image
image
image

Votre IP : 3.229.124.74
Dernier ajout : 14 août
Visiteurs connectés : 11

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > En navigation > Météorologie > Les sites de prévision > XyGrib pour les débutants - les paramétrages

Rubrique : Les sites de prévision

__________________________________________________________________________________________________________________

XyGrib pour les débutants - les paramétragesVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié 16 juillet, (màj 16 juillet) par : yoruk   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Mots-clés secondaires: météo

XyGrib pour les débutants


Chapitre 2 paramétrer XyGrib

Excellent outil permettant l’affichage des modèles météo utilisant les fichiers Grib, XyGrib mérite une approche simplifiée, permettant d’abord une vulgarisation de ses principes essentiels. Sans s’égarer dans ses options techniques élaborées, on peut se concentrer sur les possibilités basiques du programme : force et direction du vent et des rafales, indices des risques orageux, et hauteur et vitesse des vagues.


Table des matières
vers le chapitre 1 : les téléchargements


Retour menu

Régler l’écran de la page d’accueil
JPEG - 51.6 ko
Carte initiale, déserte !!!
JPEG - 186.3 ko
Affichage des valeurs de base
JPEG - 175.9 ko
affichage de la table des valeurs

Après avoir ouvert le logiciel, seule une carte vide apparait, même si on a chargé un grib.
Réglage basique de l’écran :

  • dans l’onglet “carte de l’atmosphère” on valide l’option « vent » et « flèches du vent », et on les paramètre dans l’option de « présentation graphique »
  • ce qui aura pour effet de colorier la page, de faire apparaitre l’échelle des couleurs et positionnera les barbules indiquant la force et la direction du vent
  • toute autre option se celle du « vent », par exemple : écart température/point dr rosée, ou CAPE ou Réflectivité composite, aura le même effet avec à chaque fois la mise en évidence des valeurs de ces options

Mise en évidence des valeurs des données par géolocalisation

  • en ouvrant l’onglet « Options », on peut cocher l’affichage du « panneau des valeurs » ce qui fera apparaitre à gauche de l’écran une fenêtre indiquant en mode texte, toutes les valeurs des données situées sous le pointeur, sur la carte


Retour menu

Ouvrir un fichier grib et rechercher une date
JPEG - 125.2 ko
Trier une date et une heure
JPEG - 156.4 ko
ouvrir un fichier téléchargé
  • On ouvre simplement depuis l’onglet « Fichier / ouvrir », rechercher le fichier à ouvrir dans la rubrique où l’on stocke les fichiers Grib, puis valide
  • On trie une date à partir de la fenêtre des date en haut et à gauche. Il est aussi possible de jouer avec les flèches « bleu » situées juste à côté

La fenêtre « ouvrir » offre aussi d’autres possibilités : créer une animation ou sauvegarder une image.


Retour menu

Lire les informations sur la page graphique
JPEG - 447.2 ko
lecture des rafales
JPEG - 439.5 ko
lecture de la réflectivité
JPEG - 409.3 ko
lecture de l’humidité relative
JPEG - 415.3 ko
lecture du vent
JPEG - 393 ko
lecture de la nébulosité

En jouant sur les options d’affichage de la fenêtre du menu des cartes de l’atmosphère, on peut faire varier le graphisme de la carte, tout en affichant les valeurs en mode texte dans le panneau des valeurs. Ci dessus la mise en évidence du médicane Apollo le 30/10/2021.


Retour menu

Lire les informations sur la Météotable
JPEG - 329.7 ko
météo table en mode texte
JPEG - 43.7 ko
modification de la présentation
  • Un clic droit, sur la carte graphique, permet l’édition d’une météotable regroupant toutes les données météo disponibles pour ce point et pour la durée de la prévision, pas, par pas.
  • Si ces données sont issues d’un clic gauche sur un point d’intérêt pré établi, le nom du point, sa géolocalisation, et l’origine du modèle météo seront affichés sur la météotable.
  • Une fenêtre en bas de la table ouvre sur une option de modification de l’agencement des données disponibles, sa sauvegarde en mode tableur, ou la fermeture de la table et le retour au mode graphique
    • le potentiel conjoint de l’utilisation d’un point d’intérêt, et de la sauvegarde des données sur un tableur permet l’automatisation et l’excellence des sauvegardes.


Retour menu

Automatiser la lecture et l’enregistrement des Météotables
JPEG - 91.7 ko
  • Prérequis : établissement d’un point d’intérêt, par un clic droit sr la carte
    • on peut le nommer, ce nom apparaitra en clair sur la carte.
    • on affine éventuellement sa géolocalisation
    • on peut modifier la calligraphie du texte
    • afficher ou ne pas afficher le nom du point sur la carte
    • choisir l’option de pouvoir le déplacer sur la carte
  • pour le voir afficher, il faudra activer l’option « Point d’intérêt » dans l’onglet « Planisphère » de la barre des menu, ou activer le raccourci clavier « Ctrl+N »

Ceci fait, permettra l’automatisation de la géolocalisation des saisies des donnée météo sur ce point précis.

  • prérequis : être équipé d’un tableur pouvant lire les formats « sylk »

  • Enregistrement de la table
    • au bas de la météotable l’option « Sauver » déclenche une procédure de sauvegarde automatisée des données de la table sous Excel en format « sylk » (*.slk), que vous enregistrerez dans une rubrique dédiée.
    • Pour pouvoir traiter ces données en mode calcul, il faudra sauvegarder le tableur du format sylk (qui permet les transferts, mais pas les calculs) en format Excel *.xlsx qui vous conviendra.
    • il faudra aussi probablement nettoyer quelques scories graphiques issues de la présentation XyGrib, en particulier les températures ou les directions du vent, présentés en « ° », mais excel automatise tout çà très bien. Et, puis un marin, sait tout faire !!!
  • si la procédure de transfert s’est faite depuis un point d’intérêt XyGrib, toutes les informations de nom, de géolocalisation, seront reprises automatiquement sur le tableur, ce qui favorisera le traitement ultérieur en historique

liens utiles
https://opengribs.org/fr/gribs-fr
https://www.plaisance-pratique.com/...
https://www.plaisance-pratique.com/...

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

5 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • Bonjour,
    tres intéressant.
    Je m’interroge toutefois sur l’utilité de cet outil dans la mesure où d’autres services existent aujourd’hui. Il y a Windy, mais également predict wind que j’ai appris a utiliser récemment (pas d’actions chez eux, c’est juste une remarque pragmatique d’utilisateur lambda...). Avec l’abonnement standard on a acces à leur application « offshore » qui fonctionne parfaitement avec l’iridium (mais ne propose pas le modele arome toutefois). Meme sans abonnement en version gratuite les prévisions sont accessibles de manière tres simple et intuitive avec tous les modèles météo.
    J’en parle parceque je me pose cette question depuis quelques jours, j’ai essayé de recupérer des gribs par opencpn puis zygrib (pour utiliser le module de routage d’opencpn). Mais en fait predict wind propose tout cela y compris le routage avec l’abonnement standard qui est d’un prix tres abordable.
    et donc mon point est de poser la question de la relative « obsolescence » de ces outils historiques devant le progres des services comme windy et predict wind.
    Ne voyez aucune agressivité dans mes remarques, qui visent seulement débattre afin d’y voir plus clair sur les différences fonctionnelles et av/inc des formules disponibles aujourd’hui sur le « marché » de la météo marine.
    un ex concret, depuis que je suis parti je n’ai jamais plus regardé météo consult.
    cordialement
    Olivier

    Répondre à ce message

    • Tout d’abord, merci d’animer ce débat, ce qui sur PTP se fait rare. J’abonde vôtre souhait de débroussailler les fonctionnalités des très nombreux outils dont les marins de plaisance, disposent aujourd’hui.

      • Tout d’abord, une explication sur le titre de l’article : je l’ai nommé XyGrib pour les débutants, volontairement, pour bien marquer la notion d’apprentissage. Ce n’est pas XyGrib pour les nuls, non, non, l’esprit est de débuter l’apprentissage
        • ce qui débouche sur une autre vision de XyGrib : on ne peut pas parler d’obsolescence pour ce programme proche des moyens mis à dispositions pour les professionnels. Je donne un exemple : pour mesurer un risque de dégradation d’une situation, XyGrib permet de juxtaposer la situation de la pression barométrique au sol avec celles des altitudes géopotentielles en altitude, ce qui met visuellement en évidence un risque fort de dégradation de la situation si les deux centres sont alignés. Ce n’est pas une vue de météorologiste, c’est juste celle d’un apprenti, mais... XyGrib permet cela, entre autres
      • On ne parlera donc pas d’obsolescence, tout juste peut-on parler de désuétude de la présentation, et on discute alors du fond et de la forme. Si la forme n’est pas au canon des produits marketés modernes, il faut se poser la question : la forme en vaut elle la dépense ? Le produit le plus tendance aujourd’hui est l’excellent Weather4D, qui tournera obligatoirement avec une tablette iPad ou un MacOS, coût du tout : entre 2000€ et 4000€
        • le génial Windy (je le crois) répond correctement au problème de corrélation du fond et de la forme, mais de façon fugace sans superposition d’images (les vagues + le vent par exemple), ce que fait très bien XyGrib (voir l’image jointe regroupant le vent, les vagues et le courant) et qui montre concrètement là où il vaut mieux éviter de passer !!! Enfin et surtout, Windy est fugace, impossible d’enregistrer les données.
      • de l’intérêt de la précision, dépendra l’usage d’un logiciel d’affichage de gribs :
        • si la situation en Méditerranée nécessite l’utilisation et le croisement de plusieurs modèles, alors, il faudra archiver des données de leurs prévisions pour contrôler leur fiabilité en historique, et XyGrib fait le job, en croisant les modèles GFS à 10 jours, les ICON.EU à 5 jours et cerise sr le gâteau, les OpenWRF 4km pour la touche finale.
        • pour une traversée océanique, un contrôle régulier avec les GFS suffit, mais là se pose le problème du coût des communication, et probablement avec un avantage pour W4D pour le monde Apple, SailGrib pour Android, et Perfectwind pour Windows, avec leurs procédures de communications satellite.
      JPEG

      Répondre à ce message

    • Le fond et la forme ou l’ergonomie.
      On peut toujours avoir des préférences pour la forme d’une information, et il est clair que les possibilités techniques des nouveaux systèmes d’exploitation permettent des affichages montrant le mouvement de l’air c’est à dire du vent.
      Mais la question qui se pose est :
      « est-ce que ces animations apportent un plus à la réflexion du navigateur à sa question primordiale : quelle sera la météo en un point et à une heure précise ? »
      Plutôt que de forme, je préférerai donc parler d’ergonomie, c’est à dire d’avoir d’un seul coup d’œil l’ensemble des informations qui vont me permettre de prendre une décision sur ma future route.
      Xygrib est certainement moins « flashy » que Windy ou Predictwind, Mais il a l’avantage sur ses concurrents d’apporter d’un seul coup d’œil le maximum d’informations sur ce que sera le temps futur ; vitesse et orientation du vent, des rafales, du courant, de la pression, de la température, des précipitations des vagues.
      Et sous deux formes : une forme cartographique, une forme tabloïde.
      c’est cette juxtaposition qui me permet de prendre des décisions de route en toute connaissance de cause.
      J’ajouterai qu’à la différence des deux autres, il permet de télécharger toutes ces inforamtions dans les fichiers grib, ce qui me permet d’utiliser des outils de routage beaucoup plus performants.
      L’autre immense avantage et de pouvoir choisir des modèles météo connus et éprouvés, plus connus et éprouvés que les PWG et PWR de Prédictwind, que les concepteurs m’ont refusé de décrire les caractéristiques techniques (modèle mathématique, hydrostatic ou non hydrostatic, maille de calculs des résultats, etc.)
      là encore, aucune polémique, seulement mes raisons qui me font continuer d’utiliser Xygrib
      En exemple, les deux affichages complets que fournit Xygrib
      Robert

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales