image
image
image

Votre IP : 54.196.47.145
Dernier ajout : 26 avril
Visiteurs connectés : 12

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Mouillage et ports côte carienne > Côte Carienne/baie de Datça

Rubrique : Mouillage et ports côte carienne

__________________________________________________________________________________________________________________

Côte Carienne/baie de DatçaVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Septembre 2013, (màj Mai 2015) par : yoruk   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Cet article est géolocalisé.

Turquie côte Carienne

Imray-Rod-Heikell / Turquie/côte Carienne/baie de Datça

Edition française 2001
Edition anglaise 2013
http://www.4-oceans.com/guide-imray...
http://www.imray.com/Publications/I...

  • Pas d’erreur relevée.
  • Lacune de mise à jour (pour les deux éditions) : aucune
    • Tous les feux de la côte turque sont équipés de balises AtoN (transpondeurs AIS)

Approche

  • Claire, mais il faudra parer de nombreux hauts fonds en approche de Datça, et des îles de Yassa à Degirmen
  • La configuration du talweg de Datça renforce le meltem sous le vent de l’isthme. Des rafales brutales balaient toute la baie

Kargi Köyü

  • Grandes baie, bien protégée du Meltem à un peu plus d’un mille au sud de Datça. On mouille en forain
  • Un peu de clapot résiduel agite la baie, rien de dangereux
  • Sujet à de fortes rafales de Meltem, notamment l’après midi
  • On trouve de nombreux mouillages locaux et des bouts flottants à terre. Mieux vaut mouiller plus au large, en baie

Datça


Port Sud
  • le port s’est développé au SW d’une presqu’île artificielle, protégé au sud d’un grand môle. Le tout est protégé de tout les vents, quand on est à l’intérieur
  • Des pontons ont été installés en prolongement vers l’Ouest, toujours bien protégés du Meltem, mais bien exposé aux vents de SE, rares en été, mais fréquent à l’automne et eu printemps, notamment en cas d’orages. Mieux vaut dégager dans ce cas de figure et gagner la baie Nord. On a vu (sept 2009) fes Gulets surprises au vent de ce ponton, se coucher et écraser tout sur leur passage.
  • Les voiliers de passage, se mettent sur ancre, arrière au quai, dans la zone VW, entre les Gulets et les bateau d’excursion à la journée... c’est vivant...
  • Port d’entrée et de sortie, les démarches administratives s’y passent bien. Vous pouvez avoir intérêt à traiter par une agence en douanes. Les tarifs sont modérés ici...
  • Bon approvisionnement en ville, eau et électricité au quai, Wifi avec les bars et restaurants avoisinants.
  • On peut mouiller en baie, en veillant au rayon d’évitage et au lignes de mouillages des Gulets.

Port Nord
  • Mouillage de secours, si le port sud est plein. Ce n’est pas le meilleur mouillage. On a l’impression bizarre de se trouver hors la ville
  • On mouille sur ancre en évitant les zones de hauts fonds
  • Les Gulets, mouillent sur ancre arrière au nouveau quai sur le presqu’île. Il faut prendre garde à votre rayon d’évitage.
  • En cas de très mauvais temps, surtout de SE, la solution de repli sera Keci Bükü à une grosse dizaine de milles, au fond du golfe d’Hisarönü.

Les mouillages forain de Yassa Adasi et de Degirmen


Au NE de la baie de Datça, on trouvera trois mouillages correctement protégés du Meltem, entre un chapelet d’îles et de eaux fonds qu’il faudra parer
  • Le mouillage de Perili, au NE de Yolluca Adasi
  • Le mouillage de Karaincir, au NW de l’île éponyme
  • Et, le plus à l’Est : Degirmen

Ambiance balnéaire animée, mouillages de beau temps quand même...

Clearance - Mise à jour MAI 2015

  • Datça est un port d’entrée et de sortie
  • La situation a évolué en 2015. Si précédemment il suffisait de passer par une agence en douane, tout en restant en mouillage forain, même éloigné. Il faut maintenant être impérativement au port public à quai, pour pouvoir faire une entrée ou une sortie
  • Par ailleurs, l’obligation de posséder et de faire pointer une Blue Card (pour les eaux noires) tombée en désuétude les années précédente, est à nouveau exigée à Datça

Général

  • Bars, restaurants de plage, mais aussi large possibilité d’approvisionnement en ville à Datça tout proche

Edit

Informations sur le nouveau port de Datça :
  • les travaux ont commencés. (voir la première photo)
  • Une fois réalisé, on disposera de 300 places sécurisées dans l’anse SE de l’anse sud du port actuel.
  • On sera un peu loin de tout, ce qui devrait réserver l"accès au vieux port aux Gulets et aux au bateaux d’excursion à la journée.

Michel Laorana septembre 2013

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

2 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 21 septembre 2013 14:46, par Vabadus écrire     UP  image

    Datça port Sud
    Avons mouillé dans la baie devant le port Sud, archi full, baie aussi d’ailleurs.
    Apparemment, ils sont entrain d’agrandir le port en comblant la zone des hauts fonds de l’entrée.
    Formalités administratives d’entrée faites par l’intermédiaire d’un agent basé sur le port, première quinzaine d’août 2013 : 250 TL le transitlog (98 euros) et 40 TL la Blue card (15,65 euros) fortement conseillée par l’agent avec exemple d’amende exorbitante infligée la veille à un voilier qui n’en était pas pourvu.
    Petite ville très animée où on trouve de tout (dont clé 3G turque par exemple)
    H & J-P Alizé septembre 2013

    JPEG

    Répondre à ce message

  • Cela avait attiré notre attention : l’image Google Earth datée du 16/11/2013 ne montrait aucun avancement des travaux. En fait ils ont été stoppés sur l’intervention virulente d’écologistes très actifs. Cette zone encore préservée, riche historiquement présente un intérêt d’importance pour la spéculation immobilière.
    Or, c’est véritablement une zone écologique sensible. On y trouve des marais, et j’ai personnellement levé une cigogne en prenant les photos jointes.

    On se dirigerait vers l’installation de pontons flottants, visant à préserver l’équilibre des courants, équilibre dont dépend la survie des marais…
    Michel à Datça mai 2014

    JPEG

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales