image
image
image

Votre IP : 54.196.47.145
Dernier ajout : 26 avril
Visiteurs connectés : 18

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Mouillage et ports côte carienne > Côte Carienne/Hisarönü côte sud

Rubrique : Mouillage et ports côte carienne

__________________________________________________________________________________________________________________

Côte Carienne/Hisarönü côte sudVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Septembre 2013, (màj Septembre 2013) par : Collectif Salacia   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Cet article est géolocalisé.

Turquie côte Carienne

Imray-Rod-Heikell / Turquie/côte Carienne/Hisarönü côte sud

Edition française 2001
Edition anglaise 2013
http://www.4-oceans.com/guide-imray...
http://www.imray.com/Publications/I...

  • Pas d’erreur relevée.
  • Lacune de mise à jour (pour les deux éditions) :
    • aucune
    • Tous les feux de la côte turque sont équipés de balises AtoN (transpondeurs AIS)

Approche

  • Claire dans la baie Baie de Selimiye
  • A soigner entre les îles et la côte, où l’on peut trouver de bonnes profondeurs, mais avec une cartographie très irrégulière et l’absence de balisage
  • Globalement, les fonds des baies sont envasés
  • Il faut aussi se méfier à l’entrée SW d’Hisarönü Körfezi, venant de Ysilova Körfezi, ou de Simi, à Atabol Kayasi, affleurant sur quelques mètres, puis plongeant à 50 mètres immédiatement... Il sera traité avec Yesilova Körfezi

Les mouillages de Selimiye Köyü

Grande baie complexe, Selimiye offre plusieurs zones de mouillage, en deux bassins : Delikliyol, et deux indentations, au nord Lodos, et au sud Kucuven. On trouvera, ensiute, après avoir viré le cap Kucuven Burnu, plein SW, la grande baie de Selimiye elle même.

  • Lodos, indiqué par Rod Heikell, m’a semblé sujet au ressac. Il s’agit d’un quai aménagé par un restaurant. On mouille sur ancre, avec beaucoup de profondeur et on passe des amarres à terre
  • Delikliyol Limani, recommandé comme utilisable par Rod Heikell m’a toujours semblé peu fiable : frangé d’écueil mal balisés, exposé au vent dominant, et avec de grandes profondeurs. On sera mieux à Kucuven, où dans la baie de Selimiye elle même.
  • Kucuven, juste avant le cap éponyme, est envasé pour partie. Mais, le centre de la baie présente de bonne profondeurs, et convient bien pour s’abriter du Meltem. Il est possible que par forte houle, on ressente du clapot résiduel. Je n’y ai mouillé que par beau temps
  • la Baie de Selimiye... Le cadre superbe a fait sa renommé, elle est très fréquentée. On trouvera des mouillages partout, soit sur des pontons, soit en passant des amarres à terre. Il faudra trouver de la place...
KucuvenCôte NW de SelimiyeSelimiye Limani
On ne peut mouiller que sur Ancre, ici. Prendre garde, les fonds remontent très vite, ici On passe des amarres à terres, avec 2 à 3m d’eau aux pieds des pontons Veiller aux hauts fonds à l’Est de la petite presqu’île

Toute la partie NW, avant et après les pontons, permet de passer des amarres à terre, pour peu que l’on ai trouvé les bonnes profondeurs.

Les îles de la côte sud d’Hisarönü Korfesi

Sur 4 milles, un groupe d’îles et d’îlots courent le long de la côte, la protégeant pour partie, tout en créant une zone de navigation perturbée... Où peu de monde s’aventure... Tous mouillages de beau temps
Mal balisée, mal cartographiée, et peu d’abris sûrs ; il faut être capable de lever l’ancre rapidement pour trouver du refuge soit à Sélimiye, soit meilleur, dans Keçi Bükü

  • Sous le vent des deux grandes îles : Kameriye Adasi et Koca Adasi, en passant des amarres à terre
  • Dans trois grandes anses indentées à la côte, et sommairement protégées par les îles :
    • Germe Köyü, domaine des pêcheurs locaux
    • Kocabahce (textuellement, les jardins de Koca, l’île toute proche). Titre un peu pompeux, mais moins que celui donné par les anglo-saxons : “Sailors paradise” ... Des trois criques, probablement la mieux protégée
    • Tout à l’ouest : Kargi, absolument intenable, dès qu’un peu de vent se lève

Dirsek

  • Très controversé, ou adulé, ce mouillage sauvage offre peu de place. Un ponton restaurant est installé tout au fond et l’ouest de la baie
  • Une fois là on sera relativement protégé du Meltem
  • Sinon, il faudra mouiller sur la côte sud du coude (Dirsek, signifie coude, en turc), en passant des amarres à terre, tout en parant des hauts fonds
  • C’est plutôt un mouillage de beau temps

Clearance

  • Rien ici

    Général

  • Peude possibilités d’approvisionnement sur cette zone.
  • Sur Selimiye, on y croisera de très nombreuses Gulets, et des bateaux d’excursion. Beaucoup moins dans les îles
  • Eau et carburant proches à Marti Marina à l’entrée de Keçi Bükü, tout proche
  • Approvisionnement raisonnable, aux pontons de Selimiye

Michel Laorana septembre 2013

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

5 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales