image
image
image

Votre IP : 34.239.149.34
Dernier ajout : 5 juillet
Visiteurs connectés : 9

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Grèce > Mouillages et ports en mer Egée > Petites Cyclades > Donoussa

Rubrique : Petites Cyclades

__________________________________________________________________________________________________________________

DonoussaVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié 9 juin, (màj 19 juin) par : lysigee  image    yoruk   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Cet article étant géolocalisé localement, validez OK ci-dessous convient.

Cet article a été réalisé en coopération avec les membres du groupe Facebook « Plaisancier Francophones en Grèce »

“Grèce”/ mer Égée/Petites Cyclades/Donoussa

Montagneuse, minérale et désolée, ce n’est pas une escale facile. Rien ne pousse ici, et tout l’approvisionnement (sauf les poissons) vient par bateau, y compris l’eau. Mal pavée, l’approche des trois possibilités de mouillage se soigne. Située dans une zone de courants puissants, le Meltem de NE dans la matinée, peut provoquer une mer très creuse, courte et cassante.

Guides et documents, liens utiles pour cette zone

  • Cruiserswiki Donoussa : très complet, à jour, régulièrement visité, informations contrôlées. pour nous, les meilleurs. En anglais, mais bien traduit par le traducteur automatique Google
  • Sea Seek : rudimentaire, relativement complet
  • Navily Donoussa : clinquant, commentaires consommateurs irréguliers, aucun contrôle, publicité intempestive

SITUATION

  • Isolée et loin de tout, l’île ne se trouve sur aucune route égéenne habituelle.
    • A 12 milles au NW d’Amorgos et à 24 milles au SE de Mikonos, elle peut proposer une halte pour les bateaux naviguant sur cette axe
    • A 15 milles du sud comme du nord de Naxos, par contre elle offre une halte raccourcissant la route vers Patmos à 35 milles dans le NE
    • La route vers Leros offre moins d’intérêt, un arrêt sur Levitha sera plus profitable
  • Par contre Donoussa peut offrir une solution de repli en cas de Meltem violent sur la route entre Patmos et Mikonos ou Naxos
    • Il sera en effet plus facile de contourner Donoussa par le sud, plutôt que passer au vent de la côte nord de Naxos.
  • Située pratiquement eu milieu de l’Égée, l’île est soumise à toutes les violences du Meltem, avec un grand fetch provocant vite une mer grosse.

CONDITIONS MÉTÉOROLOGIQUES

  • Cité de nombreuses fois par N.D Elias, les courants évolutifs et quelquefois violents peuvent s’opposer au Meltem.
    • On va alors se retrouver avec une mer très creuses et courte, cassante pour les petits bateaux. Ce sera particulièrement le cas entre Amorgos et Donoussa et à l’Est des îlots N.Makares, où N.D Elias annonce des courants allant de 1 à 2 nds.
    • Ces courants changent souvent de direction, soumis aux forces contraires des remontées rapides des fonds et à la violence du Meltem, qui bascule du NE le matin au NW l’après midi
  • Les locaux confirment que le Meltem de NE est plus violent que celui du NW.
  • Enfin, les pêcheurs locaux estiment que la mer est souvent plus forte ici que dans le détroit de Kafirea... ce qui n’est pas peu dire !!!
  • S’abriter par fort Meltem. Si l’on arrive avec une mer très forte, il sera difficile de gagner l’abri de Roussa Bay (pourtant le meilleur), sans se retrouver au vent de la côte pendant près d’un demi mille entre le cap A Moschonari, à l’Est de lîle et sous le vent de la petite île Skilonisi, qui ferme la baie de Roussa bay. La solution sera peut être d’attendre au SE de Donoussa dans O. Dhendro que cela se calme un peu.

PORTS ET MOUILLAGES

  • Le port 37° 05.9354’’ N 025° 47.6951’’ E
    Si on peut parler de port, il s’agit plutôt d’un quai aménagé dans un des deux anses au sud d’l’île. Son rôle est vital pour la survie de l’île, seule solution pour faire venir eau, nourriture et matériaux de l’extérieur. Le rôle de l’Express Skopelitis le petit courrier d’Amorgos, qui assure les liaisons avec Naxos, est vital, et pas seulement en été.
  • Les mouillages
    • 3 possibilités :
      • n°1 : Aux pieds du village, juste à côté du port, sur O. Stavros, malcommode, bruyant et exposé.
        • 37° 05.9354’’ N 025° 47.6951’’ E
      • n°2 : Juste de l’autre côté, à l’Est d’une pointe jouxtant le port, on trouve une belle baie étroite et profonde : O. Dhendro
        • 37° 05.6951’’ N 025° 48.1854’’ E
      • n°3 : Tout au Nord Est de l’île, le meilleur mouillage Roussa bay, pour Rod Heikell mais Ormos Roussa pour les locaux.
        • 37° 07.4705’’ N 025° 49.2623’’ E
JPEG - 265.4 ko
n°1 : Donoussa et O. Stavros
JPEG - 291.5 ko
n°2 : O. Dhendro
JPEG - 178.7 ko
n°3 : O. Roussa
Ormos Stavros


C’est le nom que donnent les îliens au port. Composé d’une jetée avancée en mer à l’ouest, permettant l’accostage des grands ferries, d’un petit port de barques, et tout de suite à son Est d’un quai aménagé récemment qui peut recevoir les petits ferries, dont l’Express Skopelitis, et les bateaux de service ravitaillant l’île. S’ils ne gênent pas le trafic, les voiliers de passages sont autorisés à mouiller arrière ou étrave au quai en mouillant sur ancre.
Le port est inconfortable et bruyant, exposé à la houle résiduelle du large et au clapot des bateaux à moteur circulant dans la baie et le port.

  • Protection : protégée du meltem mais pas de son clapot résiduel
  • Approches  : claire
  • Fonds : On peut mouiller sur ancre en baie, mais l’espace sera limité par le rayon d’évitage des ferries et une ligne électrique. Les fonds sont donnés de bonne tenue par N.D Elias. Rod Heikell ne le recommande pas, préférant Ormos Dendro, toute proche.
JPEG - 139.8 ko
O Stavros pour Navionics
JPEG - 118.8 ko
O Stavros et clapot résiduel
JPEG - 212 ko
N Makares et Naxos en arrière plan
Ormos Dhendro

O. Dhendro en regardant vers l'Ouest
Les avis sont partagé sur O. Dhendro : si le mouillage parait tentant par sa configuration, les rafales puissantes descendant d’un talweg orienté dans le sens du Meltem peuvent poser des problèmes

  • Protection : apparemment protégé du Meltem, certains témoignages le donne sujet à du clapot résiduel
  • Approches  : claire, en parant les rochers à terre sur le cap Ak Stravos (ou Ak Dhendro pour N.D Elias. Une chapelle sur ce même cap et des tentes de camping sur la plage sont évidents
  • Fonds donnés de sable pour R. Heikell et N.D Elias, nous avons trouvé une tenue médiocre, probablement sur du sable disposé sur des plaques rocheuses. Il a fallu reprendre le mouillage dans la nuit. Une épave datant de la deuxième guerre mondiale, est indiquée tout au fond de la baie pour des hauteurs d’eau de 3 mètres
JPEG - 356.9 ko
Dhendro : talweg et rafales
JPEG - 198.6 ko
0. Dhendro pour Google Earth
JPEG - 237.1 ko
O Dhendros pour Navionics
Roussa bay


Roussa bay pour Rod Heikell, mais aussi Ormos Roussa pour N.D Elias, c’est le mouillage du petit hameau nommé Kalotaritissa, à la pointe NE de l’île de Donoussa. Surement l’un des plus beaux mouillages grecs. Désert, minéral, des eaux limpides, et... peu de monde.
Le mouillage est composé d’une plage protégée au Nord ouest de hautes collines se prolongeant jusqu’au cap A. Kaloteroussa, et de l’île N. Skilonisi. Entre l’île une passe étroite offre une profondeur de plus de 3 mètres en restant bien à son milieux
A l’Est le mouillage est protégé par les collines déserte de l’île Dhonoussa.
Éloigné du port de Donoussa, sans aucune ressource (à part une petite taverne saisonnière) le mouillage vaste, est peu fréquenté.

  • Protection : bonne protection du Meltem, malgré ce qu’en dit Rod Heikell (et Sea Seek, mais on sait qu’ils pompent Heikell sans complexe, pas sur qu’ils y soient allés). Plusieurs témoignage dont le nôtre contredisent que le mouillage soit agité par Meltem. Bien, sûr, rapidement intenable avec du SE, et là il faudra rapidement anticiper pour se mettre à l’abri de Naxos ou de Naoussa.
  • Approches  :
    • En venant du SE, l’approche est claire, en ne serrant pas la côte de l’île. Une fois doublé le cap Ak Moskhonari (facilement identifiable avec ses 106 m de hauteur), on fait cap au NW vers le village Kalotaritissa bien visible, jusqu’à la ligne de sonde des 10 mètres, et l’on mouille à l’ouest de la plage, à la hauteur de la petite cale qui permettra de débarquer en annexe
    • En venant du NW, soit de Naxos, soit de Mikonos, l’approche se soigne. On reconnaîtra d’abord les hautes falaises rocheuses du cap Ak Kaloterousa, puis la passe étroite mais praticable par beau temps entre ces falaises et l’île Skilonisi (appelée aussi « Trigono »). Sinon il faut contourner Skilonisi largement en restant à l’extérieur de la ligne des 10 m, au moins jusqu’au WP : 37°7.273’N • 25°50.591’E
  • Fonds La partie NW de la plage est donnée comme parsemée de roches et de gravier grossiers. Par contre, dans la partie ouest, à la hauteur de la petite cale, on trouve un excellent sable de très bonne tenue avec des fonds de 3 à 10 mètres d’une limpidité totale.
JPEG - 58.3 ko
Roussa bay : approche
JPEG - 75.3 ko
Roussa bay détail du mouillage
JPEG - 694.7 ko
Le bon mouillage

Réparation, entretien et services

JPEG - 301.9 ko
La taverne de Roussa bay

A Roussa bay

  • Peu de chose, à part une taverne saisonnière : Taverna Mitsos
  • Un guide Nautique indique l’éventualité d’une petite alimentation, mais rien n’est sur, et de toutes façon, les offres très limitées.
  • La communauté européenne a financé la construction d’une route carrossable jusqu’à Stavros le port de l’île... Et puis, c’est tout

O. Dhendro

  • Rien, mais vous êtes à quelques minutes à pieds de Stavros, le port

Stavros (ou Donoussa)

  • Avitaillement très limité, tout vient par les ferries
  • Pas d’eau
  • Aucune commodité ni sanitaires, il faudra trouver des solutions avec les bars et restaurants
  • Réparation, peu de chose, mais des ferries réguliers vers Naxos

HISTOIRE ET CULTURE

Histoire
Donoussa (en grec Δονούσα) est une île des Petites Cyclades . Habitée à l’ époque archaïque comme l’ont montré les fouilles de Myti Achtià et Vathi Limenari. À l’ époque romaine, c’était un lieu de confinement. Virgile fait référence à l’île dans l’ Énéide . Au Moyen Âge, elle deviendra un repaire de pirates .
Elle n’est habitée de façon permanente que depuis 1830, par des colons venus de l’île voisine d’Amorgos, à laquelle elle était administrativement rattachée jusqu’en 1950

Culture

  • Connue sous le nom de Stenouza, selon la mythologie, c’est l’endroit où Dionysos a caché Ariane lorsque Thésée l’a abandonné à Naxos.
  • Quelques spécialité culinaires (selon N.D Elias)
    • « Patatàto » : de la chèvre, des patates cuisinées avec une sauce rouge voir note : [1]

Mais la culture de Donoussa est surtout marquée par son lien entre Amorgos et Naxos avec l’emblématique petit ferry « l’Express Skopelitis » véritable poumon économique de l’île et de toutes les Petites Cyclades, et ce, été comme hiver...


Toute la beauté du cap Kaloteroussa

JPEG - 697.3 ko
Dhonoussa l’arrivée spectaculaire au cap Kaloteroussa

[1] Patatàto - chèvre cuite au four avec oignons, pommes de terre, poivre et cannelle.

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

4 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales