image
image
image

Votre IP : 54.92.182.0
Dernier ajout : 19 août
Visiteurs connectés : 13

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Mouillages et ports côte lycienne > Côte lycienne/de Ulu Burun à Aperlai

Rubrique : Mouillages et ports côte lycienne

__________________________________________________________________________________________________________________

Côte lycienne/de Ulu Burun à AperlaiVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Octobre 2013, (màj Septembre 2014) par : Collectif Salacia   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Cet article est géolocalisé.

Turquie côte Lycienne

Imray-Rod-Heikell / Turquie/Ulu Burun à Aperlai

Edition française 2001
Edition anglaise 2013
http://www.4-oceans.com/guide-imray...
http://www.imray.com/Publications/I...

  • Pas d’erreur relevée.
  • Lacune de mise à jour :
    • Edition 2001 : RAS
    • Edition 2013 : à jour
    • Tous les feux de la côte turque sont équipés de balises AtoN (transpondeurs AIS)

Approche

  • Claire.

Les zones de mouillage

  • De Kastellorizo à Kekova, sur 18 milles, une zone totalement sauvage, sans un port, sans une route, et pratiquement aucun abri sûr, tous mouillages de beau temps.
    • Juste dans l’Ouest du cap Ulu Burun : Fakdere
    • A un peu plus d’un mille dans le NE de Ulu Bürün : Ulu Köyü
    • Au NE de la presqu’île de Siçak Yarim Adasi : Asar Bükü
    • très peu dans l’Est du détroit de Akar Bogazi : Yaglica.
  • Et tout de suite après dans l’Est, ce sera Kekova Road...

Fakdere
  • On s’y loge derrière une petite presqu’île en passant des amarres à terre. Peu de place, et il faudra trouver les bonnes profondeurs
  • Probablement rouleur
  • Les bateaux d’excursion de kas s’y arrêtent
  • Exclusivement par beau temps, et météo assurée.

 


Ulu Bükü
  • Le cap, Ulu burun, où l’on a découvert une épave datant du 14 ème avant JC. Elle contenait une cargaison incroyable : des lingots de cuivre de Chypre, de la verrerie de Canaan, des lingots d’étain d’Afghanistan, des vses de Mycène, de l’ivoire de Syrie, de l’ambre que l’on trouverait qu’en Baltique, etc... Rod Heikell, note que ces découvertes remettant en question nos connaissance sur le commerce de l’époque.
  • Mouillage rustique dans un renfoncement de la côte NE du cap Ulu Burnu. Intenable dès que le Meltem se lève, complètement ouvert à la houle.
  • Les Gulets s’y arrêtent le temps d’une baignade, exclusivement par beau temps
  • Une source d’eau fraîche refroidit l’eau du bain...

Asar Bükü, le port d’Aperlai

  • Au fond d’une baie étroite, au NE de la presqu’île de Siçack Yarim Adasi, intenable dès que le Meltem se lève
  • On mouille sur les fondations de l’ancien port, bien visibles (voir les images qui suivent). Il parait étonnant que l’on puis y mouiller, compte tenu de ses richesses archéologiques... Il est préférable d’aborder le site à pieds, depuis le mouillage de Pölemos Bükü, à l’Est de Kekova. Une promenade d’une demi heure vous amène sur le site, vous préservant d’un mouillage scabreux.
  • Aperlai, fut une cité Lycienne prospère, la grandeur du site le fait bien apparaître. Elle a tenue son rang jusque sous l’empire byzantin, avant de décliner sous les coups des pirates arabes.
  • On peut aussi imaginer que son déclin est venu de l’envasement du bras de mer reliant Pölemos Bükü à Asar Bükü. Situation stratégique exceptionnelle qui a dû assurer la richesse de la cité. Comme Cnidos, comme Teos, elles aussi ruinées vraisemblablement pour les mêmes raisons : une souris qui n’a qu’un trou, est vite prise !!!

 
Les paysage étonnants du port englouti d’Aperlai

 


La passe de Akar Bogazi et le mouillage de Yaglica
  • La passe fait gagner peu de temps, par rapport au contour de l’île Iç adasi. Mais le paysage vaut le détour
  • On peut rencontrer du courant portant vers le SE au NW de la passe. J’y ai mesuré entre 1 et 2 noeuds de courant, portant ans l’axe, sur une courte distance. Sans danger...
  • Le mouillage de Yaglica, très couru par les Gulets, qui y font un arrêt baignade entre Kekova et Kas, est bien abritée du Meltem, une fois logé au fond.
  • On passe des amarres à terre, en ne mouillant pas trop long pour laisser de place aux voisins !!!
JPEG

Clearance

  • Rien ici

Général

  • C’est une vrai côte sauvage, sans une route, sans une ville, et... sans un port...
  • Loin du monde, loin de tout, et oubliée et pourtant elle fut prospère...

 

Michel, Laorana octobre 2013

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales