image
image
image

Votre IP : 54.161.91.76
Dernier ajout : 22 septembre
Visiteurs connectés : 20

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > OpenCPN > High-Tech’Plugins > SAR v07 plugin OpenCPN

Rubrique : High-Tech’Plugins

__________________________________________________________________________________________________________________

SAR v07 plugin OpenCPNVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Novembre 2012, (màj Novembre 2012) par : yoruk   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Qu’est-ce que le S.A.R ? (Search And Rescue, ou Recherche et sauvetage)

Les éléments homologués du « SAR » : http://fr.wikipedia.org/wiki/Recher...

C’est l’ensemble des moyens mis en œuvre pour la recherche et le sauvetage de biens ou de personnes, dans un cadre international. Le fondement règlementaire de l’organisation du dispositif SAR mondial, régional et national est le document des organisations internationales conjointes (OMI et OACI) référence : Doc 9731-AN/958, appelé IAMSAR (Manuel international de recherche et de sauvetage aéronautiques et maritimes).

Des initiatives privées non homologuées d’aide à la recherche :

Des modèles d’assistance à la recherche, sont proposés par de nombreux programmes, qu’ils soient autonomes, ou des additifs à des logiciels de navigations électronique.

Parmi les plugins , celui d’OpenCPN affichable directement depuis l’écran. Après avoir testé SAR-Pattern de Andres et Latchodrom http://www.plaisance-pratique.com/l... et SAR-0.7 d’OpenCPN, je perçois que SAR-0.7 d’OpenCPN est une version adaptée à la plaisance de SRA-Pattern, mais peu soucieuses des normes IAMSAR que SAR-Pattern s’efforce de respecter.. Il est donc recommandé de prendre en compte qu’il s’agit d’une approche amateur du SAR. Les utilisateurs devront l’utiliser en connaissance de cause. Ce n’est pas un logiciel SAR homologué : http://www.cruisersforum.com/forums...

Parmi les programmes autonomes : SARpattern dont l’objectif est d’être conforme aux recommandations IAMSAR : http://www.plaisance-pratique.com/l... et http://www.plaisance-pratique.com/t...

Le principe des programmes de navigation d’aide à la recherche d’un objet ou d’une personne en mer

Cas ordinaire : beau temps, belle mer

On va parler de retour sur quelque chose de tombé à la mer, plutôt que du terrifiant MOB, qui glace l’auteur de ces lignes, naviguant le plus souvent en solo, en rappelant la règles de base sur les manœuvres sur un MOB. Premièrement, ne pas tomber à l’eau ... Deuxièmement ne pas tomber à l’eau ... Troisièmement, ne pas tomber à l’eau.

  • Dans l’exemple ci joint, on estimera que le skipper, rentré au port, se rend compte qu’il a perdu son annexe que bêtement, il trainait. Ce qui n’arrive pas qu’aux autres
    • Il fait fait beau, bonne visi, mer calme, pas de vent et le moteur démarre bien
    • Equipé d’un lecteur de carte électronique performant, il a gardé sa trace
    • Pas la peine de se prendre la tête avec un programme de recherche, il suffit quadriller la route d’arrivée par des passages en lacet, trace allumée. Un équipier contrôle à l’écran, la concordance des traces, et donne les information de route au barreur. Dans le cockpit, tout le monde est aux aguets Et immanquablement, on fini par retrouver cette maudite annexe baladeuse.
       
      Là, c’est simple et facile... mais, si la mer est mauvaise, si le vent forci, si on manque de visibilité, il faudra définir des schéma de quadrillage

Les Patterns, ou modèles en anglais

  • Pour cet exemple, ce modèle de route de recherche a été établi depuis le plugin intégré dans OpenCPN
    • le programme offre plusieurs choix de type de route. ici, en routes parallèles.
    • il détermine automatiquement un nombre de WP et incrémente les segments quadrillant la zone de recherche
  • Une fois activée, la route donne les indications de cap et de distance pour le prochain WP
  • C’est toujours le WP le plus proche du bateau qui sera pris par défaut, comme WP activé. On pourra être amené à modifier le WP actif avant d’entamer la route de recherche
  • ce sera en particulier le cas si on opte pour un géo référencement de la zone de recherche, hors la position du bateau.
  • Une fois la route activée, le outils classique de navigation se mettent en place, dans la fenêtre d’activation, pour le segment en cours ou pour le WP final du trajet proposé :
    • le XTE déviation par rapport à la route
    • le BRG relèvement du WP actif
    • le VMG gain au vent
    • le RNG distance au WP actif
    • le TTG temps restant pour atteindre le WP actif

Installer le plugin d’OpenCPN

Télécharger et activer le plugin SAR pour OpenCPN

  • A ce lien : http://opencpn.org/ocpn/downloadplugins télécharger le module « SAR v0.7 »
  • Enregistrer le fichier « SAR_win32_pi18_v07_pi.dll ».
  • Glisser/coller ce dossier dans le répertoire :
    • C :\Program Files\OpenCPN 3.0.2\plugins\SAR_win32_pi18_v07_pi.dll
    • Cà c’est pour Windows XP... pour W7, ou pire sous Vista.... débrouillez vous... il fallait rester sous XP...
  • Ouvrez OpenCPN
    • Pour la version 3.0.2, dernière version officielle à ce jour (nov 2012), dans la Boite à Outil, dans l’onglet « Complément » activez l’option « SAR 0.7 »
    • Pour la dernière beta, 3.1.1105, qui deviendra bientôt officielle , dans « Options propres à l’utilisateur » qui remplace « Boite à outil » (Boite à outil, çà devait faire un peu plombier...Options propres à l’utilisateur, çà fait quand même plus Geek....) dans l’onglet « Plugin » activez l’option « SAR 0.7 »
  • Vous pouvez refermer OpenCPN
  • En réouvrant OpenCPN, le logo de SAR 0.7 figurera dans la barre des menus. On ouvre le programme par un simple clic sur le logo. On ferme le programme par le « X » classique de Windows, dans le programme « SAR 0.7 »

Utiliser le plugin d’OpenCPN

Interface graphique du menu de saisie
  • 4 zones de saisie
    • La zone de choix de modèle (4 choix)
      • « Trackline » : routes parallèles
      • « Expanding Square » : carrés imbriqués
      • « Sector search » : route en triangles par leurs centres
      • « Oil Rig » : route en expansion
    • La zone de saisie des variables d’affichage
      • Approch course : cap orientation géodésique donnée au modèle
      • « leg distance » : longueur donnée au segment (NM). les décimales se notent à l’américaine, par un point « . »
      • « Search Speed » estimation de vitesse, donnant le temps total de recherche
      • « For Ship Number » une vue de l’esprit dépassant le maigre cadre du potentiel OpenCPN...
      • « calculate » met à jour les option durée et longueur de route en fonction des options
      • « Générate GPX » Génère automatiquement un fichier au format GPX, qu’il faudra récupérer avec le gestionnaire de route de OpenCPN
    • la zone d’affichage de durée et de distance, variant selon les options prise dans les variable d’affichage
      • La zone de saisie des coordonnée géodésiques, avec deux tableaux
      • Une saisie automatique par « Ship », qui donnera les coordonnées du bateau en point d’entrée. Si le GPS est actif
      • Une zone de saisie des coordonnées en texte, en degré, minute, secondes.
      • Commune à ces deux zone : « Route » permettant de donner un nom à cette route dans le gestionnaire de route de OpenCPN (mais pas dans la création du nom du fichier GPX.
Saisie des coordonnées géodésiques
  • Par défaut, le programme affiche une fenêtre et deux onglets cliquables.
    • En « A », affichage par défaut, les données géodésiques, seront traitées en valeur « degré décimal ». Les option d’affichage géodésique de OpenCPN seront traitées un peu plus bas.
    • En « B » l’onglet ouvre sur une fenêtre de saisie manuelle des données
  • Deux options de saisie automatique des données géodésiques
    • Soit depuis la position du bateau, qui sera considéré comme point de départ de la route de recherche
    • Soit depuis un point déterminé par la position du curseur sur la carte. ce qui sera traité ultérieurement
  • Enfin, en bas de fenêtre, l’option permettant la saisie du nom donné à la route que SAR v07 créera. Cette route sera enregistrée dans le gestionnaire de route, indépendamment du nom donné à la sauvegarde du fichier GPX
  • Fenêtre de saisie manuelle des données géodésiques
    • On rentre manuellement les données en latitude, et longitude
    • On renseigne en degré/minutes/secondes
    • On choisie les options N/S ou E/W
  • Une fois renseigné, on demande la conversion en degrés
  • Ce qui aura pour effet de renseigner la fenêtre « A », au format « degré décimal »
  • Puis on repasse sur la fenêtre « A » pour vérifier les coordonnées
Affichage géodésique OpenCPN en degrés décimaux Affichage géodésique OpenCPN en degrés et minutes décimales Affichage géodésique OpenCPN en degrés, minutes et secondes décimales
  • Saisie automatique des données géodésiques depuis le bateau
    • Dans la fenêtre « Decimal Degree »
    • Cliquer sur « Ship »
  • les données géodésiques, s’afficheront automatiquement à l’endroit ou se trouve le bateau sur la carte (ici, pour démo, au port !!!)
  • renseigner le nom que l’on donnera à cette route
  • Saisie automatique des données géodésiques depuis le curseur
    • Positionner le curseur de la souris sur la carte
    • Au clavier, taper simultanément « Ctrl » et la lettre « S »
  • Cette action positionnera les données géodésiques du point de départ de la route, à l’emplacement défini par le curseur
  • renseigner le nom que l’on donnera à cette route
  • Affichage des routes par l’automatisation des saisie de données
    • En bleu, la route généré depuis la commande « Ship ». le point de départ se positionne à l’emplacement du bateau
    • En jaune, la route générée par la commande « Ctrl » « S », se positionnant à l’endroit ou se trouvait le curseur lors du déclenchement de la commande
  • L’une comme l’autre sont des commandes rapides, puissantes et efficaces. Le positionnement du curseur peut poser problème, par mer agitée. Il faudra penser à coincer la souris...
  • Saisie clavier sur le fenêtre « degré, minutes, secondes »
  • Pour obtenir facilement ces valeurs, placer un WP à l’endroit souhaité
  • Paramétrer la géodésie d’OpenCPN en « degré, minutes, secondes » (boite à outils)
  • Relever les valeurs géodésiques dans les propriétés du WP
  • Renseigner les valeurs géodésiques de la fenêtre
  • Demander la conversion en degrés décimaux, par« Convert to degree »
  • Ouvrir la fenêtre « Decimal Degree »
  • Les valeurs « degré, minutes, secondes » sont bien converties
  • Renseigner le nom de la route
  • Le fichier est prêt pour être sauvegardé au format GPX
Création du fichier GPX
  • En cliquant sur « Generate GPX » on créé un fichier GPX
  • En même temps, OpenCPN ouvre une fenêtre de saisie du nom de sauvegarde de ce fichier
  • Ce sera toujours le même nom qui servira pour chaque sauvegarde
  • Dans OpenCPN, ouvrir le gestionnaire de Route
  • Ouvrir « Importer GPX »
  • Ouvrir le répertoire ou le fichier GPX a été stocké.
  • Ouvrir ce fichier GPX qui affichera la route sous le nom ou elle a été sauvegardé, en l’occurrence « test depuis le clavier »
Trackline : routes parallèles Sector search : route en triangles par leurs centres Oil Rig : route en expansion

Modifier le point d’accès à une route

  • Par défaut, OpenCPN activera le WP le plus proche de la position du bateau, GPS activé
  • Pour cet exemple, le point 2 du segment 1
  • Or le bateau situé à équidistance des points 1 et 2 du premier segment, peut voir sa position varier de quelques mètres, ceux de l’imprécision du GPS, faisant évoluer le WP actif du WP 1 original, au WP 2 plus proche du bateau pour cette position du GPS
  • Comme pour une route classique, on peut très aisément modifier la position d’un WP pour rendre la route cohérente
Le WP de départ, n’est pas le WP actif. De plus le 1er segment est incohérent faisant passer le route à terre On déplace le WP de départ pour rendre la route cohérente On demande l’activation de la route, ce qui réinitialisera les données


Gérer les Fichier GPX et sauvegarder les routes

Il faut absolument intégrer deux notions
  • Le plugin SAR génère un fichier GPX
  • Dans ce fichier GPX est intégré le nom donné à la route. Pour l’exemple « recherche_paral_8_segments »
  • La sauvegarde du fichier GPX sera saisi sous un nom défini à l’ouverture de la fenêtre de dialogue. c’est une commande Windows, indépendante de OpenCPN et de son Plugin SAR 07
  • Cette sauvegarde peut être réutilisée, puis écrasée. Elle ne sert qu’au transfert des routes vers le gestionnaire de route. c’est lui qui sauvegardera les routes individuellement
  • Pour cet exemple, on a créé un répertoire « org_dossiers »
    • C’est lui qui recevra le fichier de transfert : « transfert-SAR »
    • l’URL sera donc : C :\.........\SAR_OpenCPN\org_dossiers\transfert-SAR.gps.gpx
    • il ne servira qu’à cela (le double « gpx.gpx » serait un bug qui sera corrigé sous peu
  • Sous ce dossier, on créé un sous répertoire que l’on nommera :
    • « sauve_gpx » qui servira à l’archivage des fichiers route sauvegardé par le gestionnaire de route de OpenCPN. Là on peut sauvegarder depuis la commande « exporter GPX » autant de routes SAR, que l’on désire

Ndlr : sur l’affichage et les sauvegardes

  • On a tout intérêt, à simplifier et sécuriser les procédures de saisie et d’archivage des routes SAR. Le skipper, ou l’équipier qui aura à gérer une situation d’urgence, le fera souvent dans des conditions difficiles : la souffrance, l’inconfort, la fatigue, des blessures, voire une ambiance de panique à bord, compliqueront les choses....
  • Il faut que les procédures d’établissement des routes SAR soient simples à réaliser. De ce point de vue OpenCPN et ce Plugin offre de bonnes possibilités ; encore faut il mettre en place une organisation efficace des archives :
    • Un seul nom de transfert de fichier GPX, vers un seul répertoire. Toujours les mêmes
    • La sauvegarde des routes individuelles depuis le gestionnaire de route, vers un répertoire dédié aux routes. Toujours le même
Procédure de sauvegarde des routes SAR
  • Depuis OpenCPN cliquer sur l’icône du gestionnaire de route
  • Ouvrir l’onglet « Routes »
  • Cliquer la commande « Exporter »
  • Dans la fenêtre Windows qui vient de s’ouvrir
    • rechercher le directoire « sauve_gpx »
    • entrer le nom de la route SAR à sauvegarder
  • Valider par « enregistrer »
  • Une fois validé, le fichier « recherche_sector.gpx » s’incrémentera dans la liste des autres fichiers déjà enregistré, et la fenêtre se fermera
  • Vous serez de retour sur OpenCPN.
  • Pour ouvrir une route SAR déjà enregistrée :
    • Ouvrir le gestionnaire de Routes
    • Cliquer sur la case « importer GPX »
    • Rechercher le répertoire « sauve_gpx »
    • Cliquer sur le fichier recherché
    • Valider par « Ouvrir »
  • Le fichier SAR demandé s’affiche à l’écran

Gestion des distances avec activation d’une route

  • Une route de recherche a été créée avec la commande « Curseur » de SAR v07
  • Le bateau est au port, GPS activé
  • par un clic droit sur la route, on active celle ci
  • La route passe du bleu au rouge, preuve de son activation
  • Le Datum (géo référencement du WP d’entrée de la route) est activé, il passe en surbrillance
  • A droite de l’écran apparaît la fenêtre d’affichage des données d’activation de la route
    • On peut choisir soit l’affichage des données pour le prochain WP
    • Soit celle pour le dernier WP, qui donnera les informations de route
      • En distance depuis le bateau, là 9,27 milles
      • En durée en et en fonction de la vitesse actuelle du bateau (pour cet exemple le bateau étant immobile, la donnée est nulle)
      • L’heure d’arrivée sur le dernier WP, en fonction également de la vitesse instantanée, et de l’heure de l’ordinateur.
  • Pour cet exemple, c’est l’option route qui est activée
  • Pour la recherche du WP suivant, qui sera le WP actifo Pour la version OpenCPN v3.0.2, il suffit de cliquer sur route ou segment, qui répondra comme un interrupteur, et affichera soit route, soit segment
    • Pour la version béta 3.1.105, et probablement pour les versions stables qui suivront, le choix se fait depuis un clic droit et l’ouverture d’un menu contextuel
  • Dans cet exemple, l’affichage est fait sur segment, ce qui mesurera la distance entre le bateau GPS activé et le 1er WP actif
  • La mesure donne une valeur de 0,87 milles
  • Ce qui signifie que la longueur effective de la route de recherche entre le Datum du point d’entrée et le dernier point de la route sera de
  • 9,27 milles (route totale) moins 0,87 milles (entre le bateau et le datum), soit 8,40 milles
  • Ce qui se vérifie avec l’affichage des propriétés de la route :
  • Pour rejoindre le point d’accès (Datum) depuis le bateau au port
  • On désactive la route de recherche· On trace une route avec l’outil « route »
  • On insère si nécessaire des WP sur cette route pour contourner les obstacles ( là, le môle SW du port)
  • On active cette route
  • la fenêtre d’activation indique 1,03 milles de distance soit 0,16 mille de plus que la route initiale
  • On rejoint le datum de point d’entrée
  • Le bateau est sur site
  • On peut effacer la route d’accès au Datum
  • La trace (jaune) reste en place
  • On active la route de recherche, qui passe au rouge
  • Le WP actif est sur le datum du point d’entrée (en surbrillance)
  • les informations s’affichento La distance au dernier WP de la route de recherche est donnée pour 8,46 milles
    • La route de recherche est donnée pour 8,40 milles
    • Ce qui signifie que le bateau est 0,6 mille du pont d’accès
  • ce qui serait confirmé en affichant l’option « segment » en lieu et place de « Route »
  • Il ne reste plus qu’à entamer la recherche, « trace activée » c’est cette trace comparée à la route théorique qui vous donnera votre écart de route (courant traversier, dérive au vent, angoisse du barreur, etc...).
  • Cet écart sera donnée en visuel sur la carte (le meilleur AMHA), et par le XTE (appelé Déviation G ou D, ici)... Et vous corrigez votre route en conséquence

Sécurisation des WP

  • Il est recommandé de sécuriser les WP. faire glisser malencontreusement un WP peut remettre en cause la fiabilité de la route
  • dans ce cas de figure la solution serait de l’effacer et de rappeler par le gestionnaire de route, la route originelle. puis de la réactiver. On retrouve les valeurs d’origine
  • Pour sécuriser les WP
    • Dans la version OpenCPN v3.0.2 : cocher ou décocher la case « verrouillage des WP », dans l’onglet « etc. » de « la boite à outil » Pour parler comme un plombier...
    • Dans la version OpenCPN v3.1.105 : cocher ou décocher la case « verrouillage des WP », dans l’onglet « l’interface utilisateur » de « options propres à l’utilisateur » pour parler comme un Geeks...
  • Dans cadre, si vous avez à créer ou modifier une route, en particulier si celle ci vous fait passer bêtement sur des cailloux, le simple bon sens vous amènera à déverrouiller les WP, à faire vos modifications, puis à re-verrouiller les WP. L’opération prend quelques secondes.
  • Il existe dans le tutoriel anglais une proposition de modification automatique et sécurisé de modification de de route, par la création de WP. C’est semble t il très, très compliqué à faire. Voir le lien : http://opencpn.org/ocpn/Using_Routes
Traduction : Bien qu’effectués par Gilletarom la traduction en français n’est pas intégrée à ce jour (7 nov 2012)
 
 
PDF - 12.6 ko
Traduction
UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

2 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 10 novembre 2012 20:07, par latchodrom écrire     UP

    Bonjour Michel,
    Excellent article, comme d’ habitude, malgré les quelques réserves que j’ai exprimées à la suite du commentaire sur le logiciel SAR pattern.
    Mais j’interviens ici parce que je viens de prendre connaissance de la traduction de Gilletarom que je trouve pas très exacte sur certains points.
    Cela n’enlève rien à l’excellent travail de ce dernier sur beaucoup de sujets.
    Je serais donc éventuellement disposé à lui proposer une nouvelle traduction.
    Amicalement
    Jean Paul

    Répondre à ce message

    • 10 novembre 2012 21:09, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Merci pour le compliment. Je l’améliore (enfin j’espère) encore avec des données sur la gestion des distances et des durées ; Je travaille aussi sur ton excellente observation sur le verrouillage des WP.. ; ce sera à suivre… sous peu
      Concernant la traduction de Giletarom, je l’ai cité parce que je sais qu’il est le traducteur d’OpenCPN , et que nous avons fait ensemble à ce sujet un long parcours commun, dont j’étais l’initiateur, avec Grietick en particulier. C’était il y a trois ans sur STW
      Depuis de l’eau à coulé sous les ponts et nous nous sommes séparés lors de la création de PTP. Je lui garde mon estime, malgré quelques déchirements…
      Tu peux donc parfaitement le contacter, et si çà peut renforcer notre communauté de marin… tant mieux pour tout le monde
      Cordialement
      Michel

      NB
      On a tous un vrai problème avec la traduction et en particulier avec l’arrivée de la nouvelle version 3.1.105, c’est en fait un boulot énorme de traduction mais aussi de réécriture des tutoriaux (le sien et…. les deux miens !!!) Si on arrive à fédérer les efforts ce ne serait pas fatalement déconnant… voir aussi ce qu’en pense Robert, bien sûr

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales