image
image
image

Votre IP : 54.198.221.13
Dernier ajout : 18 novembre
Visiteurs connectés : 11

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Le confort à bord -forum- > Les dessalinisateurs

Rubrique : Le confort à bord -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

Les dessalinisateursVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Juin 2012, (màj Juin 2012) par : Shrubb   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Bonjour,
En vue du changement nécessaire de mon dessalinisateur, je fais appel aux experts pour établir un comparatif des différents modèles du marché avec leurs avantages et inconvénients :
 l’énergie : 12v, 220v, entraînement direct par le moteur
 le débit 4 ou 200 l/h
 le rendement énergétique selon la source d’énergie (de l’huile de coude aux panneaux solaires en passant par moteur et générateur )
 les contraintes d’entretien
 la longévité
 le poids, l’encombrement, le bruit
 le prix achat et entretien

J’ai l’experience du Dessalator dont je suis très satisfait. Celui que je dois remplacer est un Ecotech en fin de vie, d’un principe différent.
Merci pour vos contributions éclairées.

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

10 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 4 juin 2012 01:37, par yvesD écrire     UP Animateur

    tu trouvera quelques infos dans Plaisance Pratique, ici et

    Répondre à ce message

  • 4 juin 2012 10:45, par Sergio écrire     UP

    Bonjour Olivier,

    Le dessal est de loin l’élément le moins fiable du bateau, surtout si on ne l’utilise pas régulièrement.

    J’en garde un souvenir cuisant, le notre (un Livol 30l/heure), a fini au fond du lagon au bout de deux ans de bons et loyaux services, personne, professionnels ou super bricoleurs, n’ayant été capables de le réparer. (4500 euros perdus, j’en suis encore vert !)

    Je ne suis pas du tout un spécialiste mais il se dit dans « le milieu » du voyage qu’il faut se méfier des systèmes à récupérateur d’énergie qui manquerait de fiabilité. Ils sont toutefois tentants car ils permettent une production d’eau sur les panneaux solaires.

    Si c’était à refaire, je prendrais un système avec pompe HP type Caterpillar qui se trouve sur étagère partout dans le monde. Mais bon, je n’ai pas vraiment creusé le problème.

    Puisque tu étais satisfait de ton Dessalator, pourquoi ne poursuis-tu pas avec cette marque ? Cet appareil a une bonne réputation...

    Répondre à ce message

    • 4 juin 2012 11:51, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      A l’exception de la gestion de la régulation et des sécurités, lorsqu’il y en a une, les élements d’un déssal semblent tout à fait « off the shelf », prendre chez Caterpillard la pompe HP ceci, chez machine la pompe BP celà, chez truc (et y en a pas beaucoup de truc) la ou les membranes. Ce qui devrait permettre des réparations aisées.
      Dans la vraie vie ça à l’air tout à fait différent, pas vraiment réparable par le pékin lambda et ça se délabre plus ou moins doucement.
      Et en plus ça consomme fort, environ 1A sous 12V pour 1 litre dans les systèmes classiques (sans récup de la pression/énergie)

      Je n’ai aucune expérience des pompes manuelles dont les mauvaises langues disent qu’elles consomment plus de sueur qu’elle ne produisent d’eau mais ce sont des mauvaises langues, m’étant laissé dire que ça équipe les survies de notre royale. Avec ça et la balise argos, la survie non dynamique se justifie entièrement.

      Quelqu’un a-t-il du retour sur l’entretien et la pérénité lorsqu’elles sont enterrés pendant 1 à 3 ans dans un container ou sac ?

      Répondre à ce message

      • 4 juin 2012 12:11, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Remarque justifiée pour les petites pompes Power Survivor type 06 qui équipent les petits radeaux : épuisant ! Il existe un kit d’adaptation qui rend l’exercie un peu moins difficile les modèles plus gros (35) sont réellement utilisables, mais très chers ! Par ailleurs, entretien des membranes délicat et reconditionnement après utilisation complexe. Justifiable pour un usage survie, mais rien d’autre.
        http://www.katadyn.com/caen/katadyn...
        J’en parle un peu dans mon article sur le Grab-bag.

        Répondre à ce message

    • 4 juin 2012 12:16, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Un point de détail : la plupart des dessalinisateurs sont équipés de pompes Cat Pumps qui n’ont absolument rien à voir avec Caterpillar et ses diesels ou engins de chantier...
      http://www.catpumps.com/history.asp

      Répondre à ce message

  • 4 juin 2012 20:11, par Shrubb écrire     UP

    En effet je suis tenté de mettre de nouveau un Dessalator, ce produit s’est très bien comporté sous les tropiques (100 l/h) et il reste en parfait état de fonctionnement en le faisant tourner une fois par mois environ avec rinçage en fin de cycle. Pour des périodes d’inactivité plus longues, on peut faire très facilement une stérilisation jusqu’à 6 mois.
    On me conseille par ailleurs un Aqua-Base mais je n’ai pas de notion sur cet appareil qui n’est pas beaucoup moins cher qu’un Dessalator. Si quelqu’un a des retours...

    Répondre à ce message

    • 4 juin 2012 20:29, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      100 l/h, s’il les fait en pratique ( == constaté ) c’est super. Ca vous permet de remplit vos tanks sans embêter les voisins de mouillage pendant des heures.
      Il a certainement plusieurs membranes et est certainement en 220V., ce qui me semble la meilleure approche.
      Est-il alimenté par un alternateur 220V ou par un groupe ?
      Est-il possible de faire fonctionner une seule des membranes avec une pompe 12V (comme je l’ai vu sur certain), bien utile en secours et au solaire ?

      Répondre à ce message

      • 4 juin 2012 22:48, par Shrubb écrire     UP     Ce message répond à ...

        La production varie selon la température de l’eau. En zone tropicale en effet on est proche des 100 l/h. En transat à 3 à bord je faisais tourner 1h tous les 3 jours, alimenté en 12V donc en faisant tourner le moteur (600W ça fait 50A donc obligé). Sur mon précédent bateau comme sur l’actuel je n’ai pas de générateur donc c’est le même système énergétique.
        Dessalator fait toutes les configurations souhaitées : 12V, 24V, duo 12V/220V ou 24V/220V, solo 220v... donc adaptable à volonté. Le mieux est de voir sur leur site pour ceux qui s’intéressent à Dessalator :
        http://www.dessalator.fr/accueil/
        Certains systèmes prétendent consommer moins mais finalement avec ce système je consomme 50 Ah sur 3 jours, ce qui est très acceptable dans mon bilan énergétique. Ça représente l’économie réalisée par quelques LEDs en navigation.
        Et en effet je n’aime pas du tout être gênant pour les voisins de mouillage !

        Répondre à ce message

  • 16 septembre 2012 02:45, par anthea écrire     UP  image

    Bonjour
    Je cherche un produit de stérilisation pour mon desal autre que le méta-bisulfite de sodium pour mon Livol.
    La dernière fois que j’en ai employé j’ai du le démonter en petit morceau et un livol est assez difficile a maintenir en « vie » .
    Comme je suis au japon je cherche un produit universel
    Merci a tous
    Jean-Claude
    www.voileiranthea.com

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales