image
image
image

Votre IP : 54.198.210.67
Dernier ajout : 23 novembre
Visiteurs connectés : 13

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > En navigation > Météorologie > Aide mémoire SailDocs

Rubrique : Météorologie

__________________________________________________________________________________________________________________

Aide mémoire SailDocsVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Mai 2013, (màj Mai 2013) par : Henri L   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Mots-clés secondaires: électronique , communications

Obtention de fichiers Gribs avec Saildocs pour une transatlantique

Nous allons tout d’abord décrire le principe général d’utilisation de Saildocs, les modèles et les paramètres disponibles. Nous regarderons ensuite comment utiliser le service pour une traversée océanique.

  • Principe
     
    Saildocs utilise un système de requête par mail envoyée à un serveur. Ce dernier lit la requête et renvoie immédiatement un fichier Grib à l’adresse mail de l’expéditeur. Le format de la requête doit être strictement respecté.
    • L’adresse mail à laquelle la requête doit être envoyée est : query@saildocs.com
    • Le sujet du mail est libre
    • La requête est écrite dans le corps du mail et son format général est le suivant :
      • send Mod:lat0,lat1,lon0,lon1|dlat,dlon|VPs|Params|Vit,Dir
      • « send » signifie envoie moi un fichier
      • « Mod » est le modèle de prévisions météo
      • « lat0, lat1, lon0, lon1 » sont les limites en latitude et longitude en degrés entiers suivis par N/S ou E/W. Ce champ est obligatoire, il n’y a pas de défaut.
      • « | » est le séparateur de champs
      • « dlat, dlon » est la grille d’espacement en degrés. Par exemple « 1,1 » signifie une grille de 1° par 1 °. La grille minimum dépend du modèle.
      • « VPs » est une liste des validités des prévisions séparées par des virgules. Par exemple, 0,6,12,18,24,48,72. Les validités disponibles dépendent du modèle. Pour la même requête, on peut aussi utiliser le format plus court 0,6..24,48,72 qui signifie envoie moi les prévisions par pas de 6 heures de 0 à 24 heures puis les prévisions à 48 et 72 heures.
      • « Params » est une liste séparée par des virgules de paramètres. Les paramètres disponibles dépendent du modèle. Les plus courants sont WIND et PRESS pour le vent et la pression.
      • « Vit,Dir » est la vitesse et la direction de déplacement des prévisions. Ces champs peuvent être omis pour avoir une région de prévision fixe.
         
    • Pour plus de lisibilité, on peut rajouter un signe = pour couper la requête en plusieurs lignes. Par exemple, les 2 requêtes suivantes sont équivalentes.
      • send GFS:33N,29N,24W,15W|0.5,0.5|0,3,6..72|WIND
      • send GFS:33N,29N,24W,15W|0.5,0.5|0,3,6..72|=
         WIND
  • Modèles et champs disponibles
    Les paramètres suivants peuvent être spécifiés :
    • modèle : GFS, WW3 or COAMPS
      • GFS : Le plus souvent utilisé. Produit par la NOAA. Il s’agit d’un modèle global qui couvre l’ensemble du globe. Les données sont disponibles sur une grille de 0,5 ° x 0,5 ° toutes les 3 heures, de 0 à 192 heures, puis sur une grille de 2,5° au-delà jusqu’à 384 heures (16 jours). Les données sont calculées pour 00h00, 06h00, 12h00 et 18h00 GMT. Elles sont disponibles en HH +05h00. Les données disponibles sont : le vent, la pression, les précipitations, la couverture nuageuse, la température de l’air, la hauteur significative des vagues et le CAPE.
      • WW3 : Il s’agit du modèle de vagues WaveWatch III de la NOAA. Le modèle est global mais ne couvre que les mers ouvertes ; la mer Méditerranée n’est pas couverte. Les données sont disponibles sur une grille de 1 ° x 1,25° (latitude x longitude), toutes les 3 heures, de 0 à 180 heures. Les données sont calculées pour 00h00, 06h00, 12h00,18h00 GMT et sont disponibles en HH +06:00. Les paramètres disponibles sont le vent, la hauteur significative des vagues ainsi que direction moyenne et la période moyenne des vagues.
      • COAMPS : Il s’agit d’un modèle régional calculé par l’US Navy. Les données sont disponibles pour seulement quatre régions : l’Europe et la mer Méditerranée le Pacifique est, l’Atlantique ouest ainsi que la mer des Caraïbes et l’Amérique centrale. Les données sont disponibles sur une grille de 0,2 ° x 0,2 ° par intervalles de 6 heures, de 0 à 72 heures pour l’Europe et la mer Méditerranée ainsi que l’Atlantique ouest et 48 heures pour les 2 autres régions. Les paramètres disponibles sont le vent et la pression.
        Les régions suivantes sont disponibles :
        • l’Europe et la mer Méditerranée : 29n,66n,15w,45e
        • Pacifique-Est : 29n,60n,160w,114w
        • Atlantique-Ouest : 20n,55n,093w,055w
        • Mer des Caraïbes et Amérique Centrale : 00n,32n,120w,060w
           
    • Données météorologiques
      • WIND : Vent (10m au-dessus de la mer)
      • PRESS : Pression (ramenée au niveau moyen de la mer)
      • APCP : Précipitations
      • TCDC : Couverture nuageuse totale
      • AIRTMP : Température de l’air (2m au-dessus du sol)
      • Vagues :
        • WAVE : hauteur significative des vagues pour le modèle GFS ;
        • HTSGW,WVDIR,WVPER : hauteur significative des vagues, direction et période des vagues moyennes pour le modèle WW3.
      • CAPE (Convective Available Potential Energy). Donne une idée de la probabilité de la formation d’orages sur l’échelle de 0 à 3000.
        • 0 à 300 : peu de risques d’orages
        • 300 à 1,000 : risque d’orages
        • 1,000 à 2,500 : orages modérés
        • 2,500 à 3,000 : orages violents
        • Au de la de 3000 : orages très violents

Utilisation de Saildocs pour une traversée océanique

  • Au cours d’une traversée océanique, on utilise aujourd’hui l’iridium pour la récupération des fichiers grib. Je recommande l’utilisation de Skyfile comme service messagerie. Il est primordial de contrôler la taille des fichiers grib pour ne pas voir la facture exploser. La taille maximale des requêtes doit être aux alentours de 50 Ko. La récupération d’un fichier prendra alors environ 4 minute par iridium.
     
    Il parait donc judicieux de faire 2 requêtes :
    • la première, tactique, pour les prévisions précises à court terme sur une zone peu étendue ;
    • la seconde, stratégique, pour les prévisions moins précises à long terme sur la zone océanique.
       
      Je recommande de faire 2 requêtes par jour à 5H00 TU et 17H00 TU ou à 11H00 TU et 23H00 TU.
      Si vous êtes en course, un logiciel comme Adrena sera capable avec le module routage pro de charger les 2 fichiers Grib. Il prendra le plus fin dans les zones où les fichiers se recouvrent.
  • Prenons le cas de la seconde étape de la Transquadra, une traversée entre Madère et la Martinique sur des bateaux d’environ 10m. Le cap loxodromique est d’environ 245° et on peut compter sur une vitesse moyenne supérieure à 7 noeuds.
    • Requête tactique :
      • send GFS:33N,29N,24W,15W|0.5,0.5|0,3,6..72|WIND|7,245
        qui peut se lire comme suit :
        • envoie-moi un fichier de prévisions extrait du modèle GFS
        • le Vent seulement
        • pour le rectangle initial compris entre les latitudes 33 Nord et 29 Nord et les longitudes 15 West et 24 West
        • sur une grille dont les points sont espacés de 0,5° en latitude et longitude
        • pour les heures de validités de 0 à 72 heures par pas de 3 heures
        • déplacer le rectangle initial à la vitesse de 7 noeuds dans le 245°
           
          Le fichier obtenu fait 14 Ko, il faut environ 1 minute pour le charger.

 

    • Requête stratégique :
      • send GFS:35N,7N,71W,13W|2.0,2.0|0,12,24..336|WIND,PRESS
        qui peut se lire comme suit :
        • envoie-moi un fichier de prévisions extrait du modèle GFS
        • avec les paramètres Vent et Pression
        • pour le rectangle compris entre les latitudes 35 Nord et 7 Nord et les longitudes 13 West et 71 West
        • sur une grille dont les points sont espacés de 2° en latitude et longitude
        • pour les heures de validités de 0 à 336 heures par pas de 12 heures. Les prévisions à très long terme sont à prendre avec précaution, mais c’est probablement mieux que rien…
           
          Le fichier obtenu fait 50 Ko, il faut environ 4 minutes pour le charger.
  • Le prix moyen de communication par iridium est d’environ 1.50 € / minute. Le temps moyen de communication dédié à la récupération des fichiers grib sera de 2 * (1 + 4) = 10 minutes par jour pour un cout de 15€.
     
    Pour une traversée de 15 jours, il faut donc compter sur environ 150 minutes de communication.
UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

4 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 30 mai 2013 05:30, par yoruk écrire     UP Animateur

    Bonjour,
    Beaucoup plus simple, également :

    S’agissant de requêtes par mail, cela nécessitera une liaison 3G, mais une GPRS suffira aussi, ou satellitaire pour le grand large
    Michel

    Répondre à ce message

    • 30 mai 2013 08:41, par Robert écrire     UP     Ce message répond à ...

      Plus simple peut-être pour envoyer la requête ... pas sûr à tous les coups si on considère l’ensemble de la procédure. La simplification « OpenCPN » n’apparaît qu’au moment d’envoyer la requête :-)

      Avant de pouvoir envoyer la requête tout peut devenir très compliqué avec OpenCPN et ses plugins, installation parfois aléatoire, et bogues, complications diverses, etc ... C’est le cas de toutes les interfaces homme-machines sophistiquées.

      C’est pour cela que connaître la procédure basique de la requête est indispensable : quand plus rien ne marche à part le téléphone satellite (ou la BLU) et un PC basique, on peut encore obtenir l’information.

      Répondre à ce message

      • 30 mai 2013 10:40, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        connaître la procédure basique de la requête est indispensable

        Et permet de se sortir de situations bloquantes. C’est en parlant directement POP3 (USER, PASS, LIST, DELE, EXIT) que j’ai réussi à débarrasser un copain (en GPRS) d’un énorme mél sur sa boite POP qui l’empéchait de récupérer les mél suivants, beaucoup plus indispensables.
        L’illusion de l’interface homme machne, c’est bien et commode, et savoir ce que ça fait, c’est encore mieux. Mais ça c’est de l’ordre de la banalité générale, non ?

        Répondre à ce message

  • 30 mai 2013 16:36, par yoruk écrire     UP Animateur

    Bonjour
    Pour l’avoir testé à terre comme en mer, il ne m’est pas venu à l’idée de dire qu’il fallait remplacer les méthodes classiques d’interrogation de Saildocs, par celles plus simples me semble t il proposées par le plugin de Ptizef pour OpenCPN
    Simplement, l’auteur, dans son remarquable dossier, précise bien par son titre ‘’aide mémoire pour l’obtention de fichiers Gribs avec Saildocs pour une transatlantique’’. Je voulais dire simplement qu’au titre de ces aide-mémoire, il existe d’autres possibilités de requêtes, OpenCPN offrant la particularité d’être complémentaire en lecture des gribs… Puisqu’il faudra bien de toute façon ouvrir les gribs avec un programme de navigation…
    Michel en mer

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales