image
image
image

Votre IP : 54.156.92.243
Dernier ajout : 17 novembre
Visiteurs connectés : 20

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Entretenir le bateau > Construction - Réparations > Le remplacement de hublots et panneaux en plexi vissés

Rubrique : Construction - Réparations

__________________________________________________________________________________________________________________

Le remplacement de hublots et panneaux en plexi vissés Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié Juillet 2011, (màj Juillet 2011) par : Gilles44  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Mode opératoire pour le remplacement de hublots et panneaux en plexi vissés en simple et double vitrage

  • Opérations de préparation dans l’ordre :
     
    • Pour déposer des anciens plexis, souvent difficiles à décoller, on peu couper le joint avec une lame de cutter enduite de produit à vaisselle pour aider à sa pénétration et introduire un ou plusieurs gros tournevis plat pour faire coin .
    • Nettoyer et préparer le support. Pour ma part je reste sur de l’alu brut, donc un simple ponçage à l’orbitale.
    • Découper les plexis neufs plus grand de 2 à 4 mm que les plexis d’origine. Utiliser les anciens plexis comme gabarit, bien presser les 2 plaques entres elles avec 2 serre joints minimum en permanence. En laissant un peu de vieux sika ou de silicone sur le modèle ils ne glissent pas l’un sur l’autre. On peut aussi les lier avec un adhésif double face. Prendre également la précaution de remettre à plat l’ancien plexi en pressant l’ensemble sur une règle rigide, sinon les trous ne serons pas concordants. Les trous doivent être bien perpendiculaires à la plaque, une perceuse à colonne est idéale.
    • Finition des champs à la défonceuse avec une fraise à copier, équipé d’un roulement à bille, toujours avec l’ancien plexi comme modèle fixé de la même manière que pour le perçage. L’idéal est d’effectuer cette opération en même temps que le perçage en conservant le même bridage pour une meilleure précision et un gain de temps.
    • Ensuite réaliser un chanfrein à 45° pour casser l’angle, 1/3 à ½ épaisseur de hauteur de passe semble pas mal, il est aussi possible d’utiliser une fraise ¼ de rond
       
  • Opérations de pose des plexis extérieur en simple vitrage
     
    • Présenter le plexi à sa place sur le bateau, vérifier la concordance de tous les perçages, pose une bande cache sur le roof et découper la protection du plexi uniquement sur la surface qui sera en appui sur le roof.
    • 24 heures avant de poser le plexi déposer un cordon de silicone de 4mm de diamètre, après durcissement il va créer une cale d’épaisseur qui garantira une épaisseur constante de silicone soit 1 à 2 mm en final après serrage.
    • Etaler le silicone en épaisseur régulière sur le plexi et le placer sur le roof.. Enduire les vis de silicone. Le mieux est de dédier une cartouche à cette opération en lui mettant une canule coupé à 6/7mm de diamètre qui permet de tremper la vis en la tenant par la tête sans en avoir plein les doigts, et les introduire dans les trous. Une fois en place elles ne doivent plus tourner, c’est l’écrou qui va être serré de l’intérieur.
    • Après quelques jours de séchage découper le silicone excédentaire avec un cutter, enlever les bandes caches et effectuer un serrage définitif, entre ¼ et ½ tour d’écrou, effectuer un serrage constant et régulier, sans jamais tourner la vis, sinon le film est déchiré et c’est une fuite assuré. Dans ce cas ressortir la vis, nettoyage et enduction de silicone avant remontage.
       
  • Opérations de pose du plexi intérieur en cas de double vitrage
     
    • Découper et percer le plexi intérieur en même temps que celui de l’extérieur
    • Après séchage complet du silicone extérieur durant 5 à 6 jours, retirer les vis qui ont permis le montage du plexi extérieur, nettoyer les trous de montage avec un foret au diamètre de perçage du plexi d’origine.
    • Poser un cordon de silicone régulier sur la tranche de la tôle de manière à isoler l’air du métal qui sera emprisonné une fois le montage fini. Le bourrelet peu dépasser légèrement à l’intérieure d’environ 2mm, de cette manière il servira de « barrage » au silicone excédentaire lors de la pose du vitrage intérieur.
    • Poser le plexi intérieur en prenant soins de bien garnir les vis de silicone, Durant la pose du plexi intérieur l’air doit être chaud et très sec de manière à ne pas emprisonner d’air humide à l’intérieur. Le mieux est un bon chauffage, un temps sec et un sécheur d’air électrique puissant dans le bateau.

Quelques points techniques importants

  • J’utilise du silicone NEUTRE translucide qui ne sent pas le vinaigre, sinon attaque du plexi par les composant acides du silicone et microfissures garanties. Il coûte environ 5 fois moins cher que le sika et ne nécessite pas de primaire.
  • Toujours laisser le film de protection du plexi le plus longtemps possible, enlever le film extérieure à la fin des opérations. Le silicone est très difficile à enlever lorsqu’il est collé sur le plexi neuf et il s’ enlève facilement avec le film de protection. J’ai enlevé mes films de protection de panneaux de pont après la (re)mise à l’eau.
  • Dans le même esprit mettre une bande cache partout où c’est possible, c’est l’assurance d’un gain de temps certain et d’une finition plus nette.
  • Compter en moyenne 4 heures par plexi. Il ma fallu 80 heures pour les 21 ouvertures de mon bateau.
  • Pour les opérations de serrage il est obligatoire d’être deux, un à l’extérieure qui tient la tête de vis et l’autre qui serre l’écrou.
  • Pour les découpes droites j’utilise une scie circulaire guidée par une règle équipé d’une lame de coupe pour l’alu.
  • Une scie sauteuse équipée d’une lame spéciale plastique pour les courbes (variateur à mi vitesse)
  • Une défonceuse à petite vitesse et fraise/guide à bille pour les finitions des champs (droit et à 45°)
  • Perçage à petite vitesse, pièce bien bridée, si possible avec une perceuse à colonne ou bien perceuse à limitation de couple et surtout un foret affuté ad hoc, comme indiqué dans le lien. Remonter souvent le foret pour dégager les copeaux et éviter un échauffement par bourrage.
  • Percer environ 1mm plus grand que la vis de manière à avoir une dilatation libre du plexi et un joint autour de la vis.
  • Dans tous les cas je souffle à l’air comprimé pour dégager les copeaux et refroidir la lame , le foret ou la fraise de la défonceuse.
  • On peu comparer l’usinage du plexi au travail du verre : il faut éviter de chauffer sinon il y a une tension qui se crée et un risque important de fissure a plus ou moins long terme.
    PDF - 1.2 Mo
    Document d’usinage Lucite
  • Ce type de montage est prévu pour des hublots et panneaux sur coque alu, j’emploierais le même procédé avec du bois ou du composite.

En pratique

Mon bateau a été équipé ainsi en 1983, il a séjourné dans des conditions difficiles : 20 hivernages à Saint Pierre et Miquelon, navigations dans les glaces…, En 2009 lors du remplacement des plexis il n’y avait pas une trace de condensation sur l’ensemble des 14 ouvertures (panneaux et hublots)

Les photos jointes ont été prisent lors du remplacement des plexis de panneaux ouvrants, le mode opératoire pour les hublots fixes est strictement le même. Le plexi fait 12mm d’épaisseur.

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

20 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • Bon travail, mais je préfère la solution et les produits SIKA, voir documentation et spécifications sur le site (en particulier la présence d’un primaire et la tenue aux U.V.) Mais chacun fait comme il veut ! ;-)

    Répondre à ce message

    • Bonjour Cyril,
      En effet chacun fait comme il veut. Pour info le silicone a naturellement une excellente résistance aux UV, et ce sans aucun primaire.
      Les produits distribués par SIKA sont de bonne qualité, c’est indéniable. Mais voilà, le kit SIKAFLEX 295 UV contenant tous ces bons produits : mastique, le primaire, le cleaner et le marketing qui va avec est commercialisé 48€ pièce chez mon ship préféré. Sur mon bateau j’ai passé 20 cartouches de silicone neutre à 3€ pièce en fourniture industrielle soit 60€ contre 960€ si j’avais opté pour la solution SIKA. 900€ de différence pour le même résultat avec des séquences de travail supplémentaires pour passer le cleaner, le primaire et la protection à coller sur le plexi ce n’est pas trop ma philosophie, et si le SIKA tient si bien aux UV pourquoi nécessite il la pose d’un ruban anti UV sur l’extérieur du plexi ?. Alors oui, chacun fait ce qu’il veut de son argent et de son temps et c’est bien normal.
      Pour info mes plexis sont posés depuis 3 ans et aucune fuite à déplorer, y compris sur les hublots de coque qui sont sous l’eau à la gite. Normal, avec le même procédé de pose et du silicone neutre similaire ils avaient tenus plus de 25 ans sans fuite.
      Cordialement
      Gilles

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales