image
image
image

Votre IP : 54.80.140.5
Dernier ajout : 26 septembre
Visiteurs connectés : 22

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Grand Voyage > Turquie et Grèce > La navigation sur la côte Eolienne/Lesbos

Rubrique : Turquie et Grèce

__________________________________________________________________________________________________________________

La navigation sur la côte Eolienne/LesbosVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Février 2012, (màj Février 2012) par : yoruk   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Cet article est géolocalisé.

La côte Eolienne et Lesbos

Resté à l’écart du développement touristique de la côte turque sud égéenne, on y trouvera qu’une seule marina bien équipée : Ayvalik (2011). Sur Lesbos, Mytilène s’équipe difficilement. Riche de l’histoire de la naissance de notre civilisation, la région regorge de sites historiques, Pergame n’étant pas le moindre.

Relativement peu pourvue en abris naturels, la côte éolienne mérite une navigation attentive. C’est beaucoup plus facile sur Lesbos. L’une comme l’autre, se visitent, et on peut y passer beaucoup de temps. En été, le climat est plus tolérable qu’en sud Egée, mais... les eaux y sont aussi moins chaudes.

  • Les informations sont données pour partie par s/y Sylphe (2002/2003), s/y Laorana (2009/2011) et Rod Heikell (Guide Imray édition 2001)

Comment utiliser ce dossier de navigation ?

  • En cherchant sur la carte un lieu et en cliquant sur le lien correspondant on obtient les informations de base :

Alibey http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Apothiki http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Assos http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Ayvalik http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Babakale http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Bademli http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Candarli http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Dikili http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Eskifoca http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Ghavdholos http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Gulpinar http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Kadirga http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Kucukkuyu http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Levent_marina http://www.plaisance-pratique.com/ ...

Mirisinia http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Molivos http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Mordogan http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Mythlilene http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Oeren http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Petra http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Plomarion http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Port_saip http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Sigri http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Sivrice http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Skala_Loutra http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Urla_iskelesi http://www.plaisance-pratique.com/ ...
Yenilimani http://www.plaisance-pratique.com/ ...

 

  • En téléchargeant le fichier « gpx » consultables par MarinePoi et par OpenCPN
    On obtient un ensemble plus complet d’information grâce aux divers liens attachés à chaque endroit répertorié. On y trouve en particulier des liens vers une base donnée « plan de navigation » indiquant les principales caractéristiques de ces mouillages, y compris des cartes fusion-transparence téléchargeables. L’accès au web et en ligne, ne pose plus de problèmes insurmontables aujourd’hui, surtout sur cette zone ou les émetteurs sont installés en altitude. Il faudra par contre prévoir deux forfaits prépayés, un pour la Turquie, l’autre pour la Grèce.
JPEG - 123.3 ko
Vue de MarinePoi
JPEG - 59.8 ko
Avec OpenCPN vectoriel

Vue d’ensemble de la zone de navigation

2 territoires et 4 zones de navigation
 
  • Géologiquement, l’île grecque de Lesbos dépend du plateau continental anatolien, séparée de plus ou moins 5 milles seulement de son continent. Répondant à la même logique de navigation, on ne peut pourtant pas administrativement passer de Grèce en Turquie, sans validation douanière... Ce qui pose problème au marin ordinaire... Dans les faits, les plaisanciers locaux savent comment faire pour court-circuiter ces tracasseries. Il faut se renseigner sur place
     
  • Riche historiquement, l’Eolide, s’étendait de Ayvalik à Izmir, parsemée de colonies ioniennes (Foça en particulier). Pergame qui n’était pas non plus éolienne, fut le centre du monde proche oriental méditerranéen pour sa période hellénistique. On lui doit l’invention du parchemin, ancêtre de notre mémoire collective. Terre agricole prospère, c’était surtout un peuple d’agriculteurs peu tournés vers la mer. A l’opposée, l’île de Lesbos n’a du sont développement à sa position privilégiée, ou les grecs peuples de marins et de commerçants, on pu utiliser au mieux la position stratégique de l’île.
  • Météorologie : en été, le meltem commande, avec deux faces pour Lesbos, dont celle égéenne plus maritime. Les grands golfes, Erdremit, Candarli et Izmir, mais aussi le détroit entre Lesbos et la Turquie, sous l’influence des thermiques, voient s’annuler ou se renforcer le meltem. Les vent en été souffle de NE le matin, pour virer NW dans l’après midi. A l’automne, les orages peuvent être redoutables

Les 4 zones de navigation


Golfe d’Erdremit
 
  • Nous sommes pour partie en Troade, de Gulpinar à Oren et en Eolide pour Ayvalik et Alibey. Le golfe d’Erdremit offre une navigation de peu de charme et pratiquement pas d’abris sûrs. Adossée au nord aux contreforts montagneux du Mont Ida, les ports sont dominés des vestiges Hellénistiques de cités prestigieuses, Assos en particulier.
     
  • On y trouve un extraordinaire contresens maritime, à la limite des eaux territoriales grecques et turques, un haut fond extrêmement dangereux, juste recouvert de 20 cm d’eau, n’est pas ou très peu signalé (2011). Il se trouve à 2,5 milles au sud de Sivrice Burnu et à autant de la côte de Lesbos
     
  • L’archipel de Ayvalik offre de bon abris, mais difficilement accessibles par le Nord-Est, à l’exception de Patrica Limani, mal protégée, mal pavée.
  • Sur le côte nord de Lesbos, aucune protection, à part le petit port rustique de Skala Sikaminias, dangereux par vents de NE, et n’offrant qu’une ou deux places.
     
  • Babakale et Gulpinar sont à traiter à part, dans le cadre d’une navigation vers les Dardanelles. Babakale Burnu (cap) est à traiter avec respect. On commencera à ressentir les effets des courants des Dardanelles dès Babakale. On est retardé en faisant du nord, mais... la mer est moins dure (vent dans le sens du courant). Il semble, c’est à vérifier, que Babakale se soit équipé d’un môle intérieur capable d’accueillir correctement les yachts de passage (août 2011)

Détroit de Méthylène
 
  • C’est malheureusement ou Lesbos, ou la côte turque. Cette zone sujette à un ignoble trafic d’immigration est extrêmement surveillée, aussi bien par les turcs que par les européens (qui ont pallié aux déficiences des grecs pour la surveillance maritime). on peut passer d’une zone à l’autre en manœuvrant franchement. faire des aller et retour bizarres, ne serait pas fatalement bien vu...
     
  • Sur la côte tuque, Alibey et Ayvalik sont enchanteurs, dans un archipel comportant de nombreux mouillages forains, très courus par les turcs et les bateaux de promenade. Plus au sud, Dikili, besogneux et actif, compense par la gentillesse habituelle turques, plus bas encore, Bademli offre un lagon magique, et tout au sud, Candarli et Kadiga, sont les portes ouvertes de Pergame, que vous pourrez découvrir après Néarque et Alexandre le Grand

 

  • La météo, vous aurez à affronter un meltem cool, fortement influencé par les thermiques, virant du NE le matin vers le N-NW, à partir de 10/11 H, Les nuits sont généralement calmes.

Golfe d’Izmir
 
  • Victime de l’industrialisation d’Izmir, le Golfe est devenu infréquentable. Vous verrez votre sillage scintiller de pollution dans une eau verdâtre du plus bel effet. interdit de se baigner, interdit d’y pêcher, peu recommandé d’y manger du poisson. Pratiquement plus aucun plaisancier ne s’aventure vers Izmir.
     
  • Les ports et mouillages adossés à la péninsule de Karaburun ne manquent pas de charme. Il faut vérifier ce propose le nouveau port de Mordogan (2009), il est possible qu’il s’équipe pour la plaisance, pour les besoins de la population aisée d’Izmir, toute proche.
  • De l’autre côte, sur la côte Nord-Est, des marais insalubres, succèdent à des zones industrielles pestilentielles ... Et ... prolongée par des zones militaires de l’Otan, formellement interdites d’approche. Ce n’est qu’au bout de cette côte NE que l’on retrouvera Eskifoça (la vieille Phocée), ville fondatrice de Marseille, ville de marins, ou vous serez bien reçu, dans un environnement méditerranéen... Là vous pourrez vous baigner...
     
  • Météo : ici, le meltem, se nomme Imbat, et renforcé l’après midi par les thermiques de NW à l’entrée du Golfe, peut souffler extrêmement têtu.

Ile de Lesbos, ou Mitilini, ou Mytilène
 
  • C’est bien sûr l’île de Sapho, qui devait avoir du talent, puisqu’on en parle encore. Si son talent était au niveau de la beauté de cette île, elle devait avoir beaucoup de talent. L’île est magnifique. Il faut y rester plusieurs jours, voire plusieurs semaines, et ne pas hésiter à visiter l’intérieur. On loue une voiture ou un scooter depuis Mytilène, où l’on peut laisser le bateau
     
  • Les nombreux ports et mouillages sont décrits dans les Poi’s joints. ils ne sont pas tous décrits !!!
     
  • La Météo changera en fonction de votre position sur l’île, plutôt tolérante sur sa face Est, la côte Egéenne peut être soumise aux violences du meltem. Sous le vent de l’île, on rencontre des rafales vicieuses très violentes et soudaines
UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales