image
image
image

Votre IP : 54.161.77.30
Dernier ajout : 16 octobre
Visiteurs connectés : 19

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Mouillage et ports côte carienne > Côte Carienne/Sud promontoire dorien

Rubrique : Mouillage et ports côte carienne

__________________________________________________________________________________________________________________

Côte Carienne/Sud promontoire dorienVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Septembre 2013, (màj Septembre 2013) par : Collectif Salacia   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Cet article est géolocalisé.

Turquie côte Carienne

Imray-Rod-Heikell / Turquie/côte Carienne/promontoire dorien sud

Edition française 2001
Edition anglaise 2013
http://www.4-oceans.com/guide-imray...
http://www.imray.com/Publications/I...

  • Pas d’erreur relevée.
  • Lacune de mise à jour (pour les deux éditions) :
    • Palamut : l’aménagement du nouveau quai NW, n’est pris en compte sur aucune des éditions
    • De même la reconstruction du nouveau ponton de Knidos
    • Tous les feux de la côte turque sont équipés de balises AtoN (transpondeurs AIS)

Approche

  • Claire ; une fois passé le cap Krio. Dès F5 le cap doit être largement débordé
  • Très violentes rafales tombant du promontoire dorien, entre le cap Arsanli Br et le cap Divan Br. A l’Est du cap Arsanli, et près de la côte, les rafales peuvent passer de F 2/3 à F7/8 en quelques secondes (c’est à dire une dizaine de secondes)

 

Knidos

  • Cité prospère, de la confédération dorienne, grâce à la situation de ses deux ports autrefois reliés, il ne reste plus rien de cette ville qui possédait deux théâtres de 5.000 places. c’est ici que Praxitèle a sculpté la fameuse Aphrodite dont la chute de rein (nous dit Rod Heikell) était censée apporter du bonheur aux marins... C’est toujours une escale appréciée...
  • Il faut parer les vestiges des jetées de l’ancien port sud (voir ci après). L’autre port, au nord, est ensablé et inaccessible.
    • Rien n’est balisé, mais les eaux très claires permettent de bien visualiser les fonds
  • On trouve du sable tenant bien au SW immédiat du ponton, avec peu de fond diminuant très vite. Sinon on mouille sur des fonds d’herbes tenant très mal. Il faudra mouiller long, ce qui posera problème compte tenu du grand nombre de bateaux venant ici
  • On peut venir alongside du ponton, en surveillant précautionneusement le sondeur. Il y a peu d’eau. Une astuce consiste à mouiller sur ancre dans l’axe du ponton et à venir arrière sur l’extrémité de ce ponton, en croisant les amarres arrières, pour améliorer la tenue.

Les passes de Knidos

Une fois habitué, on identifie très bien les vestiges immergés des deux anciens môles.

  • Le môle SW existe toujours, prolongé d’un empierrement immergé sur 30 m environ dans son axe
  • Le môle NE complètement est submergé, mais on arrive à identifier sa couleur brun/vert. Pour les daltoniens on peut s’appuyer sur l’axe du ponton du fond du port en faisant une route parallèle cap au 315 et en laissant la partie émergente de la jetée SW à 70 m à bâbord en entrant... on sera au centre des passes, avec plus de 20 m d’eau sous la quille. Rod Heikell indique une limité de 20 m de sécurité à donner à cette jetée SW.. 30 m, voire 40 me semble préférable. Une fois dans le port on fait route sur le ponton
  • L’axe du ponton s’aligne un peu à l’intérieur de l’extrémité émergente de la jetée SW. Voir le croquis ci-contre

Edit sur le mouillage à Knidos
crédit photo H. Peetson s/y Alizé

  • photo récente (été 2013) du ponton de Knidos. Elle permet d’apercevoir les dernières évolutions du ponton
    • un “T” a été rajouté (là où est mouillé le Amel.
    • On peut se rendre compte visuellement du bon emplacement pour le mouillage, là où on aura une chance de trouver du sable...
    • En arrière plan, l’île, devenue presqu’île. On s’aperçoit, qu’avant son comblement alluvionnaire, les deux ports Nord et Sud, étaient reliés. Ce qui assurait une extraordinaire position géo stratégique, et sa fortune économique à la cité, pouvant commercer quel que soit la direction des vents bloquant le cap Krio dès F5...

Knidos généralités

  • On ne peut que tomber sous le charme, exactement mouillé au milieu d’un site préhistorique. Outre Praxitèle (mais où est donc passée son Aphrodite !!!) la ville a vue naître de grands mathématiciens, astronomes, architectes...
  • Le site commence a être un peu dégagé, et on peut identifier sa grandeur. Il se visite à pieds, il faudra payer une petite charge, c’est un musée.
  • En montant sur le versant du promontoire du cap Krio, la vision panoramique sur les deux ports et l’ensemble du site est à couper le souffle !!!
  • Plus terre à terre... rien... qu’un restaurant très orienté vers le tourisme... la route carrossable maintenant, venant de Datça déverse de très nombreux autocars, sans compter la clientèle de Gulets dont c’est un arrêt obligatoire
  • Le soir, ça se calme un peu... Pas d’eau, pas d’électricité, pas de Wifi, pas de télé !!! rien que vous et le souvenir chagrin de l’aphrodite de Praxitèle...
  • http://www.louvre.fr/oeuvre-notices...

Palamut

Petit port difficile d’accès mais très bien protégé du Meltem. L’accès se soigne, le port s’ensable et est régulièrement dragué.

  • On trouvera entre 2,5 m et 3 m dans le milieu des passes, comme indiqué ci contre. Le môle extérieur demande à être bien arrondi
  • Une fois dans le port, pour grande partie dérocté, on aura entre 3 et 4 mètres d’eau. Trrois quais sont aménagés
    • le quai NE et celui du SW, on l’on mouillera sur ancre, arrière au quai
    • le quai NW, qui vient d’être aménagé (2012), équipé de pendilles
  • Eau et électricité à tous les pontons, Wifi, douches et WC avec les restaurants du port. Deux petites épiceries distribuant un minimum d’approvisionnement
  • Excellente ambiance familiale et bon enfant d’une petite station balnéaire turque
  • excellent mouillage forain, bien protégé du meltem, sur de bons fonds de sables et une eau translucide...
  • En toute proximité une belle anse : Palamut Tepelerli, traitée plus bas

Ova Bükü
  • Petite baie très refermée sur elle même, et protégée de tout vents, sauf de sud à Sud-Est. Trois possibilités de mouillage :
  • Un ponton Restaurant
  • en mouillage forian
  • de part et d’autre de la jetée empierrée en passant un bout dessus.
  • Il faut se méfier des orages ici, risquant d"amener des vent de SE... C’est un piège redoutable

Les mouillages forains de cette zone


Tepelerli Palamut (Echo Bay)
  • En toute proximité de Palamut, à un mille dans son sud-ouest, belle crique profonde, avec de bons fonds. Je l’ai renommé « Tepelerli » (collines en turc) plutôt que le brutal « Echo Bay » angllosaxon"
  • On passe un bout à terre
  • Très prisée par les gulets et les bateaux d’excursion de Datça

Parmak Bükü
  • A deux milles de l’ouest de Ince Burnu, cap qui commande l’accès au golfe de Datça. Il y a un hôtel à terre, mais pas de route, juste une jetée... Il semblerait que l’hôtel soit fermé et la jetée à l’abandon...
  • Mouillage forain dans un cadre boisé et des eaux claires.
  • Très prisée par les gulets et les bateaux d’excursion de Datça

Clearance

  • Rien ici

Général

  • Aucun approvisionnement sur cette zone, hormis ceux limités de Palamut
  • On y croise de très nombreuses Gulets, des bateaux d’excursion, et de très nombreux bateaux de locations, menés par des équipages manquant quelques fois (souvent !!!) d’expérience, soyez tolérants...
  • Eau et électricité sur le quai à Palamut
  • Nombreux bars et restaurants ludiques et familiaux sur Palamut. Ambiance sereine et décontractée... pourvu que çà dure !!!

Michel Laorana septembre 2013

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

7 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 21 septembre 2013 16:37, par yoruk écrire     UP Animateur

    Mouillage de Knidos

    Vu depuis la plage à l’Ouest du ponton

    • le mouillage encombré
    • En arrière plan la jetée SW, du moins sa partie émergeant

      Crédit photo H. Peetson sy Alizé
    JPEG

    Répondre à ce message

    • 21 septembre 2013 17:58, par Vabadus écrire     UP     Ce message répond à ...  image

      Knidos, le ponton
      une autre vue du ponton, cette fois côté mouillage, bien encombré (août 2013)
      H / Alizé

      JPEG

      Répondre à ce message

      • 21 septembre 2013 18:12, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Ouhaaa... Merci Hélène, car en arrière plan une vue du site hellénistique

         

        • Probablement l’agora et les colonnes redressées récemment...
        • Peut être le théâtre de la ville ((5000 places quand même)
        • L’autre théâtre, lui aussi 5000 place peut être qualifié de théâtre de banlieue, situé bien plus loin dans le NE !!!

         
        Ta photo et celle que j’ai utilisée dans le dossier, pour le ponton, montrent bien l’incroyable grandeur du mouillage, ancré exactement au centre du site hellénistique... Pas étonnant qu’il vienne du monde

        Michel

        Répondre à ce message

  • 21 septembre 2013 17:23, par Peio écrire     UP

    Bonjour,

    Juste avant de faire du Nord sur Datça (quand on vient de l’Ouest), on arrondit Ince burun qui porte un feu.
    Derrière ce cap existe un très joli mouillage aux eaux limpides, peu connu et parfaitement protégé des vents dominants étésiens (voir image jointe).

    On y mouillera par 10 à 12m de fond et on portera une amarre à terre, soit sur l’isthme qui relie Ince Burun à la côte, soit sur la côte Sud-Ouest (croix). Fond de bonne tenue et le vent (quand il y en a) arrive au cul du bateau.

    C’est un mouillage que j’aime beaucoup mais j’avais cessé de le fréquenter il y a 5 ou 6 ans parce qu’il était envahi de guêpes comme, du reste à cette époque, toutes les baies d’Ince Burun à Datça. Mais cela s’est peut-être arrangé ?

    Peio
    Haize Egoa

    JPEG

    Répondre à ce message

    • 21 septembre 2013 17:44, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Merci Pierre...

      Hé, hé il est toujours fréquenté, voir la copie d’écran GE du 31 juillet 2012.

      • Ce qui m’étonne c’est que le vent semble rentrer de S/SW
      • Étonnant non ??? As tu une idée

      Michel

      JPEG

      Répondre à ce message

      • 22 septembre 2013 14:27, par Peio écrire     UP     Ce message répond à ...

        De rien :-)

        Ce mouillage est peu fréquenté par rapport aux mouillages et ports voisins. Peut-être est-ce parce qu’il n’est pas, à ma connaissance, dans les guides nautiques ? Ou alors les guêpes ?

        En tous cas, c’est là (à la pointe) que j’ai pêché il y a bien longtemps LE mérou de ma vie (22 kg).

        C’est là aussi qu’il y a moins longtemps, j’ai entrepris avec mon fils une chasse épique au marlin (ils étaient trois). C’était à bord de l’annexe, mais ces bestioles ont la faculté de virer brutalement à 90°, ce que ne peut faire l’annexe. Nous revînmes bredouilles :-)

        Pour ce qui est du vent oui, il a tendance à tourner lui aussi autour du cap et d’Ouest dominant (l’été), il passe Sud-Ouest dans la baie. C’est bien pourquoi si l’on porte un bout à terre sur l’isthme, on l’a parfaitement sur l’arrière du bateau.

        Peio
        Haize Egoa

        Répondre à ce message

  • Une autre vue de Knidos, plus calme… deux bateaux dans le mouillage.

    • Laorana est mouillé arrière au ponton
    • L’autre voilier est le mythique ‘’Pétrel Vert’’ à Marie Zuber. Ce bateau et ce skipper ont une histoire sortant de l’ordinaire

    Marie Zuber ; marin depuis toujours est potière d’art à Concarneau (elle y est toujours si vous passez par-là)

     
    En 2009 elle se dit que c’est le moment, après, ce sera trop tard, elle a la quarantaine et deux grandes filles de 12 et 14 ans… C’est le moment de prendre ses deux filles sous le bras, et de les emmener voir la Mer Egée… Tout çà sur un voilier de 30 pieds, pour une année sabbatique qui les marqueront c’est sûr …Parties de Concarneau, On les a croisé d’abord sur le web, où on a pu les conseiller de notre mieux, puis en réel sur l’eau voir ce lien de son blog de l’époque

     
    Ce qui n’est pas ordinaire, c’est la façon dont tout Concarneau s’est organisé pour leur faciliter la tâche, y compris un accompagnement scolaire hors normes.

     
    Crédit photo Marie Zuber.

    JPEG

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales