image
image
image

Votre IP : 54.80.248.78
Dernier ajout : 22 juin
Visiteurs connectés : 158

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Les moteurs -forum- > réparation > Solutions de dépannage pour un coude d’échappement percé ???

Rubrique : réparation

__________________________________________________________________________________________________________________

Solutions de dépannage pour un coude d’échappement percé ???Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié Septembre 2014, (màj Décembre 2016) par : yoruk   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Solutions de dépannage pour un coude d’échappement percé ???

Bonjour, nous sommes avec un ami, en panne dans un coin perdu de Turquie. Nous pouvons gagner Marmaris où nous pourrions nous dépanner par la route avec un ½ H de bus. La route par mer est beaucoup plus longue, au moins deux jours de navigation.

  • Le moteur est un Nanni diesel 4220 HE de 7 ans d’âge, 1.600 H. Très bien entretenu
  • Le coude d’échappement s’est percé au niveau d’une des 4 vis sur une tête de gougeons. Voir la photo jointe
    Nous irons demain à Marmaris, tenter de trouver des solutions. L’un d‘entre vous aurait-il des conseils de réparation provisoire ???

Merci d’avance
Michel

Comme d’hab, la photo au post suivant

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

7 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 14 septembre 2014 17:52, par yoruk écrire     UP Animateur

    La photo du bête trou...

    JPEG

    Répondre à ce message

    • Ce type de coude mélangeur n’est pas très chaud et la pression interne assez faible (= la perte de charge de l’échappement). Je tenterais une réparation provisoire en bouchant le trou avec un mastic epoxy, éventuellement par sécurité prévoir un collier genre Colson autour du tout avec une cale pour éviter l’éjection du mastic et limiter la fuite en cas de défaillance de la réparation.
      Éventuellement, suivant les possibilités d’accès, placer une petite plaque de métal à l’intérieur (en passant par le raccord du flexible) fixée par une vis par le trou depuis l’extérieur.

      Répondre à ce message

      • Ce que suggère Négofol est ce que j’ai pratiqué sur une pompe à eau douce d’un Volvo 2040 vers 2005, pompe dont la tétine de sortie s’était en bonne partie délabrée. A coup de moule interne (un bête tuyau fichée dans la tétine) j’ai trouvé une surface d’appui sur laquelle j’ai pu étaler des couches de mastic type syntofer (me souviens plus du nom, sous tube type tube de peinture pour artiste). Le résultat à été très probant, l’eau n’étant pas chaude (80 °C tout au plus) et la pression faible. Se travaille à la rape ou lime douce.

        Je suis en ce moment en train de survivre avec une soudure inox qui craque au niveau du départ de la pissette à la sortie du coude d’échappement. La j’utilise un tube de loctite acheté chez « tout pour la bagnole » et qui sert à réparer les pots d’échappement. C’est moins concluant, il faut rajouter périodiquement de fines couches de ce produit. Ca gène considérablement le spray d’eau de mer de l’an dernier, qui entretenait une atmosphère très saline dans la caline, laquelle atmosphère a eu raison de mon alternateur cet hiver (tout soudé par l’oxyde au printemps), l’alternateur dont le remplacement lm’a permis d’identifier la polarisation que le Sterling A2B doit forcer sur la sortie D+ pour force le régulateur à bosser.
        Je n’ai plus de spray, juste une résurgence salée de faible quantité au niveau de la craquelure, à rincer toutes les semaines, très viable. Le soudeur viendra cet hiver.

        Dont : en résumé, sintofer très efficace, produit à pot d’échappement pas très top mais très résistant à la chaleur (entre 120 et 150 °C à cet endroit, plutot 120)

        Répondre à ce message

        • Merci Yves et Francis

          Nous allons ce matin sur Marmaris by bus... Avec un peu de chance on trouve un nouveau coude d’échappement, et on ne mégote pas

          • Sinon, recharger la partie trouée à l’époxy, peut se faire, on a les produits et la méthode (époxy + charge). Le problème est qu’il faut laisser de la place à l’écrou sur le goujon et qu’il reste peut de débattement...
          • L’idéal étant de remplacer ce goujon par un autre plus long, avec un risque de le casser.
          • Si on peut remplacer le goujon, il sera alors possible de recharger complètement la gorge, en laissant un tube dans l’axe pour repercer le passage du goujon par le haut. Nos mèches de 8 sont trop courte pour percer par l’autre côté du passage du goujon. On aurait probablement intérêt à faire effectuer le perçage par un tourneur fraiseur professionnel. On sait où trouver ça en Turquie
          • Autre solution temporaire : un ruban auto-vulcanisant, entourant toute la pièce... Mais je ne suis pas certain de son efficacité. il faudrait que ça tienne une quinzaine d’heure

          Michel

          Répondre à ce message

  • Nous avons finalement adopté les solutions de YvesD et de Négofol, en les adaptant à nos moyens, en utilisant un bâton d’époxy/aluminium à malaxer.

    • photo 1 : Le trou a été soigneusement nettoyé, poncé et dégraissé à l’acétone
    • Photo 2 : première couche s’imprégnation et séchage de 6 heures, dans de très bonnes conditions de température et d’hygrométrie
    • Photo 3 : Remplissage en épaulant largement le trou sur les parois périphériques
    • Photo 4 : Perçage par un tourneur professionnel
    • Photo 5 : présentation du goujon que nous avons fait tourner spécialement

    La réparation a tenu, nous permettant de rejoindre Kas en 30 heures, ou nous attendait la pièce neuve commandée dès que nous avons détecté la panne…

    Merci à tous…

    Michel, pour Christian sur la « Marie Pierre “O” »

    JPEG

    Répondre à ce message

  • Joli boulot !

    A mon avis, ça va tenir quelques années !

    Ca me rappelle un coude d’échangeur : sans la pièce, on avait refait ça avec des bouts de tuyères de jet ski et des colliers. 2 ans après je l’ai changé pour la pièce d’origine, je me demande encore pourquoi ..... B-)

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright des logiciels, charte graphique, et images du bandeau supérieur : reproduction interdite sauf autorisation de reproduction de Robert Schirrer