image
image
image

Votre IP : 54.198.247.44
Dernier ajout : 20 septembre
Visiteurs connectés : 16

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > En navigation > Météorologie > La météo dans le Pacifique Sud Ouest

Rubrique : Météorologie

__________________________________________________________________________________________________________________

La météo dans le Pacifique Sud OuestVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Juin 2011, (màj Juin 2011) par : Sergio   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Mots-clés secondaires: organisation_voyage , geolocaliser Cet article est géolocalisé.

Généralité :

Cet article n’est qu’un retour d’expérience et pas le témoignage d’un expert. Son but est de proposer des « outils » qui permettent de naviguer de façon plus sure et plus confortable dans la zone comprise entre la Polynésie et l’Australie. Ces « outils » sont couramment utilisés par les navigateurs australiens et néo-zélandais et, curieusement, peu par les skippers français.

Durant notre traversée, (560M), de l’atoll de Mopélia (Polynésie française) à l’atoll de Suvarow (Îles Cook) en mai 2010, nous avons rencontré des conditions météo difficiles alors que les grib annonçaient un alizé de SE de 15N pour les sept jours à venir.

Que s’est-il passé ? Nous avons, en fait, subi les effets, à la fois de la « Zone de Confluence du Pacifique Sud » (ZCPS), et d’un front.

Compte tenu donc des effets de cette ZCPS dans la région, et du fait que les conditions météo y sont plus imprévisibles que dans les autres zones alizés, nous avons décidé, à partir de Mopélia, de ne pas nous contenter des grib, mais de tenir compte de données météo venant de sources différentes.
 

Voici les trois bulletins que nous avons utilisés à partir de Suvarow, (en plus des grib) :

  1. Le bulletin propre à la ZCPS
  2. Le bulletin hebdomadaire de Bob Mac Davitt
  3. Le bulletin quotidien de Honolulu
     

1 – La Zone de Confluence du Pacifique Sud (ZCPS)

(ou South Pacific Convergence Zone (SPCZ) pour les anglophones)

Qu’est-ce que la ZCPS ?

Il ne faut pas confondre la ZCPS avec la ZIC (Zone Intertropicale de Convergence) qui est le classique « Pot au noir » situé à proximité de l’équateur entre les zones d’alizés NE et SE)

La ZCPS est un phénomène météo propre à la zone s’étendant de la Polynésie à la Nouvelle Calédonie (3000M environ). Elle se présente sous forme de développements nuageux linéaires importants (pouvant atteindre plusieurs centaines de milles) de taille et d’orientation différentes. Elle peut être plus ou moins active, voire totalement absente une partie de l’année. Cette ZCPS évolue rapidement de jour en jour.

Contrairement à la ZIC on n’y rencontre pas de calmes, au contraire ! Les caractéristiques de la navigation dans la ZCPS sont des pluies torrentielles, des orages et des grains parfois violents. Les conditions peuvent empirer lorsqu’un front rencontre une ZCPS, c’est ce que nous avons vécu entre Mopélia et Suvarow.

Comment obtenir les informations sur la ZCPS ?

  • a) Avant de partir, lorsque vous disposez d’une connexion Internet :
     
    Aller sur : http://www.pangolin.co.nz/physplot/...
    Télécharger le logiciel : PhysPlot (Freeware)
     
  • b) En route, lorsque vous souhaitez obtenir la position de la ZCPS :
     
    envoyer un mail à : query@saildocs.com
    Objet : N’importe quoi
    Corps du message : send fleet.nadi
     
    L’automate envoie le bulletin sur votre messagerie.
     
    • Vous l’ouvrez (il se présente sous forme de colonnes de chiffres)
    • Vous le sauvegardez par le Blocnote dans le répertoire de votre choix.
    • Vous ouvrez ensuite le logiciel PhysPlot. Un planisphère apparaît à l’écran.
    • Du logiciel PhysPlot, par la fonction Fichier/Ouvrir, vous ouvrez le fichier du Blocnote que vous avez sauvegardé. La carte isobarique apparaît sur le planisphère. (Voir un exemple ci-contre)
    • Vous réduisez avec les outils du logiciel pour ne garder que la zone qui vous intéresse.
    • Vous pouvez observer les fronts, les hautes et basses pressions ainsi que les fameuses ZCPS (Traits jaunes). Dans l’exemple ci-contre, le skipper aura intérêt à attendre pour partir des Tonga vers l’ouest.
    • Chaque point jaune est un lieu connu, en pointant avec la souris, le nom du lieu apparaît.
    • Vous pouvez faire apparaître le bulletin texte en réduisant la carte avec votre souris à partir de la gauche. La carte n’est que la représentation graphique du texte.
    • Sur la partie texte, si la ZCPS est donnée faible (weak) ou modérée (moderate) vous allez rencontrer des grains. Si elle est indiquée « active », attention, mauvais temps en perspective !

2 - Le bulletin météo hebdomadaire de Bob Mac Davitt

Ce monsieur est un routeur professionnel néo-zélandais très connu dans la région. Il donne chaque dimanche des macro-informations météo par région sous forme de texte, pour la zone allant des Galapagos à l’Australie. Notez également que Bob Mac Davitt propose le routage des bateaux (prestation payante)

Pour obtenir ces prévisions hebdomadaires :

  • envoyer un mail à : query@saildocs.com
  • Objet : N’importe quoi
  • Corps du message : send NZ.WGRM
     
    Un automate envoie le bulletin sur votre messagerie.

3 - Les prévisions « Hi Sea » de Honolulu :

Ce bulletin, émis quotidiennement par Honolulu sous forme de texte, est très complet. Il donne en particulier les avis de coup de vent (Gale) en cours dans tout le Pacifique Sud Ouest. Il est en effet intéressant de connaître l’évolution de ces dépressions même si elles passent bien plus sud que votre route. Elles peuvent en particulier générer des vents tournants qui sont un vrai souci lorsque l’on mouille dans les atolls comme les Tuamutu ou Suvarow par exemple.

  • Pour l’obtenir :
     
    • envoyer un mail à : query@saildocs.com
    • Objet : N’importe quoi
    • Corps du message : send FZPS40.PHFO

Un automate envoie le bulletin sur votre messagerie.

 
Si les grib restent incontournables, je le répète, les données ci-dessus sont : 1) complémentaires, 2) gratuites, 3) accessibles à tout bateau disposant d’une messagerie électronique à bord, SailMail ou Iridium par exemple, mais n’ayant pas accès à Internet,

4 - Requêtes multiples :

Un peu hors sujet.... mais vous savez sans doute que vous pouvez faire une seule requête pour plusieurs objets.

Exemple :

  • envoyer un mail à : query@saildocs.com
  • Objet : N’importe quoi
  • Corps du message :
    • send NZ-WGRM
    • send FZPS40.PHFO
    • send fleet.nadi
    • Send grib:09S,20S,160W,174W|1,1|00,12,24,36,48,60,72,96,120,144,168|PRMSL,WIND

Avec Iridium et Skyfile, cette requête prend environ vingt secondes d’émission et une minute de réception.

 
Sergio
http://sergeetdomi.blog4ever.com/bl...

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

5 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 5 novembre 2011 15:12, par yvesD écrire     UP Animateur

    superbe article.
    Dans mon esprit les IAC Fleet était un truc vétuste permettant à quelques « arriérés » de diffuser en HF et RTTY des cartes de prévision météo (cartes expertisées, pas du grib brut de fonderie) dans un langage abrévié proche des SYNOP (c’est ce qu’on m’avait raconté sur un stand de meteo-france il y a plusieurs années).
    Je suis ravi de voir que ce format permettant de transmettre presque l’équivalenet d’un fax météo est maintenant repris par des ténors (le NOAA pour moi c’est des ténors, sans offense pour les néo-zélandais que je ne connais ni ne pratique) dans la mesure ou la réception RTTY est souvent plus robuste que le HF-fax. Et quand on voit la qualité de ce que ces productions et les outils de visualisation (PhysPlot, syGrib) on est vraiement bluffé. De plus ces fichiers IAC Fleet sont compact (1 à 3 ko), compatible avec un iridium maitrisé et, cerise sur le gateau, en mode texte.

    Du coup j’ai gogolisé « iac fleet code » pour tomber sur un forum de YBW ( http://www.ybw.com/forums/archive/i... ) qui permet de remonter le « fleet code » pour l’atlantique nord ( http://weather.noaa.gov/pub/data/ra... ), sans doute celui péchable par syGrib. je vais lancer une souris dans ce labyrinthe là.

    Et par association d’idée j’ai fait gogol(fleet taf collective), nom d’un produit diffusé par Northwood (du texte en mode fax, dans ce cas précis c’est des observations SYNOP d’aérodrome autour de la manche, utile pour réglet son baromètre). Et là j’ai remonté du gros, de l’énorme :LES FAX DE NORTHWOOD DIRECTEMENT ACCESSIBLE PAR INTERNET (c’est moi qui hurle, de joie)
    Fou de joie, j’avais cherché pendant des années ...
    encore merci, que Neptune te protége et qu’Eole te soit clément.

    Ces fax de Northwood, je les trouve sur http://www.cincfleetwoc.com/HF-Fax/... en .png

    Depuis plusieurs années Northwood ne diffuse plus- à mon grand regret - les produits d’altitude (500, 300 et 200 hPa) mais il reste tout de même un « niveau 5000 + épaisseur de la 1000-500) à l’échéance 0h et 24h : depuis la page ci-dessus cliquer sur »Thickness and geopotential height« , enfin on va pouvoir illustrer »accrétion froide« et »goute froide" de la circulation générale à 500 hPa
    On peut aussi cliquer directement http://www.cincfleetwoc.com/HF-Fax/...

    Ls horaires de diffusion sont sur http://www.cincfleetwoc.com/HF-Fax/... et la « symobology » sur http://www.cincfleetwoc.com/HF-Fax/...

    Apparament il n’y a pas tous les produits de Northwood, manquent en particulier les vents à 700 et, plus génant, les talweg d’altitude sur des cartes à 700 ou 500, diablement utiles en méditerrannée (un talweg d’altitude qui se dirige vers méditérranée c’est un signe précurseur (24-48h) de se planquer dare-dare, quoiqu’oublient d’en dire les bulletins météo.

    encore merci,
    Yves.

    Répondre à ce message

    • J’écris « manquent en particulier les vents à 700 et, plus génant, les talweg d’altitude sur des cartes à 700 ou 500, diablement utiles en méditerrannée (un talweg d’altitude qui se dirige vers méditérranée c’est un signe précurseur (24-48h) de se planquer dare-dare, quoiqu’oublient d’en dire les bulletins météo. »

      Les talweg d’altitude sont reportés sur les cartes de prévision MSLP (Mean Sea Level Pressure) pas sur les cartes d’alitude bien qu’ils soient en altitude, en aglais ça se dit THROUH et le talweg y apparait comme une ligne pointillée.. (cf document joint, il y en a plusieurs)

      En l’absence de récepteur BLU (à terre par ex) on trouve les excellents produits du Met Office à partir de http://weather.mailasail.com/Franks... (le nouveau site de Frank Singleton) et de http://www2.wetter3.de/fax.html (se munir d’un microscope).

      Depuis ce dernier site on peut accéder aux fax de DWD-Hamburg-Pineberg, en cliquant - dans les menu défilants de gauche sous la rubrique DWD - par exemple « Bodenanalyse 00 UTC » (premier choix deroulant (standard bodenanalysen) ou « HT500-boden 12..30 » (11ème choix déroulant de Weitere analysen ...) « boden » c’est le sol, le niveau de la mer ...
      dommage, on peu pas inclure plus d’un document alors regardez vite les « Thickness And Geopotential Height » du site des Northwood, il y a plein de gouttes froides, dont une sur les Cévennes (ça va continuer à pleuvoir ...) et quelques méandres, un vrai document pédagogique ...

      Remarque : j’ai l’impression que les THROUGH que j’abhore n’apparaissent que sur les produits Met Office diffusé par Northwood : http://www.cincfleetwoc.com/HF-Fax/...

      Donc, pan sur le bec.
      Yves.

      PNG

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales