image
image
image

Votre IP : 54.198.247.44
Dernier ajout : 19 septembre
Visiteurs connectés : 18

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > L’électricité à bord -forum- > Câblage > Perte de tension en sortie de boitier

Rubrique : Câblage

__________________________________________________________________________________________________________________

Perte de tension en sortie de boitierVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Juillet 2014, (màj Mars 2015) par : Erik   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Bonjour à tous,

J’ai un petit soucis de « perte » (ou baisse) de tension au niveau de mes boîtiers électriques.

En effet, j’ai une perte importante entre l’entrée et la sortie, de l’ordre de 1 à 1.5V. Quand les batteries sont quasi pleine ou quand soleil et vent sont présent cela ne pose que peu de problème. Mais lorsque ce n’est pas le cas, mon parc est donc aux alentours de 12V (gestionnaire de batterie), la tension d’entrée aux bornes du boitier n’est plus qu’a 11,8/11,9 ce qui fait qu’avec la perte de 1 ou 1,5V certains appareils n’apprécie guère de n’avoir que 10,3V.
Par exemple ma VHF ne peut émettre en HI et reste en LOW, ma musique se coupe dès que je tire de l’eau douce, etc ...

J’ai réglé le problème de la VHF en connectant directement aux bornes du boitier un fusible en ligne et je ne passe donc plus par le tableau « général » d’interrupteur de la table à carte. Mais pour le reste ??? ... Quelqu’un aurait-il une piste pour trouver une solution ?

Merci d’avance ;)

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

11 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 22 juillet 2014 16:52, par Erik écrire     UP

    Pour info, la photo d’un des boitiers du carré.

    JPEG

    Répondre à ce message

    • 22 juillet 2014 18:27, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Ce montage est-il d’origine ?
      Une telle chute de tension suppose une résistance parasite élevée et je me demande si le circuit imprimé utilisé ne provoque pas cette résistance : les pistes semblent étroites et le cuivre des plaques de CI standard est très mince (35 microns : ça fait peu de cuivre !).
      Une piste de 3 mm de large équivaut à un fil de 0,0001 mm2 !

      Répondre à ce message

    • 22 juillet 2014 21:33, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Tout a l’air très frais dans cette boite, et pourtant ... ça peut se situer là dedans.

      J’ai pratiqué ce genre de problème et ait trouvé, au choix, des manchons à sertir un peu résistifs au niveau de l’écrou de 13, des clips (bronze phosphoreux dans ma tête) un peu vieillis et assurant un moins bon contact, et plus rarement des soudures des connecteurs sur le CI qui avaenit lâché partiellement.

      Mais le plus surprenant a été de trouver un sertissage du manchon (donc entre le câble de forte section et le manchon serti) qui était devenu résistif, les brins de cuivre du câble s’étant couvert d’un bel oxyde bien noir et sans doute assez isolant.
      Un des intervenants sur ce fil a même du changer, avec succès, ses câbles apparemment devenu résistifs le jour où il a voulu remplacer son alternateur par un alternateur franchement plus puissant (130A de mémoire).

      J’ai eu quelques succès avec ces oxydes isolants en alternant des séquences dans lesquelles je les rayais à la brosse métallique et d’autres où je les attaquais au désoxydant électronique en bombe.

      Mais le voltmètre pour mesurer la chute de tension dans le circuit est redoutable, j’ai ainsi pu, en serrant plus ou moins fortement un écrou faire tomber la chute de tension à la valeur que je préférais.

      Et bien sur si tout avait été en cuivre étamé, mais même les plus grands chantiers s’y laissent prendre.

      Répondre à ce message

      • 22 juillet 2014 21:41, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Je dois ajouter que je n’ai jamais eu de vrais problème avec ces fusibles ATO, le contact reste bon pendant quelques décennies.
        A l’inverse avec les fusibles en PJ, il me suffisait de les tourner dans leur logement jusqu’à retrouver le 12V qui suffisait, là encore un bronze phosporeux qui avait mal vieillit.

        Tout ces équipements méritent d’être enfermés dans des boitiers plexo assez étanches.

        JPEG

        Répondre à ce message

  • 22 juillet 2014 19:08, par Erik écrire     UP

    Le montage est effectivement d’origine (mais plus rien ne me surprend, c’est du Fountaine-Pajot) . Tu penses qu’en changeant ce système par quelque chose de plus approprié je n’aurais plus ces pertes ? C’est ce que, bêtement, je me préparais à faire en éliminant même le passage du positif par le tableau d’interrupteurs de la TAC pour les appareils pour lesquels ce n’est pas nécessaire comme autoradio, GPS, VHF etc et le garder pour les feux de mats et autres frigo et pompes.

    Existe-t’il un moyen de vérifier que le pb vient du circuit imprimé ?

    Répondre à ce message

    • Sauf erreur : Un circuit imprimé de 10cm de long produira une chute de 0.6V avec un courant de 10A si sa section est de 0.03 mm² ! Avec une épaisseur de cuivre de 0.1mm cela permet une largeur de piste de 0.3mm ...autant dire que ce ne sera jamais dans le circuit imprimé qu’on a la chute de tension... si le circuit imprimé est en bon état.

      • Prenez un long (5 à 10 mètres) fil souple de faible section (0.5mm² suffisent). Branchez une extrémité sur la cosse « + » de la batterie et l’autre extrémité sur la borne + d’un voltmètre numérique réglé sur 2V.
      • établissez un courant consommé à bord de l’ordre de 10A
      • Branchez l’autre point du multimètre(donc la pointe « - ») sur la cosse « + » de la batterie, vous lirez 0V
      • Déplacez cette point « - » du multimètre vers l’entrée du coupe circuit, relevez la chute.
      • Puis sur la sortie du coupe circuit, relevez la chute
      • etc ... en déplaçant la pointe « - » tout le long de la ligne « + » jusqu’au tableau vous finirez par trouver quel est l’élément qui produit la chute de tension excessive.

      Fautifs à probabilité maxi : 1° le coupe circuit 2° le câble entre batterie et le tableau électrique de la table à carte de section trop faible. Pour 5m de distance, il faut au moins du 16mm².

      Faire la même manip en partant de la cosse « - » de la batterie tout le long du circuit « - ».

      Répondre à ce message

      • 23 juillet 2014 08:01, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Si j’ai bien compris, la chute de tension de l’ordre du volt est entre l’entrée et la sortie du boitier, pas sur le circuit.
        Je pense que Yves est proche de la vérité : vérifier toutes les connections (fusibles et fast-ons). Je suis perplexe sur l’emploi de ce type de boitier avec des presse-étoupes sur certaines entrées et rien sur d’autres...
        Illustration évidente de la vieille définition : un boitier étanche est un boitier qui empêche l’eau qui est entrée de sortir ....

        Répondre à ce message

        • OK, je pense avoir intégré la méthode de recherche du problème. Jev regardev si j’ai suffisamment de cable et je m’y met et vous tiens au courant ...

          @ Négofol : la chute de tension est effectivement entre les bornes d’entrée et les « bornes » de sortie du CI.

          Répondre à ce message

          • 23 juillet 2014 17:51, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

            Si c ’est au niveau du CI, c’est la-dessus qu’il faut se concentrer avant d’explorer tout le bateau (ce qui reste utile). Un multimètre suffit....

            Répondre à ce message

            • Bon, je vous passe les détails de la mise en place de la détection mais vu que j’ai du soleil j’ai mis mon dessal en route histoire d’osciller entre -10 et -15 A en courant consommé puis j’ai utilisé un fil de 1.5mm2 ( j’ai pas plus petit) d’une quinzaine de mètres (le bonheur des catas) et j’ai commencé à faire les relevés :

              * Barrette (+) de batteries/Coupe Circuit : pas de perte (un 0,0 quelque chose)
              * Coupe-circuit général : idem
              * Coupe-circuit « servitude » : idem

              Le circuit de servitude est un bus qui distribue 4 boitiers (Tribord - carré 1 - carré 2 - babord) avec un 25mm2 :

              * 1er boitier Tribord : perte de 0.18 en entrée de boitier / 0,25 en sortie

              * Carré N°1 perte de 0,2 en entrée / 1,8 en sortie
              * Carré N°2 perte de 0,22 en entrée / 0,3 en sortie

              * Babord : perte de 0,31 en entrée et autant en sortie(...)

              Un peu bètement, je me dirais bien que le CI du boitier Carré N°2 est à remplacer mais qu’en pensez-vous ?

              Répondre à ce message

              • En général, il n’y a pas de défaut dans les fils ni dans les circuits imprimés.

                Tout se passe dans les contacts.
                * les cosses pré-isolées serties sur du fil en cuivre (nu/étamé/oxydé)
                * les fusibles
                * les soudures.
                * les cosses plates.

                Pourquoi utiliser un circuit imprimé sensible aux efforts mécaniques et aux surchauffes alors qu’un bon vieux bornier ferait l’affaire.

                Remplacer les CI par des plaques en laiton, étamées si possible ?
                Supprimer les cosses pré-isolées et les remplacer par des bornes à vis ?
                Les fusibles ?

                A défaut, nettoyer tous les contacts, re-étamer les douteux, graisser, ... .

                Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales