image
image
image

Votre IP : 44.212.99.248
Dernier ajout : 3 février
Visiteurs connectés : 23

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Entretenir le bateau -forum- > rouille sur quille

Rubrique : Entretenir le bateau -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

rouille sur quilleVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Mai 2022, (màj Mai 2022) par : marc76  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour à tous
j’ai remarqué un probléme sur la quille de mon espace 1100
il y a 3mois l’antifouling a été fait mais pour des raisons de santé le bateau pas mis à l’eau
et je m ’aperçois que la rouille s’installe sur la quille.
j’aimerais savoir si c’est normal
ou si avant l’antifouling il ni aurait pas une couche d’une autre peinture à mettre avant l’antifouling
d’avance merci pour vos conseils
Marc

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

14 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 10 mai 2022 12:36, par yoruk écrire     UP Animateur

    Rien d’anormal, ce sera le même combat à chaque sortie d’eau. Si on ne peut pas sabler, la solution passera par de l’huile de coude et un brossage à la brosse métallique, une finition avec une ponceuse orbitale, un dégraissage avec de l’acétone, et très très vite avant que la partie soignée ne se réoxyde, une couche de peinture de protection avec une primaire compatible avec votre anti fouling...
    Michel

    Répondre à ce message

  • 10 mai 2022 15:08, par Négofol écrire     UP Animateur

    En fait la fonte est poreuse et retient de l’eau de mer, ce qui provoque cette rouille visible.
    En alternative, après brossage et ponçage éventuel, on peut procéder à une conversion de la rouille par traitement à l’acide phosphorique ou au Ferose avant application du primaire.

    Répondre à ce message

  • 23 mai 2022 09:35, par marc76 écrire     UP  image

    Bonjour
    merci pour ta réponse
    l’acide phosphorique il faut l’utiliser pure ou dilué
    faut il rincer la quille après ?
    combien de temps après je peu mettre la sous couche
    Marc

    Répondre à ce message

    • 23 mai 2022 09:41, par marc76 écrire     UP     Ce message répond à ...  image

      je pense aussi percer le bout de la quille pour placer une anode de chaque coté
      pensez vous que cela peut être une bonne solution

      Répondre à ce message

      • 23 mai 2022 12:26, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Ouh la, « tu ouvre une boite de pandore et y a plein de petits pandores qui s’échappent »
        - La cause est-elle électrolytique et alors comment identifier une cause électrolytique sur de la fonte (présence de points "vert de gris ?)
        - la quille n’est-elle pas déjà en liaison galvanique avec les anodes existantes, par ex via la célèbres boulons de quilles et l’interconnexion souvent masquées par de la résine bien peinte. Ajouter une anode peut causer une surprotection galvanique (pas top du tout surtout mais pas exclusivement pour les coques en bois. Le moteur de recherche (en haut à gauche) va te ramener du lourd autour de protection galvanique ou protection anodique. On t’y dira comment mesurer la protection existante et décider d’ajouter ou pas des anodes.

        Attendons les experts bergers des pandores ;-)

        Répondre à ce message

  • 23 mai 2022 12:42, par marc76 écrire     UP  image

    ça deviens urgent car je dois impérativement mettre le voilier à l’eau le 1er juin
    il y a bien des anodes sur l’arbre d’hélice et sur le moyeu de l’hélice
    et une sorte de plaque en bronze sur la cooque branché à la masse du moteur et des différentes cuves

    Répondre à ce message

    • 23 mai 2022 13:24, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Cette plaque de bronze porteuse d’anode coté mer et reliée au bloc moteur et cuves coté intérieur est sans doute (normalement) reliée (équipotentialité) à la quille en fonte coté cale.
      C’est d’ailleurs la terre / mer du bord, celle qui sert entre autre à la protection (personnes physiques comprises, l’équivalent à la mer du globe terrestre de notre terre de protection des personnes chère à l’EDF)

      d’où la consigne de ne jamais (jamais) peindre les anodes

      Et les boulons de quilles ?
      Leur tête est parfois noyées sous une couche d’epoxy histoire d’éviter un contact entre ces derniers et l’eau stagnante et cradingue du fond de cale. Normalement il devrait y avoir un conducteur métallique de ces boulons vers la plaque de bronze.
      Normalement ce conducteur est en bon état et bon conducteur. J’ai vu de nombreux cas ou ce conducteur était constitué d’une tresse étamé souple (c’est parfait) mais qui se corrode voir se rompt avec l’age. C’est pas parfait du tout.

      Si la continuite « boulons » - « plaque » subsiste tu dois pouvoir à mon avis te reposer sur les calculs de l’ingénieur d’origine et donc te reposer, pour la quille, sur la protection anodique d’origine.

      En l’absence de réaction de nos instruits (sur les flots ?) j’appliquerai strictement les consignes (dilution, rinçage éventuel, durée du séchage) de la notice de l’acide phosphorique employé et ne serais pas surpris d’avoir à appliquer le primaire dès que (== immédiatement) l’acide phosporique ou le passivant est réputé sec (RTFM = ’read that fucked manual’, aisé à traduire en français par ex par ’consignes impérative d’utilisation’)

      Répondre à ce message

  • 23 mai 2022 13:18, par marc76 écrire     UP  image

    voici quelques photos

    JPEG

    Répondre à ce message

    • 23 mai 2022 13:21, par marc76 écrire     UP     Ce message répond à ...  image

      suite des photos

      JPEG

      Répondre à ce message

    • 23 mai 2022 13:33, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Très bien ces photos, belle quille, bien décapée. beau boulot ;-)
      Pour tes archives (et notre plaisir) puis-je te conseiller de photographier la plaque de bronze coté mer, et la même coté cale en insistant sur tous les conducteurs et leurs connecteurs qui y son raccordés et qui proviennent du bloc moteur, de chaque cuve, des boulons de quilles, de la descente de mat, des batteries, .... (les ’pandores’ quoi)
      Bien utile pour les carénages suivants et pour surveiller les évolutions.

      PS : Comme le planning pour le 1er juin, prévoir donc un passage à l’acide phosphorique (prescriptions selon RTFM) puis (délais selon rtfm) primaire puis tout le reste puis eau salé pour bateau et rosé pour l’équipage. Ils le méritent.

      Répondre à ce message

      • 23 mai 2022 16:35, par marc76 écrire     UP     Ce message répond à ...  image

        j’avais déja remplacé la tresse de masse plate qui était oxydé par une nouvelle
        c’est branché a la coque par 2 boulons traversant
        de l’autre coté sa ressemble a une semelle mais difficile a dire de quoi c’est fait.
        je ferais des photos.

        pour l’acide dilué ou pur ?
        et ou le trouve t’on ?
        rien chez leroy merlin , rien chez castorama

        Répondre à ce message

        • 23 mai 2022 18:07, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

          Vu les photos, perso j’aurai mis une connectique plus consistante (suis du genre à des poser des plats de jardin de 40cm d’épaisseur ;-). et plus simple (== moins de contacts) en raccordant directement la tresse à une oeil percé à sertir et en proscrivant toutes soudures (ça casse). Pour l’oeil, un pré-isolé avec manchon jaune dans lequel on insère et replie la tresse doit le faire (diamètre d’insterion : 8mm max, diam du perçase dans la cosse : 8,4 max, le jaune permet d’utiliser encore les pinces pas trop chipou à 25 €). Encore mieux mais peut-être superfétatoire, une cosse non isolée de 10 ou plus : faut remplir complètement pour que le fut de la cosse soit plein et le test de traction concluant. Sertir (pince spéciale, les ships en ont) et un thermorétractable transparent sur le tout, peut-être une goute de frein-filet sur l’écrou de fixation à la plaque de bronze et le tour est jour
          Voir catalogue Mécatraction joint, pages 10 ou 21 et aussi 5-6

          Négofol, ci-dessus, recommande le ferose. Voir leur site très complet https://www.ferose.fr/technique, tu devrais y trouver réponse à toutes tes questions.

          Sous la forme d’une émulsion aqueuse de résines synthétiques, FEROSE s’applique directement sur la rouille. Le produit est remarquablement mouillant vis à vis de la rouille et la pénètre rapidement à cœur, avec un double effet :

          FEROSE stoppe chimiquement l’oxydation et la corrosion
          FEROSE par polymérisation, rend hermétique le métal dans son épaisseur et supprime la porosité. L’humidité et l’oxygène ne peuvent plus pénétrer.

          Résultat traitement rouille Le traitement et la protection définitive sont obtenus rapidement, entre 5 et 15 minutes, selon la température ambiante.
          La très grande fluidité de FEROSE (densité de 1,04) lui permet de traiter la rouille à cœur en saturant toute la porosité présente.
          La résine synthétique, contenue dans FEROSE l’anti rouille durable, permet de peindre, apprêter ou mastiquer avec n’importe quel produit sans problème d’accroche, avec tous types de peintures, résines et mastics (glycéro, acryliques, polyuréthanes, époxy, polyesters genres SINTOFER,…).
          FEROSE permet également de souder directement sans avoir besoin de décaper ni meuler.

          Traitement rouille BarrièreL’antirouille durable FEROSE s’applique avec un pinceau, un rouleau, un pistolet, un vaporisateur... Nous vous conseillons toutefois l’utilisation d’un pinceau ou d’un rouleau pour la première couche
          De base aqueuse, tous les outils se nettoient à l’eau après utilisation. FEROSE est inflammable et ne contient ni acide phosphorique, ni acide chlorhydrique, ni plomb.

          dispo en bidon de moins de 10l ;-)
          Ils ont des distribueurs (dont le BHV à Paris, Leroy Merlin, castorama
          le ship du coin ou le quincailler local, à vérifier) et sans doute le téléphone, j’ai pas trouvé leur RTFM
          Le site casto évoque aussi de nombreux concurents destructeurs de rouilles (julien, rustol/owatrol, frameto) que j’ai vu recommandés sur PTP.
          Tu devrais pas rester démuni le 1/6 ;-)

          Répondre à ce message

  • 23 mai 2022 16:46, par marc76 écrire     UP  image

    j’ai retrouvé une photo quand j’ai repeins le fond de cale
    on vois bien les bornes et les fils de masse

    JPEG

    Répondre à ce message

  • 24 mai 2022 08:25, par PeeF écrire     UP  image

    Bonjour a tous,

    J’ai connu un constructeur métallique qui traitait systématiquement ses productions à l’acide phosphorique pur. Ceci avec un succès certain.
    Il insistait tout particulièrement sur le mode d’application qui devait se faire « au chiffon » et non pas au pinceau. Ce qui supposait que le support soit parfaitement lisse. Si la couche de phosphate de fer était trop épaisse, elle se décollait de son support qui se retrouvait à nu.
    Suivant ce principe, il n’est pas possible de traiter un bloc de fonte plus ou moins poreux.
    Ce qui nous renvoie aux « transformateurs de rouille » qui justement transforment l’oxyde ferreux, soluble dans l’eau, en oxyde ferrique qui l’est beaucoup moins.
    Pour la protection cathodique, il n’est pas inutile d’effectuer quelques mesures. Tout ça est bien expliqué dans la procédure « GALVATEST » et tous les blogs qui s’y rattachent.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales