essentiellement lié à la mer…

    • Préserver le pactole, l’optimiser et le développer impose des règles…
    • La règlementation qui se met en place sur Göcek, avec projet de l’appliquer à toute la côte turque, si elle préserve peut-être l’équilibre écologique actuel, aura pour les plaisanciers à voile, des conséquences importantes. Dans la plus part des cas, nous dérangeons, avec nos 40 pieds et un couple d’aimables retraités, nous prenons la place au mouillage d’un catamaran de location et ses 10 teutons dépensiers… Plus grave, nous gênons l’accostage de Gulets et leur quinzaine de passagers… Or il y actuellement 2.000 Gulets qui tournent sur la Turquie… la place commence à manquer.
      Elle manque aussi pour les flottes de locations qui font tourner les 6 marinas de Göcek… et tous les bizness qui tournent autour… On peut aisément imaginer que les lobbies sont à l’œuvre, et que nous en seront immanquablement les victimes collatérales …
      Autre sujet d’inquiétude, les retombées des taxes carbone, et le fantasme de la capture du carbone bleu, par les plaines de posidonies…. Cà active gravement les neurones de cabinets spécialisés…
      Voir le PDF joint
      Michel, Laorana oct 2013

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales