image
image
image

Votre IP : 54.144.21.195
Dernier ajout : 23 septembre
Visiteurs connectés : 20

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > OpenCPN -forum- > Matériel connecté et microordinateur -forum- > OpenCpn et NMEA 2000

Rubrique : Matériel connecté et microordinateur -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

OpenCpn et NMEA 2000Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié Décembre 2013, (màj Décembre 2013) par : Piou   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Bonjour,
Papa Noël m’apportant un beau cata tout neuf équipé en Raymarine et donc en SeatalkNG, je cherche donc un moyen de faire communiquer OpenCpn avec du NMEA2000... Je sais qu’il « cause » le 183, mais quid du 2000 ?
Savez vous s’il existe un logitiel qui passe le 2000 en 183 ( mais je suis sous Ubuntu) ? ou un matériel qui fasse la « traduction » ?
J’ai lu dans un essai de répétiteurs NMEA2000 sur V et V, que le répétiteur Furuno RD33 était aussi un convertisseur 183/2000. Il suffirait donc que j’en installe un à la table à carte avec le PC branché dessus ? Quelqu’un peut-il me le confirmer ?
J’avais « bêtement » acheté un Acticense qui passe le 2000 sur une prise USB, mais, renseignement pris, ce n’est pas ce qu’il fallait faire tant que OpenCpn n’est pas compatible NMEA2000.... Savez vous si cette compatibilité est prévue pour bientôt ?
Merci d’éclairer la lanterne du toujours nul, mais qui se soigne grâce à ce merveilleux site !
Cordialement, Piou

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

15 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 19 décembre 2013 21:13, par Vent de Folie écrire     UP

    Bonjour,
    Effectivement, d’après les spécifications, Opencpn ne reçoit que du NMEA 183.
    Reste donc la solution matérielle pour convertir le NMEA 2000 en 183 et je pense que j’ai trouvé ce qu’il te faut. L’actisense semblerait convenir mais c’est une usine à gaz difficile à configurer.
    La solution que je te propose :

    Au final avec ces 2 câbles tu auras un convertisseur NMEA 2000/183 ou inversement.
    Pas testé, mais d’après les données constructeur ça doit fonctionner.
    Rémy

    Répondre à ce message

    • 20 décembre 2013 10:37, par Piou écrire     UP     Ce message répond à ...

      Merci pour ta réponse. C’est en effet une solution.Je pense qu’il me faut avant un connecteur SeatalkNG-microC... et toutes ces connections me font un peu peur au niveau fiabilité. Surtout qu’après il me reste à connecter le 183 à l’USB.
      L’Actisense me paraissait plus simple, mais j’ai acheté le mauvais, pensant que OpenCpn acceptait le 2000. Mauvaise pioche ! Tu penses qu’il y a une configuration à effectuer sur l’Actisense... je pensais benoîtement qu’il suffisait de brancher !... Peut-être vais-je attendre qu’OpenCpn accepte du 2000 en espérant que ce ne soit pas trop long.
      Merci encore, Piou

      Répondre à ce message

  • 20 décembre 2013 11:32, par Tiersp écrire     UP

    Bonjour,
    Je m’avance peut-être, mais je ne pense pas que ce soit pour bientôt que OpenCPN accepte le NMEA 2000.
    Vu sur le blog de Francis Fustier :
    Le NMEA vend la norme qui décrit comment décoder chaque message fournissant son PGN, cette information n’est donc pas rendue publique.
    Je me serais bien lancé dans un logiciel de conversion 2000-0183, mais la, c’est mort.
    Donc, le mieux est bien de trouver un adaptateur, à mon avis.

    Répondre à ce message

  • 20 décembre 2013 11:35, par Nevermind écrire     UP Animateur

    Bonjour Pierre,
    Un peu compliqué :
    un convertisseur Seatalk NG vers Seatlak

    http://www.tyboat.com/achat/P-19918...

    ensuite un convertisseur Seatalk NMEA 2000 / 183

    http://www.gadgetpool.de/bestellen/...

    jp

    Répondre à ce message

  • 24 décembre 2013 18:39, par fulup écrire     UP

    Le problème du support de NMEA2000 est moins technique que financier. NMEA2000 n’est pas une norme ouverte et il faut payer pour avoir accès aux documents, ou tout simplement pour écrire qu’on est compatible NMEA2000.

    Toutefois sur Linux on peut lire les messages d’un bus CAN et NMEA2000. La fonctionnalité est disponible dans les dernières version de GPSd. Par contre ça passe par un module noyau de Linux et ça n’est donc pas directement transposable sur Windows ou Mac.

    L"intérêt est évidemment de passé par directement par un décodeur CAN/USB, ils sont dispo pour moins de 30€. Si on doit passer par on trancodeur 2000/183 ca fonctionne, mais ca n’a pas vraiment d’intérêt.

    Répondre à ce message

    • 27 décembre 2013 04:19, par Piou écrire     UP     Ce message répond à ...

      As-tu des infos sur un décodeur CAN/USB à ce tarif ? J’en suis resté à l’Actisense !
      Merci, Piou

      Répondre à ce message

    • 28 décembre 2013 12:28, par djinn écrire     UP     Ce message répond à ...  image

      À ma connaissance, le standard NMEA 2000 n’est pas plus fermé que le 0183, dont la spécification complète a elle aussi toujours été vendue (cher).
      Ceci dit, avec les documents officiels disponibles (comme celui-ci par exemple), les compléments d’infos disponibles sur le web et un peu de reverse engineering, on devrait très bien pouvoir y arriver : après tout, c’est comme ça que la communauté du libre a procédé pour le support du NMEA 0183.
      C’est aussi comme ça que j’ai procédé il y a quelques années pour coder un programme exportant en NMEA vers un PC les infos de localisation issues d’un téléphone avec GPS intégré. C’est également comme ça que semble avoir procédé l’auteur de canboat — lequel intègre un convertisseur logiciel 2000->0183.

      Bien entendu, on ne sera pas certifié sans payer, mais qui s’en soucie vraiment ? Nombre d’implémentations du NMEA0183 (ou d’un superset) dans des produits grand public sont notoirement buguées. Ça n’empêche ni leur commerce ni leur usage.

      D’où tiens-tu tes informations sur le support NMEA2000 dans gpsd ? L’ancienne FAQ semble indiquer clairement le contraire, la nouvelle ne le mentionne plus du tout.
      Par ailleurs, gpsd est un multiplexeur d’infos de localisation (GPS/AIS), je n’ai pas l’impression que le support des autres senseurs NMEA qui nous intéressent sur un bateau cadre avec l’objectif du projet. Eric Raymond est un gars têtu, à cheval sur les (ses) principes, et pas vraiment un marin dans l’âme… ;)

      Répondre à ce message

      • 2 janvier 2014 19:47, par fulup écrire     UP     Ce message répond à ...

        Pour l’info GPSd/NMEA200, je l(ai trouvé en bricolant dans le code source de GPSd quand j’ai écrit le module de dispatch pour les info AIS gpsd2udp].

        Pour NMEA2000 je suis d’accord que ca n’est pas plus fermé que le 183, c’est juste qu’un port RS232 c’est beaucoup plus facile à sniffer qu’un bus CAN. Sans compter qu’en 183 les messages sont en ASCII alors quand 2000 ils sont en binaire. Ceci dit, le NMEA2000 va être entièrement décodé par la communauté OpenSource, il manquera juste le sticker officiel.

        Pour vérifier l’info NMEA2000 sur gpsd il suffit de faire « man gpsd » sur Linux
        gpsd should be able to query any GPS that speaks either the standard textual NMEA 0183 protocol, or the (differint extended NMEA dialects.... Under Linux it can read NMEA2000 packets through the kernel CAN socket. It can read heading and attitudeinformation from the Oceanserver 5000 or TNT Revolution digital compasses.
        NMEA2000 CAN data A URI with the prefix « nmea2000 :// », followed by a CAN devicename. Only Linux socket CAN interfaces are supported. The interface must be configured to receive CAN messages before gpsd can be started. If there is more then one unit on the CAN bus that provides GPS data, gpsd chooses the unit from which a GPS message is first seen. Example : nmea2000 ://can0.

        Maintenant j’ai pas pris la peine de faire de test, je n’ai donc pas de retour d’expérience à proposer.

        Répondre à ce message

        • 2 janvier 2014 22:00, par fulup écrire     UP     Ce message répond à ...

          Après quelques recherches un peu plus approfondies sur les interface CAN de Linux qui conviennent pour du NMEA2000, le modèle le mieux adapté semble être le module USB2CAN http://shop.8devices.com/usb2can fabriqué par la société Lituanienne « 8 devices » qu’on peut commander à l’unité directement chez le fabricant pour 53€.

          On peut trouver la liste de devices CAN supporté par Linux dans les source du kernel http://lxr.linux.no/#linux+v3.12.6/... on trouve aussi pas mal de schémas pour ceux qui n’ont pas peur du fer à souder ex : https://github.com/fabiobaltieri/op...

          Un adaptateur USB/NMEA2000 coûtant 150€ chez Uship, l’utilisation d’un usb2can avec GPSd reste presque trois fois moins coûteuse. Toutefois les périphériques NMEA2000 ont en générale une sortie en 183. Comme il est en souvent possible de récupérer au moins les informations les plus importante du BUS via l’interface 183 du traceur, l’interfaçage du BUS NMEA2000 sur OpenCPN est rarement obligatoire, n’est il pas ?

          Répondre à ce message

          • 5 janvier 2014 21:45, par Alien écrire     UP     Ce message répond à ...  image

            interfacer un bus can c’est pas compliqué quand on est bidouilleur.
            Il y a de multiples solutions Arduino entre autres.
            L’exploiter et l’interpréter c’est un autre problème.
            Surtout quand le fabriquant a ajouté sa couche personnelle .
            Là cela devient un problème de hacker.
            Quand on voit le peu de ressources disponibles concernant le bus seatalk qui doit avoir une vingtaine d’années.
            Il y a du boulot !

            Répondre à ce message

  • 14 novembre 2016 08:46, par Pello Marin écrire     UP  image

    Bonjour ,
    je relance ce fil .je suis dans le même cas que Piou mais encore plus nul en informatique que lui !!!!
    existe t il une solution à ce récente à ce problème ?

    Répondre à ce message

  • 19 mars 09:55, par cliaco écrire     UP  image

    Bonjour,
    j’ai pu connecter sans problème Opencpn avec un réseau NMEA SIMRAD avec Actisense NGW-1-USB et un câble permettant de relier la connectique NMEA classique au réseau SIMNET.

    Actisense NGW-1 USB / NMEA2000 - PC (NMEA0183 Software)
    https://www.svb-marine.fr/fr/actise...

    et le cable
    http://www.comptoirnautique.com/pro...

    Pour l’affichage les cibles AIS, j’ai du mettre à jour le firmware avec Actisense NGW-1-USB-AIS ActiPatch sur le site d’actisense.
    Sans oublier dans le paramétrage de fixer le débit à 38400 bauds

    http://www.actisense.com/products/n...

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales