image
image
image

Votre IP : 54.92.164.184
Dernier ajout : 23 septembre
Visiteurs connectés : 20

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Mouillage et ports du Dodécanese > Dodécanese/Ile de Simi

Rubrique : Mouillage et ports du Dodécanese

__________________________________________________________________________________________________________________

Dodécanese/Ile de SimiVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Septembre 2013, (màj Septembre 2013) par : Collectif Salacia   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Cet article est géolocalisé.

ile de Simi Dodécanese Égée Grèce

Imray-Rod-Heikell / Grèce Dodécanese/Ile de Simi

Edition française 2002
11 ème édition anglaise 2011
http://www.4-oceans.com/guide-imray...
http://www.imray.com/Publications/I...

Approche

Ile extrêmement découpée, de nombreuses routes convergent vers Simi

  • Claire, pour sa côte Est, mais dangereuse sur la côte Ouest par Meltem, même modéré. Frangée et débordée de hauts fonds et d’écueils, mieux vaut donner du tour.
  • Sous le vent de l’île (Meltem de NW en été), les rafales peuvent être extrêmement brutales, et difficilement prévisibles. On navigue la main sur les écoutes, ou... plus prudemment ... au moteur.
  • Deux passes commandent l’accès de l’île, venant ou allant vers l’ouest
    • Le détroit de Nimos, au nord, très étroit (80 m utiles), avec très peu d’eau : 4m au centre. Un Meltem formé, rend rapidement cette passe impraticable. il faut aussi veiller au trafic, la passe est couramment utilisée par de grosses Gulets turques, qui ont besoin de vitesse pour manœuvrer
    • Au sud, le détroit de Seskli, large et profond, peut aussi se révéler difficile à passer vers l’Ouest. Un courant sensible s’y oppose au vent dominant en été.

Les mouillages sur Simi

  • La topographie de l’île détermine trois zones de navigations, et de mouillages
    • Au Nord :
      • Le détroit de Nimos
      • Emborios, au NW du port de Simi
      • Le port de Simi
      • La baie de Pedhi et Aghia Marina
    • Au Sud-Est
      • 5 baies indentées, Ormos : Thessalona, Nanou, Marathouda, Skoulouidas, et Fareromeni
      • La passe Sestri
      • Au sud de l’île Sestri : O. Skomisa
    • Au Sud-Ouest
      • Aghios Emiliano
      • Panormitis
      • de nombreux mouillages impérativement de beau temps
  • La navigation dans ces zones sera régi par la conjonction des vents dominants NE le matin, virant NW puissant dès 10H du matin, et se renforçant l’après midi, et la configuration de la côte

Les rafales de Simi

Situation générale

  • En toute proximité :
    • Entre Simi et Rhodes : 12 milles
    • Entre Simi et Karaburun (extrémité SE du détroit de Simi) : 4 milles
    • Entre Simi et Datça : 7 milles

En été les synoptiques, soufflent de Ouest/Nord-ouest, c’est du meltem, F4/5

  • Régime des vents
    • Le matin, les brises de terre tuent les venrs synoptiques
    • L’après midi les brises de mer F3/4 renforcent gentiment le meltem ce qui peut donner du 7/8 bien soutenu, et des rafales complètement folles

Spécificité topographique

  • Le meltem soulevé par le seuil de Datça (talweg à 30 m d’altitude, enchâssé entre deux sommets proches de 600 m, retombe en s’accélérant aux pieds de Simi
    • Influencé par les brises thermiques, l’après midi, le meltem tourne carrément au secteur Ouest
    • Il s’oppose au courant du détroit de Rhodes (2 nœuds de courant est fréquent) levant une mer extrêmement difficile à négocier

Le cas du port de Simi

 

  • La baie de Simi, vue depuis le Nord Ouest
    • Une presqu’île proéminente, sépare les deux baie s’étalant autour du village de Simi
    • Le village est construit sur un talweg marqué à 80 m d’altitude et entouré de sommets proches culminants à 200 et 600 m
    • C’est ce talweg qui oriente les rafales folles de la baie de Pedhi

 


Baie de Pedhi
  • Quand le meltem vire à l’ouest, renforcé des des brises de mer, dans l’après midi... C’a devient vite un chaudron infernal +++
  • On ne s’ennuie pas à Pedhi... Il y a toujours du spectacle

 
 

Les rafales folles de Pedhi, et les plaisirs variés du mouillage forain....

  • On voit la ligne de sonde des 10 mètres matérialisée, par le trait gras, derrière, dans l’Est, la ligne des 20 m à seulement 60 mètres, la ligne des 5 m est à 80m de la plage, et immédiatement après on n’a plus assez d’eau
  • Les fonds sont d’algues de très mauvaise tenue, on trouve un peu de sable au SW immédiat de la petite jetée, avec 2 m de fond. deux ou trois places sont quelquefois disponibles à l’extrémité de la jetée
  • Les Gulets turques (belle Goélettes en bois), quand elles y viennent mouillent 200 mètres de chaîne (deux cents mètres)
  • C’est un des mouillages les plus délicats, des cette région, mais bien moins que de l’autre côté dans la baie de Simi...
  • Le spectacle est prodigieux...

Les trois zones de mouillage de Semi sont détaillées par ailleurs

Michel Laorana Sept 2013

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales