image
image
image

Votre IP : 54.196.213.0
Dernier ajout : 24 février
Visiteurs connectés : 15

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Mouillages et ports côte lycienne > Côte lycienne/Baie d’Andriaki

Rubrique : Mouillages et ports côte lycienne

__________________________________________________________________________________________________________________

Côte lycienne/Baie d’AndriakiVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Octobre 2013, (màj Novembre 2013) par : Collectif Salacia   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Cet article est géolocalisé.

Turquie côte Lycienne

Imray-Rod-Heikell / Turquie/Baie d’Andriaki

Edition française 2001
Edition anglaise 2013
http://www.4-oceans.com/guide-imray...
http://www.imray.com/Publications/I...

  • Pas d’erreur relevée.
  • Lacune de mise à jour :
    • Edition 2001 : La nouvelle jetée d’Andriaki n’est pas à jour
    • Edition 2013 : La nouvelle jetée d’Andriaki n’est pas à jour
    • Tous les feux de la côte turque sont équipés de balises AtoN (transpondeurs AIS)

Approche

  • Claire, il faudra parer les hauts fonds au NE du port d’Andriaki
  • On trouve difficilement de la place derrière la jetée
  • Le mouillage est ouvert en grand à la houle et au vent du large. Le meltem souffle de SW ici)

Les mouillages


Camlik Köyü
  • Petite anse, immédiatement au nord quand on sort des passes NE de Kökkoya. Très bien abritée du vent
  • On passe obligatoirement des amarres à terre ici.
  • Il faut prendre garde à un risque d’épave, non signalé sur la ligne des 10 m au NE de l’anse. Il existait (2008) un risque d’engager l’ancre
  • Les eaux d’une très grande clarté, permettent d’approcher la côte très facilement
  • On trouve une grotte à une centaine de mètres d’un sentier mal tracé, au NW du fond de l’anse.

Buzakglik Köyü

  • Longue ria très étroite à moins d’un demi mille au N/NW de Camlik. L’entrée est difficile à voir du large, il faudra la repérer au GPS
  • On s’engage jusqu’au fond de la crique, jusqu’à la limite de 3 m d’eau, et on passe 4 amarres à terre. On peut aussi en complément mouiller l’ancre dans l’axe de la ria.
  • Trop petite, on n’y mettra qu’un bateau : le premier arrivé (on le voit bien sur la photo jointe)
  • Il est possible de se mettre arrière à terre en passant des amarres, à l’entrée du fjord, mais on est à la limite du lit du vent...
  • Le mouillage est sauvage et l’eau très froide (source et rivière)

 

Le port d’Andriaki

  • Construit, équipé et entretenu pour les Gulets et les bateaux d’excursion, il est pratiquement impossible d’y accéder. C’est dommage car on est à quelques minutes à pieds du site archéologique des greniers d’Hadrien (voir plus bas)
  • Par très beau temps établi, on peut mouiller dans une eau très claire sur la plage au NE de la jetée
  • Il est possible que l’allongement récent de la jetée donne un peu d’abri, par meltem léger... C’est à vérifier.

Clearance

  • Rien ici

Général

  • Rien ici, mais on est juste à côté des vestiges des greniers d’Hadrien. Hellénistiques, ils datent du 2 éme siècle avant JC et montrent clairement les vestiges de l’ancien port et de ses fortifications.
  • C’était le port d’embarquement de Myra (l’actuelle Demre), et de sa plaine très riche et cultivée depuis toujours.
  • Myra fut une cité lycienne puissante et sa prospérité lui valu des monuments fastueux (dont un superbe théâtre)
  • Le site d’Andriake est actuellement fouillé et chance, une universitaire française y travaille. On peut lire son mémoire, en français, à ce lien :
    Le système défensif de Myra Andiaki, par Nevzat Cevik , professeur d’archéologie à l’université d’Antalya et Isabelle Pimouguet Pedarros, maître de conférence d’histoire et d’archéologie antique à l’université de Nantes.

 
Vue 3 D de l’état des fouilles des greniers d’Hadrien. On voit bien les marais qui ont comblé le port. En arrière plan, l’actuel Andriaki. Tout au fond, les passes Est de Kekova et Gökkoya.

 

Michel, Laorana octobre 2013

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

1 Message

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 3 novembre 2013 06:21, par yoruk écrire     UP Animateur

    Le port d’Andriaki

    Essentiellement réservé au tourisme, et aux excursions à la journée. C’est le point d’embarquement le plus facile pour visiter les lagons de Kékova tout proche. Utilisé par de très nombreux touristes russes, venu à Demre visiter le site de St Nicolas, St Patron de la Russie et qui fut évêque, ici, à Myra, l’actuelle Demre

    • Sur les deux premières photos, on se rend compte qu’il y aura peu de chance qu’un voilier de passage puisse y être toléré
    • La troisième photo montre la plage et les maigres possibilités de s’abriter du Meltem, sous le vent de l’enrochement
    • Sur la quatrième photo, on voit ce qui reste de l’ancien chenal remontant entre ce qui fut une île (l’actuel cap Tasdibi Br), et le continent. Le comblement alluvionnaire total, doit remonter loin dans le temps, puisqu’au 2ème siècle av JC, les greniers d’Hadrien furent construits au NW de ce qui était alors, une presqu’île, reliée à la riche plaine de Myra.
    • Sur la 5ème et dernière photo, le site des greniers d’Hadrien, et les fouilles archéologiques, en cours actuellement. On se rend compte, en voyant les marais, de la bonne protection tout temps, qu’offrait le port à l’époque Hellénistique… Son comblement entraînant la ruine économique de la cité… Enfin me semble-t-il …

    Michel, Laorana, novembre 2013

    JPEG

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales